Maison de transition et Centre jeunesse

Un prisonnier VS un jeune d’un Centre jeunesse

Un jeune a-t-il le droit au même soutien qu’un prisonnier?

Un prisonnier termine sa sentence. Il aura droit à une maison de transition avant d’entreprendre sa nouvelle vie. Qu’en est-il du jeune qui quitte à 18 ans un Centre jeunesse?

Raymond Viger Dossier Communautaire

centre-jeunesse-prison-dpj-systeme-carceral-prisonnier-penitencierOn dit souvent que le jeune qui atteint ses 18 ans se faire sortir du Centre jeunesse et qu’il est livré à lui-même. Tu es un adulte, et bien débrouille-toi maintenant.

J’accompagne un prisonnier qui termine sa sentence. Pour les 14 premiers mois de sa nouvelle vie, il est nourri et logé dans une maison de transition. Il reçoit 40$ par semaine pour ses petites dépenses. Il est suivi par un intervenant. Ce prisonnier n’a pas à stresser sur la recherche d’un emploi et de trouver l’argent nécessaire pour payer le loyer et sa bouffe. On le soutient dans la réappropriation d’une nouvelle vie. On lui donne la chance de pouvoir prendre le temps de se placer.

Qu’en est-il du jeune qui sort d’un Centre jeunesse? Pourquoi se sent-il abandonné par le système quand il atteint ses 18 ans? Est-ce qu’on demande à un jeune de 18 ans d’être un adulte accompli et prêt à affronter toutes ses responsabilités?

Un Centre jeunesse est la famille sociale d’un jeune. En tant que parent social, si notre jeune n’est pas prêt à être autonome à 100% dans sa nouvelle vie, doit-on le laisser seul ou avons-nous encore une responsabilité envers lui? Est-ce que toutes les familles mettent à la porte leurs jeunes pour qu’ils se débrouillent seul quand ils arrivent à 18 ans?

Autres textes sur Communautaire

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Abonnement au magazine Reflet de Société

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Serpentine fen bird sanctuary et White Rock

Serpentine fen bird sanctuary et White rock

Vancouver, chapitre 17   Histoire complète voyage à Vancouver. Ville de Vancouver

white-rock-vancouver-surrey Vendredi matin, 27 juin. Je débute la journée au téléphone pour compléter les rendez-vous pour mon reportage sur les francophones de la Colombie-Britannique. Je devrais me rabattre sur mon courriel pour finaliser certains rendez-vous. Ah! Les avantages de l’Internet. Accesssible partout, non seulement pour moi, mais aussi pour mes interloculeurs qui se retrouvent sur la route.

Après ces quelques heures administrative ou j’en profite pour mettre a date mes autres messages et faire la répartition du travail avec les employés, Danielle et moi reprenons notre route des vacances. Nous décidons de reprendre l’itinéraire sud-est que nous avions délaissé la veille a cause des nuages gris. Aucun nuage a l’horizon, le temps nous permet de planifier cette sortie.

Premier arrêt, le Serpentine fen bird sanctuary. Première déception. Le sanctuaire serpentine-fen-bird-vancouver des oiseaux est a son meilleur dans la période de migration. Selon les affiches, des millions d’oiseaux débarquent pour faire une escale dans le sanctuaire. Mais a la fin juin, aucune automobile dans le stationnement et aucun oiseau dans le sanctuaire! Mais profitant du hasard, il y a un commerce un peu spécial a l’entrée du sanctuaire.

Nous nous retrouvons dans une grosse serre. Spéciale parce qu’il y a aussi des oiseaux a vendre. Un paon pour 75$ ou encore un pigeon pour 25$? Plein d’autres oiseaux a des prix qui nous ont surpris, Danielle et moi. Un petit train pour les enfants fait le tour du terrain. Pour notre graffiteur Arpi qui trippe sur les trains, un gros train électrique est en montre a l’intérieur du commerce. Danielle en a fait plusieurs photos qu’elle devrait pouvoir vous montrer sous peu. Le temps de trouver un programme pour avoir des photos basse qualité sur le blogue et moi de récupérer un programme pour y mettre des photos et vous pourrez voir toutes les photos de Danielle.

Le train miniature, vous me direz qu’il y a rien d’extraordinaire dans cela. Et bien détrompez-vous. La locomotive coûte près de 5000$! Si vous n’avez pas 15 ou 20 000$ a investir sur votre train miniature, vous n’en aurez tout simplement pas. C’est pas vraiment un jouet d’enfant.

Danielle en profite pour acheter de nouveaux souliers ainsi qu’un cadeau spécial pour Arpi. Parce que même en vacance, nous pensons a tous les jours a nos graffiteurs, B-Boys, employés et bénévoles de Reflet de Société et du Café-Graffiti. Vous me direz que nous ne sommes pas capables de décrocher? Faux! Nous sommes une famille sociale dans tous les sens de ces mots. En vacance, c’est normal de penser a sa famille, on fait de même avec tous les gens de l’organisme. Ce qui ne m’empêche pas non plus de penser a Annie et Patrick. Je ramène des cadeaux pour les deux.

Suite a cette visite non prévu et l’échec du sanctuaire d’oiseaux, nous nous retrouvons en direction de White Rock. Après avoir débuté sur des autoroutes, pour en arriver au bord de l’eau, nous nous sommes perdu a quelques reprises. Suite dans quelques heures.

Histoire complète sur le voyage à Vancouver.

PUBLICITÉ
cd-rap-music-musique-rappeur-montreal-hip-hop CD de musique Soul, R n B., Hip Hop. Rappeur et rap music de Bu The Knowledgist, L’Queb, HD, Marilyn, Ol1KU. 9,95$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: cafegraffiti.net
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :