Le Bye Bye de Véronique Cloutier mis à nu

René Angelil demande la démission de Louise Lantagne

Le Bye Bye de Véronique Cloutier mis à nu

Raymond Viger Dossiers Véronique CloutierCéline Dion et René Angelil, Julie Couillard

Je ne voulais pas intervenir sur le Bye Bye de Radio-Canada. Pour plusieurs raisons. D’une part, mon blogue ne verse pas dans l’actualité ponctelle, mais dans l’actualité sociale. C’est donc dire que les réactions du Bye Bye n’auraient dû prendre que quelques jours et on aurait dû passer à autre chose.

Mais voilà que rien n’est encore terminé 10 jours après la présentation du Bye Bye de Véronique Cloutier et de son copain Louis Morissette. Conférence de presse, sortie de René Angelil, Julie Couillard qui explique, François Avard… Tout le monde y passe, même Patrick lagacé qui n’en peut plus, Richard Martineau qui pète sa coche sur Radio-Canada…

Rendu là, ça fait parti d’un traumatisme social et je commence à me sentir interpellé. De reculons, je vais donc prendre partie dans ce délire.

Est-ce que j’ai regardé le Bye Bye 2008. Bîn non! Parce qu’après quelques minutes, j’étais très fatigué et ça ne semblait pas être drôle. Le Bye Bye n’a pas capté mon intérêt et j’ai été… me coucher! Et je peux vous dire que je ne le regrette en rien. Semblerait que je n’ai rien manqué.

Le mandat de Radio-Canada

En entendant toute la polémique sur le Bye Bye, la question qui remontait et qui tue (comme dirait notre ami Guy A. Lepage): quel est le mandat de Radio-Canada. Richard Martineau a pris les devants et a très bien résumé la situation. Nous pouvons nous demander si Radio-Canada respecte son mandat. Quand je vois des émissions comme Enjeux, Zone libre… faire de grands reportages je crois qu’il est important d’avoir une télévision d’État. Est-ce qu’une journaliste comme Anne Panasuk aurait pu faire ses grands reportages et faire reculer Loto-Québec ou réouvrir des enquêtes si elle avait travaillé dans un média privé? Je ne crois pas. Est-ce que le divertissement et la variété ont leur place à Radio-Canada. je crois que oui. Pour nous présenter des émissions qui n’auraient pu voir le jour sans passer par une télévision d’État, des émissions de qualité et différentes.

Julie Couillard et les enfants

En ce qui concerne le Bye Bye, personnellement je considère que c’est une émission familiale. Même si Julie Couillard nous affirme que les enfants auraient dû être au lit, le veille du jour de l’an se passe en famille et il est fort possible que beaucoup d’enfants aient été debout pour écouter, en famille, le Bye Bye. N’oublions pas que le Bye Bye passe en reprise le lendemain, à une heure où les enfants sont encore debouts.

René Angelil et la démission de Louise Lantagne

René Angelil a déchiré sa chemise dans le Journal de Montréal réclamant la démission de Louise Lantagne. Sur le point de la responsabilité, j’accorde un point à René Angelil. Louise Lantagne représente Radio-Canada dans la décision de passer en onde l’émission. Ce que j’aurais bien aimé savoir c’est le mandat exact qui a été demandé à Véronique Cloutier et Louis Morissette.

L’art et la culture au Québec

Avec des artistes du Québec qui ont pris une place importante sur la scène internationale, le Québec a démontré qu’il est créatif, imaginatif et rempli de bonnes idées et de talents. Cela nous oblige à remonter les seuils de qualité de l’ensemble de l’industrie. Nous devons être exigeant envers nos médias et l’industrie artistique. Les gens ont le droit de ne pas être d’accord et de le dire haut et fort. Cela fait partie de la démocratie et je suis fier d’être Québécois quand on ne se laisse pas manger la laine sur le dos.

Je suis convaincu que le débat va permettre des remises en question, ce qui est sain à faire régulièrement.

Bye Bye!

PS Je vous laisse une caricature du blogueur Renart L’éveillé en attendant vos commentaires.

Bye bye 2010 Radio-Canada avec Véronique Cloutier et Louis Morissette

Autres textes sur Julie Couillard

Le Bye Bye de Radio-Canada, René Angelil, Julie Couillard et la démission de Louise Lantagne

Mariage de Victor-Lévy Beaulieu et Julie Couillard

Julie Couillard et Maxime Bernier réuni dans Wikipédia anglais!

L’autobiographie de Julie Couillard et les retombées de Maxime Bernier sur Stephen Harper et le parti conservateur

Le buzz de Julie Couillard tire-t-il à sa fin?

Photos de Julie Couillard (ex-conjointe d’un Hells Angels et d’un Rockers) et Maxime Bernier, ministre conservateur

Sexisme d’Anthony Kavanagh envers Julie Couillard.

PUBLICITÉ

livre croissance personnelle développement personnelQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Smirnoff, Seagram, l’alcool et les familles

Smirnoff, Seagram, l’alcool et les familles

Dossier Alcool et drogue, Alcooliques Anonymes, Casino

Le hasard de la vie fait atterrir entre mes mains un exemplaire de la Gazette des femmes de septembre 2005. J’y découvre un article mentionnant que l’Inde, la nation la plus sobre de la planète, est au prise avec des femmes qui manifestent contre le commerce de l’alcool. Aux Indes, la consommation d’alcool causant une augmentation du nombre de maris et de pères violents.

Mais que c’est-il passé pour que cette nation en arrive à revivre les années 1930 qui nous avais fait vivre la prohibition? Début des années 90, des entreprises telles Smirnoff et Seagram se sont installés aux Indes. Avec un tapage publicitaire, ces compagnies ont vendu l’idée aux Indiens de consommer l’alcool.

Les Indiennes, victime de la violence des hommes alcooliques, revendiquent que la vente d’alcool relève directement du gouvernement, un âge minimum légal pour l’achat d’alcool, faire interdire les débits près des écoles et implanter un programme de prévention de l’alcoolisme.

Nous avons vécu la même chose avec l’alcool il y a près de 100 ans. Nous avons réussi à gagner, après de nombreuses batailles, l’ensemble des revendications exigées par les Indiennes.

D’une part, Loto-Québec est-il en train de faire le même cheminement avec les jeux de hasard, les machines à sous et les casinos? Pourquoi faut-il rendre le peuple malade avant qu’on en arrive à prendre des moyens pour le soigner et le préserver des effets pervers? Pourquoi faut-il toujours attendre que le peuple fasse une crise pour les autorités mettent leurs culottes et agissent avec modération? Pourquoi des groupes de citoyens voient et comprennent facilement qu’il y a des effets pervers pendant que les autorités auraient dû le voir bien avant et agir en bon père de famille?

D’autre part, est-ce acceptable ce manque de conscience d’entreprises telle que Smirnoff et Seagram qui entrent dans un pays et se contentent de vendre le plus possible sans prendre conscience des effets pervers qu’ils causent?

Finalement, dans tous ces exemples, ce sont les femmes qui font le changement social. Serait-ce que les femmes sont synonymes d’humanité et de conscience? Au lieu de laisser ces femmes se battre contre les autorités en place (trop souvent en majorité masculine), qu’attendons-nous pour remplir les différents gouvernements de ces femmes?

Il y a une règle en environnement qui dit «pollueur payeur». Ne devrait-on pas avoir la même règle en ce qui concerne les conséquences sociales de ces entreprises et sociétés d’état?

Textes sur le Gambling et jeu compulsif.

Autres textes sur Alcool et drogue.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :