Human Carnage

Musique Death metal: Human Carnage

Lisa Melia        Dossier art et culture

l_34ce174917d14cf7a3a2f65499fdf265 Rich a 25 ans. Depuis ses douze ans, il écoute du death metal. Arrivé au Café Graffiti, où il travaille depuis, il y a huit ans via un programme d’aide aux jeunes, il a intégré un groupe, Human Carnage, et a sorti avec eux un album, «Feast of Darkness», sous le label de Stabwound Industries.

Depuis cinq ans, le chanteur travaille et compose, en enregistrant notamment des démos dans le studio de Daniel Lauzon. Il a intégré trois groupes: Chuck Norris, qui a précédé Bodybag, lui-même suivi de Everyone I know must die. «Trois échecs», commente Rich, qui précise que Human Carnage, à l’inverse, est une formation beaucoup plus solide.

Des critiques positives

«Ca nous a pris environ un an pour se former et pour l_f0743f1e1eb938ed41232a895273c235commencer à jouer comme il faut.» Un délai qui en valait la peine, car «Feast of Darkness», pré-production qui ne contient que quatre titres, a reçu un très bon accueil de la critique. Enregistré en janvier 2009 et disponible dès mai, l’album conjuguent les influences de chacun  des cinq membres à un style de pur death metal. «Contrairement à beaucoup de groupe qui mélange un peu tous les styles et toutes les tendances, nous sommes restés dans les racines du death metal», explique Rich.

C’est pour cela que les membres ne cherchent pas à s’imposer un style particulier. Les thèmes abordés sont divers, allant «de la dévastation des forêts aux pensées sombres d’un hommes». Et de préciser: «On ne parle pas de décapitation par exemple. On essaie de faire des choses censées.»

Dans le futur proche, plusieurs show attendent encore Human Carnage. Par la suite, dès janvier 2010, ils veulent retrouver le studio pour enregistrer un autre album, complet cette fois-ci.

Human Carnage est présent sur Internet : www.myspace.com/humancarnage

Pour rejoindre les artistes du Café-Graffiti: (514) 259-6900

PUBLICITÉshow_image

 L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre, au coût de 19,95$ est disponible.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Le festival Orgue et couleurs, l’Église St-nom de Jésus, les Journées de la Culture et le Hip-Hop

Le festival Orgue et couleurs, l’église St-Nom-de-Jésus, les journées de la Culture et le Hip Hop

Raymond Viger Dossier Break-dance, Hip-hop, Culture

Les orgues Casavant de l’Église St-Nom-de-Jésus seront en spectacle avec la culture hip hop et le heavy metal. Des orgues classiques seront complices des cultures undergrounds. Tout cela se produira dans une église lors des Journées de la Culture! Une grande première qui va marquer l’histoire de la culture urbaine et de la culture en général de Montréal.

Le dernier week-end de septembre, comme à toutes les années depuis 10 ans, nous retrouvons les Journées de la Culture. Les artistes à travers le Québec préparent des portes ouvertes et des événements spéciaux pour rendre accessible leur créativité au grand public.

Pour sa grande levée de fonds annuel, le Café-Graffiti sort encore une fois des sentiers battus. Exposition de toiles graffiti, peinture en direct, spectacle d’impro regroupant les orgues classiques, le break-dance, DJ, rapper et spoken words! Le hip hop sort des sentiers battus pour prendre sa place au soleil.

Le spectacle aura lieu jeudi le 28 septembre 2006. Un événement haut en couleur qu’il ne faudra pas manquer. Pour conserver un souvenir de cet instant magique, un DVD, un CD et un livre souvenir seront publiés.

Pour rejoindre le Café-Graffiti: (514) 259-6900

Pour informations et réservations (514) 256-9000 ou encore
www.editionstnt.com

https://raymondviger.wordpress.com/2006/09/16/festival-orgue-et-couleurs-quand-le-hip-hop-rencontre-le-classique/

Autres textes sur Break-dance

Quand vieillesse rime avec breakdance

Danser pour survivre

Geneviève Guérard, Andrée Waters et le Breakdance

Matrice, le film, Breakdance et orchestre symphonique pop de Montréal

Lazy Legz, Luca Patuelli, Break-dance

Johnny Skywalker, breakdancer

Fyevel break dance et graffiti

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Témoignage sur l’implication bénévole

benevolat-benevole-implication-jeune La récompense – Regard sur des gens de cœur
Documentaire sur l’implication bénévole.
-Découvrir sa communauté, donner un sens à sa vie…
-Briser son isolement et celui d’autrui.
-Découvrir de nouveaux amis.
-Prendre part à la vie sociale et de quartier.
-Une source de contact et d’échange.
-L’acquisition de nouvelles connaissances.
-Une occasion d’expérimenter et mieux se connaître.
S’impliqer c’est trippant et ça mérite d’être vécu. 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :