Le guide des entreprises en économie sociale

Le guide des entreprises en économie sociale

Économie

Je viens de recevoir le guide des entreprises en économie sociale. Possiblement une première au Québec. J’ai vérifié si notre organisme, le Journal de la Rue ainsi que son projet Café-Graffiti se retrouvait dans la liste. Effectivement, nous sommes listés dans ce guide pour ce que nous réalisons en économie sociale.

En feuilletant par hasard quelques pages, le mal de coeur commence à m’envahir. D’une part, je vois des listes à n’en plus finir de Centre de la Petite Enfance. Ces organismes que le gouvernement a classé en entreprise sociale pour diminuer son engagement envers nos jeunes. D’autre part, j’y vois des noms d’entreprises qui, à mon sens, ne sont que des entreprises privées déguisées en organisme communautaire. Une façon détournée d’aller chercher des subventions pour se les mettre dans ses poches. Si vous pensez que je fabule, je respecte votre réaction. Mais j’ai croisé quelques unes de ces entreprises et certaines ont déjà reçues des blames pour mauvaises gestions de subvention. Mais certaines autorités ont préféré étouffer l’affaire plutôt que de la rendre publique. Question de protéger les autorités qui supervisent ces dossiers je suppose.

À chaque fois que notre bon vieux gouvernement nous invite différentes catégories, cela ne fait que changer la magouille de place. Certains détournent l’argent qui devrait aller aux organismes communautaires pour intervenir auprès des jeunes. Pas pour enrichir certains petits vites qui voient les failles de notre système.

Ce qui est malheureux, c’est que lorsque nous tentons de dénoncer ces fraudes, personne ne se sent assez responsable pour recevoir nos plaintes. C’est plus facile de jouer à l’autruche, de se fermer les yeux et de vouloir tasser ceux qui crient à l’injustice.

Finalement, je suis fier de travailler pour rendre autonome et indépendant les organismes communautaires. En développant une vraie économie sociale, indépendante des subventions du gouvernement, d’une part, cela va coûter moins cher de taxes et, d’autre part, nous allons pouvoir remercier la batterie de fonctionnaires payés pour gérer toutes ces subventions. Là aussi les économies seront appréciables.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Témoignage sur l’implication bénévole

benevolat-benevole-implication-jeune La récompense – Regard sur des gens de cœur
Documentaire sur l’implication bénévole.
-Découvrir sa communauté, donner un sens à sa vie…
-Briser son isolement et celui d’autrui.
-Découvrir de nouveaux amis.
-Prendre part à la vie sociale et de quartier.
-Une source de contact et d’échange.
-L’acquisition de nouvelles connaissances.
-Une occasion d’expérimenter et mieux se connaître.
S’impliqer c’est trippant et ça mérite d’être vécu. 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

L’avenir de notre société.

L’avenir de notre société?

Dossier Gang de rue.

D’un côté, il y a les groupes criminalisés. On les a laissé s’organiser, tout contrôler. Il y a même une justice à deux vitesses. Si un motard passe en cours, ses avocats, payé par l’aide juridique pour leurs « pauvres clients » ont le droit à une forte augmentation de salaire. Quand un des jeunes que j’accompagne fait face à la musique, il faut qu’il sorte du cash pour être servi par ces avocats de l’aide juridique. Sinon, il n’est qu’un simple numéro dans la grosse machine et les chances d’avoir un procès juste et équitable sont plus mince que de gagner au casino. Est-ce qu’on laisse les gangs de rue refaire le même scénario? Jusqu’où la violence et les injustices vont monter?

De l’autre, nous voyons des politiciens nous compter toutes sortes de romances, changer les lois et la fiscalité pour avantager rétroactivement leurs entreprises personnelles, accepter de la surfacturation pour des programmes tels les commandites, des députés qui embauchent, dans des conditions inhumaines, des immigrants pour les faire travailler sur leurs terres, d’autres qui profitent de la réforme des CPE pour leur entreprise privée…

En ce début de nouvelle année, mon coeur est à la tristesse et au découragement. Malgré tout, il y a des changements majeurs en vue. Des groupes s’organisent, réfléchissent, se positionnent. Que ce soit les groupes de réflexion de l’Institut du nouveau monde, du forum jeunesse ou encore le forum citoyen… le besoin de réfléchir et de se positionner collectivement se fait sentir de plus en plus. Cette nouvelle synergie devrait déboucher vers une nouvelle classe de dirigeant qui vont prendre des postes politiques, économiques et autres.

De cette réflexion, l’action et le changement doit déboucher. Sinon, il faudra retourner au bonnes vieilles méthodes. Celle de Robin des Bois et de nos anciens sauveurs sociaux. Plus violente, plus radicale, mais qui peuvent atteindre leurs objectifs: une société juste, plus humaine et équitable, une harmonie à travers toutes les couches de la société et les différentes cultures de notre monde…

Pour cette année 2006, je nous souhaite, Paix sur terre et Amour pour tous. Que règne Santé et Harmonie sociale.

Autres textes sur Gang de rue

 Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :