Ruks: du street art en bandes dessinées, t-shirts, affiches et cartes de voeux

Une relève pour le graffiti

Le street art de Ruks

Ruks est un jeune graffeur montréalais âgé de 18 ans. Dès son plus jeune âge il est attiré par l’art. Il se découvre un réel talent pour le dessin, un art qu’il perfectionne au fil des années.

Annabelle Bouanchaud. Dossiers Illustration, T-Shirt.

street art bande dessinée illustrations graffiti t-shirt cartes voeux affichesSa rencontre avec le milieu du graff s’avère être originale, «La première fois que j’ai vu un graffeur, j’étais jeune. C’était sous un pont, j’ai eu peur de lui, je pris mon vélo et je suis parti ». Le street art finit par l’intriguer. Il observe des vidéos de différents graffeurs sur internet. Il analyse méticuleusement leurs techniques pour s’en imprégner. L’univers du graff lui plaît de plus en plus. La pluralité des techniques l’attire, «avec une bombe, si tu appuis doucement tu fais un trait clair, mince, fin, …, si tu appuis plus fort, il sera plus foncé, gros, épais, …». Il aime cette diversité artistique qui s’en dégage, elle lui permet de laisser aisément libre court à son imagination.

Les débuts du graffiti

street art bandes dessinées illustrations graffiti t-shirt cartes voeux affichesRuks commence à graffer vers ses 15 ans. Il s’immerge réellement dans le graff l’année de ses 17 ans. La beauté du graff lui permet de s’évader, de «penser à autre chose». A travers sa bombe et son crayon, Pine aspire à exprimer ce qu’il rêve d’être. L’art fait partie de son univers. Il est le reflet de sa personnalité, de ce qu’il est et de ce qu’il aime. A l’heure actuelle, il ne compte pas de nombreux graffeurs dans son entourage. Il n’appartient à aucun crew. Il veut se perfectionner et développer son talent pour être accepté par l’un d’entre eux. Il expérimente tous les domaines, «Je teste pour trouver mon style, je touche à tout. Aujourd’hui je fais plus des visages, des caricatures et je fais aussi dans le style du graffiti classique». Plusieurs artistes l’influencent comme Pose, Stare, Hérésy, Astro, Ènsu, Arpi, Revoke et Bansky. Il observe ces graffeurs, qu’ils espèrent un jour égaler techniquement. Quelques graffeurs, à l’exemple d’Ènsu, Arpi et d’Hérésy, le prennent sous leur aile pour l’aider  à améliorer et peaufiner ses techniques. Il observe et apprend de ces artistes qu’il estime tant. Son entourage le soutient et l’encourage également dans sa démarche artistique. Ayant des parents avec un goût prononcé pour l’art, Ruks bénéficie d’un regard expérimenté et critique qui favorise son envol artistique.

Un jeune professionnel

ruks graffiti illustration jonathan cormier t-shirt affiche cartes anniversairesMalgré son jeune âge, il s’implique dans de nombreux projets. En 2009 il participe à la conception d’une murale pour l’organisme YMCA. En 2010, il est filmé sur un plateau de tournage où il a réalisé une toile pour l’émission VRAK.TV sur MTL. En 2011, il décore les vitrines des magasins Coccinelle Jaune, Bières Etc et Simons à Montréal. Aujourd’hui il est sur deux projets artistiques essentiellement axés sur le dessin, l’un avec l’organisme Suicide Jeunesse et l’autre avec TVA pour l’émission Yamaska. Ruks fait partie de la nouvelle génération des graffeurs de Montréal. Ses créations sont appréciées, «Souvent les gens trouvent ça beau et ça me touche énormément». Cette reconnaissance des proches le stimule, le pousse à se perfectionner sans cesse et à aller au-delà de ses acquis. «J’essaye d’apprendre chaque jour. Je tente de perfectionner mon style». L’art du graff ne cesse d’évoluer même si son sens profond reste identique. « Le coté esthétique du graff comprend deux branches, ceux qui respectent le coté old-school et ceux qui innovent, mais la motivation liée au graff reste la même pour certains. Je crois que l’idée est toujours de mettre son nom quelque part, de montrer ce qu’on aime, … ». Il est conscient qu’aujourd’hui «le graff est considéré comme de l’art. Il s’industrialise et se développe», ce qui n’était pas réellement le cas pour les graffeurs old-school. Il fait partie de cette génération privilégiée où l’art du graff est reconnu et en pleine expansion. Ses projets sont ambitieux. Ruks espère pouvoir travailler sur des contrats plus importants. Il envisage de graffer aux cotés de ceux qu’il observe et admire pour favoriser son ascension dans cet univers artistique. Il veut être reconnu pour ce qu’il est, «je veux que les gens sachent qui je suis!».

Bande dessinée sur T-Shirt

ruks graffiti illustration jonathan cormier t-shirt affiche cartes voeuxL’illustrateur Ruks a maintenant sa boutique Internet où vous pouvez commander non seulement ses toiles, mais aussi des T-Shirts, coton ouaté, cartes de voeux, affiches… Une visite dans la boutique de Ruks est une façon de mieux connaître l’artiste. L’achat des produits dérivés de ses oeuvres est une façon de soutenir l’artiste dans sa démarche tout en gardant l’art à un prix populaire et accessible à tous. Les illustrations très colorées et originales de Ruks en font d’excellentes prospects pour votre choix de T-Shirts ou de cartes de voeux. Boutique Internet de Ruks.

Autres billets sur le Graffiti qui pourraient vous intéresser:

Vidéos murales graffiti:

Autres textes sur le Graffiti, Hip-Hop

Pour rejoindre un artiste du Café-Graffiti: (514) 259-6900 cafegraffiti@cafegraffiti.net

Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs!

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logoVotre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en bleu, rouge, noir ou blanc. Ou encore votre Sweat-shirt disponible en gris pour seulement 29,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.editionstnt.com/t-shirts.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900

Lazy Legz présente son T-Shirt Pas d’excuses… pas de limites

T-Shirts Pas d'excuses Pas de limites Lazy LegzPour soutenir le breakdancer Lazy Legz dans ses conférences de motivation dans les écoles. Les T-Shirts Pas d’excuses, pas de limites en noir ou encore No excuses, no limits en bleu sont maintenant disponibles. 20$ (plus taxes et transport). Par téléphone pour paiement par carte de crédit 514-256-9000. Par Internet. ou courriel cafegraffiti@cafegraffiti.net En  passant au  Café-Graffiti 4237 Ste-Catherine est du lundi au vendredi  de 9:00 hres à  17:00 hres. vous pouvez payer en argent, chèque, carte  de crédit ou débit. Par la poste: 4237 Ste-Catherine est  Montréal, Qc. H1V  1X4. N’oubliez pas de mentionner la grandeur et si vous voulez le T-Shirt français ou anglais.

Autres artistes de la boutique des Éditions TNT:

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Publicités

Kosmopolite; convention murale graffiti à Bagnolet

Graffiteurs de Montréal à la convention de Bagnolet

Convention internationale graffiti Kosmopolite

Une équipe de graffiteurs de Montréal se retrouve à la convention internationale graffiti Kosmopolite en France.

Raymond Viger Dossiers Hip-Hop, Culture, GraffitiPorte-folio, Murales, Vidéos

Murale graffiti Kosmopolite Bagnolet France

En 2008, 4 graffiteurs de Montréal ont participé à une importante convention graffiti Kosmopolite à Bagnolet en France.

Le muraliste Arpi était présent et vient de nous livrer la vidéo qu’il a réalisé pour cet événement d’envergure. Arpi a participé à Kosmopolite avec Heresy, Fluke et Zek.

Cette vidéo nous permet d’apprécier le montage qu’Arpi nous a préparé.

Autres Vidéos

Spectacle de breakdance, 23 mars 2012

Autres textes sur le GraffitiHip-Hop

Pour rejoindre un artiste du Café-Graffiti: (514) 259-6900 cafegraffiti@cafegraffiti.net

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Spectacle de breakdance, 23 mars 2012

Vendredi, le 23 mars 2012 au Cégep Maisonneuve. Spectacle de financement pour soutenir l’intervention auprès des jeunes du Café-Graffiti.

orchestre symphonique pop de montréal OSPM breakdance graffiti hiphop concerto en ahérosolEn plus d’un spectacle de breakdance original et attrayant dans un décor graffiti, vous recevrez un cadeau souvenir que vous ne pourrez pas oublier et que vous conserverez longtemps.

  • 10$ groupes de 15 et plus, étudiants et âge d’or
  • 15$ admission général
  • 25$, 50$ et 100$ pour les billets VIP

Les prix incluent les taxes

Merci de diffuser l’information sur le spectacle de breakdance sur vos blogues, Facebook, Twitter et tout autre moyen de communication.

Informations: cafegraffiti@cafegraffiti.net (514) 259-6900.

L’affiche du Planétarium de Montréal

La murale du Planétarium de Montréal au Stade Olympique

Présentation de l’affiche du Planétarium

Le planétarium quitte le Centre-ville pour rejoindre les installations Olympiques. Avec le Jardin Botanique, l’Insectarium et le Biodôme, le Planétarium forme une nouvelle entité, Espace pour la vie.

Raymond Viger Dossiers Porte-folio, Murales, GraffitiPlanétarium

Arpi, Dcae, Ènsu et Heresy, quatre artistes muralistes du Café-Graffiti se sont chargés de transformer la palissade de 350 pieds de long en une gigantesque murale.

En l’honneur de cette gigantesque murale, le Café-Graffiti présente maintenant dans son porte-folio une série de 5 affiches pour chacune des sections de cette murale. Je vous présente aujourd’hui la première affiche réalisée par Ènsu. qui représente la première partie de la murale pour le Planétarium de Montréal

planetarium-de-montreal-stade-olympique-espace-pour-la-vie

Pour rejoindre le Café-Graffiti (514) 259-6900.  

Autres textes sur le Planétarium de Montréal

Autres textes sur le Graffiti

Porte-folio artistes graffiteurs muralistes

Galerie du Café-Graffiti

Affiches des contrats du Café-Graffiti

Pour rejoindre un artiste du Café-Graffiti: (514) 259-6900 cafegraffiti@cafegraffiti.net

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Carte anniversaire, poster, T-Shirt avec impression d’artistes

publicité boutique t-shirts cartes voeux carte anniversaireUne boutique virtuelle toute en couleur pour des produits artistiques originaux.

Une façon originale de soutenir de jeunes artistes dans leur cheminement artistique.

Que ce soit pour une carte anniversaire ou un T-Shirt personnalisé, un CD de musique ou un livre, la boutique des Éditions TNT mérite de faire un détour.

Merci d’encourager les artistes et le Café-Graffiti.

www.editionstnt.com (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009.cafegraffiti@cafegraffiti.net

Autres artistes de la boutique des Éditions TNT:

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Portrait d’un graffiteur: Heresy

Graffiteur et murale, art et culture

Artiste muraliste Heresy

L’art pour l’art.  Voilà ce que préconise Heresy qui veut demeurer authentique. Entre le graffiti et la photographie, l’artiste tente de concevoir un style à son image grâce à ses expériences de voyage, à l’exploration et à la recherche artistique. Portrait d’un graffiteur qui s’inspire du rêve tout en ayant les deux pieds sur terre.

Frédéric Lacroix-Couture  Dossiers Culture, Graffiti, Hip-Hop

Heresy muraliste urbain graffiti art culture rue street graff graffer herezyLe père d’Heresy se souviendra certainement toujours du premier graffiti de son fils. L’adolescent avait dessiné une œuvre sur un mur de sa chambre. Une très mauvaise idée. «Mon père a couché deux jours dans son auto parce que ça ne sentait pas bon», raconte le jeune homme, toujours coiffé d’une casquette.

