Humour no 15: devenir Hulk

Conséquences d’une chirurgie cardiaque!

Raymond Viger  Dossiers Mon humour, Humour des autres

chronique humour spectacle humoriste drôle comiqueNon, rien à voir avec la médecine nucléaire. Aucune bombe radio-active n’a sauté par accident.

J’ai subi une double chirurgie cardiaque. La première, la réparation d’une valve s’est bien déroulé. La deuxième pour ma fibrillation cardiaque a été un échec sur toute la ligne. C’était celle qui m’avait valu mon premier tatou. Un tatou dans mon coeur!

Mon coeur s’emballe à rien. Il peut monter jusqu’à 300 battements minute… au repos. Ce qui explique ma semaine d’hospitalisation aux soins intensifs le mois suivant ma chirurgie.

2032491.jpg
Après avoir appris à reconnaître les signes avant-coureurs d’un coeur qui s’emballe, j’ai dû apprendre à respirer par le nez. Quand il commence à ruer dans les brancards, je dois faire comme Bruce Banner pour éviter de me changer en Hulk. Arrêter tout ce que je fais. Respirer par le nez. Devenir le plus Zen possible. Sinon, retour aux soins intensifs. Et je deviens aussi vert que Hulk… les muscles en moins… la force en moins… la grandeur en moins… Finalement à part de la couleur verte, on ne se ressemble pas tant que ça!

Pour me calmer les nerfs et baisser ma fréquence cardiaque au maximum, le cardiologue m’a donné des pilules pour endormir un boeuf, un éléphant, un mammouth, Hulk! Ma fréquence cardiaque et ma pression est rendue tellement basse que je ne peux plus faire de prise de sang avec mon bras gauche. C’est tellement long à remplir l’éprouvette que le sang coagule… Et je prends des pilules pour éclaircir le sang!

Pour ceux qui me connaisse, ça change légèrement pas mal beaucoup mon rythme de travail.

Autres chroniques sur Mon humour

Autres textes sur l’Humour des autres

Publicité

L’amour en 3 dimensions

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Pour commander par Internet:

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

Chronique d’humour no 2: mensonge et vérité

Humour et le journalisme

Le mensonge VS la Vérité

Raymond Viger  Dossiers Mon humour, Humour des autres

chronique humour spectacle humoristique drôle comiqueJ’ai fait carrière en science ensuite dans l’aviation, intervention auprès des jeunes et j’ai aussi fait du journalisme. J’ai beau essayé d’être sérieux dans vie. ÇA NE MARCHE PAS ! En désespoir de cause, j’ai décidé d’essayer de faire un peu d’humour. Juste un peu. De toute façon à l’âge que j’suis rendu, je ne devrais pas en faire trop trop longtemps.

Mais je voudrais vous dire que je ne suis pas un humoriste. Je suis toujours un journaliste.

Rien à voir avec Stéphane Bureau qui a défroqué et qui est devenu un humoriste. Lui y savait pas trop s’qui voulait faire dans vie, il s’est promené d’une carrière à l’autre. Moi je fais du journalisme depuis 74. Stéphane Bureau était encore aux couches à ce moment-là. Stéphane a décidé de faire de l’humour. C’est-à-dire qu’il peut dire toute sorte de niaiserie pour essayer de vous faire rire pis c’est correct.

Moi je suis un journaliste. Je dois dire toute la vérité et rien que la vérité. Un journaliste prend des faits véridiques et vous les racontent. Un journaliste conte une histoire vraie. Un journaliste fait parti d’un ordre professionnel. La fédération professionnelle des journalistes. Un ordre professionnel mais qui n’est pas encore reconnu. Contrairement aux médecins qui font parti du collège des médecins et qui font la pluie et le beau temps au Québec, la fédération des journalistes n’a pas encore de statut légal. Ça veut dire que n’importe qui peut faire du journalisme. Même Richard Martineau !

Je commence… il n’y en a pas beaucoup pour l’instant.

Soyez patient! Une par semaine et d’ici un an ont fait un livre!

Autres chroniques sur Mon humour

Autres textes sur Humour des autres

Publicité D’un couvert à l’autre

D'un couvert à l'autre livre bistro le ste-cath journal de la rue Café GraffitiLe livre retraçant les 25 ans d’histoire de l’organisme Journal de la Rue, les principaux évènements que l’organisme a traversé et parle avec émotions et réalisme de la réalité de l’intervention auprès des jeunes.

Une section est dédiée au dernier projet de l’organisme, le bistro Ste-Cath, l’histoire quotidienne de ce lieu mais également la relation entre les artistes et le public, notamment Elizabeth Blouin-Brathwaite, Pascal Dufour, Sule Heitner, B.U, Davy Boisvert,…

Une co-publication entre Delphine Caubet et Raymond Viger. Photographies Georges Dutil. Une couverture de l’artiste Geneviève Lebel. Le livre est disponible en édition de luxe (30 pages en couleur) à 24,95$ ou en noir et blanc à 19,95$ (plus 4,95$ taxe et livraison). Aux Éditions TNT. (514) 256-9000.

Autres livres pouvant vous intéresser:

%d blogueurs aiment cette page :