Et si un stress post-traumatique nous faisait grandir?

Croissance post-traumatique

Pour devenir une meilleure personne?

Si le stress post-traumatique est bien connu, un nouveau concept tente de faire sa place en psychologie: la croissance post-traumatique. Et si un événement traumatique faisait de vous une meilleure personne?

David Savoie (Agence Science-Presse) Dossier Croissance personnelle

Patrick Mortier, psychologue à Montréal, est un de ceux qui ont travaillé sur cette question. Dans le cadre de sa thèse de doctorat, il s’est attardé à la façon dont des survivants du génocide rwandais sont passés à travers cette épreuve.

Et son constat est étonnant: des années après, plusieurs rapportent se sentir grandi, avoir de meilleures relations interpersonnelles et une meilleure spiritualité.

En somme, ils développent «un sens de l’essentiel», explique le psychologue. «C’est l’idée d’une transformation qui s’opère. Plus le traumatisme serait important, plus grande serait la probabilité d’une croissance post-traumatique.»

Croissance post-traumatique

La littérature est pavée d’exemples mais les recherches scientifiques, elles, sont encore minces. Ce sont deux professeurs en psychologie de l’Université de Charlotte, Richard Tedeschi et Lawrence Calhoun, qui ont créé le terme de croissance post-traumatique il y a tout juste une dizaine d’années.

Depuis, l’idée a tant et si bien fait son chemin que les psychologues croient pouvoir identifier les personnes susceptibles de grandir après un événement traumatisant. Il semblerait que même les Forces armées canadiennes évaluent le potentiel des soldats envoyés au front, pour déterminer leurs résiliences.

Croissance pour tous?

Un des problèmes, note Patrick Mortier, c’est la difficulté de chiffrer cette expérience. Les études vont dans tous les sens: certaines concluent qu’à peine 5% des gens passés par un traumatisme en sortent grandis, d’autres parlent de 90%. «Il n’y a pas de tangente précise», pondère Patrick Mortier.

Il prend bien soin de le souligner: on ne peut pas parler de «bénéfices» à un choc traumatique quel qu’il soit. Même chez celles qui vont affirmer en ressortir de meilleures personnes, la croissance post-traumatique peut prendre des mois, voire des années. «On n’enlève rien aux conséquences négatives, mais cela permet aux gens de garder espoir.»

Et les traumatismes graves?

La psychologue Pascale Brillon émet un bémol. Spécialiste du stress post-traumatique, elle travaille à la Clinique des troubles anxieux de l’hôpital Sacré-Coeur de Montréal, dans ce qu’elle appelle la «troisième ligne». C’est ici que viennent les gens qui ont subi des traumatismes très graves et pour qui la thérapie ailleurs n’a pas fonctionné —des militaires revenus d’Afghanistan, des femmes victimes de viol collectif, des parents qui ont perdu des enfants dans des circonstances dramatiques.

Selon elle, pour certains traumas, c’est tout simplement impossible d’en sortir grandi. Les psychologues tentent de mettre le positif en évidence, mais dans certains cas, «il n’y a rien de positif qui ressort d’un événement». Dans sa pratique, elle constate qu’après une longue démarche, des patients parviennent à tirer du bon de leurs expériences difficiles. Ils mesurent le chemin parcouru, et ils sont «sereins».

Autres textes sur Croissance personnelle

Quand un homme accouche

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementRoman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.htmlPar la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Autres livres pouvant vous intéresser:

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

Publicités

Rencontre avec Alexandre Poce

Alexandre Poce, tétraplégique

Le fabuleux destin d’Alexandre Poce

14 mars 1987. Scène typique de chez nous: des jeunes participent à un tournoi de hockey. Il reste 2 minutes 43 secondes de jeu. Un joueur rentre au banc. Son remplaçant n’étant pas prêt, c’est le jeune Alexandre Poce, 16 ans, qui y va. Alexandre Poce saute par-dessus la rampe, arrive à toute allure dans la zone adverse, décide de plonger pour rejoindre un joueur… et glisse. La tête d’Alexandre Poce heurte la bande de plein fouet.

Geneviève Grenier-Denis   Dossiers Santé

C’est ici que l’histoire diffère des autres: Alexandre Poce se casse le cou; sa moelle épinière est sectionnée. Alexandre Poce devient ainsi tétraplégique, c’est-à-dire qu’il perd l’usage de ses bras et de ses jambes. Seules sa tête et ses épaules demeureront mobiles, mais ses facultés intellectuelles sont intactes.

Près de vingt ans après son accident, c’est optimiste et plein d’entrain qu’Alexandre Poce raconte son parcours. Alexandre Poce est aujourd’hui directeur général de la Fondation pour la recherche sur la moelle épinière.

Le courage d’Alexandre Poce

Alexandre Poce a fait preuve d’un courage et d’une persévérance hors du commun. En effet, celui que l’on surnommait «la tornade», très sportif, énergique, débordant d’activités et de projets, a vu sa vie chamboulée du jour au lendemain. Il  passe 5 mois à l’hôpital Sacré-Coeur, où il subit plusieurs opérations douloureuses, et 15 mois à l’Institut de réadaptation de Montréal. Alexandre Poce y est suivi par un physiothérapeute, mais aussi par une ergothérapeute. Celle-ci l’aide à avoir le plus d’autonomie possible en dépit de ses limitations. C’est là qu’il découvre le bâton buccal, petite tige qu’il apprend à manier avec sa bouche. Il pourra ainsi éventuellement téléphoner, écrire, tourner les pages d’un livre, taper à l’ordinateur.

Après une période initiale de découragement et d’angoisses, Alexandre décide, comme lui suggère sa mère, de prendre les choses une à la fois. Il va donc se donner des objectifs.

Vivre avec la paralysie

Il se dit que c’est un fait, il sera toujours paralysé. Il a par contre le choix entre vivre dans la mélancolie et démissionner, ou s’épanouir et développer le plus d’habiletés possibles à l’intérieur de ses limites. Il choisit de retourner étudier, étape par étape, en se fixant des objectifs, tels finir son secondaire, faire son CÉGEP, et être avocat avant l’âge de 30 ans. Il remportera ces paris haut la main, à force de détermination, de travail acharné et d’aide de tout son entourage.

Alexandre a beaucoup de gratitude envers les gens qui l’ont toujours entouré, tant sa famille que ses amis, qui ne l’ont jamais abandonné, et qui ont été une source de soutien affectif et moral. Aujourd’hui, son rôle de directeur de la Fondation pour la recherche sur la moelle épinière le motive à trouver un jour une façon de guérir ou améliorer la qualité de vie des personnes blessées médullaires (c’est-à-dire de la moelle épinière). Il organise des levées de fonds, fait de la sensibilisation et de la prévention. La Fondation, en collaboration avec le Centre universitaire de santé McGill, créera une unité de recherches cliniques pour la guérison des blessures à la moelle épinière.

La recherche

Il trouve que la recherche avance, mais beaucoup reste à faire. Un accident est vite arrivé, comme en témoigne Alexandre, et la perte d’autonomie isole beaucoup de personnes blessées médullaires. Il veut transformer l’espoir en réalité. Avec l’énergie positive qu’il dégage et sa grande détermination, son goût de faire bouger les choses est communicatif.

Le courage, la volonté et la détermination d’Alexandre vis-à-vis de cette épreuve, tant psychologique que physique, sont inspirants. Pour mieux connaître le parcours exceptionnel de ce jeune homme, vous pouvez lire le livre de Jean Côté Alexandre Poce, messager de l’espoir. Vous pouvez aider la fondation en faisant un don. Fondation pour la recherche sur la moelle épinière (450) 434-2539 www.moelle-epiniere.com

Autres textes sur la Santé

Martin Matte et les traumatismes crâniens

Etienne Gervais au dela de la folie

Ma schizophrénie

Les réalités de l’autisme

Des artistes atteints de déficiences intellectuelles

École Irénée Lussier: Bricoler l’estime de soi

La rage du trop gentil

La dépression des jeunes

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :