Extinction massive

Le constat est simple: en un siècle la terre a perdu 75% de la diversité génétique agricole. De gros mots pour qualifier une situation inquiétante. En quelques siècles, notre agriculture est passée d’une production vivrière (autoconsommation) à une de grande échelle. Et la sélection à outrance des «bons» gènes a une conséquence: l’extinction massive de variétés agricoles.

Un texte de Delphine Caubet publié pour les abonnés de RDS+. Un abonnement à Reflet de Société soutient notre intervention auprès des jeunes.

Dossier Environnement

Le danger de l’hécatombe est que l’agriculture canadienne est basée sur certaines productions (maïs, soja, canola, blé, avoine, pomme de terre) en très grande quantité.

La suite disponible sur Reflet de Société Plus. Un abonnement à Reflet de Société soutient notre intervention auprès des jeunes.

Autres textes sur Environnement

D’un extrême à l’autre

Un extrémiste est l’adhérent d’une doctrine politique, religieuse, économique ou autre, qui refuse d’envisager toute alternative ou toute nuance à ce qu’il croit être la vérité. Essayez de discuter avec un membre de Greenpeace et tentez de le convaincre que le pétrole est une énergie nécessaire.

Un éditorial de Raymond Viger publié pour les abonnés de RDS+. Un abonnement à Reflet de Société soutient notre intervention auprès des jeunes.

Dossier Environnement

« Inversez la position; tentez de convaincre les dirigeants de cette pétrolière que l’environnement a besoin d’être protégé ; que même si cela devait faire augmenter leurs dépenses, ça serait bénéfique pour la planète. Greenpeace, avec toutes ses actions de sabotage, est un groupe extrémiste aux yeux des pétrolières. Et celles-ci en sont un tout autant pour Greenpeace.», signe-t-il dans son éditorial.

La suite disponible sur Reflet de Société Plus. Un abonnement à Reflet de Société soutient notre intervention auprès des jeunes.

Autres textes sur Environnement

Poèmes entrelacés

Poèmes entrelacés (2020)

Un livre de France Bonneau

Poésie – 15,95$ (19,20$*)

Description sommaire du livre

Ces « Poèmes entrelacés » comme le titre l’indique, forment un ensemble de textes choisis parmi tous ceux écrits au fil des années.

Leurs sujets varient : la nature, notre environnement, la Terre, les êtres humains avec leur vécu, leurs racines, leurs émotions, leurs rêves et leurs désirs.

Et bien sûr, cela englobe l’amour, la joie, la peine, la détresse, la solitude, l’espoir, la solidarité et tout le reste.

Je ne pourrais livrer ce recueil sans aussi parler de la vie, de la mort…nos défis quotidiens.

Pour moi, la voix, le silence et l’écriture restent les meilleurs moyens de libérer mes sentiments et de rejoindre autrui. N’est-ce pas le but premier des mots? Résonner, bruire au cœur du territoire humain.

Bref, ouvrez ce livre et vous comprendrez le sens de ma démarche. Ces textes entrelacés vous appartiennent.

Sans bruit, nous poursuivrons la marche des vivants de la Terre et prendrons du silence l’humilité des pierres.

* Le prix total inclut les frais de transport et la taxe annexée.

Présentation de l’auteure (France Bonneau)

France Bonneau a publié deux recueils de poésie, Au bout de l’exil (2008, Éditions Teichtner), La porte grande ouverte (2017, Éditions Cornac) et un conte pour enfants : Le secret de Vincent (éditions Vivat) ainsi que plus de soixante-dix (90) textes et poèmes dans plusieurs revues littéraires (Arcade, Brèves Littéraires, Carquois, Le Passeur, Exit, Ruptures, Estuaire, Steak Haché, Entre-Nous).

Elle participe régulièrement à des lectures publiques et a déjà conçu et livré à Montréal et en régions, trois spectacles de poésie avec des musiciens. Elle a aussi souvent animé des spectacles littéraires.

Entre 2011 et 2016, six de ses textes, à caractère théâtral, furent interprétés par des comédiens du Théâtre Parenthèse de Montréal. En décembre 2017, elle a reçu deux prix de Paroles de poètes, (prix du jury, prix du parrain de l’évènement, Gilles Vincent) une association internationale de la francophonie, et ce, pour son texte KEPA, traitant de la culture amérindienne. Et la même année, elle a reçu le prix Paulette Chevrier, de la Fédération québécoise du Loisir Culturel pour son texte : Les yeux purs.

France est membre l’Union des écrivains-es (UNEQ, de la Société littéraire de Laval, de la Société St-Jean-Baptiste (SSJB), de la Fédération Québécoise du Loisir Culturel, de la revue Carquois et du regroupement littéraire: Parole-création. À titre de parolière (12 chansons éditées), elle fait partie de la SOCAN.

Autres livres pouvant vous intéresser

Commerce équitable; confiance envers la certification

À vous la parole…

Reflet de Société a réalisé un reportage sur la certification de commerce équitable SPP (Symbole des petits producteurs). Mais de façon générale, faites-vous confiance au caractère «équitable» des certifications de commerce équitable? Voici quelques commentaires reçus .

Raymond Viger | Dossiers Commerce équitableCommunautaire

commerce équitable certification vox pop produits bios«Non pas vraiment. Le monde ment tout le temps. Mais j’achète quand même des produits de temps en temps.»
Michel, 59 ans.

«Oui, en principe je fais confiance, mais surtout aux logos qui sont connus ou les certifications qui sont rapportées dans les médias. Mais il devrait y en avoir davantage par contre…»
Gaétan, 69 ans.

«Je leur fais plus ou moins confiance. On ne sait pas qui fait ou déclare que c’est équitable. Mais je ne cherche pas non plus à en acheter à cause du prix.»
Rachel, 39 ans.

«Moyen… je ne fais pas trop confiance aux certifications. Il n’y a pas de logo unifié… Parfois j’achète du café, mais il faudrait que les certifications soient davantage connues du public.»
Camille, 65 ans.

«Non, je ne fais pas confiance aux certifications équitables. Ces étiquettes ne servent qu’à augmenter le prix.»
Michel, 70 ans.

«Je fait plus ou moins confiance à ces certifications. Je vais acheter des produits avec des certifications équitables, mais je ne suis pas sure de ce que c’est qu’être équitable pour eux. Mais je ne vais pas toujours au bout d’une vérification non plus.»
Stéphanie, 42 ans.

«J’espère qu’elles sont fiables, il ne manquerait plus que ça. J’essaie d’acheter le plus souvent possible équitable. C’est pour une bonne cause quand on connait les conditions de vie des producteurs.»
Carole, 62 ans.

«Des fois j’ai des doutes sur la provenance des produits équitables. Tout le monde utilise des étiquettes de toutes sortes. Celles qui sont imprimées directement sur les paquets m’inspirent davantage confiance que celles qui sont ajoutées.»
Denis, 55 ans.

«Cela va dépendre où j’achète ces produits. Je vais faire davantage confiance si c’est dans un commerce qui ne vend que des produits du genre.»
Jacinthe, 60 ans.

«Avant je suivais les informations sur le commerce équitable, mais je m’en suis un peu distancé. J’ai entendu que certaines certifications n’étaient finalement pas si équitable. Mais je sais que le Santropol a lancé quelque chose d’intéressant. En résumé, je pourrais dire que je n’avance pas les yeux fermés avec ces produits.»
Anne-Marie, 35 ans.

«Oui, je fais confiance aux certifications, car elles ont des nomes et des règles.»
Jean-Philippe, 32 ans.

«Oui, je leur fais confiance, c’est le principe des certifications.»
Victor, 25 ans.

«Non, je n’y crois plus. J’ai travaillé pour une de ces compagnies et elle était abusive. Elle mentait dans sa diffusion publique sur le partage réel des profits.»
Léa, 25 ans.

«Oui, je fais confiance. C’est une protection pour les producteurs et les employés.»
Carmen, 65 ans.

«Oui, je fais confiance à la bonne foi de ces certifications. Mais c’est compliqué car il faut qu’ils aient beaucoup de transparence. Donc, je me dis que si ces certifications travaillent sur une base de bonne foi, c’est moins pire.»
Jérémie, 22 ans.

«Oui, je veux croire qu’on peut leur faire confiance. Elles sont essentielles au développement des communautés. Pour ma part, je priorise ces produits»
Rachelle, 29 ans.

Durant notre sondage, environ 50% des répondants ne connaissaient pas le commerce équitable ou de façon erronée. Nombre d’entre eux confondaient les produits biologiques et équitables. Même si ces 2 principes peuvent être des critères pour des certifications, leur association n’est pas automatique.

«Le commerce équitable est un partenariat commercial fondé sur le dialogue, la transparence et le respect, dont l’objectif est de parvenir à une plus grande équité dans le commerce mondial. Il contribue au développement durable en offrant de meilleures conditions commerciales et en garantissant les droits des producteurs et des travailleurs marginalisés (…).» (Source: FINE. Association informelle d’acteurs du commerce équitable à travers le monde.)

Autres textes sur Économie

Autres textes sur Environnement

L’amour en 3 dimensions

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet.Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet:http://www.refletdesociete.com/abonnement. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Après la pluie … Le beau temps; La rivière déchaînée

La rivière déchaînée

Extrait du livre hybride papier-numérique

Après la pluie… Le beau temps de Raymond Viger


Vois cette rivière déchaînée.

Une rivière qui fonce devant elle, frappant les rochers et tourbillonnant.

Éclaboussant partout.

Entends son cri de colère, sa haine qui se libère.


Comme le centre de cette rivière, le cours de ta vie se déchaîne dans le tourbillon des affaires.

Tu brises tes vagues contre l’adversité, tu éclabousses ton entourage de tes victoires gagnées avec le sang de tes frères.

L’érosion gagne les berges de la rivière pour en changer les contours.

L’explosion de ta vie te perd dans tous les détours pour t’adapter à ces normes.


À un endroit plus calme de la rivière, une cachette entre une rive déchirée et l’écume de la rivière.

Des algues ont réussi à s’accrocher au fond et s’extérioriser vers le soleil.


Au centre de la rivière, ces algues de stagnation, fragiles, seraient emportées.

Sur la rive, elles sécheraient face à une lumière trop vive et ardente.


Est-ce que la stagnation de cette cachette te sécurise?

Est-ce que t’accrocher à ce fond vaseux est ta seule source d’équilibre et de créativité?


Je prie tous les jours pour que le tourbillon de ta vie ne revienne pas te déraciner dans ta cachette.

Je prie tous les jours pour que la vie continue dans cette rivière, qu’elle ne t’abandonne pas dans ta cachette et crée une nouvelle rive de feu et de sang.


Je ne peux que prier.

L’équilibre que tu choisis t’appartient.

C’est à toi de le définir et de l’accepter.

C’est à toi d’en payer le risque et le prix.


croissance personnelle développement personnel cheminement guide recueilExtrait du livre Après la pluie… Le beau temps

Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Au coût de 9,95$ chacun de ces livres sont disponibles par téléphone: (514) 256-9000 et en région: 1-877-256-9009 ou par Internet.

Éditions TNT : 625 Avenue de la Salle, Montréal, QC H1V 2J3

Quelques extraits de Après la pluie… Le beau temps

Autres livres pouvant vous intéresser

Après la pluie … Le beau temps; Le volcan

Le volcan

Extrait du livre hybride papier-numérique

Après la pluie… Le beau temps de Raymond Viger


Un monde secret, caché dans les entrailles de la Terre.

En pleine fusion, la lave se faufile entre les couches de roc et de terre.

Là où il n’existait qu’une masse rocheuse immobile, elle défonce, arrache tout, force le passage.

Rien ne peut l’arrêter.


À chacun de ses passages, elle prend de la force, de la vigueur.

Sa chaleur intense fait fondre la roche plus sensible et l’entraîne avec elle.

Du petit filet mince du début, elle est devenue une rivière chauffée à bloc.


La pression augmente de plus en plus.

Elle cherche la sortie, mais ne peut la trouver.

Elle revient encore une fois à son point de départ.


Cette rivière prend encore plus d’intensité.

Elle cogne sur les parois rocheuses,

Comme un nouveau-né qui veut sortir du ventre de sa mère.

Chaque coup fait frémir la terre.


La dernière couche de roc est atteinte.

Elle cherche encore, s’acharne.

La tension est trop grande pour rester emmurée dans le sol.

Il doit y exister une fissure, un point faible.


Droit devant, une petite brèche.

La rivière de lave déchaînée s’engouffre dans l’ouverture, la force, l’agrandit.

Et c’est l’explosion fatale.

La pression se libère dans le ciel, entraînant avec elle toutes les entrailles de la Terre.


La lave en fusion monte à des kilomètres en hauteur avant de s’abattre dans les boisés.

Elle s’élance à l’assaut de tout ce qu’elle peut brûler et enterrer.

Un paysage multicolore finira en quelques instants dans un amas de cendres et de lave d’un gris monotone et régulier.


En refroidissant, la surface devient une croûte qui épaissit, figeant à tout jamais les vestiges de ce monde perdu.

On ne voit plus qu’un vaste champ de bataille à perte de vue.

Celui d’une guerre perdue à l’avance. Aucune riposte possible.

Des nuages de cendres finissent leur travail en camouflant le tout sous un épais manteau de poussière.


Tes sentiments de frustration auront coulé dans tes veines telle une rivière de lave.

Lorsque la pression aura été à son maximum et que l’usure du temps aura fait son ravage,

Profitant d’un instant de faiblesse, d’une brèche dans ton armure, dans ta carapace,

Une émotion explosive aura su naître et prendre toute la place.

Après quelques instants, tu te retrouves seul devant ce champ de cendres qu’aura été ta vie.

Un silence morbide et profond s’installe.


Ferme les yeux et prends ton souffle.

Tel le phœnix qui renaît de ses cendres, apprends à renaître à la vie.

Prends ton envol vers de nouvelles richesses, de nouvelles valeurs.


croissance personnelle développement personnel cheminement guide recueilExtrait du livre Après la pluie… Le beau temps

Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Au coût de 9,95$ chacun de ces livres sont disponibles par téléphone : (514) 256-9000 et en région: 1-877-256-9009 ou par Internet.

Éditions TNT : 625 Avenue de la Salle, Montréal, QC H1V 2J3

Quelques extraits de Après la pluie… Le beau temps

Autres livres pouvant vous intéresser

Après la pluie … Le beau temps; Le soleil II

Le soleil II

Extrait du livre hybride papier-numérique

Après la pluie… Le beau temps de Raymond Viger


De la fenêtre de mon bureau,

Je regarde pousser les fleurs,

Je sens le soleil qui les réchauffe,

Je vois les nuages se gonfler.


Dans le fond de mon cœur,

Comme un vide.

La présence du soleil,

Par un nuage est cachée.


Le besoin de danser sous le vent,

Le besoin de planer dans les airs,

Le besoin de communiquer,

Le besoin de partager.


La peur d’avoir peur,

La peur de faire peur,

La peur de déranger,

La peur d’être dérangé.


Un soleil qui a besoin d’être réconforté,

D’être sécurisé,

De s’exprimer,

Et d’être à l’écoute.


croissance personnelle développement personnel cheminement guide recueilExtrait du livre Après la pluie… Le beau temps

Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Au coût de 9,95$ chacun de ces livres sont disponibles par téléphone: (514) 256-9000 et en région: 1-877-256-9009 ou par Internet.

Éditions TNT : 625 Avenue de la Salle, Montréal, QC H1V 2J3

Quelques extraits de Après la pluie… Le beau temps

Autres livres pouvant vous intéresser

%d blogueurs aiment cette page :