Fête du Canada… Fête des déménagements

Être à son compte est un choix pour certains, un manque de choix pour d’autres. Tous les vendredis, une nouvelle chronique présente un demi siècle d’expérience en entreprenariat privé et communautaire. 

Raymond Viger | Dossier Réussir en affaires

chien-2

wagvhthv-1

Cette chronique sur les affaires et l’entreprenariat tombe cette année en même temps que la Fête du Canada et la fête des déménagements.

Joyeuse Fête du Canada. J’en profite pour dire qu’en affaire, il faut apprendre à décrocher rapidement et facilement. Parfois les instants de pause ne sont pas très longs. Il faut savoir en profiter.

Vous me direz alors que je suis un très mauvais exemple puisqu’en cette journée de fête je me retrouve à écrire un billet pour la chronique Affaire.

Ne vous inquiétez pas. Ce billet a été écrit il y a un mois et je l’ai daté pour qu’il soit publié en cette journée de Fête du Canada.

Quand on est d’avance et qu’on voit venir les choses, cela nous permet de s’organiser et de se structurer en conséquences. Ceux qui sont toujours à la dernière minute sont possiblement en train de travailler en cette journée de vacances.

Pour ceux qui déménagent aujourd’hui, je vous souhaite d’avoir toute l’aide que vous aviez besoin en cette journée de changements.

Autres textes de Réussir en affaires

Autres textes sur les Affaires

Autres textes sur Protection du consommateur

Ressources

Office de la protection du consommateur du Québec
Montréal: 514-253-6556
Québec: 418-643-1484
Partout au Québec: 1-888-OPC-ALLO (1-888-672-2556)

Option consommateurs
Montréal: 514-598-7288
Numéro sans frais: 1-888-412-1313

Protégez-vous

Rédaction
courrier@protegez-vous.ca
2120, rue Sherbrooke Est, bureau 305
Montréal (Québec) H2K 1C3

Autres textes sur Économie

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

D’un couvert à l’autre: histoire d’un entrepreneur communautaire

D'un couvert à l'autre livre bistro le ste-cath journal de la rue Café GraffitiLe livre retrace les 25 ans d’histoire de l’organisme Journal de la Rue, les principaux évènements que l’organisme a traversé et parle avec émotions et réalisme de la réalité de l’intervention auprès des jeunes.

Une section est dédiée au dernier projet de l’organisme, le bistro Ste-Cath, l’histoire quotidienne de ce lieu mais également la relation entre les artistes et le public, notamment Elizabeth Blouin-Brathwaite, Pascal Dufour, Sule Heitner, B.U, Davy Boisvert,…

Une co-publication entre Delphine Caubet et Raymond Viger. Photographies Georges Dutil. Une couverture de l’artiste Geneviève Lebel. Le livre est disponible en édition de luxe (30 pages en couleur) à 24,95$ ou en noir et blanc à 19,95$ (plus 4,95$ taxe et livraison). Aux Éditions TNT. (514) 256-9000.

Autres livres pouvant vous intéresser

La Fête du Canada

Parti Conservateur de Stephen Harper majoritaire

Une Fête du Canada bien triste

Trois ans, 11 mois et quelques semaines avant les prochaines élections fédérales. Bonne Fête du Canada ou plutôt, bon courage à tous.

Raymond Viger | Dossier Stephen Harper

drapeau-canada-berne-fete-nationale-24-juin-st-jean-baptiste Le 1er juillet, Fête du Canada. C’est aussi la journée des déménagements. Et si on déménageait le Parti Conservateur dans l’opposition?

Sans commentaires.


Autres textes sur Stephen Harper

Autres textes sur Politique

    L’amour en 3 dimensions

    l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement Roman de cheminement humoristique.

    Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

    L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

    Le livre est disponible au coût de 19,95$. Une co-écriture avec le journaliste Colin McGregor a permis de présenter une version anglophone LOVE in 3DPar téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet: Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

    Autres livres pouvant vous intéresser

    Qu’ont en commun Laurent Verville et Pierre Gagnon?

    Raymond Viger | Dossier Spectacle breakdance

    spectacle-breakdance-percussions-samajam-taz-roller-blade Laurent Verville et Pierre Gagnon ont accepté de soutenir la mission du Café-Graffiti et de participer à la réalisation, le 20 novembre 2010 au skatepark le TAZ, du spectacle bénéfice aHÉROSol. Sur une même scène, nous retrouverons Breakdance et les sports extrêmes (Roller blade, skate board et BMX). Le spectacle sera animé par Annie-Soleil Proteau. La chorégraphie sera réalisée par Cindy GoldyLocks.

    Laurent Verville pour la technique

    Pour réaliser et soutenir la technique du spectacle, j’ai fait appel à Laurent Verville. Ça commençait à faire beaucoup de monde à qui parler. La technique, les artistes, les chorégraphes pour le breakdance, les responsables du TAZ, les relations de presse… Je n’entendais que des questions et les réponses ne venaient plus.

    Grâce aux contacts de Laurent Verville, le metteur en scène Pierre Gagnon vient de se joindre à l’équipe. La pression vient de tomber. Pierre Gagnon est un professionnel et assurera un spectacle de qualité et haut en couleur.

    Pierre Gagnon pour la mise en scène

    Depuis plus de trente ans, Pierre Gagnon est tour à tour mixeur concepteur, metteur en scène, directeur artistique, scénographe, concepteur musical et producteur délégué d’événements corporatifs ainsi que de spectacles grand public.

    Dans les dernières années, Pierre Gagnon s’est particulièrement démarqué dans la conception d’effets multimédia ainsi que dans la mise en scène et la direction artistique d’événements d’envergure dont le spectacle de la Fête du Canada sur la colline parlementaire à Ottawa, le Festival d’été de Québec et le Festival de cinéma des trois Amériques.

    La liste des artistes que Pierre Gagnon a mis en scène est impressionnante. Pour n’en nommer que quelques-uns:

    Patrice L’Écuyer, Julie Snyder, Pierre Verville, Pierrette Robitaille, Raymond Bouchard, Claude Blanchard, Gildor Roy, Les Grandes Gueules, Marie-Lise Pilote, Richard Garneau, Guy Mongrain, Louise Forestier, Diane Dufresne, Bernard Voyer, le Cirque EOS, Robert Charlebois, Michel Pagliaro, Marie-Chantal Toupin, Luck Mervil, France D’Amour, Gregory Charles, Sylvain Cossette, Nanette Workman, Kevin Parent, Garou, Judi Richards, Lady Alice Robi

    J’espère que vous êtes tout aussi impressionné que moi! Je viens de recevoir les plans de scène. La présence de Pierre Gagnon aura été essentielle pour sécuriser la douzaine de responsables présents. Pas juste pour nous sécuriser, mais pour nous permettre de nous comprendre et d’atteindre les objectifs de la rencontre.

    J’ai bien hâte que vous voyiez ce spectacle, qui portera comme à notre habitude notre marque de commerce: originale, jeune et intense.

    Autres textes sur Breakdance

    Autres textes sur le Spectacle breakdance et sports extrêmes

    Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

    show_imageOpération Graffiti

    Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

    Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
    Par Internet: www.refletdesociete.com
    Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

    Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel 

    Meeting francophone, Fête du Canada et des tramways pour Arpi

    Chapitre 22 / Ville de Vancouver

    Raymond Viger | Dossiers FrancophonieVille de Vancouver

    Mardi 1er juillet. C’est la Fête du Canada. Danielle n’aime pas les foules. N’étant pas bilingue, elle aime encore moins se retrouver dans une foule ou elle ne serait pas comprise. Pas question de se retrouver dans Vancouver et risquer d’être une minorité très minoritaire dans une grande foule.

    Nous allons rester près de la maison. Petite épicerie, un peu de ménage. Je termine le premier jet de mon reportage sur la francophonie en Colombie-Britannique. J’ai de la matière pour d’autres reportages. Celui-ci va être publié le 1er septembre. J’y traite beaucoup de l’éducation en français dans un milieu majoritairement anglophone.

    Pour le printemps 2009, c’est le 100e anniversaire de Maillardville, une communauté francophone qui soutient la culture avec un festival. Je publierais un reportage touchant plus le volet culturel de la francophonie en Colombie-Britannique.

    Danielle et moi avons sorti pour prendre les photos d’un restaurant original qui va plaire aux graffiteurs du Café-Graffiti. Surtout Arpi qui a peint des centaines de toiles avec des trains, des métros et des tramways. Le restaurant est construit sur 5 tramways. Malheureusement, le restaurant étant fermé, nous n’avons pas pu prendre de photos intérieures.

    J’ai profité de cette journée pour planifier tous nos déplacements pour les prochains jours. Les gens que je voulais rencontrer ont pris 5 journées de congé. Un long week-end pour la Fête du Canada. Vendredi je n’ai pu leur parler directement, étant à l’extérieur et ils ne retournent travailler que mercredi. Cela ne me laisse pas beaucoup de temps « ouvrable » pour terminer mes entrevues.

    J’ai donc sorti les cartes routières et fait ma navigation pour éviter de me perdre d’un endroit à l’autre. Je n’aime pas arriver en retard. Je ne connais pas encore tous les méandres routiers et les congestions. Je préfère planifier le plus possible mes déplacements. Déformation professionnelle de mes 5 années comme pilote dans l’aviation.

    Danielle a trouvé des lieux de rencontres pour Francophones. Il y en a plusieurs dans différents lieux. Il y a même eu des regroupements pour fêter la St-Jean Baptiste en Français. Je vais inclure 2 de ces rencontres à l’agenda. Une pour mercredi soir. Mon dernier rendez-vous étant au même endroit, je n’aurai pas à stresser pour le voyagement. La 2e rencontre se déroulera samedi matin.

    C’est curieux, je suis intervenant. Je travaille très souvent avec des fraternités d’entraide telles que Alcooliques Anonymes, Gamblers Anonymes… La liste des rencontres de francophones ressemblaient aux listes de meetings des fraternités! Comme si être francophone était un rétablissement similaire à un alcoolique qui ne veut plus boire ou un joueur qui ne veut plus jouer!

    Il y a tout de même une similitude. Si je veux arrêter de boire, je dois entretenir mon désir d’arrêter de boire. Si je veux demeurer francophone dans un milieu anglophone, il faut que j’entretienne mon français.

    Histoire complète sur le voyage à Vancouver

    Autres textes sur la Francophonie

    Autres textes sur le Graffiti

    Autres textes sur les Jeunes

    Pour les 15 ans du Café-Graffiti, son histoire

    operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graffOpération Graffiti

    Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants.

    Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

    Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
    Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
    Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

    Autres livres pouvant vous intéresser

    Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

    Sky Train, Canada Place, Gastown et The old spaghetti factory

    Chapitre 21 / Ville de Vancouver

    Raymond Viger | Dossiers FrancophonieVille de Vancouver

    skytrain-vancouver-colombie-britannique-ouest-canada Lundi, 30 juin. Pour cette veille de la Fête du Canada, nous décidons d’expérimenter le Sky Train. C’est l’équivalent d’un métro mais dans les airs. Il n’y a que 2 lignes pour desservir l’ensemble du territoire. Les autres trajets doivent être fait en autobus.

    En partant de la station de Surrey ou nous habitons, nous traversons Vancouver au complet pour nous retrouver au Canada Place. C’est un gros building, en forme de bateau. Cela doit faire partie d’un centre des congrès, plusieurs salle d’exposition y sont disponibles. Juste a côté, nous y voyons d’immense constructions pour doubler l’espace pour les expositions.

    Au bout nous avons une vue magnifique sur Vancouver Nord, les ponts qui le relient a canada-place-vancouver-bc-british-columbia Vancouver, les bateaux, les hydravions… Une scène s’installe devant le Canada Place. CBC va l’animer avec plusieurs artistes pour fêtes la Fête du Canada. On veuille moins tard a Vancouver qu’a Montréal. Dernière prestation: les nouvelles de 18:00 heures!

    Nous nous dirigeons vers Gastown, un des quartier juste a côté. Le nom a été donné en l’honneur d’un des constructeurs de ce quartier. L’architecture est intéressante et spéciale. Plusieurs building se termine en pointu sur des rues qui disparaissent. Une publicité avait attiré l’oeil de Danielle. Supposé être le meilleur restaurant Indoue de la planète, une photo montre le temple du Taj Mahal. Danielle trouve intéressante l’idée d’avoir repris le Taj Mahal. Nous nous dirigeons vers le Sitar restaurant. Arrivé sur place, un restaurant bîn ordinaire. Fausse représentation encore une fois.

    old-spaghetti-factory-vancouver Nous décidons de boycotter et nous nous arrêtons pour dîner au Old spaghetti factory. C’est une chaîne de restaurant dont la spécialité, vous l’avez deviné est le spaghetti. Nous nous retrouvons dans le premier restaurant de cette chaîne. Construit dans une vieille manufacture remplit d’antiquités, celles-ci servent de décoration. En plein milieu de la pierre, un vrai tramway 1904 sert de salle supplémentaire pour servir des repas. Assez original.

    Le rapport qualité-prix du repas était excellent. Petit incident qui mérite que j’en parle puisque j’en ai été la victime. Danielle a commandé un spaghetti moitié-moitié avec 2 sauces différentes. J’ai commandé un spaghetti avec sauce champignons. Dans mon spaghetti complet, j’ai 3 champignons. Danielle dans sa moitié en a 9! Je tente d’expliquer l’injustice que je vis a la serveuse. Peine perdu, elle me dit que c’est comme ça. Si j’avais été a sa place, j’aurais repris l’assiette et demander au cuisinier de rajouter quelques champignons. Il n’y aurait pas eu d’histoire et le Old spaghetti factory ne se retrouverait pas dans mon blogue avec une mauvaise notre a leur dossier. Mais bon. Je n’ai pas insisté pour ne pas gêner Danielle devant une éventuelle crise pour mes champignons. Danielle m’a consolé en m’offrant quelques-uns de ces champignons.

    Nous reprenons le Sky Train dans une direction différente pour visiter d’autres quartiers. gastown-vancouver-city-british-columbia Je suis surpris car il n’y a aucun contrôle systématique des billets. Seul une note mentionne que nous pouvons être inspecté a n’importe quel moment. Nous avons passé des heures dans le Sky Train, dans toutes les directions que nous avons fait au moins une fois chaque. Personne ne nous a demandé nos billets.

    C’est tout le contraire des métros de France. A Paris, il n’y a aucun contrôle. Sauf que pour sortir de la station, vous devez avoir un billet valide. Sinon, la sécurité vient vous cueillir. Je sais, je  me suis perdu et j’ai dû m’expliquer aux agents pour pouvoir sortir. Mais a Vancouver, aucun contrôle, c’est assez stupéfiant.

    Histoire complète sur le voyage à Vancouver.

    operation-graffiti-histoire-recit-montrealOpération Graffiti

    Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

    Disponible dans toute bonne librairie.
    Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
    Par Internet: www.refletdesociete.com
    Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

    Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

    Minters Gardens, Fort Langley et les Rocheuses

    Chapitre 19 / Ville de Vancouver

    Raymond Viger | Dossiers FrancophonieVille de Vancouver

    minter-gardens Samedi 28 juin. C’est la grande fin de semaine en Colombie-Britannique. Avec la Fête du Canada mardi, presque tout le monde a aussi congé lundi et mardi. On m’a avisé que tout risque d’être plein partout et que le voyagement ne sera pas facile. Surtout avec toutes ces constructions pour la venue des Jeux Olympiques de 2010.

    Puisqu’il fait un beau gros soleil, Danielle et moi choisissons une destination ou nous serons a l’extérieur. Nous avons opté pour le Minter Gardens a Chilliwack. Une heure et demie de route pour s’y rendre puis nous devrions passer la journée complète dans des jardins fleuris.

    Le départ se passe bien jusqu’à ce que nous arrivions a l’entrée de l’autoroute. Nous sommes parechoc a parechoc. Plus rien ne bouge et nous ne sommes pas encore sur l’autoroute. J’ai su plus tard dans la journée qu’il y avait un bouchon de 14 kilomètres de long dû aux constructions en cours.

    Après avoir passé près d’une heure pour parcourir un demi kilomètre, je décide de sortir et de tenter ma chance sur les petites routes secondaires. Danielle et moi naviguons régulièrement sur les petites et très petites routes. C’est une façon de mieux connaître les endroits par ou l’on passe. C’est de cette façon que nous avions découvert la route des vins, autant au Québec qu’en Colombie-Britannique. Le nombre d’aventures que nous avons vécu sur les très petites routes sont nombreuses et multiples. Suffisamment pour écrire un livre éventuellement.fort-langley-vancouver-british-colombia

    En quittant l’autoroute, nous sortons les cartes routières et planifions un trajet sur les petites routes. Cela devient comme une sorte de rallye. Nous nous retrouvons sur une petite route qui longe la rivière Fraser. Pittoresque et agréable. Imprévisible aussi. Nous arrivons dans un cul de sac. Même si la carte routière mentionnait que nous pouvions nous rendre jusqu’à destination, la route est bloqué. Nous devons nous trouver une autre route alternative.

    Le hasard nous fait passer près du Fort Langley. Nous décidons d’aller le visiter. fort-langley-vancouver-bc Nous nous attendions a y voir de grandes fortifications militaires. Pas grand chose de ce côté. Plusieurs lieux sont comme de petits musées. Dans le musée de la machinerie agricole, une vieille génératrice a l’essence est en fonction. J’aurais aimé avoir une enregistreuse. J’en aurais fait un beat reggae Je l’aurais fait écouter a Daniel Lauzon, le directeur artistique du Café-Graffiti. Il a un studio d’enregistrement et fait des beats.

    Paul de la Riva nous avait mentionné qu’a Vancouver, même les grosses cabanes n’ont pas d’air climatisé. Pas de moustiques et pas de grosse chaleur dans la région. Les journées froides d’hiver ne descendant qu’a 2 degrés, la neige ne serait pas au rendez-vous. Fort Langley ne semble pas avoir compris le message. Nous nous sommes fait manger tout rond par les maringouins. Cela a mis un terme a cette visite. Question chaleur, nous avons vu le thermomètre afficher 38 degrés. Si je déménage dans le secteur, je m’assurerais d’importer le premier climatiseur pour résidence privée.

    Nous réussissons a reprendre l’autoroute qui est maintenant dégagé pour nous retrouver au pied des montagnes rocheuses. Voir ces montagnes avec leur neige éternelle détonne avec les 38 degrés que nous subissons. Le Minter Gardens est situé a quelques kilomètres a l’est de Chilliwack.

    Pour ce voyage, il faut compter 3 heures d’automobiles pour faire l’aller-retour. 25$ d’essence, 5$ d’eau pour éviter la déshydratation et 30$ pour les 2 billets d’entrée au Minter Gardens. La visite nous prends 25 minutes! Trop carré, trop arrangé, nous préférons 100 fois le Queen Elisabeth Park et son Rose Garden. Nous avons tout de même trouvé une idée pour améliorer le fond de notre aménagement paysager.

    Moi qui avait planifié de prendre toute la journée pour cette visite! Nous voyons un pamphlet publicitaire qui annonce le Minter Country Garden avec des Émeus et un pont suspendu. Pour le retour nous allons faire un saut a cet autre jardin. Ce que nous y découvrons cependant est plus un pépinière qui vend des fleurs. Oui, il y a un couple d’Émeu d’Australie. Oui, il y a un pont suspendu au dessus d’un étang. Environ 10 pieds de long il traîne presque dans l’étang. Ça ne valait vraiment pas le détour. Heureusement qu’il n’y avait pas de frais d’entrée pour visiter une pépinière! J’avais le goût de leur demander un dédommagement pour l’essence que j’ai brûlé pour m’y rendre!

    Complètement déshydraté, la peau rougit par le soleil et avec plusieurs piqures de maringouins nous mettons un terme a cette expédition. Nous nous dirigeons vers Surrey pour un souper bien tranquille a la maison.

    Histoire complète sur le voyage à Vancouver.

    operation-graffiti-histoire-recit-montrealOpération Graffiti

    Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

    Disponible dans toute bonne librairie.
    Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
    Par Internet: www.refletdesociete.com
    Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

    Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel 

    Vancouver me voici!

    Chapitre 1 / Ville de Vancouver

    Raymond Viger | Dossier Ville de Vancouver

    C’est fait. Danielle et moi allons prendre des vacances à Vancouver à la fin juin. Nous allons passer la St-Jean Baptiste ainsi que la Fête du Canada dans une banlieue de Vancouver, Surrey plus exactement.

    Pourquoi Vancouver? Par hasard. La sœur d’une amie d’un ami, Did Tafari Bélizaire. Vous voyez que le contact s’est fait par hasard. Et bien, cette personne louait sa maison de Surrey pendant ses vacances. Je n’aurais pas imaginé visiter Vancouver à partir d’une chambre d’hôtel, mais l’occasion de louer une maison avec une voiture était des plus intéressantes.

    D’une part, même si nous serons en vacances, il y a un ordinateur et une connexion Internet. Je vais amener mon portatif. Ainsi, Danielle et moi allons continuer à travailler un peu même si nous sommes en vacances.

    Puisque cette opportunité a pu être créé par une chaîne de couriel, je lance une bouteille à la mer. J’aimerais bien profiter de ces vacances à Vancouver pour rencontrer des groupes de francophones pour y faire connaître notre magazine Reflet de Société. Si vous avez des organisations à me référer, c’est le temps, je vais tenter de les rencontrer pendant mon passage à Vancouver.

    Histoire complète sur le Voyage à Vancouver

    Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

    Merci de votre soutien.

    Quand un homme accouche

    quand-un-homme-accouche-roman-cheminementRoman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$. Disponible en anglais Love in 3D.

    Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009

    Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

    Autres livres pouvant vous intéresser

    Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

    %d blogueurs aiment cette page :