Dictionnaire pour nouveaux arrivants Français au Québec

Un lexique pour se comprendre entre Québécois et Français

Amis Gaulois, vous envisagez de vous rendre dans la Belle Province? Ce qui suit, peut donc vous être utile, et oui, les Québécois parlent certes le français, mais un français parfois incompréhensible à nos oreilles de franchouillards. Petit décryptage des mots et expressions québécois les plus couramment utilisés

Julie Philippe    Dossier  Francophonie 

Bienvenue

Les Québécois sont sans contexte des gens accueillants mais lorsqu’ils vous disent bienvenue, cela signifie tout simplement qu’ » il n’y a pas de quoi  ».

Ainsi, ne répondez pas à leur bienvenue sous peine d’y passer du temps.

Exemple : vous achetez une carte de téléphone, le vendeur vous rend votre monnaie, vous remerciez, il vous répond : «  bienvenue  ». Vous répondez à ce chaleureux accueil : «  merci  », le commerçant vous dit de nouveau «  bienvenue  » de crainte que vous n’ayez entendu le premier. Vous répliquez une nouvelle fois : «  je vous remercie  », et là, le boutiquier vous regarde vraiment bizarrement…

Tu vas tu bien?

Chose étrange, le «  tu  » est partout. Il est très facile d’être tutoyé et ce, par tout le monde. Ce «  tu  » semble si apprécié des Québécois qu’on le retrouve dans de nombreuses questions grammaticalement étranges : exemple de question fréquemment utilisée : «  t’es tu correct?  »

Correct

Le terme «  correct  » est un peu comme notre «  ok  » gaulois. Il est souvent mis à toutes les sauces.

C’est bon, vous êtes corrects? Vous avez compris?

Débarbouillette

Un mot que je trouve très mignon. Selon, le site québécois Rabaska, il s’agit d’ » un petit carré de serviette ( ratine ) dont on se sert, principalement, pour se laver la figure  ». Il peut désigner le sopalin par exemple.

Déjeuner – dîner – souper

Il s’agit respectivement de nos : petits déjeuner, déjeuner et dîner. Attention, les Québécois ont l’habitude de souper très tôt, vers 18 heures et non à l’heure espagnole comme beaucoup de Français (ah ces latins!)

C’est écœurant!

Si un Québécois vous lance : «  c’est écœurant!  » avec un grand sourire en désignant votre demeure, ne vous offusquez pas! Ce qui apparaît comme une insulte en France ne l’est pas au Québec, Cela signifie plutôt «  c’est magnifique  ». L’afflux de beauté est peut être si grand, que le cœur, région des émotions est submergé et devient donc écœurée… (hypothèse parfaitement réfutable).

Autres textes sur la  Francophonie 

Éducation francophone dans l’Ouest du Canada

Éducation francophone en milieu anglophone. École Gabrielle Roy.

Éducation francophone en milieu anglophone. Écoles Rose-des-vents et Jules-Vernes.

Société francophone de Maillardville, bastion de la francophonie en Colombie-Britannique

La qualité du français dans la blogosphère

Meeting francophone. Le français est-il une maladie en voie d’extinction?

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

« Facebooké » entre dans le dictionnaire

« Facebooké » entre dans le dictionnaire

 
 
 
 
Une nouvelle qui me désole et que je ne réussis pas encore à accepter. Durant toute mon enfance, mes éducateurs se sont évertués à me faire dire un réfrigérateur plutôt que la marque Frigidaire, à utiliser un papier-mouchoir plutôt qu’un Kleenex.

Et voilà que les dictionnaires acceptent maintenant n’importent quoi. Face Book devient un nom et un verbe dans un dictionnaire. Inacceptable. Et si cette compagnie devait fermer ses portes pour faire place à une nouvelle technologie, on fait quoi? On réécrit le dictionnaire! Voici la nouvelle dans son intégrité:

Agence France-Presse, 19 décembre 2007 – 11h29

Le site Internet de socialisation Facebook a fait son entrée dans la dernière édition en ligne du dictionnaire anglais Collins, tout comme « subprime », prêts immobiliers à l’origine d’une vaste crise financière cet été.

Selon un porte-parole de l’éditeur, Facebook figure dans le dictionnaire en tant que nom de marque avec pour définition: « un site internet populaire de socialisation »; et également en tant que verbe signifiant « chercher (le profil de quelqu’un) sur le site de Facebook ».

Comme exemple d’utilisation du verbe, le dictionnaire écrit: « J’ai pensé qu’un des candidats était parfait pour le poste, jusqu’à ce que je le facebooke ».

« Facebook a été le phénomène de 2007 », a expliqué le porte-parole.

« Bien que la socialisation sur internet soit apparue depuis plusieurs années, cette année a vu une explosion avec 200 000 nouveaux inscrits chaque jour », a-t-elle poursuivi.

Dans sa dernière édition, le dictionnaire compte notamment un adjectif de plus avec « subprime » qui est un prêt « consenti à un emprunteur ayant un mauvais profil en matière de crédit, avec en général un taux d’intérêt élevé ». « Subprime » figure également en tant que nom.

Par ailleurs, l’adjectif « green collar » (col vert) fait également son apparition pour définir « les personnes qui travaillent dans la protection de l’environnement, ou qui sont employées par des sociétés qui font de la protection de l’environnement un objectif affiché ».

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

funbusy-poesie-urbaine-recueil-textesChantal Lee a vécu la violence physique, les abus sexuels et l’enfer de la drogue, mais elle en a triomphé. Malgré la maladie qui l’afflige, elle partage par sa poésie son amour de la vie et son optimisme à toute épreuve. Un livre rayonnant, à l’image de son auteure.

Le livre est disponible au coût de 10,00$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Hip Hop VS hip-hop

Hip Hop VS hip-hop      Dossier Hip Hop, Graffiti

J’ai commencé à écrire sur le graffiti et la culture Hip Hop en 1996. La culture était jeune à l’époque. Très jeune. Les journalistes qui me passaient en entrevue ne savait pas plus que moi comment écrire en bon français certains termes utilisés par cette culture.

Pour les artistes de la canette, un anglicisme existait dans la tradition orale. On parlait d’un «graffer» ou d’un «writer». J’ai publié et mentionné aux journalistes le mot graffiteur. Certains ont préféré utiliser «graffitiste».

J’ai décidé en 1996 d’écrire Hip Hop. Maintenant le mot est dans le dictionnaire. Le correcteur de Reflet de Société, Charles Messier, a repris mon texte et m’a demandé d’écrire hip-hop, tel que le dictionnaire de la langue française l’exige.

Pas facile pour moi qui ait écrit si souvent Hip Hop. J’ai de la difficulté à mettre des lettes minuscules à ce mot. Le trait d’union, je pourrais toujours m’en accomoder. Mais pas les lettres minuscules.

Pour l’instant, dans mes textes, je continue comme je le fais depuis maintenant 10 ans. Pas facile d’en faire mon deuil. Je vais consulter les jeunes artistes concernés et mon comité de rédaction avant de trancher la question. Question de demeurer démocratique même dans mon côté rebelle.

Pour rejoindre les artistes du Café-Graffiti: (514) 259-6900

Photos de Murales et fresques urbaines.

Autres textes sur le Graffiti:

Arpi: Muraliste et designer d’intérieur

Inauguration de la fresque de Fluke avec RFF

Vidéo murale graffiti pour l’agence de communication ID3 (idées aux Cubes)

Murale graffiti, animation de foule, peinture en direct, T-shirt

Mural de Michael Jackson au Festival de Jazz avec les graffiteurs Fluke et Omen

Mural graffiti en direct par Fluke

Fluke pour Oxygen

Video clip graffiti hiphop et breakdance gratuit

Projet graffiti pour Oakley

Graffiti calligraphie El Seed

Le mural Jean Talon

Rencontre avec Nawlz: Graffeur du monde

Breakdance, hip hop, rap, graffiti: présentation des artistes

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

funbusy-poesie-urbaine-recueil-textesChantal Lee a vécu la violence physique, les abus sexuels et l’enfer de la drogue, mais elle en a triomphé. Malgré la maladie qui l’afflige, elle partage par sa poésie son amour de la vie et son optimisme à toute épreuve. Un livre rayonnant, à l’image de son auteure.

Le livre est disponible au coût de 10,00$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :