Poker, comment être un joueur habile

La main du hasard

Le hasard aurait une plus grande part dans le résultat d’une partie de poker que l’habileté du joueur. Bien que ce dernier pense plutôt que son adresse au jeu influence la partie en sa faveur et que les mauvaises cartes le font perdre.

Isabelle Burgun, agence science presse | Dossier Gambling et jeu compulsif

http://www.journaldelarue.com/gambling-jeu-compulsifOn entend dire que plus on s’améliore, plus on gagne gros. C’est plutôt quand l’on est favorisé par le hasard que l’on gagne, soutient pourtant Serge Sévigny, de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval.

Le chercheur s’appuie sur les résultats d’une étude qu’il a menée avec le chercheur Robert Ladouceur de l’École de psychologie. Elle était présentée début juin au colloque Les multiples facettes du jeu du Centre québécois d’excellence pour la prévention et le traitement du jeu.

Popularité du poker et des jeunes en ligne

Les jeux de hasard en ligne gagnent en popularité, principalement le poker. « La télévision nous montre des champions qui remportent des millions. C’est devenu tellement populaire que les États-Unis commencent à légiférer les jeux en ligne », souligne le chercheur.
Serge Sévigny évalue que 4% de nos voisins jouent par Internet, soit près de 12 millions d’américains !

Et les sites francophones se multiplient : PokerStars, PrincePoker, NoblePoker et même DrummondPoker ! De nombreuses tables virtuelles vous proposent de passer quatre ou cinq heures à remporter des sommes alléchantes. Sans vous déplacer.

Quinte, brelan ou paire

Loin des salles enfumées des casinos, 80 joueurs de poker chevronnés étaient conviés à venir se mesurer les uns aux autres sur les ordinateurs de l’université Laval. Au total, dix tournois de huit joueurs se sont animés les lundis soirs.

Isolés chacun dans un bureau, ces « as des as » ne pouvaient ni se voir ni se parler. « Nous voulions voir si l’habileté des joueurs influençait leur score », explique le chercheur. Pour cela, l’ordinateur a rejoué la même partie dix fois. Il a distribué les mêmes cartes aux mêmes positions, tandis que les joueurs se succédaient.

Résultat, peu importe le joueur, les positions 2, 3 et 7 étaient gagnantes dans 77% des cas. Et le joueur de la position 7 – celle aux meilleures cartes ! – figurait cinq fois sur dix dans les trois premiers. « On gagne lorsqu’on a de bonnes cartes en main. Ce n’est pas une question d’habileté », sanctionne Serge Sévigny.

Joueur de poker habile ou chanceux?

Le chercheur convient qu’il est difficile de définir l’habileté d’un joueur. « Si je gagne, est-ce par ce que je suis habile ou que l’autre ne l’est pas ? », relève le chercheur. Plus agressif, plus expérimenté, moins impulsif… le bon joueur s’avère capable de mettre ses connaissances en pratique et surtout de faire peu d’erreurs.

Les joueurs débutants – appelés « pigeons » à la table de poker – représentent une vraie bénédiction pour les joueurs expérimentés. Actuellement, la publicité pour les tournois en ligne connaît une recrudescence. Recrutés pour alimenter les tournois de poker en argent frais, les novices doivent veiller à leur budget pour ne pas perdre trop d’argent, pense le chercheur.

Car, même si le hasard a plus d’importance qu’on le croit, les gagnants restent ceux qui ont en main de bonnes cartes et qui savent les abattre.

(1) Comportements de jeu et de jeu pathologique suivant le type de jeu au Québec en 2002, par Robert Ladouceur, Jacques Christian, Serge Chevalier, Serge Sévigny, Denis Hamel et Denis Allard, février 2004:

Tu suis ou tu te couches ?

Rêver-vous d’avoir la main d’Al Capone ou de Bill Gates, deux fameux adeptes de poker ? L’Association des joueurs de tournois de poker du Québec dénombre actuellement 1545 joueurs actifs dans la belle Province. En attendant la prochaine étude sur la prévalence des habitudes de jeu des Québécois, prévue pour 2008, celle de 2002 (1) affichait peu d’engouement pour les jeux d’argent en ligne – 0,3%, soit 14 000 joueurs. Pourtant, à y regarder de plus près, les jeux de hasard sur Internet présentent le plus fort taux d’addiction, soit 9,1 %. Il s’agit d’une dépendance aussi élevée que celle des paris sportifs et plus importante que n’importe quel jeu de casino, loterie et autres machines à sous. De plus, les sommes dépensées pour ce plaisir solitaire atteignent près de 1500 $ par année en moyenne, soit trois fois plus que n’importe quel autre jeu. Seule les sommes allouées au marché boursier dépassent cette cagnotte!

La conférence

« Le hasard et le poker par Internet. Le poker par Internet : jusqu’à quel point le gain dépend du hasard » par Serge Sévigny et Robert Ladouceur, Colloque Les multiples facettes du jeu, organisé par le Centre québécois d’excellence pour la prévention et le traitement du jeu. Une étude financée par le Fonds pour la prévention et le traitement du jeu de la Fondation de l’Université Laval, juin 2007.

Références

  • Prévalence des habitudes de jeu et du jeu pathologique au Québec en 2002, par Robert Ladouceur, Jacques Christian, Serge Chevalier, Serge Sévigny, Denis Hamel et Denis Allard, février 2004.
  • Le Centre québécois d’excellence pour la prévention et le traitement du jeu.

Autres textes sur le Poker Texas Hold’em

Autres textes sur Gambling et jeu compulsif

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Appareils de loterie vidéo: accessibilité restreinte

Réalités sur la stratégie de Loto-Québec

Dans le but de réduire l’accessibilité au jeu, Loto-Québec travaille depuis 2004 à un projet de retrait d’appareils de loterie vidéo (ALV) partout au Québec. À la fin de ces opérations, 1142 bars et restaurants sur 3663 autorisés à posséder de ces machines s’en seront départies.

Gabriel Alexandre Gosselin | Dossier Gambling et jeu compulsif

cartes_gambling_prevention_jeu_compulsif La majorité des appareils de loterie vidéo (ALV) retirés sont relocalisés dans 4 salles de jeu dans la couronne nord de Montréal, à Québec, Trois-Rivières et à Mont-Tremblant. En fin de compte, sur 14 300 appareils existant sur le territoire québécois, 730 disparaîtront.

Un geste insuffisant

Les mesures entreprises par Loto-Québec pour retirer les appareils de loterie vidéo (ALV) de plusieurs bars et restaurants du Québec ne suffisent pas à régler le problème de dépendance que peuvent engendrer ces machines, selon le sociologue et chercheur à l’Institut national de santé publique (INSP), Serge Chevalier. Il reconnaît les efforts de la société d’État, mais relève plusieurs accrocs dans sa démarche, surtout dans le cas de la nouvelle concentration des appareils de loterie vidéo (ALV) dans les cinq principales salles de jeu du Québec.

“Ça prend du personnel sur place qui observe le comportement des joueurs et qui signalerait toute anomalie. Il faudrait aussi munir les appareils d’un compteur de temps pour limiter la période de jeu”, lance Serge Chevalier. Il réfléchit d’ailleurs à l’idée d’une carte de joueur. Celle-ci serait insérée dans l’appareil avant la pièce de monnaie, et empêcherait le joueur de passer d’une machine à une autre pour miser plus longtemps. “Il faut également retirer tous les guichets automatiques des sites de jeu.”

Ressources pour le jeu compulsif

  • Gamblers Anonymes et Gam-Anon (514) 484-6664 ou 1-800-484-6664
  • Narcotiques Anonymes (514) 249-0555 ou 1-800-463-0162
  • Nar-Anon (514) 725-9284
  • Alcooliques Anonymes (514) 376-9230

Autres textes sur Loto-Québec

Autres textes sur Gambling et jeu compulsif

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicideLe guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel       

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :