Bataille de crews au Breakdance Call Out

Bataille de crews au Breakdance Call Out

Raymond Viger  | Dossiers Breakdance, Hip-Hop, Culture

Les meilleurs breakers en ville s’affronteront le 29 août prochain au Urban Element Dance Center, dans le cadre du Breakdance Call Out organisé par Skywalker et Fyevel. Au menu, des batailles de crew ou en solo pour tous les goûts, de l’ambiancecallOutAvril2009_Skywalker et la musique de Shash’U, aux platines. L’animation sera assurée par Oktofoot (Redmask).

 

Breakdance
Area 51 VS Sweet Technic

Popping
FunkSoldiers VS Disfunktionalz

Hip-Hop
Urban Element (MTL) VS R3mix (Paris)

Waacking (solo)
Suga Queen VS Shada

House

Ddimplz VS Kéèv

Venez encourager vos favoris!

Où? Urban Element Dance Center,

Quand? 29 août 2009, 21h

Combien? 10 $

Pour informations, Café-Graffiti: (514) 259-690

Autres textes sur Breakdance

Autres textes sur le Graffiti

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

show_imageOpération Graffiti

Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel  

Spectacle Breakdance: Le retour du Call Out

Gabriel Alexandre Gosselin | Dossier Breakdance

En 2002, le breakdancer Skywalker lançait, en collaboration avec le Café Graffiti, l’événement Call Out. «À l’époque, on voulait donner une chance aux danseurs montréalais de se rencontrer.» Une réunion mensuelle où tout breakdancer était libre de proposer à l’avance un combat de danse à un autre artiste de sa scène. Le Call Out a fait son chemin jusqu’en 2005, année durant laquelle l’événement s’est tenu pour la dernière fois.

Ressusciter le Call Out

Call Out breakdance danse urbaine art culture artiste C’est le 25 avril prochain que Skywalker redonnera vie au Call Out, dans l’enceinte du Urban Element, à Montréal (entrée: 10$). Dans une série de six spectacles, le Call Out se tiendra chaque deux mois, dans des endroits différents, avec des danseurs différents. «Ce qui a fait flancher l’événement en 2005, c’est une mauvaise structure interne de production», explique Skywalker, «il y a eu un trop gros laisser-aller, ce qui nous a mis à sec! Je veux ramener la compétition, mais plus sérieusement cette fois.»

On peut déjà souligner une évolution dans le concept, alors que le breakdance ne sera plus le seul style de danse performé au Call Out du 25 avril. Des artistes danseurs hip-hop et popping se livreront également combat sur les planches. Une démonstration progressive de danse house sera aussi à l’affiche.

Des combats de danse prometteurs

Les combats à l’affiche le 25 avril s’annoncent déjà prometteurs. Entre autres, Skywalker affrontera un de ses anciens apprentis, Rockit (ou Redmask), à qui il enseignait alors que l’élève était âgé de 9 ans. Skywalker est aujourd’hui âgé de 32 ans (25 ans pour Rockit) et admet avoir un adversaire redoutable qui l’attendra de pied ferme le 25 avril prochain.

Aussi, le breakdancer Sao nous arrivera de la ville de Québec pour se livrer à Tabou, un artiste Coréen en visite à Montréal pour un an. Le breakdance étant une pratique où la discrimination sexuelle n’a pas sa place, un combat mixte mettra face à face Luda, une des propriétaires de l’école de danse Urban Element, et Linx.

En tout, un peu moins d’une dizaine de combats de danse se dérouleront devant les yeux des spectateurs. Soyez-y et bonne soirée à tous!

P.S. Le show commence à 19h!

Autres textes sur Breakdance

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Témoignage sur l’implication bénévole

benevolat-benevole-implication-jeune La récompense

Regard sur des gens de cœur. Documentaire sur l’implication bénévole.

Découvrir sa communauté, donner un sens à sa vie… Briser son isolement et celui d’autrui. Découvrir de nouveaux amis. Prendre part à la vie sociale et de quartier. Une source de contact et d’échange. L’acquisition de nouvelles connaissances. Une occasion d’expérimenter et mieux se connaître. S’impliquer c’est trippant et ça mérite d’être vécu. 26,50$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Madame VS mademoiselle

Raymond Viger | Dossiers Graffiti et Culture

J’ai longtemps utilisé le terme « Mademoiselle » pour identifier une femme non mariée et « Madame » pour une qui l’était. Je me suis fait reprocher que le terme mademoiselle ne s’utilisait plus et que toutes les femmes étaient des « madames ».

À regret, je me suis soumis à cette règle, à cette norme qu’on semblait m’imposer. Je trouvais que le terme « Mademoiselle » était plus poétique et intéressant que « Madame ».

Mais voilà que vient d’arriver deux Françaises au Café-Graffiti pour faire un stage chez nous en animation culturelle. Je les traite de « Madame ». Insultées « bîn » raide, elles me reprennent et me disent qu’elles sont des « Mademoiselles ». WOW! Si au Québec, le terme « Mademoiselle » n’est plus à la mode et plus utilisé, et bien, je vais continuer à utiliser ce terme. Pour ceux qui en seront choqués ou outrés, je n’aurai qu’à leur répondre que je parle à la Française, ne leur en déplaise.

Comme quoi il faut toujours respecter ce qui remonte en nous, peu importe ce que les autres en pensent.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Autres textes sur le Graffiti

Autres textes sur Culture

    Bistro le Ste-Cath

    bistro restaurant resto bonne bouffe où manger est montréalUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

    Situé en plein cœur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

    Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

    Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com

      Abonnement au magazine Reflet de Société

      Une façon originale de soutenir notre intervention auprès des jeunes.

      magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

      Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

      • Le citoyen est au cœur de notre mission
      • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
      • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
      • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
      • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

      Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement/ Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

      Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

      show_imageOpération Graffiti

      Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

      Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
      Par Internet: www.refletdesociete.com
      Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

      Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel   

      %d blogueurs aiment cette page :