Comment définir les inégalités sociales en matière de santé?

Inégalités sociales en matière de santé

On est tous des bâtards

C’est avec cette citation du généticien Albert Jacquard que Marie-France Raynault, directrice du Centre de recherche Léa-Roback, a débuté sa présentation lors du Forum sur les inégalités sociales en matière de santé.

Raymond Viger | Dossiers Santé, Inégalités sociales en Santé

Marie-France Raynault est la directrice du centre de recherche Léa-Roback sur les inégalités sociales de santé de Montréal. Le Centre de recherche Léa-Roback cherche à mieux comprendre l’impact du milieu sur la santé physique et mentale en vue de réduire les inégalités sociales de santé à Montréal dans un objectif d’améliorer la situation des personnes pauvres.

Marie-France Raynault est médecin spécialiste en santé communautaire. Elle est aussi directrice du Département de médecine sociale et préventive de l’Université de Montréal ainsi que de l’Observatoire montréalais sur les inégalités sociales de la santé (OMISS).

Les travaux de recherche de Marie-France Raynault visent à identifier les politiques publiques susceptibles de réduire les inégalités sociales de la santé.

Avec cette citation d’Albert Jacquard, Marie-France Raynault souligne que la race ne devrait pas être un facteur causant des inégalités sociales en matière de santé. Le concept de « race » n’existe plus. Il n’existe plus de race « pure » confinée à une série de critères et de caractéristiques qui lui est propre et qui la caractérise.

Entre la théorie et la pratique, malheureusement, il existe encore beaucoup de chemin à parcourir. Même si le racisme tend à diminuer de génération en génération, il fait encore partie de notre société et cause encore ses effets pervers.

Comment lutter contre les inégalités sociales en santé?

Le Rapport annuel 1998 sur la santé des populations montre les inégalités sociales en santé. À ce moment, nous ne savions pas encore quoi faire.

Les moyens les plus efficaces pour lutter contre les inégalités sociales en santé sont souvent les moins utilisés.

  • Réduire la pauvreté;
  • Investir dans les déterminants de la santé;
  • Offrir des services adaptés à la population desservie.

Depuis quand sommes-nous conscients de ces inégalités sociales en santé?

Ce discours sur les inégalités en matière de santé a débuté au 19e Siècle avec le travail des enfants.

  • En France, Louis Villermé publie en 1830 un mémoire sur la mortalité dans les différents quartiers de Paris en mettant en évidence les inégalités de santé. En 1840, son rapport sur l’état physique et moral des ouvriers du secteur textile conduit à l’adoption d’une loi interdisant le travail des enfants… avant l’âge de 8 ans.
  • Edwin Chadwick en Angleterre en 1842 estimait que les travailleurs pourraient gagner 13 ans d’espérance de vie en améliorant
    drastiquement la propreté publique et l’approvisionnement en eau potable.
  • En Allemagne en 1848, Rudolf Virchowen enquête sur une épidémie de typhus en Haute Silésie : il prescrit comme traitement la démocratie, l’éducation, la liberté et la prospérité et fustige l’approche caritative du ministre de la Santé de l’époque.

Source: Publication Éducation Santé, mensuel des intervenants francophone en promotion de la Santé dans le cadre des 12es Journées annuelles de santé publique (JASP) pour la Rencontre francophone internationale sur les inégalités sociales de santé tenue les 17 et 18 novembre 2008 à Québec.

Autres textes sur Santé

Autres textes sur les Inégalités sociales en Santé

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleL’amour en 3 dimensions

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle. Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel  

Un Montréalais riche vit 10 ans de plus qu’un Montréalais pauvre

Inégalités sociales en santé

Comment vivre en santé et plus longtemps?

L’espérance de vie et la santé des personnes ne s’est pas améliorée également selon votre profil économique. Comment favoriser une société plus humaine et plus juste pour l’ensemble de nos concitoyens?

Raymond Viger | Dossiers Santé, Inégalités sociales en Santé

En 2006, la Fondation du Grand Montréal avec son rapport Signes vitaux du Grand Montréal, une initiative pancanadienne coordonnée par Fondations communautaires du Canada souligne:

Un écart important de 10,5 ans sépare les résidents des quartiers les plus favorisés de ceux des quartiers les plus défavorisés.

En 2008, le Centre Léa-Roback mentionne que:

D’un quartier montréalais à l’autre, l’espérance de vie peut varier d’une quinzaine d’années. À titre d’exemple, les habitants des territoires du CLSC des Faubourgs, dans le sud de Montréal, vivent 10,7 années de moins, en moyenne, que ceux du CLSC Lac St-Louis, dans l’Ouest de l’Île.

Concernant ces inégalités sociales en matière de Santé, où en sommes-nous rendu à Montréal en 2011? Pour tenter d’y répondre, le directeur de la Santé publique, Richard Lessard a invité différents partenaires communautaires et acteurs terrain à un Forum sur les inégalités sociales en Santé qui aura lieu demain.

Informations sur le rapport Signes vitaux du Grand Montréal de la Fondation du Grand Montréal

La Fondation du Grand Montréal est un organisme de bienfaisance voué au mieux-être de la collectivité du Grand Montréal.

Référence du Centre Léa-Roback

Le Centre de recherche Léa-Roback a été mis sur pied afin de mieux comprendre l’impact du milieu sur la santé physique et mentale en vue de réduire les inégalités sociales de santé à Montréal. Les membres contribuent de manière significative au développement de la recherche dans le domaine et ils sont convaincus que la recherche avancée relève d’un projet social. Ils n’hésitent pas à s’engager sur les mêmes tribunes que ceux et celles qui détiennent les leviers pour améliorer la situation des personnes pauvres.

Autres textes sur Santé

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié. Merci de votre soutien.

L’amour en 3 dimensions

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

%d blogueurs aiment cette page :