Liberté – Un sourire intérieur: Femme mystérieuse

Liberté – Un sourire intérieur

Femme mystérieuse

Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Raymond Viger        Dossiers Croissance personnelleLivres

Femme mystérieuse,
Au doux regard caché.
Je ne saurais saisir ton émotion.
Le travail ou la liberté?
Ou la liberté dans ton travail?

Tu te refermes devant mon regard.
Impénétrable et insondable,
Tu demeures,
Femme mystérieuse.

Comment puis-je te percevoir,
Si tu n’oses me regarder?
Si je ne mérite pas,
Ce regard de quelques instants.

Trop de travail,
Un travail trop ardu
Pas assez de liberté
Une liberté trop éphémère.

Libère l’enfant de la révolution.
Déchaîne ton regard.
Il est attendu
Comme le soleil
Derrière les derniers nuages.

Extrait du livre Liberté – Un sourire intérieur.

livre liberté poésie recueil sourire intérieur

Un livre de poésie de 128 pages. Liberté politique, liberté journalistique, liberté émotionnelle… Toutes les couleurs de la liberté, individuelle et collective.

Une belle suite pour mon premier livre de poésie, Après la pluie… Le beau temps. Parce qu’après la crise… on peut trouver la liberté… sa liberté.

Liberté… Un sourire intérieur. Une façon de souligner les 5 000 exemplaires vendus du premier livre Après la pluie… Le beau temps.

Même prix que le premier livre publié en 1992 avec le même nombre de pages et écrit avec le même amour: 9,95$.

Après la pluie… Le beau temps.

après la pluie le beau temps recueil textes méditer guide réflexionRecueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Au coût de 9,95$ chacun de ces livres sont disponibles par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009FREE

Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Biographie de l’auteur

Des femmes pédophiles?

Pédophilie

Des femmes comme «agresseuses» sexuelles?

Travailler dans un magazine comme Reflet de Société ça change une personne. Quand j’ai commencé mes piges en 2014, un collègue m’avait dit de me fixer des limites de sujets que je ne pourrais pas traiter émotionnellement. «Pour éviter de finir en boule sous mon bureau», comme il disait si bien. Conseil que j’ai suivi.

Delphine Caubet     Dossier CriminalitéSexualité

homme victime femme pédophile

Photo: Jeanbaptisteparis

Je me suis donc mis 2 barrières (qui se rejoignent): les violeurs et les pédophiles. Deux perspectives que je refusais d’ouvrir. Maintenant que j’y repense, c’était assez stupide de ma part. Essayer de comprendre ces 2 phénomènes, c’était comme les tolérer pour moi. Pourtant, en tant qu’être humain, je condamne la violence conjugale, mais ça a toujours été un problème m’a interpellée et sur lequel je me suis intéressée aux agresseurs. En somme, j’avais établi 2 poids, 2 mesures.

Face caché de la pédophilie

Finalement, il y a quelques semaines, il s’est présenté l’opportunité de mieux comprendre la pédophilie et d’écouter ce qu’il se passait dans la tête des agresseurs. D’abord un peu craintive, je m’y suis lancée et j’ai eu 2 surprises : une première bonne, car j’ai pu écouter le récit d’un agresseur sans pour autant lui sauter à la gorge ou partir en courant.

Par contre, la 2e surprise fut différente… Après mon entrevue avec Cathia Lavallée du Centre d’entraide et de traitement des agressions sexuelles (CETAS), elle m’a révélé qu’environ 20% des agressions seraient commises par des femmes. Un chiffre largement supérieur à ce à quoi je m’attendais. Mais ces dernières ne sont pas dénoncées ou les victimes ne sont pas prises au sérieux. Après tout, de quoi se plaindrait le p’tit gars qui a eu son initiation avec une femme qui sait ce qu’elle fait. Je caricature à peine.

Après avoir pris contact avec l’institut Pinel (hôpital psychiatrique), ils n’auraient à l’interne aucune patiente pédophile, et depuis 2012, ils n’ont vu qu’une femme par année avoir un commis délit de la sorte, sans pour autant être considérée comme pédophile.

Banalisation

Un article récent montre bien la différence de traitement entre les pédophiles hommes et femmes. Sur le site du média MCE (Ma chaîne étudiante) est paru un top 10 «des profs [femmes] les plus sexy qui ont abusé de leurs élèves.»

Oui, ce site n’est pas une référence pour de l’information pointue et de l’actualité, mais il n’empêche qu’un billet résumant les hommes les plus hot ayant abusé de leurs étudiantes n’aurait jamais été publié ou aurait fait scandale. Et ce, sur n’importe quel média. Et particulièrement dans les pages d’un destiné aux étudiants.

D’après Cathia Lavallée, les choses commencent à changer dans ce domaine. Auparavant, les femmes étaient vues comme des victimes, où il fallait chercher l’homme derrière ses actes. Mais ces dernières années, nous avons vu quelques procès où l’implication des femmes se dessinait autrement.

Et détail intéressant que j’ai découvert en écrivant ce billet, d’après le dictionnaire Larousse, le nom «agresseur» n’a pas de féminin.

autres textes sur sexualité

Autres textes sur Justice

iberté… Un sourire intérieur

livre liberté poésie recueil sourire intérieurUn livre de poésie de 128 pages. Liberté politique, liberté journalistique, liberté émotionnelle… Toutes les couleurs de la liberté, individuelle et collective.

Une belle suite pour mon premier livre de poésie, Après la pluie… Le beau temps. Parce qu’après la crise… on peut trouver la liberté… sa liberté.

Liberté… Un sourire intérieur. Une façon de souligner les 5 000 exemplaires vendus du premier livre Après la pluie… Le beau temps.

Même prix que le premier livre publié en 1992 avec le même nombre de pages et écrit avec le même amour: 9,95$.

croissance personnelle développement personnel cheminement guide recueilAprès la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Au coût de 9,95$ chacun de ces livres sont disponibles par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 FREE

Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Biographie de l’auteur

Jeunes socialistes: stéréotypes et erreurs

Spectacle du Bistro le Ste-Cath (l’ancien Bistro In Vivo) dans Hochelaga-Maisonneuve

Portrait des homosexuels et violeurs

Socialistes français: la campagne de la honte

La France manifeste, pleure et crie depuis plusieurs mois. Le Mariage pour tous a entraîné la Manif pour tous… et les questions du genre, du sexe et des droits n’en finissent plus d’attiser les passions. Le 5 octobre dernier l’inconcevable est venu de Jeunes militants socialistes. Leur compagne contre la Manif pour tous se résume en un mot: l’insulte.

Delphine Caubet Dossiers Égalité Homme-FemmePolitiqueHomosexualité

Jeunes socialistes France campagne Manif pour tous honteHonnêtement, c’était ma résolution: arrêter de parler du genre et de tout ce qui le rejoint. J’ai l’impression que le sujet me colle à la peau sans vraiment l’avoir choisi. Homosexualité, théorie du genre… j’ai fait, au suivant!

Mais voila que l’actualité me rattrape et je suis incapable de respecter ma propre décision. Une vraie junkie. Il faut dire que la campagne des Jeunes socialistes met les nerfs de tout le monde à rude épreuve. Et moi qui pensais que seuls les réactionnaires pouvaient me mettre dans cet état.

Campagne choc

Pour ceux qui l’ignorent, il y a actuellement un mouvement en France qui s’appelle la Manif pour tous. Ce qui au départ était un mouvement contre la légalisation du mariage gay, prend maintenant la forme de manifestations contre l’homoparentalité, gestation pour autrui…

Pour galvaniser les troupes des pro-réformes, les Jeunes socialistes ont sorti une campagne choc le 5 octobre 2014: images d’un homme dépressif au bord de la voie ferrée, d’une femme au regard triste collée contre un mur par homme, enfin, une autre femme recluse dans un coin avec une main d’homme qui la menace…

Le tout souligné de slogans: «s’il avait appris à l’école qu’une femme n’est pas un objet, il ne l’aurait peut-être pas violée» ou «s’il avait pu être accompagné à l’école, il vivrait peut-être mieux son homosexualité».

Ignorance

Je ne sais pas par où commencer pour dire à quel point cette campagne est insultante: les femmes et les homosexuels y sont représentés comme des victimes (!!!). Ceux d’entre eux qui essaient de se relever d’un traumatisme apprécieront sûrement cette délicate attention des Jeunes socialistes.

Autre cliché : les violeurs et les batteurs de femmes sont idiots et ignorants. C’est le genre de stéréotypes qui est dangereux et erroné, tel que celui des pédophiles qui s’en prennent à des enfants inconnus (la majorité des agresseurs font partie de l’entourage proche de l’enfant). Pour battre ou violer une personne, il n’y a pas de culture ou de classe sociale. Je dis ça au passage…

Pour terminer en beauté, si tu es un homosexuel qui a des difficultés avec ta sexualité, n’oublie pas de t’arrêter sur une voie ferrée pour réfléchir à la vie, à la mort… Avec cette campagne, les socialistes envoient le message que le suicide est la finalité pour les jeunes en difficulté avec leur sexualité.Un désastre à un âge aussi influençable.

Enfin, je trouve même cette campagne insultante pour les hommes. Sérieusement, faut-il aller à l’école pour apprendre à ne pas violer ou agresser une personne? S’il est vrai que je peux reprocher beaucoup de choses aux conservateurs, je ne pense pas qu’ils soient davantage sociopathes que les autres.

Qui l’eut cru, mais pour la première fois, je me porte à la défense de l’extrême droite…. cette situation me bouleverse à tel point que je me retire pour réfléchir à la situation!

Et vous, êtes-vous aussi choqués que moi par cette campagne?

Lien vers les photos de la campagne des Jeunes sociales.

Autres textes sur Politique

 

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicideLe guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. Par Internet.

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Maintenant disponible en anglais: Quebec Suicide Prevention Handbook.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Seins nus, Femens et féminisme

Roman humoristique et éducatif sur la sexualité.

Mes Seins, vidéoclip d’Andréanne Martin

Droit des femmes

L’incompréhension du féminisme façon Femen

Je l’ai déjà exprimé dans mon billet sur l’hypersexualisation, je ne me considère pas comme une militante extrême des droits de la femme. Je revendique l’égalité des sexes, ni plus ni moins. Et je n’ai rien contre les religions, au contraire, je les trouve fascinantes.

En somme, je ne me reconnais pas dans les Femens.

Delphine Caubet dossiers Égalité Homme-Femme, Société, Politique.

symbole Femen. Militantisme droit des femmes. Il y a quelques temps, je me suis rendue à un événement qui, je le pensais, n’avait aucun lien avec le féminisme. Et là surprise! Une Femen faisait partie des invités.

Pour être honnête, je n’avais jamais bien saisi leur message. Ayant vécu en Europe et au Canada, je ne me suis jamais sentie opprimée en tant que femme. Alors, quand j’ai vu qu’on lui donnait l’occasion d’expliquer la nudité dans les interventions des Femens, j’étais toute ouïe.

Mission seins nus

D’après elle, les Femens Ukrainiennes se déshabillent pour dénoncer l’utilisation des femmes en tant qu’objets sexuels. La nudité permettrait qu’elles s’approprient leur corps. Soit. Ne connaissant pas la situation en Europe de l’Est, je ne jugerai pas de cela.

Mais en Europe de l’Ouest ou au Canada, est-ce vraiment pertinent de se montrer seins nus pour faire passer un message? Suis-je la seule à ne pas saisir leurs objectifs? Hormis les droits de la femme, entendons-nous.

Contexte nord-américain

Il y a quelques années, j’aurais probablement trouvé «cool» des femmes à demi nues qui militaient pour leurs droits. Mais aujourd’hui, je vois de belles femmes (avons le, elles correspondent généralement à nos critères de beauté) faisant un scandale.

Durant le temps qui lui était donnée, la Femen ne cessait de répéter à quel point les femmes étaient instrumentalisées, et qu’en se montrant nues, elle rappelait à chaque individu d’où il venait. En même temps, elle répétait qu’elle-même n’avait pas trop à se plaindre de son physique, qu’elle était une Ukrainienne blonde…même si elle avait eu un enfant… finalement elle n’avait pas à se plaindre.

Cible touchée?

Sur le coup, je me sentais étrange. Je n’ai aucune envie d’envahir l’assemblée nationale nue et l’entendre répéter que finalement son corps n’était «pas si pire», me faisait reconsidérer mon propre corps. Le hasard faisait que j’étais à cet événement avec une amie: jolie, blonde, typée Europe de l’Est également. Et le discours de la Femen a eu le même impact sur elle que sur moi. Donc, un discours militant sur les droits de la femme, en a conduit d’autres à se sentir interpellées par leur corps.

En définitive, j’ai bien du mal à voir les objectifs des Femens. Et vous, que pensez-vous d’elles ? Adhérez-vous à leur moyen d’action?

Autres textes sur Égalité Homme-Femme

Roman humoristique et éducatif sur la sexualité.

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Hypersexualisation: de nouveaux modèles

Hypersexualité

Modèles à redéfinir

Dans les semaines à venir, vous pourrez lire le prochain numéro de Reflet de Société. Parmi les sujets abordés, l’anorexie mais également l’hypersexualisation.

Delphine Caubet Dossiers Hypersexualisation, AnorexieSanté mentale, Santé, Société.

hypersexualisation sexualité sexy sexuel éducation hypersexualitéDans le numéro de juin, vous retrouverez les causes mais également les conséquences de cette hypersexualisation, souvent omniprésente dans l’espace public.

Les clips vidéo, mais également les publicités seront mises en cause. Il suffit de penser au clip vidéo de Miley Cyrus, Wrecking ball ou encore du dessin animé le Winx Club. Autant d’images hypersexualisées adressées aux jeunes filles.

En discutant du sujet avec Louise, la journaliste chargée du dossier, une idée m’est venue à l’esprit. Et si en tant qu’adulte nous cherchions de nouveaux modèles inspirants?

Personnellement, je ne me suis jamais sentie concernée par les concours de Miss ou autres sujets «pour femmes». Sans être aussi réactive que d’autres, ces modèles féminins ne m’ont juste jamais touchée.

Alors, pourquoi ne pas chercher de nouvelles icônes pour nous guider et nous aider à être les adultes que nous voulons. Il y a peu, je vous présentais Michelle Bachelet, actuelle présidente du Chili. Pour moi, elle fait figure de modèle féminin auquel j’aspire à ressembler.

Et vous, chers lecteurs, quels sont vos modèles (autant masculins que féminins) qui vous inspirent ? Moi je vous ai déjà présenté Michelle Bachelet.

Autres textes sur Hypersexualisation

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet:http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Deux générations de féministes

Le féminisme des années 70 à aujourd’hui

Dialogue intergénérationnel entre quatre féministes

Après une période glorieuse au Québec dans les années 70, le mot « féministe » a ensuite été plongé dans une longue période de noirceur, dont il a commence à ré-émerger… Se dire féministe semble de plus en plus « cool » grâce notamment à une nouvelle génération de femmes engagées.

Caroline Lévesque, Caroline Morin, Centre des Femmes Uqam

Dossier Femme, Famille

Dans le cadre des activités entourant la Journée internationale des femmes, le Centre des femmes de l’UQÀM propose cette rencontre souhaitant réunir ces deux époques, avec des féministes de différentes générations afin de réfléchir, dans un premier temps, aux valeurs qui ont été transmises, ou non, à travers les décennies et discuter des enjeux qui touchent les femmes en ce moment et qui seront des défis pour les années à venir.

Comment devient-on féministe? Pourquoi être féministe en 2011? Qu’est-ce que ça signifie? Comment les plus jeunes ont été conscientisées? Est-ce que les plus âgées ont le souci de passer le flambeau aux nouvelles générations? Comment s’inscrit le discours féministe dans la société québécoise contemporaine? Quelles ont été les préoccupations des féministes des années 70? Ces questions-là sont-elles résolues? Quel constat font-elles du chemin parcouru? Quels sont les préoccupations des jeunes féministes aujourd’hui? Ont-elles conscience de l’héritage légué? Quel est celui qu’elles aimeraient laisser aux futures féministes?

Les panelistes

MARIE-ANDRÉE BERTRAND

Professeure émérite à l’Université de Montréal, est docteure en criminologie de l’Université de Californie, Berkeley; elle a fait carrière à l’Université de Montréal. Elle a aussi enseigné aux universités de Berkeley; de Hambourg, d’Alberta et à la Antigua Universidad de Onatai au Pays basque espagnol, sur les rapports entre femmes et droit pénal.

POL PELLETIER

Femme de théâtre engagée, fondatrice du Théâtre expérimental des femmes, la place des femmes dans le monde est au cœur de son œuvre. Elle a créé, en 1999, Cérémonie d’adieu, un spectacle hommage aux victimes de la tuerie de Polytechnique.

BARBARA LEGAULT

Militante féministe radicale engagée dans la lutte contre le patriarcat, le capitalisme, le colonialisme et tous les systèmes d’oppression. Présentement consultante en organisation communautaire, elle a occupé de 2002 à 2009 le poste de Responsable de la mobilisation et de la Marche mondiale des femmes (MMF) à la Fédération des femmes du Québec (FFQ). En outre de ses implications militantes, elle coordonne depuis 2009 le Secrétariat pancanadien du Mouvement RebELLEs.

LÉA CLERMONT DION

Photographe et reporter féministe, depuis l’adolescence, elle a organisé de nombreux événements de réflexion sur l’égalité des sexes auxquels elle a participé à titre de conférencière. Elle a siégé de 2006 à 2008 sur le Conseil du Statut de la femme du Québec. Elle est reconnue comme l’une des initiatrices de la Charte de l’image corporelle saine et diversifiée. Elle compte publier dans la prochaine annéee un ouvrage sur les femmes victimes des bombardements de l’OTAN au Kosovo en 1999.

ANIMATRICE : Caroline Morin

Recherchiste et chroniqueuse à Radio-Canada, elle tient une chronique féministe à l’émission La Tête ailleurs. Elle a l’habitude de l’animation des tables rondes, notamment dans le cadre du Festival Metropolis bleu auquel elle participe depuis plusieurs années. Elle prépare en ce moment un livre d’entretiens avec Pol Pelletier qui traitera entre autres de l’engagement féministe de cette dernière.

Vendredi 4 mars 19:00 à 21:30 heures. Changement d’horaire: 18:00 à 21:00 heures.

Salle des Boiseries, UQAM Judith-Jasmin 405, rue Sainte-Catherine Est La Salle des boiseries est logée au local J-2805 sous le clocher de la rue Saint-Denis. On y accède depuis la Grande Place du pavillon Judith-Jasmin.

Autres textes sur Femme

Femme au pénitencier: gardienne de prison

Mère monoparentale

Patrick Jean et «La Domination masculine»

Magazine du Québec: La Gazette des femmes

Voile islamique debat sur le port des signes religieux

Racisme, sexisme et violence dans la pornographie et dans la societe

La vie à contre-Coran de Djemila Benhabib

Lotus Webzine, pour les femmes victimes de violences sexuelles

La CLES et l’exploitation sexuelle

Débat en cours sur la violence faite envers les femmes.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

.

Antonine Maillet et la francophonie

Littérature

Rencontre avec Antonine Maillet

Il faut baisser les yeux pour la voir tellement elle est menue. Et il suffit de les fermer pour sentir sa joie de vivre qui rayonne par delà les frontières. À 80 ans, cette «jeune» femme s’émerveille encore des cadeaux que la vie lui apporte. Reflet de Société vous fait découvrir l’univers d’Antonine Maillet, auteure acadienne qui a mis au monde La Sagouine et dont l’œuvre comprend une cinquantaine de livres, dont une douzaine de pièces de théâtre.

Dominic Desmarais        Dossiers Francophonie , Culture

Difficile de nantonine maillet francophonie littérature culture francophone francophilee pas tomber sous le charme de ce petit bout de femme qui a la grandeur d’une institution. L’auteur, dont l’œuvre a parcouru la terre, possède cette richesse de s’ouvrir aux autres en les laissant s’exprimer. Son bonheur de vivre, elle le partage et le nourrit de l’autre.

Ce goût pour la vie viendrait-il de l’écriture? C’était son rêve, écrire. Un rêve soufflé à ses oreilles par sa petite voix intérieure. Un rêve qui la comble depuis qu’elle a osé s’écouter.

À 40 ans, Antonine Maillet, alors docteure en littérature, enseignait à l’Université de Moncton, au Nouveau-Brunswick. Un emploi qu’elle aimait beaucoup, avec des étudiants qui l’adoraient. Elle a tout abandonné, un salaire sécurisant et une retraite dorée. «J’ai quitté l’enseignement parce que je voulais faire autre chose. Je désirais un travail que j’aime, pas un gagne-pain», raconte-t-elle, 40 ans plus tard, sans aucun sentiment d’amertume, sachant qu’elle a pris la bonne décision. Elle a écouté sa petite voix qui lui murmurait, depuis son enfance, qu’elle serait écrivaine.

Antonine Maillet et la création intuitive

Antonine Maillet écrit comme elle aborde sa vie: en laissant son intuition la guider. L’histoire qu’elle couche sur papier se révèle à elle, petit à petit. Une histoire qu’elle ne comprend qu’une fois son œuvre terminée. Comme son tout dernier né, Le mystérieux voyage de Rien, que l’auteure considère comme son roman le plus important.

«Je ne savais pas comment l’écrire. Tout ce que j’avais, c’est une phrase qui m’est venue du ventre: et vous voudriez que je vous pardonne? C’est tout. Mais qui parle? À qui veut-il pardonner? C’est mon héros, nommé Rien, qui parle. Il a besoin de pardonner la chose la plus grave. Mais c’est quoi, le plus grave qui puisse arriver? Être tué? Non. Pour moi, ce serait de ne pas avoir reçu la vie. Ne jamais avoir existé.» C’est l’élément déclencheur. À partir de cette phrase, sortie de nulle part, l’auteure s’est laissée guider par son intérieur pour composer son livre.

Son intuition, son ventre comme elle l’appelle, a pondu une œuvre qui donne vie à une âme venue du ciel. Une âme sans parents, qui doit son existence au crayon de l’auteur. «Mon personnage, c’est lui qui mène. Je le laisse aller», explique-t-elle avec conviction. Antonine Maillet a fait voyager son petit Rien partout sur la terre. Un voyage qu’elle aurait bien aimé faire et qu’elle aura vécu grâce aux aventures dans lesquelles son personnage l’entraîne.

Au travers de son petit Rien, Antonine Maillet livre ses connaissances de la vie. Elle décrit l’âme qui évolue dans un corps et le pousse à agir, à se poser des questions sur la vie, sur tous ces possibles qui attendent une chance pour exister. «Je n’écris pas pour passer des messages. Moi, j’écris pour faire du sens. Parce que je ne connais pas la vérité. Je ne donne pas de morale. Qui sommes-nous pour donner des messages?» demande-t-elle en soulignant que toute opinion n’est bonne qu’au moment où elle est donnée.

Antonine Maillet rappelle, par exemple, que même le grand philosophe grec Aristote ne voyait rien de mal à l’esclavage. «Alors, quel message peut durer dans le temps? Dans un siècle, on va peut-être penser que notre façon de vivre était injuste!»

Antonine Maillet et le sommet de la Francophonie

Depuis qu’elle a osé s’écouter, la vie se charge de lui envoyer de belles récompenses. Comme ce matin d’août 1987 où, bien assise pour se faire couper les cheveux, elle reçoit un appel de la police lui demandant d’être à Québec le lendemain matin. En plein sommet de la Francophonie, le président français de l’époque, François Mitterrand, désirait visiter l’Acadie. Il avait besoin d’un guide. La célèbre auteur, ambassadrice improvisée de sa région, s’occupe de l’homme d’État.

De retour à Québec, elle apprend à la dernière minute qu’elle doit prendre la parole devant 42 chefs d’État. Le Premier ministre du Nouveau-Brunswick, Richard Hatfield, un anglophone, lui demande de s’adresser aux dirigeants venus pour le dîner offert par la province maritime. «Je ne savais pas quoi dire, s’esclaffe-t-elle, 20 ans plus tard. Je cherchais une phrase qui ferait qu’ils m’écouteraient tous.

J’ai dit: “j’ai le droit de vous parler, même sans titre. Parce que je représente la fille aînée de l’Amérique du Nord. L’Acadie a fondé la première colonie européenne, quatre ans avant le Québec. À titre de fille aînée de la francophonie en Amérique du Nord, je vous parle. Les Acadiens ont été brutalement déportés. Ils se sont cachés dans les bois pendant 100 ans. Ils sont revenus malgré cette déportation, ce génocide.” Si ce n’est pas ça, la volonté de préserver une langue, une culture, qu’est-ce que ça peut être?» Quand Mme Maillet en parle, il est difficile de contenir un intense frisson.

Depuis ses premiers pas d’auteur, Antonine Maillet a reçu une trentaine de distinctions honorifiques. Des cadeaux qui lui font plaisir, mais qu’elle prend avec un grain de sel. «J’apprécie mais ça ne m’impressionne pas, déclare-t-elle tout simplement. Quand j’écris, je n’y pense pas. C’est ça, mon moment le plus heureux, lorsque ce que je vais écrire me vient, quand quelque chose de nouveau m’inspire et que je vais le recréer. J’imagine que c’est la même chose pour un musicien ou un peintre.»

Les livres d’Antonine Maillet

Rebelle, cette «jeune» femme de 80 ans? C’est plutôt qu’elle fait ce dont elle a envie. Comme dans l’écriture, où l’univers qu’elle a créé avec son petit Rien n’est pas accessible à tous, et elle le sait. «Mes meilleurs livres ne seront pas nécessairement les plus vendus. Petit Rien, le plus difficile, ne sera pas mon meilleur vendeur. Je ne vais certainement pas écrire un polar parce que je ferais plus de ventes.»

La beauté d’Antonine Maillet lui vient de toutes les dimensions qui font partie d’elle et la font rayonner. C’est d’abord une femme, puis une créatrice qui communique fabuleusement par l’écriture et qui a la particularité de sortir du ventre de l’Acadie. Elle en est d’ailleurs devenue l’ambassadrice. C’est une femme qui a osé se jeter dans le vide pour s’écouter, à 40 ans. Difficile de lui rendre justice sans aborder toutes ces couches devenues indissociables de son être. Tel est l’univers de la mère de Rien.

Autres textes sur la  Francophonie 

Éducation francophone dans l’Ouest du Canada

Éducation francophone en milieu anglophone. École Gabrielle Roy.

Éducation francophone en milieu anglophone. Écoles Rose-des-vents et Jules-Vernes.

Société francophone de Maillardville, bastion de la francophonie en Colombie-Britannique

La qualité du français dans la blogosphère

Meeting francophone. Le français est-il une maladie en voie d’extinction?

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

.

%d blogueurs aiment cette page :