Habiller son texte pour un meilleur référencement

Proximité des mots clés, balises et fontes

Lisibilité et référencement

Les petits détails qui font de grandes différences dans le référencement d’un site Internet.

Raymond Viger  Dossier référencement.

Proximité des mots clés

Il faut tenir compte de la proximité des mots qui peuvent être regroupés dans les demandes que les internautes font aux moteurs de recherches avec des regroupements de mots.

Dans une recherche demandant : classement hockey, si toutes les autres variables demeurent identiques, un billet qui aurait un titre classement hockey et baseball devrait être mieux référencé que classement des joueurs de hockey. Et ce, même si le 2e titre semble plus pertinent que le premier.

Quand on fait nos titres et nos intertitres, il faut se demander quels sont les mots qui risquent d’être regroupés ensemble et les positionner le plus près l’un de l’autre.

De plus, en mettant le mot clé le plus important au début de votre titre, il obtiendra un meilleur référencement que s’il se retrouve à la fin du titre.

Balise H1 à H6

Un des avantages de pouvoir travailler avec Windows live writer est de pouvoir prioriser les titres, les intertitres et les mots les plus importants. Il existe six balises, de 1 à 6, la première étant la plus importante.

Pour faire un choix de balises, vous surlignez le groupe de mots que vous voulez identifier et vous lui attribuez une balise. Plus la balise est importante et plus le mot sélectionné grossira en conséquence. Vous pouvez malgré tout garder une balise importante et réduire volontairement la grosseur du caractère si elle vous semble exagérée. Vous pouvez aussi mettre ce groupe de mots en gras pour indiquer visuellement à l’internaute l’importance que vous attachez à ces mots. Personnellement, j’ai opté pour la balise H1 pour le titre et H3 pour les sur-titres, sous-titres et inter-titres.

Les moteurs de recherche tiennent compte des balises que vous installez dans votre texte. D’où l’importance, encore une fois, d’y placer vos mots clés et de faire un bon usage de vos baliser.

Gras et italique

En mettant en gras ou en italique un mot ou un groupe de mot, l’internaute est interpellé et on lui signale que ces mots sont différents, doivent être traités autrement. Un titre, intertitre, un titre de film, un auteur… Il en est de même pour le moteur de recherche qui donne des points supplémentaires pour les mots en gras ou en italique.

Autres textes sur les techniques de référencement

Date prochaine formation sur l’écriture web.

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Troll qui commente votre blog ?

Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écriture qu’il faut maîtriser sont expliquées dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations: raymondviger@hotmail.com.

Comment présenter votre blog pour un meilleur référencement

Les widgets à connaître. 3e partie de 3

Les fonctionnalités d’un blog

Ce qu’il faut savoir sur la présentation d’un blog pour une meilleure navigabilité pour l’internaute et un meilleur référencement pour votre blog.

Raymond Viger  Dossier référencement.

Dans la première partie, nous avons présenté les catégories, les billets récents et les derniers commentaires.

Dans la deuxière partie, c’était le tour des fils RSS pour les billets et les commentaires, les nuages de tags et de catégories, le calendrier de vos billets ainsi que les pages.

Blogoliste

La blogoliste est la présentation des blogs que vous lisez ou que vous acceptez de promouvoir parce que vous les trouvez intéressants et pertinents à votre blog. Avec le nom du blog que vous référencez, vous pouvez rajouter une courte description pour mieux orienter les internautes qui visitent votre blog. En créant les descriptions, n’oubliez pas d’y inclure encore une fois vos mots clés. Ne vous limitez pas au nom du blogueur. Rajoutez aussi sa spécialité et, si pertinent, le nom de son média.

Informations permanentes (colonnes latérales).

Si vous avez choisi un template avec plusieurs colonnes, les colonnes latérales peuvent recevoir les différentes fonctionnalités que l’on vient de présenter. En plus, vous pouvez y laisser de courts textes d’informations générales pour vos visiteurs. Vous pouvez y placer des photos et faire des hyperliens. Si vous bloguez à plusieurs endroits, vous pouvez y inviter vos internautes. Si vous avez un site Internet, n’hésitez pas à le présenter aux internautes qui passent par votre blogue. Pour certains, cela représente un endroit pour placer des publicités.

Dans la présentation visuelle de votre blog, il ne faut pas oublier d’utiliser la bannière horizontale du haut. Elle est un élément visuel important, la porte d’entrée visuelle de votre blogue. Publicité ou visuel artistique? À vous de vous questionner et de choisir ce qui est le plus pertinent à offrir au trafic de votre blog.

La gestion des outils

Il faut cependant faire attention à un point important. Tous ces accessoires que nous présentons peuvent ralentir le temps de téléchargement de votre blog. Surtout les annuaires où vous vous inscrivez et qui exigent que vous affichiez leur logos et que vous fassiez un lien vers leurs sites.

De plus, si ce site ferme vous vous retrouvez avec un lien qui pointe vers une erreur, ce que ni les internautes, ni les moteurs de recherches n’apprécient. Assurez-vous aussi vers où pointe ce lien. Si ce sont des pirates ou des sites questionnables, pour le moteur de recherche, vous serez complices de celui et pourriez être déclassé.

Autres textes sur les techniques de référencement

Date prochaine formation sur l’écriture web.

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écriture qu’il faut maîtriser sont expliquées dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations. raymondviger@hotmail.com

Comment écrire un blog et être bien référencé

Guide sur le référencement

Pourquoi une chronique sur l’écriture d’un blog?

Chronique sur l’art de bien référencer son blogue. Trucs et actuces qui ne coûtent rien mais qui rapportent gros.

Raymond Viger  Dossier référencement.

Je suis du genre «vieux dinosaure». Je suis fidèle aux gens qui m’entourent, tout autant qu’aux outils que j’utilise. Je ne suis pas du genre à changer pour un tout et pour un rien.

Pour vous expliquer d’où je viens, je suis le dernier étudiant à avoir utilisé une règle à calcul aux examens du ministère. Pendant que mes camarades de classe se lançaient à l’assaut des calculatrices, j’ai tenté de faire pression contre ces nouvelles technologies. Parce qu’une calculatrice empêche les gens de penser et de réfléchir. L’école est là pour nous enseigner une méthode, un cheminement. Pas une réponse avec 23 chiffres après le point.

Vous aurez compris que j’ai perdu ma guerre contre les calculatrices. Mes enseignants m’ont rencontré. Ils m’ont mis devant les faits. Si je ne me résignais pas à adopter la calculatrice, ils n’auront plus d’autre choix que de me faire couler mes cours, et ce, malgré que je sois un premier de classe.

Nos débuts avec l’Internet

C’est avec cet état d’esprit qu’en 1996, pour l’organisme communautaire Reflet de Société – Café Graffiti, notre équipe commence à regarder pour la création d’un site Internet. L’objectif était de mettre en ligne et de rendre disponibles nos textes d’information et de sensibilisation sur les différents thèmes sociaux.

Se contenter de diffuser de l’information n’était pas suffisant pour nous. Nous sommes près de nos lecteurs et nous voulions le demeurer. Nous voulions que nos lecteurs puissent émettre des commentaires, nous livrer leurs témoignages, que les gens puissent échanger leurs réflexions.

Nous avons rencontré différents consultants pour nous guider dans notre vision de l’Internet. On nous propose différentes plateformes pour créer un site. Pour recevoir les commentaires des internautes, on nous propose d’utiliser des forums de discussion.

Les naufrages de l’Internet et les consultants

Les technologies qui débutent éprouvent parfois certaines difficultés. Les spammers ont envahit notre premier site Internet. À tous les jours, nous devions passer de plus en plus de temps à nettoyer le site de ces intrus qui cherchaient à vendre toutes sortes de produits. Jusqu’au jour fatal où notre site Internet a coulé sous des milliers et des milliers de spammers. Nous l’avons vu sombrer en quelques heures, comme des gens ont vu couler le Titanic.

Les consultants que nous avions embauchés pour nous aider dans notre cheminement technologique avaient soit fait faillite, soit quitté leur emploi. Quand c’est le temps de facturer pour une nouvelle implantation, les consultants sont disponibles. Mais pour le service après-vente, c’est comme la loterie. Une chance sur deux d’en avoir. Du moins, à cette époque où l’Internet faisait ces débuts.

Une plateforme qui coule. Perdre toutes les données de plusieurs années de labeur. C’est arrivé à plusieurs reprises. Et encore une fois, les consultants n’y étaient plus. Nous avons donc dû apprendre à maîtriser ces technologies par nous-mêmes. Non pas que c’était un choix. Mais plutôt par manque de choix.

Les besoins Internet

Aujourd’hui, en 2013, après 17 ans à naviguer sur des bateaux de fortune dans le cyberespace, je ne considère pas être un expert qui maîtrise tous les rouages technologiques de l’Internet et des blogues. J’ai commencé à être sollicité par plusieurs futurs blogueurs pour leur donner des conseils, des trucs pour réaliser efficacement leur rêve de tenir un blogue. Pour mieux répondre aux questions, je me suis mis à observer les blogues des autres. J’ai remarqué plusieurs erreurs, régulièrement commises, par des blogueurs professionnels.

J’ai donc voulu répondre à une demande pressante des blogueurs. Leur partager ce que j’avais acquis après des années d’essais et d’erreurs. Quelques bonnes informations font parfois de grandes différences dans les résultats, surtout quand on débute. Une chose est certaine, cela va possiblement vous sauver des années d’erreurs et de tâtonnements pour obtenir la réponse.

Je ne me présente pas comme un consultant qui connaît toute les ficelles de la blogosphère, mais comme un blogueur qui a pris du temps avant de découvrir une certaine compréhension de la blogosphère et qui aurait aimé qu’un ami lui donne ces conseils au lieu de les chercher par tâtonnement.

Écrire un livre technique comme ce livre n’est pas aussi palpitant qu’écrire un roman. C’est pourquoi je me suis permis d’y faire quelques pointes d’humour, question de garder mon naturel.

Avis important

Un avis important que je vous laisse ici. Bloguez pour le plaisir de bloguer. Vous n’êtes pas obligé de faire tout ce qui est présenté dans ce bouquin pour pouvoir bloguer. Vous y trouverez des trucs et des conseils pour améliorer votre référencement et être mieux vu par les moteurs de recherche. Vous décidez de faire comme bon vous semblera pour gérer votre blogue. Vous êtes le commandant de bord de votre blogue, maître de sa destinée.

Bonne écriture de votre blogue et en espérant que la lecture de ce recueil vous aide dans les choix que vous aurez à faire.

Autres textes sur les techniques de référencement.

Date prochaine formation sur l’écriture web.

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écriture qu’il faut maîtriser sont expliquées dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations. raymondviger@hotmail.com

%d blogueurs aiment cette page :