Jeux de Vancouver 2010: jeunes journalistes francophones recherchés

Jeux de Vancouver 2010: jeunes journalistes francophones recherchés

Gabriel Alexandre Gosselin

Dossiers Jeux OlympiquesVancouver et  Francophonie.

 

image001 Vous voulez à tout prix être de la partie pour les Jeux olympiques de 2010 à Vancouver? Vous aimeriez voir l’action de près, cotoyer des athlètes après leur performance? Vous rêvez de vous faire une place dans le monde des médias? Allez donc jeter un coup d’oeil au projet Franco médias 2010!

L’initiative de l’Alliance des radios communautaires du Canada (ARC) ainsi que du Réseau francophone d’Amérique (RFA) vise les Canadiens-français âgés entre 18 et 25 ans qui se passionnent pour le monde des médias. L’objectif: avoir une représentation médiatique franco-canadienne qui prendra part à un point de vue dit «jeunesse» sur les JO de 2010.

En tout, 24 postes sont à combler, que ce soit comme journaliste écrit, à la radio, technicien en radiodiffusion/webdiffusion, ou même comme photographe. L’expérience vous tente déjà? Faites vite, vous avez jusqu’au 4 mars pour vous inscrire!

Les Jeux olympiques de Vancouver veulent-ils discréditer le graffiti?

Autres textes sur la  Francophonie 

Éducation francophone dans l’Ouest du Canada

Éducation francophone en milieu anglophone. École Gabrielle Roy.

Éducation francophone en milieu anglophone. Écoles Rose-des-vents et Jules-Vernes.

Société francophone de Maillardville, bastion de la francophonie en Colombie-Britannique

La qualité du français dans la blogosphère

Meeting francophone. Le français est-il une maladie en voie d’extinction?

 

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

show_image Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre, au coût de 4,95$, est disponible :
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

jeux-de-vancouver-2010-jeunes-journalistes-francophones-recherchs/

Jeux de Vancouver 2010: jeunes journalistes francophones recherchés

Gabriel Alexandre Gosselin

Dossiers Jeux OlympiquesVancouver et Francophone.

image001 Vous voulez à tout prix être de la partie pour les Jeux olympiques de 2010 à Vancouver? Vous aimeriez voir l’action de près, cotoyer des athlètes après leur performance? Vous rêvez de vous faire une place dans le monde des médias? Allez donc jeter un coup d’oeil au projet Franco médias 2010!

L’initiative de l’Alliance des radios communautaires du Canada (ARC) ainsi que du Réseau francophone d’Amérique (RFA) vise les Canadiens-français âgés entre 18 et 25 ans qui se passionnent pour le monde des médias. L’objectif: avoir une représentation médiatique franco-canadienne qui prendra part à un point de vue dit «jeunesse» sur les JO de 2010.  

En tout, 24 postes sont à combler, que ce soit comme journaliste écrit, à la radio, technicien en radiodiffusion/webdiffusion, ou même comme photographe. L’expérience vous tente déjà? Faites vite, vous avez jusqu’au 4 mars pour vous inscrire!

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

show_image Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre, au coût de 4,95$, est disponible :
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Nicolas Sarkozy et le Sommet de la Francophonie : le Québec et le Canada

Nicolas Sarkozy et le Sommet de la Francophonie : le Québec et le Canada

Raymond Viger   Dossier Président Nicolas Sarkozy, Francophonie

Lors du Sommet de la Francophonie, Nicolas Sarkozy en a profité pour nous faire une petite allocution qui m’a fortement dérangé.

Tout en faisant de l’ingérence politique dans le devenir du Canada et du Québec, il nous parle de la France comme étant un pays généreux et rassembleur… Merci pour la leçon de moralité du Président Sarkozy!

M. Sarkozy pourrait-il nous expliquer pourquoi dans ce pays généreux, lorsque les parents voient un policier arrêter un jeune, ils arrêtent pour être témoin et éviter que le jeune ne se fasse bardasser inutilement? M. Sarkozy pourrait-il nous expliquer pourquoi dans ce pays rassembleur l’intervention croule sous la bureaucratie et que les aidants naturels ne peuvent intervenir sans avoir 36 000 brevets de toutes sortes? Dans ce si beau pays qu’est la France, M. Sarkozy peut-il m’expliquer comment se fait-il que lorsqu’un rédacteur en chef d’un magazine ose parler contre lui ou questionner ses relations amoureuses il se retrouve à la rue? Est-ce un signe de bonne démocratie que le président Sarkozy puisse contrôler les médias et tente de les museler?

M. Sarkozy, je crois en la démocratie et la justice. Je pense sincèrement que les Québécois et les Canadiens sont capables, démocratiquement de régler le sort de notre pays, sans que le colonialisme français vienne y faire son ingérence.

Autres textes sur la Francophonie

Éducation francophone dans l’Ouest du Canada

Éducation francophone en milieu anglophone. École Gabrielle Roy.

Éducation francophone en milieu anglophone. Écoles Rose-des-vents et Jules-Vernes.

Société francophone de Maillardville, bastion de la francophonie en Colombie-Britannique

La qualité du français dans la blogosphère

Meeting francophone. Le français est-il une maladie en voie d’extinction?

PUBLICITÉ

show_image L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre, au coût de 19,95$ est disponible.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Alcoolique Anonyme francophone (AA)

Alcoolique Anonyme francophone (AA)

Raymond Viger    Dossier Francophonie , Alcooliques Anonymes

Il existe plusieurs fraternités pour aider et soutenir les personnes qui éprouvent de la difficulté avec l’alcool, les drogues, le jeu compulsif… Les fraternités, tout comme les entreprises et les organismes, se doivent d’utiliser les nouveaux moyens alcoolisme alcooliques anonymes aa alcool dépendance drogue technologiques pour rejoindre leurs membres et atteindre les objectifs de leurs missions.

Alcooliques Anonymes est un mouvement d’entraide pour les gens qui éprouvent des difficultés avec la consommation d’alcool et qui veulent arrêter. J’ai découvert dernièrement un site Internet d’Alcooliques Anonymes, non seulement en français, mais touchant l’ensemble de la francophonie: AA francophonie.

J’ai trouvé intéressant de remarquer que des billets étaient mis en ligne régulièrement. Le membre AA peut donc lire de nouveaux partages, 24 heures sur 24 pour l’aider dans des moments plus difficiles.

Les gens peuvent aussi mettre des commentaires. Je suppose qu’ils recevraient une réponse s’il le faisait. Je n’ai pas pu vérifier, puisqu’il n’y avait pas encore de commentaires en ligne. Le site n’a pas encore une année d’existence.

Gros livre des AA.

Bon 24 à tous et une journée à la fois.

Nota Bene: je mets le site dans mon blogoliste comme référence. Plus nous serons nombreux à le faire et plus le site se fera connaître.

Autres textes sur la Francophonie

Autres textes sur Alcool et drogue.

Crédit photo: Gregor Buir

PUBLICITÉshow_image

Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre, au coût de 4,95$, est disponible dans toutes bonnes librairies au Québec ainsi qu’à la Librairie du Québec à Paris.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Maillardville et le Festival du Bois, Steveston Village à Richmond

Maillardville et le Festival du Bois, Steveston Village à Richmond

Vancouver, chapitre 24

Raymond Viger                     Dossier Francophone, Ville de Vancouver

Jeudi le 4 juillet. La journée débute à Maillardville pour une rencontre avec la directrice de la Société francophone de Maillardville et la directrice artistique du Festival du Bois, Johanne Dumas. Oui, Mme Dumas occupe les 2 postes.

Maillardville est le bastion de la francophonie en Colombie-Britannique. En 1909, un moulin, la Canadian Western Lumber, a de la difficulté à recruter un main d’oeuvre stable et travaillante pour son moulin de Fraser Mills. Pour les attirer des canadiens-français, reconnus comme de solides bûcherons, dans l’ouest du pays, la Canadian Western Lumber leur garantit la construction d’une église et d’une école pour qu’ils puissent conserver leur religion et leur langue.

C’est la naissance de Maillardville, un village francophone qui passera par toutes sortes d’aventures et de mésaventures pour fêter, à partir du 1er janvier 2009, ses 100 ans. Pour le magazine Reflet de Société, nous publierons un reportage sur le centenaire de Maillardville ainsi que le Festival du Bois, un festival qui attire plus de 15 000 francophiles.

Nous aurons un 2e reportage pour souligner le village francophone qui sera réalisé pour les Jeux Olympiques de 2010.

Suite à cette rencontre qui fera couler beaucoup d’encres, Danielle et moi avons continué pour une visite touristique du Steveston Village à Richmond. Situé près du fleuve Fraser, nous pouvons y visiter une ancienne cannerie de saumon.

La visite nous permet d’apprendre que les anglophones gagnaient plus cher que les francophones, qui eux gagnaient plus chers que les autochtones, qui eux gagnaient plus chers que les Chinois. Une discrimination pyramidale! Il y a 100 ans, autour du Fraser, il y avait jusqu’à 200 usines pour mettre en conserve le saumon.

Les moyens de réfrigération inexistant obligeait à mettre en conserve le saumon. Cependant, les conserves étaient soudées au plomb, ce qui était très nocif pour la santé.

Histoire complète sur le voyage à Vancouver.

Autres textes sur la Francophone

croissance personnelle développement personnel cheminement guide recueilAprès la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre, au coût de 9,95$ est disponible dans toutes bonnes librairies au Québec.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Autres livres de croissance personnelle et cheminement:

Autres livres pouvant vous intéresser:

La boussole, la Société de développement économique et le Collège Éducacentre

La boussole, la Société de développement économique et le Collège Éducacentre

Vancouver, Chapitre 23.

Raymond Viger                     Dossier Francophone

La journée de mercredi débute avec Érik Desbois de l’organisme La Boussole. La Boussole offre une multitude de services en français pour les femmes monoparentales, personnes toxicomanes, itinérantes, jeunes ou adultes…

Érik nous a présenté l’historique de l’intervention dans le Downtown Eastside, le quartier chaud près du port et de la création de son organisme. J’ai trouvé intéressant d’apprendre que leur organisme, tout comme le nôtre, a été fondé au début des années 1990, par deux travailleurs de rue. De leur côté, les travailleurs de rue se sont épuisés et ont quitté. Du nôtre, André Durand est décédé. Seul moi suis encore en poste après 16 années de service. Bref instant de nostalgie sur nos racines.

La rencontre fût très intéressante. Possiblement que l’expérience terrain d’Érik fait partie de l’attrait de cette rencontre. Érik nous invite à nous guider dans une visite dans le Downtown Eastside. On regarde nos agendas et nous nous entendons pour samedi matin. Un rendez-vous que nous ne pouvons pas manquer.

Ensuite nous nous dirigeons vers la Société de développement économique (SDE) pour y rencontrer son directeur général, Donald Cyr. Nous arrivons à l’avance et décidons de dîner au restaurant juste à côté de son bureau. Sans le savoir, Donald Cyr mangeait à la table voisine. Après le dîner, ce fût assez curieux de le retrouver à son bureau.

M. Cyr nous présente des volets d’intervention économique de la SDE. Attirer les entrepreneurs francophones en Colombie-Britannique et les soutenir dans leur intégration, leur plan d’affaire. Faire connaître le tourisme francophone. Je pouvais comprendre facilement le lien avec la recherche d’entrepreneurs qui veulent investir en Colombie-Britannique et leur soutien.

Mais pour le tourisme francophone, c’était moins clair pour moi. Après tout, les chutes Niagara sont un lieu touristique: est-ce francophone ou anglophone? M. Cyr m’explique qu’effectivement les attractions n’ont pas de langues, mais que les restaurants, les auberges et les autres services d’accueils, eux, en ont. Merci pour l’explication.

J’ai appris que la SDE sont venu donner des ateliers aux entrepreneurs au Québec pour les aider à soumissionner, entre autre, pour les Jeux Olympiques. La réalité est que les Jeux Olympiques vont amener beaucoup de travail et que les entreprises de Colombie-Britannique ne pourront pas fournir. Exemple des travaux de traduction. Il y a des traducteurs en Colombie-Britannique, mais jamais assez pour faire toutes les traductions qu’il y aura à faire. Une opportunité d’affaire pour les entreprises québécoises.

Pour les Jeux Olympiques, la SDE a préparé des vidéos touristiques pour les médias internationaux. Ceux-ci se sont montré très intéressé de les utiliser. De la matière première pour la télévision déjà toute préparé.

J’ai bien aimé la vision nationale de la SDE et le partenariat qu’ils ont établi avec les autres provinces, dont le Québec. Un échange de touristes. On vend le Québec en Colombie-Britannique et vice-versa.

M. Cyr nous réfère ensuite au Collège Éducacentre. Nous avons pu y rencontrer Mme Nicole Lemire. Ce Collège donne des formations continues et un service de placement. Ils sont en contact avec les entreprises, permettant de bien connaître les besoins criant en main-d’oeuvre.

Éducacentre doit fournir ses services en français pour l’ensemble du territoire. C’est ce qui explique que certaines formations se donnent par l’Internet. Un collège virtuel par plus loin que votre clavier d’ordinateur. Certaines formations sont crédités pour le passage à l’université.

Un soutien est aussi apporté pour faire les CV, donner des cours d’anglais pour les futurs employés qui doivent être bilingue pour trouver de l’emploi. Une ressource importante à connaître pour les francophones qui arrivent en Colombie-Britannique et qui se cherchent un emploi.

Histoire complète sur le voyage à Vancouver.

Autres textes sur la Francophone

Éducation francophone dans l’Ouest du Canada

Éducation francophone en milieu anglophone. École Gabrielle Roy.

Éducation francophone en milieu anglophone. Écoles Rose-des-vents et Jules-Vernes.

Société francophone de Maillardville, bastion de la francophonie en Colombie-Britannique

La qualité du français dans la blogosphère

Meeting francophone. Le français est-il une maladie en voie d’extinction?

PUBLICITÉ
show_image L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre, au coût de 19,95$ est disponible dans toutes bonnes librairies au Québec ainsi qu’à la Librairie du Québec à Paris.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Meeting francophone, Fête du Canada et des tramways pour Arpi

Meeting francophone, Fête du Canada et des tramways pour Arpi

Vancouver, chapitre 22

Raymond Viger                     Dossier Francophonie, Vancouver

Mardi 1er juillet. C’est la Fête du Canada. Danielle n’aime pas les foules. N’étant pas bilingue, elle aime encore moins se retrouver dans une foule ou elle ne serait pas comprise. Pas question de se retrouver dans Vancouver et risquer d’être une minorité très minoritaire dans une grande foule.

Nous allons rester près de la maison. Petite épicerie, un peu de ménage. Je termine le premier jet de mon reportage sur la francophonie en Colombie-Britannique. J’ai de la matière pour d’autres reportages. Celui-ci va être publié le 1er septembre. J’y traite beaucoup de l’éducation en français dans un milieu majoritairement anglophone.

Pour le printemps 2009, c’est le 100e anniversaire de Maillardville, une communauté francophone qui soutient la culture avec un festival. Je publierais un reportage touchant plus le volet culturel de la francophonie en Colombie-Britannique.

Danielle et moi avons sorti pour prendre les photos d’un restaurant original qui va plaire aux graffiteurs du Café-Graffiti. Surtout Arpi qui a peint des centaines de toiles avec des trains, des métros et des tramways. Le restaurant est construit sur 5 tramways. Malheureusement, le restaurant étant fermé, nous n’avons pas pu prendre de photos intérieures.

J’ai profité de cette journée pour planifier tous nos déplacements pour les prochains jours. Les gens que je voulais rencontrer ont pris 5 journées de congé. Un long week-end pour la Fête du Canada. Vendredi je n’ai pu leur parler directement, étant à l’extérieur et ils ne retournent travailler que mercredi. Cela ne me laisse pas beaucoup de temps « ouvrable » pour terminer mes entrevues.

J’ai donc sorti les cartes routières et fait ma navigation pour éviter de me perdre d’un endroit à l’autre. Je n’aime pas arriver en retard. Je ne connais pas encore tous les méandres routiers et les congestions. Je préfère planifier le plus possible mes déplacements. Déformation professionnelle de mes 5 années comme pilote dans l’aviation.

Danielle a trouvé des lieux de rencontres pour Francophones. Il y en a plusieurs dans différents lieux. Il y a même eu des regroupements pour fêter la St-Jean Baptiste en Français. Je vais inclure 2 de ces rencontres à l’agenda. Une pour mercredi soir. Mon dernier rendez-vous étant au même endroit, je n’aurai pas à stresser pour le voyagement. La 2e rencontre se déroulera samedi matin.

C’est curieux, je suis intervenant. Je travaille très souvent avec des fraternités d’entraide telles que Alcooliques Anonymes, Gamblers Anonymes… La liste des rencontres de francophones ressemblaient aux listes de meetings des fraternités! Comme si être francophone était un rétablissement similaire à un alcoolique qui ne veut plus boire ou un joueur qui ne veut plus jouer!

Il y a tout de même une similitude. Si je veux arrêter de boire, je dois entretenir mon désir d’arrêter de boire. Si je veux demeurer francophone dans un milieu anglophone, il faut que j’entretienne mon français.

Histoire complète sur le voyage à Vancouver.

Autres textes sur la Francophonie

Éducation francophone dans l’Ouest du Canada

Éducation francophone en milieu anglophone. École Gabrielle Roy.

Éducation francophone en milieu anglophone. Écoles Rose-des-vents et Jules-Vernes.

Société francophone de Maillardville, bastion de la francophonie en Colombie-Britannique

La qualité du français dans la blogosphère

Meeting francophone. Le français est-il une maladie en voie d’extinction?

PUBLICITÉ
cover_avril-mai08 Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :