Les débuts du breakdance au Urban Element

École de breakdance à Montréal

Nouvelles passions: danse et breakdance

Lors de son arrivée à Montréal, Cindy Goldylocks tombe en amour avec Angelo. Après s’être fait expulser du Canada, Cindy peut revenir sous la condition de marier Angelo.

Dominic Desmarais   Dossiers BreakdanceHip-hop

cindy-goldylocks-break-hip-hop-breakdance-danse-hiphopLes nouveaux époux emménagent dans un appartement. Cindy suit son amoureux partout. Elle assiste à tous les cours qu’il donne. «Je voyais son talent. Et comme j’étais sa blonde, je voulais qu’il ne regarde que moi. C’était le meilleur pour donner un cours de danse. Un artiste, un vrai! Mais Angelo n’a rien d’un entrepreneur. Il n’était pas bon pour le business. Plusieurs de ses élèves s’en plaignaient. J’ai commencé à m’occuper de la partie administrative.»

Cindy s’abandonne dans la danse et l’organisation d’Angelo Dance Productions. Elle s’y investit comme, plus jeune, elle l’a fait pour ses cours de judo et de tækwondo et, plus tard, pour le parachute.

Différents styles de danse de rue

cindy-goldylock-breakdance-danse-hiphop-hip-hop-break-urban-elementAu début, seul Angelo enseigne. Mais Cindy est à l’écoute des autres danseurs. «Je m’entraînais avec d’autres personnes. J’ai commencé à voir le mélange des styles dans le hip-hop. Ce n’était pas clair que tous les mouvements venaient de ce style. J’ai commencé à faire d’autres danses de rue. Et j’ai eu un déclic. Si moi j’ai envie d’apprendre différents styles, d’autres aussi ont ce désir.»

Elle demande à d’autres danseurs d’enseigner des styles différents de celui d’Angelo. «C’est là que j’ai réalisé le problème: le nom de la compagnie. Si tu ne t’entends pas avec Angelo, tu ne veux pas représenter sa compagnie.»

En 2000, Angelo Dance Productions se mû en Urban Element. La nouvelle compagnie offre cinq styles de danse à une centaine d’élèves. La vie lui souriait finalement. Mariée, un toit bien à elle et une entreprise qui tourne rondement.

Une école d’élite

L’école de danse s’agrandit. Aujourd’hui, elle offre une douzaine de styles de danse de rue offerts par 20 professeurs. Des gens qui ont grandi au sein d’Urban Element. Pour le plus grand plaisir de quelque 400 étudiants de tous âges.

En 2003, une troupe de l’école gagne le Hip-Hop Forever, une grosse compétition à Montréal. «Et grâce à ça, nous sommes allés faire des prestations au Mexique!» Cette victoire donne de la renommée à Urban Element. En 2006, 2007, 2009 et 2010, la troupe de danseurs élite de l’école remporte les championnats canadiens de hip-hop et représente le pays aux mondiaux à Las Vegas. À l’image de Cindy, Urban Element ne se contente pas de peu.

«Le but, c’est d’avoir les meilleurs de chaque style de danse. Je les veux pour qu’ils donnent des cours afin qu’Urban Element soit une école de qualité. Un endroit où tu peux te développer et enseigner. Si ta carrière n’a pas avancé ailleurs, tu peux rester avec nous. Et on offre des locaux gratuitement pour pratiquer. Mais les gens le prennent parfois pour acquis. On a été volés, les murs sont taggés», résume-t-elle avec dépit.

Une école de danse communautaire

L’école a vécu sa part de difficultés financières. Le local est gigantesque et le payer est un exploit. «Ce qui est difficile, c’est que la danse hip-hop, sa raison d’être, ce n’est pas un business. Tu peux faire de la danse plus commerciale, des vidéoclips, tu seras bien payé, mais la danse de rue, ce n’est pas pour faire de l’argent. À Urban Element, on a gardé le côté rue, un genre de centre communautaire pour jeunes. Donc si on a des étudiants qui ont besoin des cours dans leur vie et qu’ils n’ont pas d’argent pour les payer, on les garde. Ils ne paient pas tous. Alors on est fauchés depuis 10 ans!»

Les élèves d’Urban Element arrivent bien avant leurs cours. Vers 16h, à la fin des classes, ils débarquent au studio. Ils y font leurs devoirs, socialisent. Comme dans une maison de jeunes. «Nous sommes devenus une petite communauté. Si on fer-me, on va affecter beaucoup de monde», considère Cindy qui a dû envisager à cette éventualité. Mais après s’être battue tout au long de sa vie, elle a la sagesse de reconnaître qu’elle saura bien trouver en elle l’énergie pour survivre.

NDLR: Ce billet est le quatrième d’une série de 4.

Première partie de Violence familiale et famille dysfonctionnelle

Deuxième partie Découvrir sa féminité et le premier amour d’adolescent

Troisième partie Se faire expulser du Québec

Autres textes sur BreakdanceHip-hop

Quand vieillesse rime avec breakdance

Danser pour survivre

Matrice, le film, Breakdance et orchestre symphonique pop de Montréal

Lazy Legz, Luca Patuelli, Break-dance

Johnny Skywalker, breakdancer

Fyevel break dance et graffiti

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs!

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logoVotre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en bleu, rouge, noir ou blanc. Ou encore votre Sweat-shirt disponible en gris pour seulement 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/t-shirts.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Pour votre T-shirt promotionnel  avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900.

Portes ouvertes sur la danse

École de danse Carole Blouin et Sylvain St-Denis

Portes ouvertes sur la danse

Raymond Viger    Dossier Break-dance, Culture,

Avec la rentrée scolaire, plusieurs écoles spécialisées ouvrent leurs portes. Une façon d’essayer de nouvelles choses, de briser la routine, d’expérimenter.

Dimanche prochain, le 12 septembre 14h00 à 16h00, l’école de danse Carole Blouin et Sylvain St-Denis vous invite à une porte ouverte. Il y aura des cours de danse gratuit lors de cette porte ouverte.

Si vous voulez savoir comment je me suis débrouillé dans mes cours de danse, vous allez sûrement rire un peu de mes anecdotes.

Pour plus d’informations: www.666danse.com 514-666-3267

Studio 2720, 2720 Des Ormeaux, Montréal.

Autres textes sur Break-dance

Geneviève Guérard et le breakdance

Photos Breakdance

Breakdance et orchestre symphonique

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

Spectacle Hip Hop Breakdance, Graffiti, DJ et rap

orgue-classique-hip-hop-breakdance-graffiti-dj-rappeurs Le Choc des Cultures – Le Hip-Hop rencontre le classique
Spectacle original mettant en vedette: organistes classiques, break-dancers, rappers, DJ et graffiteurs.
L’église Saint-Nom-de-Jésus expose une centaine de toiles peints par des artistes. Plus de cinquante artistes complices présentent « Le Choc des Cultures ». 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/videos.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Geneviève Guérard, Andrée Waters et le Breakdance

Hip hop et école de Breakdance

Geneviève Guérard, Andrée Waters et le Breakdance

Accompagnée de la chanteuse Andrée Waters, Geneviève Guérard fait une incursion dans le monde du Hip hop et du Breakdance lors de son émission Voulez-vous danser sur ART TV.

Raymond Viger Dossier Break-dance,     Hip Hop,   Culture,   Call-Out

breakdance-break-dancing-hiphop-johnny-skywalker Geneviève Guérard nous présente une émission bien documentée qui nous fait découvrir les différentes facettes du Breakdance. Fait cocasse, les images tournées à l’école de danse Urban Element l’ont été lors d’une compétition de breakdance Call Out organisée par le B-Boy Johnny Skywalker. La première de l’émission de Geneviève Guérard paraît la veille d’une autre compétition Call Out, presqu’une année après le tournage de l’émission.

Geneviève Guérard nous présente plusieurs invités connaissant bien la culture Hip Hop et le Breakdance tels que Stéphane Charbonneau de l’école de danse Rockwell Family, Johnny Skywalker du Café-Graffiti ainsi que des lieux et des événements intéressants à découvrir tels que le Urban Element, la compétition Call-Out et le Café-Graffiti.

Il est encore temps de regarder l’émission qui va passer en reprise samedi à 18:00 heures, dimanche à 10:00 heures, lundi à 21:30 heures et mercredi à 23:30 heures. Malheureusement, les émissions de Geneviève Guérard ne semblent pas être disponible sur le site Internet de ART TV.

breakdance-breakdancing-hiphop-johnny-skywalker Autres textes sur Break-dance, Call-Out

Quand vieillesse rime avec breakdance

Danser pour survivre

Geneviève Guérard, Andrée Waters et le Breakdance

Matrice, le film, Breakdance et orchestre symphonique pop de Montréal

Lazy Legz, Luca Patuelli, Break-dance

Johnny Skywalker, breakdancer

Fyevel break dance et graffiti

Photos du Call-Out

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

Spectacle Hip Hop Breakdance, Graffiti, DJ et rap

orgue-classique-hip-hop-breakdance-graffiti-dj-rappeurs Le Choc des Cultures – Le Hip-Hop rencontre le classique
Spectacle original mettant en vedette: organistes classiques, break-dancers, rappers, DJ et graffiteurs.
L’église Saint-Nom-de-Jésus expose une centaine de toiles peints par des artistes. Plus de cinquante artistes complices présentent « Le Choc des Cultures ». 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/videos.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Break-dance et danse Hip Hop

Bistro le Ste Cath, restaurant socialement engagé dans Hochelaga-Maisonneuve

Compétititon de breakdance et danses urbaines

Prochaine compétition dimanche 31 janvier 17h au Ste-Cath. Informations (514) 223-8116

Break-dance et danse Hip Hop

Raymond Viger Dossier Break-danceHip Hop

breakdance breakdancing bboy break street art dance danse Est-ce que le public fait bien la différence entre ses deux danses? Des émissions telles « La fièvre du mardi soir » ou encore « Le match des étoiles » animé par Normand Brathwaite nous présentent des numéros de danse Hip Hop et la rende populaire. Cette danse est basée sur des mouvements chorégraphiés que des groupes de danseurs vont présenter. La danse Hip Hop se retrouve dans plusieurs écoles de danse et tout danseur peut s’y adonner.

Mais le Break-dance, qui fait partie de la culture Hip Hop, est un autre type de danse, beaucoup plus physique et acrobatique. Il y a de quoi mélanger le public. Il n’existe pas vraiment d’école structurée de break-dance. Les adeptes de cette danse sont aussi beaucoup plus difficiles à recruter. À vrai dire, on ne peut recruter un B-Boy ou uneB-Girl. On le devient parce qu’on a le break-dance dans le sang.

Le break-dance étant très acrobatique, cette danse ne peut être enseigné à des danseurs trop jeunes, contrairement à la danse Hip Hop qui rejoint tout le monde. Étant plus universelle, la danse Hip Hop permet à des écoles de remplir ses classes et de rentabiliser ses opérations. Pour le break-dance, le danseur devra s’investir pendant des années à se pratiquer avec acharnement avant d’atteindre ses objectifs.

Le break-dance se compose d’une forme de troupe de danse qui sont présentés lors d’événements et de spectacles. Ces groupes sont des professionnels qui sont dispendieux à déplacer. Pour les plus sérieux, ils ont entre 10 et 15 années de pratique derrière eux. C’est une des raisons pour laquelle nous les voyons rarement dans des émissions de télévision ou des événements qui n’ont pas de budget pour les présenter. Il n’en coûte rien pour une école de danse de présenter ses meilleurs étudiants qui une ou deux années de pratique à temps partiel.

Le break-dance va-t-il pouvoir survivre à la danse Hip Hop? Y a-t-il de la place pour les deux types de danses au Québec? Les adeptes du break-dance auraient-ils besoin d’être reconnu par le Conseil des arts pour survivre? Il y aura toujours des puristes, des B-boys et des B-girl pour faire vivre la culture Hip Hop. Mais cette culture va-t-elle réussir à les faire vivre? Un débat à suivre…

Spectacle breakdance et danses urbaines

Compétition break, prix en argent

Raymond Viger Dossiers BreakdanceHip-Hop

breakdance danse urbaine street art krumping waacking popping hip hopLe Bistro le Ste-Cath accueille les compétitions de danses urbaines:

  • 10 janvier, Compétition Krumping. Juge: Jr Maddripp Gohou
  • 17 janvier, Compétition Waacking. Juge: Marie-Reine Kabasha
  • 24 janvier, Compétition Popping. Juge: Anthony IMoonRunn Freakwen-c
  • 31 janvier, Compétion Hip hop. Juge: DarQk J-E

5$ vous donne droit à un souper dînatoire.

Tous les dimanches de 17h à 19h (le 5 à 7 dansant!)

Inscription et informations https://www.facebook.com/events/188493634832247/

Autres textes sur Breakdance

Bistro le Ste-Cath
4264 Ste-Catherine est, Montréal (une rue à l’est de PIE-IX)
(514) 223-8116
http://www.stecath.com
bistro@le-ste-cath.com

Pour ne pas manquer les nouveautés, inscrivez-vous à notre info-lettre sur le site http://www.stecath.com ou encore programmation 2015

Merci d’inviter Le Ste-Cath parmi vos amis Facebook: Bistro le Ste-Cath.

Bistro le Ste-Cath

souper spectacle musique chant show event est montréal restaurant où sortir quoi faireUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein coeur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com.

Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs!

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en bleu, rouge, noir ou blanc. Ou encore votre Sweat-shirtdisponible en gris pour seulement 29,95$. Par téléphone:  (514) 256-9000 , en région: 1-877-256-9009   Internet. Par la poste: 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Votre T-shirt promotionnel avec votre logo: (514) 259-6900

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :