Céline Dion remplacée par Delphine Elbé avec Michel Sardou au Centre Bell

Michel Sardou et son équipe font un malheur au Centre Bell

Michel Sardou sans entracte

Une Française, Delphine Elbé remplace, au Québec, Céline Dion dans un duo avec Michel Sardou! Une seule représentation pour un spectacle qui en aurait mérite plus!

Raymond Viger Dossier Spectacle, Culture

michel sardou centre bell céline dion frank sinatra spectacleJeudi le 28 mars, Michel Sardou présente au Centre Bell une seule représentation d’un spectacle qui en aurait mérité plusieurs. Un Centre Bell rempli à pleine capacité, Danielle et moi profitons du début des vacances de Pâques pour assister au spectacle de Michel Sardou.

À quelques bancs de Mario Pelchat, nous avons d’excellents billets. C’est la 4e fois que Danielle et moi assistons à des spectacles au Centre Bell. À 2 reprises pour Disney on Ice ainsi qu’au spectacle de Grégory Charles, nous avons toujours été déçu de notre positionnement. Si je l’avais été encore une fois, j’aurais boycoté le Centre Bell pour tous les autres spectacles et ce, pour les prochaines 4 ou 5 décennies (je ne suis pas vraiment rancunier!).

Les musiciens et les choristes de Michel Sardou

L’équipe de musiciens et de choristes de Michel Sardou a cassé la baraque… ou plutôt le Centre Bell. Deux heures dix minutes de spectacle continu. Sans aucun entracte. Habituellement, une salle de spectacle loue plus cher ses équipements quand il n’y a pas d’entracte. Parce que les entractes, ce sont des bières, des boissons gazeuses et autres. Et au prix que c’est vendu au Centre Bell, c’est payant!!! Pour compenser ces pertes de revenus, le producteur doit donc payer plus cher sa salle. Je ne sais pas combien peut coûter le surplus du Centre Bell pour faire sauter l’entracte?

michel sardou centre bell céline dion frank sinatraDans ce spectacle, Michel Sardou met à rude épreuve ses cinq choristes. Elles dansent, font toutes sortes d’excellentes chorégraphies pour accompagner la musique, tout en faisant les back vocal pour Michel Sardou.

De Céline Dion à Delphine Elbé

Et que dire de Delphine Elbé qui est venue prendre une place aux côtés de Michel Sardou pour interpréter, le duo que Céline Dion avait déjà fait. Il faut tout de même le faire. Imaginer remplacer Céline Dion au Québec pour un duo avec Michel Sardou! Ça et un suicide professionnel ça pourrait être la même chose. Delphine Elbé ne connaissait peut-être pas tous les risques que cela pouvaient représenter. Delphine Elbé s’est très bien tirée d’affaire et tout le monde a bien apprécié cette prestation.

Quelques petits bémols malgré tout pour le spectacle de Michel Sardou. Une musique un peu trop forte qui enterrait à l’occasion la voix de Michel Sardou. Trop d’effets lumineux qui donnaient l’impression que le King, Elvis Presley, allait faire un retour sur scène.

L’aigle noir, Comme d’habitude

Le spectacle de Michel Sardou m’a permis d’apprendre que le chanson L’aigle noir que Marie-Carmen a chanté au Québec en 1992 et reprise par Michel Sardou en 2005 était une chanson de Barbara datant de 1968.

J’ai aussi appris que la chanson My way de Frank Sinatra était la version anglophone de la chanson écrite par Claude François Comme d’habitude qu’interprête Michel Sardou.

J’ai trouvé très comique de voir la sécurité pour les dernières chansons d’inviter le public à se lever et d’aller se placer devant la scène. Ils ont dû insister et s’y prendre à plusieurs reprises. Le public n’était pas vraiment intéressé. Très beau montage pour les photos pour les publicités!

Un spectacle qui valait le déplacement et… le prix du billet!

PS. J’ai trouvé des informations supplémentaires sur Delphine Elbé. D’une part, elle connait Céline Dion ayant participé à son disque Elles.  Elle a aussi participé à celui d’Isabelle Boulay.

Autres textes sur Culture

Autres artistes de la boutique des Éditions TNT:

Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs!

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logoVotre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en bleu, rouge, noir, rose, vert ou blanc. Ou encore votre Sweat-shirt disponible en gris, noir, rouge ou rose pour 29,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.editionstnt.com/t-shirts.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900.

Concert de piano, la conclusion

concert de piano classique Église St-Barnabas St-Lambert

Concert de piano, la conclusion

Chapitre 7             Histoire complète.

J’ai assisté à un concert qui a duré 2 heures 30 minutes. Je suis en train d’écrire le 7e et dernier chapitre de cet événement. Cela peut paraître étrange de faire tant de détour pour en arriver à l’événement qui a provoqué tous ces textes. Pas pour moi. Une phrase que j’ai gardé de mon cour de thérapeute :  » Ce n’est pas l’événement qui est important, c’est ce qu’il nous fait vivre « . Pour pouvoir apprécier et être présent émotionnellement aux jeunes, je me dois de prendre conscience de ce que je vivais et de l’assumer.

Si je m’étais limité à ne décrire que le concert, j’aurai été un chroniqueur art et spectacle. J’aurais couvert l’événement avec ma couleur mais ça n’aurai été qu’une simple couverture journalistique. J’ai préféré prendre la plume de l’écrivain. Celui qui écrit sa vie pour mieux la comprendre.

Cette écriture m’aura été fort utile lorsque qu’au début de la trentaine j’ai fait ma dépression qui m’aura mené à 2 tentatives de suicide. Une écriture qui est une forme d’auto-thérapie. Une écriture qui me permet de rester en contact avec ma sensibilité et de lui donner une place privilégiée dans ma vie.

Je me dois aussi de citer la devise de mon professeur de chant, Guy Robitaille.  » Jamais plus vite que lent « . En revivant les événements de ce concert, en prenant le temps de décrire toutes les émotions qui m’ont habité lors de cet événement, cela me permet de ralentir le tourbillon de mes émotions et de m’assurer que je peux assumer tout ce qu’elles ont à me dire.

Parce qu’une émotion est un petit cadeau qui nous vient de notre jardin intérieur. Un message à décoder. Un souvenir à ne pas oublier… Depuis un certain temps, je remets en question plusieurs de mes implications, entre autre, mon blogue qui me prend beaucoup de temps et mes livres que je ne réussis plus à trouver le temps nécessaire pour les terminer et les publier. Cette écriture que j’avais utilisé pour écrire certains de mes livres me manquait beaucoup.

Ce concert m’aura donné l’occasion de revenir à cette écriture et de donner une orientation différente à mon blogue. Inconsciemment, je le savais, mais la prise de conscience est maintenant plus forte. Parce que je suis capable de pouvoir nommer et identifier clairement la nouvelle orientation qui prend forme.

Quand j’ai écrit mes livres, je partagais mes émotions et mes états d’âmes quotidiennement dans ceux-ci. Le blogue peut servir à recueillir ces états d’âmes. Un peu comme je l’ai fait avec mes livres. Même si je blogue depuis 2 ½ ans, j’ai eu plusieurs périodes où j’avais adopté ce style littéraire. Lors de ma tournée de conférence en France, j’ai écrit 39 billets sur ce que j’ai vécu pendant la tournée, les gens que j’ai rencontré. Le spectacle de François Morency au chapiteau de Bromont avait lui aussi duré 2 ½ heures et j’avais écrit 8 billets sur cette aventure. Il y avait eu les spectacles d’André-Philippe Gagnon au chapiteau de St-Sauveur, Showtime à Trois-Rivières, Motown generation au Théâtre St-Denis, Disney on Ice au Centre Bell… Même des textes sur un rat musqué qui est venu détruire mon jardin d’eau. Je m’étais déjà préparé à faire de même avec le voyage que je prépare à Vancouver sur la francophonie hors Québec.

Tous ces événements n’auront duré que quelques heures mais me permettent de partager tant de choses. Peut-être qu’un jour je trouverais un fil conducteur à tous ces billets et en ferais un autre livre. Qui sait? En attendant, ce qui me désole le plus, c’est que lorsque les Internautes cliquent sur les catégories associées à ces thèmes, ils ont le billet le plus récent vers le plus vieux. C’est donc dire qu’ils lisent l’aventure en commençant par la fin!!!

Est-ce que mon blogue devient un exemple de confusion des genres? Possiblement. Des textes sur ce que je vis, d’autres sur des phénomènes sociaux, drogue, prostitution, suicide, gambling…, des éditoriaux, des prises de position, des questionnements sociaux, des dénonçiations… Finalement, mon blogue me représente avec tous les genres et les styles que j’adopte selon les circonstances.

Merci à Ginette et Normand pour cette invitation à ce concert de fin d’année. Merci Soeur Marie-Paule de vous occuper de soutenir Ginette dans sa démarche. Merci à tous les jeunes, Dylan, Arnaud, Laurence R., Marianne, Noah, Noémie, Geneviève, Audrée, Karyne, Laurence D., Laurence T.L., Carl, Élisabeth, Hugo, François et Nadine pour votre magnifique concert, pour ce que vous m’avez fait vivre pendant ces quelques heures, pour le bonheur que vous avez eu à présenter votre créativité. Merci à tous les parents et amis présents à cette magnifique journée pour m’avoir accepté dans l’intimité de cette journée.

PUBLICITÉ
show_image L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre, au coût de 19,95$ est disponible dans toutes bonnes librairies au Québec ainsi qu’à la Librairie du Québec à Paris.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Disney on ice, le Centre Bell, René Simard et les hot-dogs

Disney on ice, le Centre Bell et les hot-dogs

Février, c’est la fête à Danielle. Puisque nous travaillons très fort, j’ai décidé de lui offrir un petit instant de répit. Une soirée au Centre Bell pour assister au spectacle Disney on ice. D’un côté, elle adore le patinage de fantaisie, elle aime bien les réalisations de Walt Disney et en plus, le spectacle est mis en scène par René Simard. Avec la belle soirée que nous avions eu au Théâtre St-Denis avec Motown, je pouvais m’attendre à passer une belle soirée.

C’était la première fois que je mettais les pieds au Centre Bell. Vous avez deviné que je ne suis pas un fan des Canadiens de Montréal. L’architecture du Centre Bell est plaisante, l’entrée se fait facilement et nous pouvons trouver aisément nos places. Une déception, la largeur des sièges. Un peu serré. Une surprise qui me laisse encore bouche bée: le prix des aliments et boissons. Deux hot-dogs, un sac de chips et une bouteille d’eau 12$! Carmel, le beau-frère me mentionne que la bière est à 9$! Soit qu’ils exagèrent, soit que je ne sort pas souvent.

Je suis bien capable de me retenir quelques heures. Mais si j’étais accompagné de jeunes enfants, je ne suis pas convaincu que j’aurais eu du plaisir à leur faire comprendre que c’est beaucoup trop cher pour de vulgaires rotteux! Évidemment, c’est le genre d’occasion où le père de famille peut se laisser attendrir et agir contre ses principes et ses valeurs. Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour faire plaisir à ses enfants.

Autant j’ai été émerveillé par la mise en scène de René Simard dans Motown, autant j’ai été déçu dans Disney on Ice. Disney a un nom, une réputation. Je m’attendais à ce que René Simard jouisse d’un budget et de moyens techniques assez prodigieux. J’ai été déçu.

Même si le sourire et l’enthousiasme de Danielle ont été au rendez-vous, je m’attendais à voir plus de patin. Les décors y étaient, mais il y avait des longueurs. J’aurais aimé voir plus d’accrobaties en patin. Finalement, le spectacle aurait pu se dérouler sur une scène, tout le monde en souliers de course et ça aurait été du pareil au même. La magie était plus pour les enfants qui voulaient voir leurs vedettes. La fantaisie du patin n’était pas au rendez-vous.

Une rumeur circule comme quoi René Simard serait prochainement repêché par Guy Laliberté et le Cirque du Soleil. M. Simard aura peut-être une belle occasion de nous montrer ses capacités de metteur en scène.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. L’âme de l’ange. Jean-Simon Brisebois.

À chaque mort, une naissance. À chaque naissance, un combat! Recueil de pensées et de poésies influencé par le béton, la rue et son vécu urbain. De jour et de nuit, la vie continue, se transforme. À travers les ombres et pénombres, elle se colore de différentes nuances de gris.

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

https://raymondviger.wordpress.com/2007/02/05/motown-generation-et-rene-simard-au-theatre-st-denis/

https://raymondviger.wordpress.com/2006/08/13/patrick-huard-bon-cop-bad-cop-et-le-cinema-quebecois/

%d blogueurs aiment cette page :