Canettes aérosol

Dès son enfance, le dessin le passionne, mais à l’âge de 13 ans, les cannes d’aérosol remplacent les crayons à colorier. Ce changement de cap vers le graffiti est dû à sa rencontre avec le graffiteur Kers à son école secondaire. «Il m’a montré des photos et j’ai été à ce moment-là impressionné par les possibilités à l’aérosol», explique l’artiste montréalais de 28 ans pour qui l’impensable était désormais réalisable.

Et comme tout bon graffiteur qui débute dans le domaine, les infrastructures routières sont ses lieux de prédilection pour expérimenter. Dans le cas d’Heresy, le pont reliant Montréal et Repentigny a été un endroit d’apprentissage où il a fait des lettrages et des visages.

Adrénaline et graffiti

En vieillissant, il ne veut pas perdre ce coté rebelle parce que selon lui, pour garder son intégrité dans le monde du graffiti, il faut être un peu dans l’illégal. «Il y a des gens qui trippent en faisant du parachute. Moi, quand j’ai besoin d’adrénaline, je vais la chercher en faisant des trucs illégaux. Mais ce n’est pas cela qui me fait connaître», précise l’étudiant au baccalauréat en art de l’Université du Québec à Montréal.

C’est plutôt en puisant dans ses inspirations qu’il construit sa notoriété. Il se spécialise dans la création de personnages et de visages, ainsi que dans certains mouvements artistiques comme la reproduction identique d’une photographie en peinture appelée l’hyperréalisme, et le surréalisme qui prime le rêve et l’absurde.

Y a-t-il un message dans le graffiti?

Ne lui parlez surtout pas de livrer un message dans ses créations, car il prône un art accessible. «Je trouve dommage qu’aujourd’hui, on soit obligé d’avoir un baccalauréat en art pour aimer une œuvre. J’ai envie de pouvoir amener ma grand-mère dans un musée et qu’elle apprécie les choses pour ce qu’ils sont au lieu d’interpréter un message», dénonce-t-il.

Le créateur mise avant tout sur la simplicité et l’authenticité. En d’autres mots, Heresy n’aspire pas au vedettariat et encore moins à faire carrière en galerie d’art. Il juge que l’utilisation de toiles comme médium n’a rien à voir avec le graffiti puisqu’il peut utiliser la composition des murs extérieurs. «La brique me donne des idées de formes avec les imperfections qu’on y retrouve», affirme le graffiteur.

Le graffiti comme art urbain

Le graffiteur Heresy aimerait arriver à sa propre identité artistique. «Je veux atteindre une constance dans mes actions graffitis et artistiques qui soient reconnaissables et faire le pont entre mes ensembles de réalisations comme avec la photographie», explique-t-il.

En attendant de développer son style personnel, Heresy se prépare à la découverte de nouveaux pays pour activer son processus créatif. «Peinturer avec du nouveau monde et des gens d’ailleurs qui ont une autre façon de voir les choses, pour aiguiser nos propres sens», assure-t-il.D’ici son prochain dépaysement, ses rêves continuent à être ses inspirations.

Pour rejoindre les artistes du Café-Graffiti: (514) 259-6900

Autres textes sur le Graffiti

Street art et Environnement: le calendrier 2013

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Street art et Environnement: le calendrier 2013

Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs!

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logoVotre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en bleu, rouge, noir ou blanc. Ou encore votre Sweat-shirt disponible en gris pour seulement 29,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Internet.

Par la poste: 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

 

Montréal-Nord et Fredy Villanueva, 1 an après…

Montréal-Nord et Fredy Villanueva, 1 an après…

Raymond Viger Dossier Montréal-Nord

Au lendemain du 1er anniversaire de la mort de Fredy Villanueva, je me suis fait questionner par plusieurs jeunes. Pourquoi Reflet de Société n’était pas présent à cette journée? Plus spécifiquement, pourquoi, moi je n’y étais pas.

Le jeune qui m’a posé la question était devant un ordinateur. Il regardait nos textes sur les gangs de rue.

J’ai été ébranlé par la question. Je ne pensais que notre absence serait remarqué. La réponse est longue et risque de provoquer quelques remous. J’ai été aussi ébranlé de voir ce jeune consulter nos pages sur les gangs de rue. Pour eux, notre présence Internet est peut-être plus significative que je ne le pensais.

Montréal-Nord et Fredy Villanueva, il y a un an…

L’an dernier, dès les premiers jours suivant la mort de Fredy Villanueva, des jeunes de Montréal-Nord et d’autres, en lien avec ceux de Montréal-Nord, me demandaient de m’impliquer.

Les événements étaient trop significatifs pour les occulter. Les jeunes avaient besoin que l’on en parle, que quelque chose soit fait. Depuis l’an dernier, je ne cesse de parler de ces événements avec plusieurs jeunes. Ils ont besoin d’en parler, une forme de thérapie pour extérioriser la violence qu’ils ont subie ou qu’ils ont été témoins.

J’ai écrit 8 billets sur un « dossier Montréal-Nord« . Les billets ont été lu à 9188 reprises, générant 203 commentaires. Je reçois encore 372 visites mensuelles pour ces billets. Sans compter les dossiers plus généraux tels que Gang de rue. Pourtant, avant de regarder les statistiques, j’avais l’impression que mon implication se limitait plus à des rencontres individuelles avec les jeunes. Mes attentes sur cet espace Internet pour amorcer une réflexion étaient peut-être trop élevé.

Une murale pour Montréal-Nord

Pour aller plus loin dans mon intervention dans Montréal-Nord, nous avions mis sur pied un projet: réaliser une murale pour Fredy Villanueva. L’idée partait d’un graffiteur, Hérésy, lui-même un immigrant Chilien, qui avait besoin de faire quelque chose en lien avec Fredy Villanueva. La réalisation de cette murale l’aurait été avec la communauté de Montréal-Nord. Une forme de thérapie collective pour ventiler un peu, donner un prétexte pour en parler…

Je ne voulais pas faire une action visible dans Montréal-Nord sans le faire en concertation avec les organismes déjà impliqué. J ‘ai fait des téléphones aux administrations municipales dans l’arrondissement, au central ainsi qu’avec plusieurs organismes communautaires de Montréal-Nord.

Au début, tout ce monde semblait en faveur d’une telle concertation où l’on pouvait rassembler nos différentes expertises. Puis, les problèmes de communication ont débuté. Mes appels n’étaient plus retournés. Ce genre d’expérience est malheureusement trop fréquent dans le communautaire. Tout le monde parle de concertation, il existe des tonnes et des tonnes de table de concertation, mais en bout de ligne que reste-t-il de concret sur le terrain?

Du rap pour Fredy Villanueva

Arrive le mois de juin. Un rappeur de Montréal-Nord m’approche et me demande mon aide pour organiser un spectacle pour le 1er anniversaire de la mort de Fredy Villanueva. Il me dit que la tension est grande dans Montréal-Nord. Il est en lien avec les jeunes ainsi que les principaux artistes de Montréal-Nord. Ils veulent s’impliquer pour baisser la tension et que les jeunes puissent prendre le micro sur scène avec des artistes hiphop.

Je ne peux rester indifférent à ce projet. Un projet qui part du besoin des jeunes. Un projet positif et qui peut être rassembleur. Un spectacle dans un parc, cela veut dire une demande de permis. J’appelle à l’arrondissement de Montréal-Nord. Et voilà que la lourdeur administrative débute.

Pour faire une demande de permis, il faut que ça passe par le conseil d’arrondissement. Celui-ci vient de faire sa dernière rencontre en juin. Il aurait fallu faire une demande 5 mois avant l’événement. Vive la flexibilité! Me semble qu’on est dans Montréal-Nord. Me semble qu’il y a un peu de tension dans l’air. Me semble qu’on pourrait être plus à l’écoute des jeunes…

Autre problématique. Pour une collaboration de l’arrondissement de Montréal-Nord, il faut être un organisme de Montréal-Nord et être accrédité! Même si le Café-Graffiti est en lien avec des jeunes de Montréal-Nord, même si le Hiphop est le gaz avec lequel les jeunes de Montréal-Nord carbure, parce qu’on n’a pas pignon sur rue dans Montréal-Nord, on ne serait pas significatif et « acceptable » pour l’arrondissement de Montréal-Nord.

Je demande à l’arrondissement de Montréal-Nord la liste des organismes accrédités qui pourraient être significatifs pour ce genre d’événement. Je les appelle et la dame de l’arrondissement fait ses appels. Personne du communautaire, P-E-R-S-O-N-N-E, n’a retourné mes appels. Vive la concertation!

Je veux tout de même souligner que les fonctionnaires de l’arrondissement, les êtres humains avec qui j’ai parlé, ont tenté de faire ce qu’ils ont pu pour faciliter la réalisation du projet. Malgré leur bonne volonté et leur écoute, ceux-ci sont « pognés » dans un dédale et une lourdeur administratif déconcertant.

1er anniversaire de la mort de Fredy Villanueva

Et voilà que je voyais venir le week-end du 1er anniversaire de la mort de Fredy Villanueva. Mes journalistes n’étaient pas disponibles pour ce week-end. De toute façon, c’est moi qui aurait dû y être. Parce que je connais trop de jeunes dans Montréal-Nord. Pour certains, depuis plus de 10 ans.

Ce week-end arrive en même temps qu’une importante convention graffiti dans laquelle nous sommes impliqués: Underpressure. Je ne peux pas me diviser en deux. Je suis obligé de faire un choix. J’ai supposé que mon absence de Montréal-Nord pour l’anniversaire de la mort de Fredy Villanueva passerait inaperçu, que je pourrais après coup en parler avec les jeunes qui y avaient été, que tout se passerait bien dans le meilleur des mondes…

J’aurais pu tenter de faire les 2 événements en même temps. J’ai considéré qu’il valait mieux être complètement à un seul endroit que de me diviser et d’être moins pertinent.

À ma grande surprise, mon absence de Montréal-Nord a été remarqué. Je remets en question le choix que j’ai fait. Je profite de cette occasion pour m’excuser auprès des jeunes qui auraient voulu que j’y sois. Notre relation est importante et j’aimerais bien pouvoir en faire plus. Mais je n’ai pas encore trouvé cette 8e journée de travail dans ma semaine.

PS 22 août 2009, 11:30 Après avoir discuté avec Dominic qui m’a ramené à ma philosophie de vie, ce ne sont pas des excuses que je me dois d’adresser aux jeunes. Mais plutôt des remerciements. Merci pour la confiance que vous me témoignez et pour cette relation significative que nous avons bâti avec les années.

Autres textes sur Montréal-Nord

PUBLICITÉ

T-Shirt promotionnel disponible avec votre logo

tshirt_cafe_graffiti Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en rouge, noir ou blanc.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/T-shirts-promotionnels-et-personnalise.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Une murale en l’honneur de Fredy Villanueva

Une murale en l’honneur de Fredy Villanueva

Raymond Viger Dossier: Murale pour Freddy Villanueva

Suite au décès de Freddy Villanueva et des émeutes survenus dans Montréal-Nord, plusieurs membres fréquentant le Café-Graffiti ont été touché par les événements.

Certains demeurent à Montréal-Nord, d’autres demeuraient à Montréal-Nord avant de venir habiter dans Hochelaga-Maisonneuve, plusieurs comptent parmi leur cercle mural_graffiti_arpi_l d’amis des gens de Montréal-Nord. Entre Hochelaga-Maisonneuve et Montréal-Nord, il n’y a aucune muraille de Chine qui empêche les jeunes de circuler. De plus, plusieurs jeunes sont animés par la culture Hip Hop, une culture urbaine et underground qui n’a pas de frontière.

Un artiste du Café-Graffiti, Hérésy est venu me rencontrer. Lui-même immigrant du Chili, a été particulièrement touché par le décès de Freddy Villanueva. Il s’est offert pour réaliser une murale bénévolement. Le Café-Graffiti étant prêt à soutenir financièrement la réalisation de celle-ci.

Avec toute la pression et le deuil que la famille Villanueva traverse, je n’ai pas voulu accabler la famille et les proches de Freddy Villanueva. J’ai profité de l’occasion pour parler avec Christine Black, de l’organisme Escale 13-17 et qui est une des responsables du mouvement communautaire Solidarité Montréal-Nord. Ce regroupement d’organismes communautaires a le mandat de concerter les actions qui seront réalisées à Montréal-Nord.

Solidarité Montréal-Nord a bien apprécié le geste et a endossé la réalisation de cette murale. Cependant, nous ne voulons pas nous limiter à ne faire qu’une murale. Sa réalisation va s’intégrer dans un processus de consultation avec le quartier et la communauté.

Pour cette consultation, un intervenant accompagnera l’artiste pour parler directement avec les citoyens pour trouver le meilleur lieu et la meilleure conception pour que cette murale représente la communauté et ses besoins.

Pour nous mettre à la fine pointe de la technologie, les blogues serviront aussi à la consultation. Les gens concernés par la réalisation de cette murale, c’est-à-dire les citoyens de Montréal-Nord pourront laisser leurs commentaires et leurs réflexions sur le processus qui s’entame. De notre côté, le blogue permettra de donner l’information sur la réflexion en cours et de la rendre publique.

Nous attendons impatiemment vos commentaires sur la réalisation de cette murale pour Montréal-Nord.

Mise à jour, 12 décembre 2009: Finalement, le projet n’a pas eu lieu. Nous attendons encore les autorisations pour ce faire. Il y a parfois une lenteur et une lourdeur dans la démocratie.

Autres textes sur Montréal-Nord

PUBLICITÉshow_image

Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre, au coût de 9,95$ est disponible dans toutes bonnes librairies au Québec ainsi qu’à la Librairie du Québec à Paris.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Café-Graffiti à l’émission Frank VS Girard sur Vrak TV

Café-Graffiti à l’émission Frank VS Girard sur Vrak TV          

Dossier Graffiti, Hip-Hop

Samedi le 20 septembre 2008 à 18:30 heures sur Vrak TV à l’émission Frank VS Girard, les vedettes de cette émission se rendent au Café-Graffiti pour réaliser une murale.

En plus de pouvoir assister à la conception et à la réalisation de cette murale, l’artiste graffiteur, Hérésy fera partie de l’émission. Contre toute attente, il aura à participer comme acteur dans cette émission. À sa grande surprise, le rôle qui lui a été attribué n’est pas un rôle muet.

Frank VS Girard est une émission pour adolescents qui tournent depuis maintenant trois ans. Les deux vedettes se lancent différents défis qu’ils doivent réaliser. Les toiles des artistes urbains affichées dans cette émission et qui font parties du décor proviennent du Café-Graffiti. Nous nous souvenons aussi que le rappeur Hip Hop Khyro de la formation Hip Hop Atach TaTuq avait aussi participé à cette émission tourné au Café-Graffiti.

Autres textes sur le Graffiti:

Arpi: Muraliste et designer d’intérieur

Inauguration de la fresque de Fluke avec RFF

Vidéo murale graffiti pour l’agence de communication ID3 (idées aux Cubes)

Murale graffiti, animation de foule, peinture en direct, T-shirt

Mural de Michael Jackson au Festival de Jazz avec les graffiteurs Fluke et Omen

Mural graffiti en direct par Fluke

Fluke pour Oxygen

Video clip graffiti hiphop et breakdance gratuit

Projet graffiti pour Oakley

Graffiti calligraphie El Seed

Le mural Jean Talon

Rencontre avec Nawlz: Graffeur du monde

Breakdance, hip hop, rap, graffiti: présentation des artistes

Pour rejoindre les artistes du Café-Graffiti: (514) 259-6900

Photos de Murales et fresques urbaines.

PUBLICITÉ
tshirt_cafe_graffiti Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en rouge, noir ou blanc.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: cafegraffiti.net
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :