Les séparatistes anglophones du Canada et le Bloc Québécois

Tout le monde en parle

Guylaine Maroist et les séparatistes anglophones du Canada.

La débandade du Bloc Québécois aux dernières élections fédérales auraient pu être évité.

Raymond Viger Dossiers Politique, Tout le monde en parle

guylaine maroist documentaire journalisteÀ l’émission Tout le monde en parle de dimanche dernier, Guylaine Maroist est l’invité de Guy A. Lepage. Documentariste, Guylaine Maroist nous présente différents extraits de séparatistes anglophones du Canada.

Cela me ramène à la position de ma conjointe Danielle sur le Bloc Québécois. En tant que bonne Saguenéenne Danielle séparerait non seulement le Québec du Canada, mais aussi le Saguenay du Québec.

Séparer le Canada

Danielle considère que le Bloc Québécois aurait dû être le Bloc Canadien. Un parti canadien capable de réunir tous les séparatistes d’un océan à l’autre. Les motivations des séparatistes varient beaucoup d’une province à l’autre. Mais de séparer le Canada les réunit.

Le Bloc Québécois ne peut mathématiquement pas prendre le pouvoir. Un Bloc Canadien aurait pu. Et si un tel parti aurait été mis au pouvoir, plus personne n’aurait pu s’opposer à la séparation des provinces.

La documentariste Guylaine Maroist a bien démontré une volonté très convaincante des anglophones de se séparer du restant du Canada.

Tout le monde semble vouloir la même chose… sauf Stephen Harper!!!

Autres articles sur la Politique:

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :