Le Journal d’Aurélie Laflamme, India Desjardins et Marianne Verville devant Guy A. Lepage

Le Journal d’Aurélie Laflamme à Tout le monde en parle

India Desjardins et Marianne Verville devant Guy A. Lepage

Raymond Viger   Dossier Culture, Tout le monde en parle

india_desjardins_marianne_verville_journal_d_aurelie_laflamme L’auteure du roman jeunesse à succès, le Journal d’Aurélie Laflamme, India Desjardins et la comédienne qui jouera le rôle d’Aurélie Laflamme, Marianne Verville se retrouvent dimanche le 12 avril devant Guy A. Lepage pour l’émission Tout le monde en parle.

L’entrevue d’India Desjardins et de Marianne Verville a duré près de 20 minutes, démontrant que les 2 invités ont été fortement apprécié par Guy A. Lepage. La complicité entre India Desjardins et Marianne Verville rayonnait sur tout le plateau de Tout le monde en parle. Personne ne pouvait rester indifférent à cette chimie qui unie l’auteure et la comédienne.

Pour être honnête, je n’ai jamais lu un des livres d’India Desjardins. Mais l’entrevue m’a donné le goût d’aller voir le film que plusieurs attendent impatiemment pour le 25 avril prochain. Compte tenu que je suis un critique très sévère des films québécois, certains pourraient préférer que j’évite d’aller voir le film. Ne vous inquiétez pas trop, India Desjardins et Marianne Verville m’ont déjà conquis.

Critiques de films québécois:

Patrick Huard, Bon Cop Bad Cop et le cinéma québécois

Bingo, le film de Jean-Claude Lord

Gaz bar blues

Camping sauvage, Crazy et Cruising bar

Patrick Huard, Bon cop, Bad cop et le sous-titrage

Denys Arcand, Denise Robert et Téléfilm Canada

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Patrick Huard, Bon cop, Bad cop et le sous-titrage

Patrick Huard, Bon cop, Bad cop et le sous-titrage

Dossier Cinéma

Après avoir regardé plusieurs films québécois qui m’ont déçu, le hasard nous présente Bon cop, Bad cop à la télévision. Puisque j’avais bien aimé le film, nous décidons, ma conjointe Danielle et moi de le regarder à nouveau.

La première fois, nous l’avions vu au cinéma. Petit problème technique pour la télévision. Le sous-titrage est trop petit et le fond parfois pas assez nuancé pour pouvoir le lire facilement. Étant bilingue, je n’aurais pas porté attention à cette difficulté. Danielle, ne parlant pas anglais et ne réussisant pas à lire les sous-titres me demandent de lui lire les sous-titres.

Cela m’a fait réalisé qu’il y a peut-être abus du sous-titrage. J’ai été pendant de longue période à être obligé de traduire. Pour quelqu’un qui doit lire les titres, cela lui fait manquer le charme du visuel, son attention étant limité aux sous-titrages.

Désolé M. Huard. Malgré le titre de meilleur film québécois que je vous ai déjà attribué dans une chronique antérieure, je dois mettre une bémol.

Autres textes Cinémas films et vidéos

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. Renaissance. Depuis 1997, Jean-Simon Brisebois s’est découvert une passion pour écriture. Il s’implique activement dans divers projets communautaires dans Hochelega-Maisonneuve.
Renaissance est un recueil de pensées et de poèmes parlant autant de son amour de la vie que d’espoir. 4,95$

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Camping sauvage, Crazy et Cruising bar

Camping sauvage, Crazy et Cruising bar

Dossier Cinéma,

Après avoir fait une excellente critique du film « Bon cop, Bad cop », les lecteurs de ce blogue m’ont mentionné que ce film de Patrick Huard n’était pas le seul film québécois qui méritait mes éloges. Ils m’ont suggéré de visionner Camping sauvage, Crazy et Cruising bar.

Je me suis engagé à le faire. Je viens de louer ces trois films. Je n’ai pas été déçu de Camping Sauvage de Guy A. Lepage. Il a atteint son objectif d’être drôle et plaisant à regarder. Pas autant que Bon Cop Bad cop, mais suffisamment pour que je ne regrette pas le temps que j’ai investi dans le visionnement du film.

Je n’ai pas réussi à terminer Crazy. J’ai décroché au milieu. Il y avait une histoire qui se dessinait mais on dirait que les scénaristes ne l’ont pas exploité. Quand j’ai l’impression que j’en suis encore à l’introduction et que j’ai la moitié du film de regarder, il y a un problème.

En ce qui concerne Cruising bar, de peine et de misère je me suis rendu à la fin. J’ai l’impression que le film ne servait qu’à me présenter les personnages mais qu’on a oublié de bâtir une histoire autour de ceux-ci. L’idée était originale et aurait pu faire un tabac. Malheureusement, on m’a laissé sur mon appétit. J’ai voulu arrêter le film à plusieurs reprises. J’ai persévéré en espérant qu’il y aurait un crescendo quelque part. Malheureusement, ce fût un pétard mouillé.

J’espère encore que le cinéma québécois va se réveiller et nous montrer ses vraies couleurs.

Autres textes Cinémas films et vidéos

 Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :