Publicité de Jean Charest: détournement de fonds et conflit d’intérêt

La publicité de Jean Charest

Corruption sociale

Corruption, détournement de fonds, conflit d’intérêt… voici un court résumé de ce que je pense de la publicité pré-électorale du Premier ministre Jean Charest.

Raymond Viger Dossiers Politique, Jean Charest

jean charest premier ministre publicité télévisionTout le monde doit avoir vu cette publicité du Premier ministre Jean Charest nous expliquant sa vision du rôle de premier ministre. Tout le monde doit l’avoir vu parce qu’elle passe et repasse à la télévision comme si le budget publicitaire de Jean Charest n’avait pas de limite.

Mais d’où provient cet argent qui sert à promouvoir Jean Charest? Une annonce payé par le parti Libéral dit-on à la fin de ce commercial. Cette caisse du parti Libéral qui se nourrit des dons fait par les petits amis du pouvoir. Des dons que certaines entreprises font pour avoir un lien indirect sur le pouvoir. Une sorte de dette morale que des entrepreneurs tentent de créer sur le parti Libéral et son chef Jean Charest.

Mettons que Jean Charest n’a pas pigé dans l’argent de nos taxes pour faire cette publicité qui ne cesse de nous envahir à la télévision. Le temps et l’énergie qu’il met à nous vendre l’idée qu’il serait le meilleur premier ministre pour le Québec, pendant ce temps-là, il ne gère pas les affaires de l’État. Il pense à sa réélection. Conflit d’intérêt sur l’utilisation du temps du Premier ministre.

La question qui tue

jean-charest-publicite-tele-premier-ministre-parti-liberalGardons en tête l’hypothèse que les tonnes et les tonnes de commerciaux de Jean Charest n’ont pas été payé par nos taxes. Qui a payé pour la conception et la réalisation, qui paye les relationnistes qui tentent de vendre l’image de Jean Charest pour les prochaines élections? Des salariés de l’État avec nos taxes ou à partir des enveloppes bien garni des amis du pouvoir?

Ce n’est pas la première fois que les publicités de Jean Charest et du parti libéral font parler d’elles. Il y avait eu l’histoire rendu publique d’un don de Jean Charest à une famille éprouvée. Sans compter les tonnes et les tonnes de publicité radio que Jean Charest nous a déjà servi. Ou encore des demandes de publicité gratuite pour Jean Charest en échange de subventions… qui elles sont payées à même nos taxes!

Un, deux, trois, GO… je suis déjà parti

Même si toutes les dépenses reliées aux tonnes de publicité télévisée que nous sert le Premier ministre Jean Charest soit effectivement payé par le Parti Libéral du Québec, ce sont des publicités électorales. Pourquoi le parti au pouvoir, qui décide de la date des prochaines élections, se permet de lancer sa campagne avant les autres? Pourquoi les dépenses reliées à ces publicités ne sont pas comptabilisées dans les montants alloués par le directeur général des élections?

Autant de questions qui soutiennent ma théorie que notre système politique a besoin d’une réforme complète et majeure pour éviter les abus de toutes sortes qui y règnent. Une réforme pour rendre la politique juste et équitable? Est-ce possible dans ce monde de décideurs et de gérants de gros porte-feuilles?

Et pendant ce temps, j’entends encore la publicité de Jean Charest à la télévision. Il termine en disant qu’il a fait le choix de la responsabilité. Reste à voir comment on définit la responsabilité!

Caricature de Jean Charest par Renart L’Éveillé

Photo de Jean Charest provenant de sa page Facebook

Autres textes sur Politique

Carte anniversaire, poster, T-Shirt avec impression d’artistes

poster affiche flyer carte anniversaire cartes souhaits voeux affichage impression t-shirtUne boutique virtuelle toute en couleur pour des produits artistiques originaux. Une façon originale de soutenir de jeunes artistes dans leur cheminement artistique.

Que ce soit pour une carte anniversaire ou un T-Shirt personnalisé, un CD de musique ou un livre, la boutique des Éditions TNT mérite de faire un détour.

Merci d’encourager les artistes et le Café-Graffiti. www.editionstnt.com (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. cafegraffiti@cafegraffiti.net

Jean Charest, les détournements de fonds, l’immigration et la publicité

Jean Charest, les détournements de fonds, l’immigration et la publicité

Dossier Jean Charest, Immigration, Journal de Montréal

Mathieu Boivin signait un article dans le Journal de Montréal le 19 septembre dernier. On y apprenait que les argents versés par Ottawa pour l’intégration des immigrants seraient déroutés vers d’autres ministères que celui de l’immigration. Le ministère de l’Immigration et des communautés culturelles ne recevrait que 60% des 188 millions d’Ottawa. Un manque à gagner ou un montant détourné de 77 millions pour l’année en cours!

Il existe aussi d’autres magouilles à Québec. Lors du 15e anniversaire de notre magazine Reflet de Société, nous avons approché les politiciens pour prendre un espace dans le numéro spécial d’octobre. En ce qui concerne le premier ministre Jean Charest, pas de problème pour écrire un mot pour nous féliciter. Mais pas question de payer cet espace. Nous avons cependant reçu une proposition. On nous offre de publier gratuitement le mot du Premier ministre Jean Charest. En contrepartie, on nous demande de déposer un projet de 3 000$ auprès du ministère de la Jeunesse de M. Jean Charest. Sans le garantir formellement, ils tenteront de le faire accepter.

J’ai eu à me poser la question si ce genre de tractation pouvait convenir à la philosophie et à l’éthique de notre organisme. Jusqu’à ce jour, tous les politiciens qui ont publié des textes chez nous ont toujours payé leur espace. Que ce soit le maire de Montréal Pierre Bourque, de Québec, Jean-Paul L’Allier, ou encore André Boisclair lorsqu’il était ministre, Réal Ménard, Louise Harel… Pouvons-nous créer un précédent en laissant le premier Ministre Jean Charest publier gratuitement chez nous en laissant présager une quelconque subvention provenant d’un autre budget? Les fonds prévus pour ces projets peuvent-ils servir à des publicités? Ne sont-ils pas supposés servir à une intervention concrète auprès des jeunes qui en ont besoin?

En ce qui me concerne, ce genre de tractation politique est un détournement de fonds. L’argent affecté à un projet ne peut servir à faire la publicité et la promotion du Premier Ministre. Je ne pouvais pas accepter cette offre et devenir complice d’un tel détournement.

Nous avons eu moins de pages de publicité que prévu dans notre numéro d’octobre. Nous n’avons eu aucune vedette politique pour souligner nos efforts et notre travail. Mais nous avons gardé notre intégrité et la fierté d’un travail bien accompli. À la sueur de notre front, nous continuerons de nous relever les manches et de travailler honnêtement pour servir la population.

Autres textes sur Immigration

Intégration d’un Arménien au Québec

Fraudes et abus: immigration Québec

Immigration difficultes à retardement

Les aînés pure laine à la rencontre des néo-aînés

Jean Charest, les détournements de fonds, l’immigration et la publicité

Autres textes sur Politique

Pour une réforme de notre système politique

Est-ce que notre système politique met en danger la démocratie?

Lutte à la drogue: les Conservateurs contre la science

Québec solidaire, Amir Khadir, Françoise David et le salaire minimum à 16$

Les gais peuvent-ils prendre le pouvoir?

Le poids du Québec dans le Canada

Vie sociale et politique

Stephen Harper et l’avortement

Stephen Harper et le social, 2 mondes étrangers

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. Renaissance. Depuis 1997, Jean-Simon Brisebois s’est découvert une passion pour écriture. Il s’implique activement dans divers projets communautaires dans Hochelega-Maisonneuve.
Renaissance est un recueil de pensées et de poèmes parlant autant de son amour de la vie que d’espoir. 4,95$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Pétition contre le déménagement du Casino de Montréal

Pétition contre le déménagement du Casino de Montréal

Vol.13, 31 Août 2005      Dossiers Gambling et jeu compulsif, Loto-Québec,Casino

 

loto-quebec casino gambling gambler jeu compulsif joueur pathologique

Aujourd’hui, c’est Montréal. Demain, ce pourrait être ailleurs. Bien que tous les Québécois ne soient pas concernés directement, le déménagement du Casino de Montréal, de l’Île Notre-Dame au quartier résidentiel de Pointe St-Charles, est l’affaire de tous. Oublions le «pas dans ma cour» et réfléchissons à ce problème de choix de société.La question est simple: voulons-nous, oui ou non, faciliter l’accès du Casino au plus grand nombre, avec tous les inconvénients que ça suppose? Faut-il privilégier les coffres de l’État plutôt que le bien-être des citoyens?

Le gouvernement Charest veut déplacer le casino, jugé trop petit et trop isolé. Pourtant, le choix de son emplacement fut justement son côté isolé, plus facile pour la police à surveiller.

Ne nous leurrons pas. Pour la plupart d’entre nous, le jeu demeure un amusement, comme l’alcool ou la drogue ne causent pas problème à la grande majorité. Faut-il pour autant se draper dans notre insensibilité et se dire «c’est leur problème?»

Jeu compulsif, suicide, endettement

Le jeu compulsif créé l’endettement, mène au suicide, ça ne me regarde pas? L’endettement qui pousse des gens bien ordinaires au vol, au détournement de fonds, ça ne me préoccupe pas? Le crime organisé qui rôde autour d’un quartier résidentiel, quoi de plus banal?

Il ne faut pas le voir seulement comme un combat contre le Casino de Montréal. Non. Il est grand temps de reprendre ce qui nous revient de droit, notre bien-être. Seuls, nous n’y parviendrons pas. Collectivement, tout est possible.

Effets pervers du Casino et du jeu compulsif

Lors de l’ouverture du casino, nous ne connaissions pas tous les effets pervers et l’ampleur que l’accès au jeu pouvait occasionner. Maintenant, nous sommes davantage en mesure d’évaluer les coûts sociaux reliés au jeu compulsif. Le gouvernement ne peut plus faire l’autruche.

Pouvons-nous accepter que Loto-Québec, pour vendre son projet, ait acheté des pleines pages de publicité couleur en mettant de l’avant la présence du Cirque du Soleil? Est-ce acceptable de dépenser l’argent des contribuables pour favoriser les projets de Loto-Québec? Est-ce acceptable que Loto-Québec se cache derrière le Cirque du Soleil pour acheter notre conscience?

Appuyez les résidents de Pointe St-Charles en signant la pétition de la coalition Action-Gardien contre le déménagement du Casino. Demain, c’est peut-être vous qui aurez besoin d’aide. Faites vos choix, rien ne va plus!

Vous pouvez envoyer une lettre d’appui à: Action-Gardien de Pointe St-Charles, 1955, rue Centre, Montréal, Qc, H3K

Action-Gardien donnera la pétition aux parlementaires de la province. Envoyez aussi une lettre à votre député dénonçant le déménagement du Casino à Pointe St-Charles.

Textes sur le Gambling et jeu compulsif:

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :