Comment écrire un blog et être bien référencé

Guide sur le référencement

Pourquoi une chronique sur l’écriture d’un blog?

Chronique sur l’art de bien référencer son blogue. Trucs et actuces qui ne coûtent rien mais qui rapportent gros.

Raymond Viger  Dossier référencement.

Je suis du genre «vieux dinosaure». Je suis fidèle aux gens qui m’entourent, tout autant qu’aux outils que j’utilise. Je ne suis pas du genre à changer pour un tout et pour un rien.

Pour vous expliquer d’où je viens, je suis le dernier étudiant à avoir utilisé une règle à calcul aux examens du ministère. Pendant que mes camarades de classe se lançaient à l’assaut des calculatrices, j’ai tenté de faire pression contre ces nouvelles technologies. Parce qu’une calculatrice empêche les gens de penser et de réfléchir. L’école est là pour nous enseigner une méthode, un cheminement. Pas une réponse avec 23 chiffres après le point.

Vous aurez compris que j’ai perdu ma guerre contre les calculatrices. Mes enseignants m’ont rencontré. Ils m’ont mis devant les faits. Si je ne me résignais pas à adopter la calculatrice, ils n’auront plus d’autre choix que de me faire couler mes cours, et ce, malgré que je sois un premier de classe.

Nos débuts avec l’Internet

C’est avec cet état d’esprit qu’en 1996, pour l’organisme communautaire Reflet de Société – Café Graffiti, notre équipe commence à regarder pour la création d’un site Internet. L’objectif était de mettre en ligne et de rendre disponibles nos textes d’information et de sensibilisation sur les différents thèmes sociaux.

Se contenter de diffuser de l’information n’était pas suffisant pour nous. Nous sommes près de nos lecteurs et nous voulions le demeurer. Nous voulions que nos lecteurs puissent émettre des commentaires, nous livrer leurs témoignages, que les gens puissent échanger leurs réflexions.

Nous avons rencontré différents consultants pour nous guider dans notre vision de l’Internet. On nous propose différentes plateformes pour créer un site. Pour recevoir les commentaires des internautes, on nous propose d’utiliser des forums de discussion.

Les naufrages de l’Internet et les consultants

Les technologies qui débutent éprouvent parfois certaines difficultés. Les spammers ont envahit notre premier site Internet. À tous les jours, nous devions passer de plus en plus de temps à nettoyer le site de ces intrus qui cherchaient à vendre toutes sortes de produits. Jusqu’au jour fatal où notre site Internet a coulé sous des milliers et des milliers de spammers. Nous l’avons vu sombrer en quelques heures, comme des gens ont vu couler le Titanic.

Les consultants que nous avions embauchés pour nous aider dans notre cheminement technologique avaient soit fait faillite, soit quitté leur emploi. Quand c’est le temps de facturer pour une nouvelle implantation, les consultants sont disponibles. Mais pour le service après-vente, c’est comme la loterie. Une chance sur deux d’en avoir. Du moins, à cette époque où l’Internet faisait ces débuts.

Une plateforme qui coule. Perdre toutes les données de plusieurs années de labeur. C’est arrivé à plusieurs reprises. Et encore une fois, les consultants n’y étaient plus. Nous avons donc dû apprendre à maîtriser ces technologies par nous-mêmes. Non pas que c’était un choix. Mais plutôt par manque de choix.

Les besoins Internet

Aujourd’hui, en 2013, après 17 ans à naviguer sur des bateaux de fortune dans le cyberespace, je ne considère pas être un expert qui maîtrise tous les rouages technologiques de l’Internet et des blogues. J’ai commencé à être sollicité par plusieurs futurs blogueurs pour leur donner des conseils, des trucs pour réaliser efficacement leur rêve de tenir un blogue. Pour mieux répondre aux questions, je me suis mis à observer les blogues des autres. J’ai remarqué plusieurs erreurs, régulièrement commises, par des blogueurs professionnels.

J’ai donc voulu répondre à une demande pressante des blogueurs. Leur partager ce que j’avais acquis après des années d’essais et d’erreurs. Quelques bonnes informations font parfois de grandes différences dans les résultats, surtout quand on débute. Une chose est certaine, cela va possiblement vous sauver des années d’erreurs et de tâtonnements pour obtenir la réponse.

Je ne me présente pas comme un consultant qui connaît toute les ficelles de la blogosphère, mais comme un blogueur qui a pris du temps avant de découvrir une certaine compréhension de la blogosphère et qui aurait aimé qu’un ami lui donne ces conseils au lieu de les chercher par tâtonnement.

Écrire un livre technique comme ce livre n’est pas aussi palpitant qu’écrire un roman. C’est pourquoi je me suis permis d’y faire quelques pointes d’humour, question de garder mon naturel.

Avis important

Un avis important que je vous laisse ici. Bloguez pour le plaisir de bloguer. Vous n’êtes pas obligé de faire tout ce qui est présenté dans ce bouquin pour pouvoir bloguer. Vous y trouverez des trucs et des conseils pour améliorer votre référencement et être mieux vu par les moteurs de recherche. Vous décidez de faire comme bon vous semblera pour gérer votre blogue. Vous êtes le commandant de bord de votre blogue, maître de sa destinée.

Bonne écriture de votre blogue et en espérant que la lecture de ce recueil vous aide dans les choix que vous aurez à faire.

Autres textes sur les techniques de référencement.

Date prochaine formation sur l’écriture web.

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écriture qu’il faut maîtriser sont expliquées dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations. raymondviger@hotmail.com

Fausse représentation de Bell: téléphonie, Internet et télévision

Protection du consommateur

Les sous-contractants de Bell

Quand on cogne à votre porte, c’est pas parce qu’on se présente comme vendeur de Bell que nous avons la crédibilité et le sérieux de l’entreprise.

Raymond Viger   Dossier Protection du consommateur

internet cellulaire bell vidéotron téléphonieLongue histoire qui en dit long sur Bell Canada. On cogne à la porte. C’est un représentant de Bell. Il nous propose un meilleur forfait que Vidéotron. Il nous donne son numéro de cellulaire en disant qu’on peut l’appeler directement pour régler tout problème éventuel. Il nous garantit que nous payerons moins cher. Il nous garantit que nous serons avisé s’il y avait des frais supplémentaires. Il nous garantit que son forfait saura satisfaire tous les besoins de mon garçon Patrick.

Je recommande donc à Patrick de signer une entente avec Bell. Moins de 48 heures après l’installation de Bell, je reçois un avis mentionnant que nous avons déjà atteint le maximum de notre forfait. J’appelle le représentant sur le numéro qu’il nous a laissé. Sa boîte vocale est pleine et le demeurera pendant plusieurs jours. Quand je réussis à atteindre sa boîte vocale, il ne retournera jamais mes messages.

Déception envers Bell

bell canada téléphonie cellulaire internet forfaitDéçu que le forfait proposé ne réponde pas à nos besoins. Déçu que le représentant, supposément à notre service, ne retourne pas ses appels, j’appelle le service après-vente de Bell pour annuler mon forfait et revenir à Vidéotron. Ce que j’en comprends c’est que ces gens qui font du porte-à-porte au nom de Bell ne sont que des souscontractants à la commission et qui nous compte n’importe quelle histoire pour signer un nouveau client. Une belle gang de menteur finalement.

En tentant de revenir avec Vidéotron, nous nous apercevons alors que le technicien de Bell, lors de son installation, est reparti avec les équipements de Vidéotron. Équipements qui ne m’appartiennent même pas mais dont nous sommes responsables.

Les employés de Bell et les souscontractants

En appelant au service à la clientèle de Bell pour comprendre ce qui s’est passé avec les équipements, on me mentionne que le technicien n’est pas supposé faire cela et qu’ils vont faire enquête. J’en comprends alors que les techniciens de Bell qui vont les installations sont encore des souscontractants et que Bell, encore une fois, semble vouloir se laver les mains des ces gens de l’externe.

L’enquêteur nous rappelle pour nous dire que Bell n’est pas responsable. Au moment de l’installation, le technicien a fait signer un papier à Patrick mentionnant qu’il a fait la demande de reprendre les équipements de Vidéotron!

  • Primo, Patrick ne l’a jamais vu repartir avec les équipements.
  • Secundo, quand le technicien a terminé son installation, il demande de signer un formulaire avec un million de petits caractères mentionnant que c’est pour justifier qu’il a fait l’installation. Il ne dit cependant pas que ce formulaire fait la demande de retirer les équipements de Vidéotron.

Nous sommes revenus à Vidéotron. Nous avons demandé de débrancher tous les équipements de Bell après quelques semaines. Depuis maintenant presque 4 mois, Bell continue de facturer le double du forfait que nous avions signé et ce, malgré que nous n’utilisons même pas leur service!

Morale de cette histoire: ne pas faire confiance aux vendeurs porte-à-porte même s’ils représentent de grandes entreprises telles que Bell ou Vidéotron.

Morale de cette morale: si vous voulez obtenir un service de Bell ou de Vidéotron, appelez leur bureau ou rendez-vous dans leur magasin. Des employés permanents avec des salaires réguliers vont vous répondre. Pas des employés de passage à la commission.

Fantasme pour une justice sociale: ce n’est pas le premier billet que j’écris décrivant mon insatisfaction envers des entreprises de téléphonie telle que Bell ou Vidéotron. Des émissions de protection du consommateur telle que l’émission JE ont déjà présenté plusieurs reportages montrant l’indécence des compagnies de téléphonie. À quand l’imputabilité de ces entreprises?

Je n’ai pas le temps, mais question de principes, j’ai le goût d’aller au bout de cette histoire.

Histoire à suivre. Je vous tiens au courant.

Autres textes sur Protection du consommateur

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Problèmes de communication à une époque d’hypercommunication

« Tous seuls ensemble »

Problèmes de communication à une époque d’hypercommunication

Des outils qui éloignent ou qui rapprochent ?

Normand Charest – Chronique Valeurs de société, Dossier Internet

communication web internet familles relations nouvelles technologiesDes gens passent dans la rue en parlant seuls. En réalité, ils portent un téléphone vissé à l’oreille et dialoguent à distance avec des personnes qu’on ne voit pas. Mais ils ignorent ceux qu’ils côtoient dans la rue et dans les endroits publics.

Un visiteur du passé, qui apparaîtrait dans nos rues subitement (en sortant d’une machine à voyager dans le temps, par exemple), aurait l’impression d’arriver dans un monde de désaxés. En effet, à toute autre époque, ce genre de comportement individualiste serait considéré comme parfaitement impoli et antisocial.

Communication et relations sociales

communication web internet familles relations nouvelles technologiesNe pas porter attention aux autres, en société, n’est certainement pas sain. Les relations sociales cimentent  les petites briques que nous sommes, pour en former un ensemble qui se tient.

Dans les grandes villes, nous vivons très près les uns des autres. Nous sommes informés plus que jamais, et reliés par toutes sortes de médias et de réseaux sociaux. Et pourtant, cette proximité ne signifie pas un véritable rapprochement, et ne mène pas vraiment à une quelconque fraternité.

Ne serions-nous pas, effectivement, tous « seuls ensemble », comme dans la chanson de Daniel Bélanger ?

Six milliards de solitudes
Six milliards ça fait beaucoup
De seuls ensemble 

Internet, radio et pauvreté

Pourtant, ce ne sont pas les outils eux-mêmes qui sont fautifs, mais plutôt l’usage qu’on en fait. À ce propos, il faut souligner la manière dont on utilise la radio et l’Internet, dans les lieux les plus pauvres et les plus démunis.

Comme en Amérique du Sud, par exemple, dans les Andes et dans la forêt amazonienne. Là, apparemment loin de toute technologie, des femmes sans instruction établissent de petits postes de radio (et se servent de plus en plus de l’Internet) pour informer et aider leurs petites communautés. On peut trouver la même chose en Afrique, et probablement ailleurs.

On pense aussi aux personnes âgées qui, de plus en plus, se familiarisent avec l’ordinateur pour communiquer avec leur famille éloignée, pour voir leurs petits-enfants à l’écran et les entendre en temps réel.

En définitive, ce n’est pas la technologie qu’il faut accuser de tous les torts, mais plutôt notre attitude que l’on doit remettre en cause. Posons-nous la question : par notre comportement individualiste, portons-nous suffisamment attention aux autres, avec lesquels nous formons une société… et sans lesquels nous ne pourrions pas vivre ?

Autres textes sur l’Internet et le social

L’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé, le livre!

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écriture qu’il faut maîtriser sont expliquées dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

L’art de dire des conneries en 140 caractères

Twitter et Facebook

Paresse mentale?

Twitter remplace-t-il les gérants d’estrade qui commentent sur tout, même sans connaître ou comprendre le sujet?

Raymond Viger Dossier Internet

Je publie un billet par jour sur mon blogue. Avec un outil tel que Twitter Feed, mes billets se retrouvent automatiquement sur mon compte Twitter et Facebook. On y retrouve les titres et un lien pour lire le texte.

Je demeure toujours surpris de voir certains commentaires des adeptes de Twitter ou de Facebook qui partent le débat, qui prennent position et qui vont jusqu’à critiquer ma position… sans même avoir lu le billet.

Certains vont jusqu’à critiquer en prenant la même position qui est décrite dans mon billet. On comprend que ces internautes s’amuse à laisser des commentaires un peu partout mais sans vraiment se casser la tête sur la qualité des commentaires laissés.

Twitter à la sauvette!

Quand cela arrive, j’envoie un commentaire à l’internaute concerné. Aucune réponse. Ils ne veulent pas débattre ou faire une réflexion sociale. Ils ne veulent que faire du bruit. Montrer qu’ils étaient là. Qu’ils ont pris position. Et ils continuent ailleurs dans les autres messages de 140 caractères pour laisser d’autres commentaires à va vite.

Les commentaires reçus sur les blogues sont plus réfléchis et intéressants. Parce que les internautes ont pris le temps de lire le billet et quand je leur répond, plus souvent qu’autrement, ils vont répondre et amorcer un débat, une réflexion.

Il y en a pour tous les goûts dans la blogosphère!

L’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé, le livre!

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écriture qu’il faut maîtriser sont expliquées dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

Comment rejoindre eBay, Google et Facebook?

Espadrilles Foamposite One Galaxy de Nike

Poursuites de 100 000$ contre eBay

Les frères Thierry et Kevin Mofo poursuivent en justice eBay pour avoir mis terme à leur enchère qui aurait rapporté plus de 100 000$. Google, Facebook et eBay, de nouveaux monopoles?

Raymond Viger Dossier Internet

ebay encheres google facebook vente algorythmesSans prévenir, le site d’enchère eBay met un terme au projet des frères Mofo. Essayez maintenant de parler à eBay et de négocier!

Facebook a sauvagement fermé des comptes. Comment faire pour parler à quelqu’un et tenter de comprendre, de s’expliquer?

Google a enlevé des provilèges d’annonces à des sites Internet, sans payer les montants dûs et même en cancellant des chèques déjà dans la poste!

google algorythme web internet blog moteur de rechercheParce que les algorythmes de Google, Facebook et eBay considèrent qu’il y a des transactions qui sortent de la norme, automatiquement, la machine se rebelle et passe à l’action. Les cas d’exceptions ou les cas extraordinaires ne sont pas acceptables pour ces algorythmes programmés. C’est la machine qui devient juge, juré et policier pour faire respecter la loi de Google, Facebook et eBay.

Si la machine a décidé que nous n’avons plus le droit à nos différences sans en subir leur punition fatale. Si nous ne pouvons pas avoir un service après vente avec qui s’exprimer. Nous en sommes rendu à l’ère où la machine nous contrôle et nous dicte ce qui est acceptable ou non comme comportement.

L’arrivée d’Internet nous laissait présager une plus grande démocratie et liberté. Et si tout cela n’était qu’illusion?

Autres textes sur Internet

L’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé, le livre!

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écriture qu’il faut maîtriser sont expliquées dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Roman de cheminement, L’amour en 3 Dimensions

Recueil de textes à méditer

Guide d’intervention auprès d’une personne suicidaire

Comment écrire un blogue pour être vu et référencé?

Comment intervenir auprès des jeunes

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

Agression sexuelle d’un enseignant sur une jeune

Pédophilie et agression sexuelle

Lettre à mon agresseur

À la demande de plusieurs lecteurs, je présente ici un texte touchant que nous avions publié en 2008 dans Reflet de Société et dont les gens voulaient avoir accès à une version électronique.

Maline                                Dossier Sexualité

LETTRE AGRESSEUR2

Huit années séparent la jeune femme que je suis de l’enfant que j’étais. Tu étais mon enseignant. Je n’ai pas eu la chance de te regarder dans les yeux pour te dire ce qui  suivra, mais je crois, que, par l’encre et le papier, j’arriverai à te faire ressentir toutes les larmes qui ont mouillé mes joues, toute la rage que j’ai eue au cœur pendant presqu’une décennie, et toute la peur que j’ai eue de parler et d’être. Parce qu’en tant qu’enfant, on peut éprouver un certain malaise dans une situation donnée. Moi j’ai su, j’ai oublié, puis je me suis souvenue.

C’était en août 2000. J’étais une grande de cinquième année. Il faisait encore chaud, ça sentait le début de l’année. J’adorais l’école, j’étais une curieuse de nature, une fouine. Je suis entrée dans la classe, un peu nerveuse à l’idée de tout recommencer, de voir qui seraient mes compagnons pour l’année à venir.

L’acuité des souvenirs que j’ai de cette première journée en ta compagnie est impressionnante. Je me souviens de tout, de l’emplacement des bureaux à l’ombrage que créaient les deux arbres derrière les fenêtres de la classe. J’étais assise face à ton gros bureau brun de professeur. Tu nous as dit bonjour, puis tu t’es présenté.

Provenant d’une grande famille de la région de Québec, croyant, pratiquant, un enseignant de 52 ans. Tu semblais très intéressant, voire attachant. Tu as parlé de beaucoup de choses, très longtemps. De ce que Dieu t’avais apporté, de ce qu’il t’avait fait découvrir, de la passion que tu avais pour l’enseignement…

Je dois avouer que la suite m’échappe un peu, mais tu en es venu à nous parler de pédophilie. Que ce n’était pas correct, mais que, de nos jours, c’était plutôt courant. Puis tu as dit: «Ça m’arrive souvent d’accrocher des p’tites filles dans les parties intimes, mais j’m’excuse toujours.» Tu as dit ça exactement comme ça. Pourquoi ça m’a marquée? Pourquoi je m’en suis sou-venu six ans plus tard dans un cours d’éthique et culture religieuse? Je ne sais pas.

Septembre a passé comme l’éclair. J’aimais la façon dont tu partageais ton savoir, le temps passait rapidement à l’école.

Tes parents sont décédés en octobre si je ne m’abuse. Tu as été absent pendant quelques semaines, pour revenir vers la fin du mois d’octobre. C’est à partir de là que je t’en ai voulu, que je t’en veux encore.

Aurais-je tort de prétendre que j’étais ta chouchou? J’avais un accès presqu’illimité à la classe, quand j’en avais envie. Tu m’offrais de rester aux récréations et sur l’heure du midi pour jouer à l’ordinateur. J’avais même le privilège suprême de laver le grand tableau à la fin de la journée. Tu me gardais toujours près de toi. Quand tu organisais des concours de dessins, je gagnais. À l’heure de l’improvisation, je gagnais. J’avais tout ce que tu voulais me donner. À un certain point, j’en étais profondément mal à l’aise. Peut-être, toutefois, avais-je réellement du talent, peut-être…

Souvenirs de l’agression

Puis, tu te souviens de novembre? Novembre est froid, pluvieux, triste. C’est ce que je retiens de novembre. Quand il arrive, je me terre dans un coin jusqu’en mars. Tu te rappelles de novembre? Moi oui.

J’étais au troisième étage, en direction de ta classe. Tu te souviens de ce corridor? Sur la gauche, il y avait cinq ou six casiers. À la droite, l’escalier menant au deuxième. C’était très étroit et sombre. Puis tu es apparu. Tu marchais dans ma direction. Tu veux savoir ce que j’ai vu de mes jeunes yeux? Tu veux savoir ce que mon petit corps a ressenti? Tu veux savoir ce qui s’est passé dans ma tête à ce moment-là? Je te l’offre.

Tu ne m’as pas saluée. Tu ne m’as pas regardée. Mais arrivé à ma hauteur, tu m’as attirée contre toi et tu as placé ta main entre mes cuisses. Entre les cuisses d’une enfant. Tu as pris deux de tes doigts que tu as forcés à travers mon pantalon. Tu voulais les entrer en moi, n’est-ce pas? Dans une enfant, c’est ça? Tu as forcé, forcé, jusqu’à ce que j’aie mal, parce que j’avais mal, oui. Tu t’es retiré et tu es parti. J’ai eu du mal à marcher. Je me suis arrêtée. «Il ne s’est pas excusé.»

J’ai fait le lien. Mais j’avais dix ans. J’ai osé penser que tu étais peut- être pédophile. C’était ça, non, la pédophilie? La définition que tu en avais donnée… Je me suis traitée de folle. J’avais dix ans, je me suis traitée de folle. Tu ne pouvais pas être pédophile, tout le monde t’adorait! Moi aussi, d’ailleurs. Sauf qu’à ce moment, j’ai commencé à angoisser vis-à-vis l’école. Tu ne m’as pas aidée, pour être franche. D’abord, il y a eu le clavardage sur l’heure du midi avec des étrangers sur internet. Tu trouvais ça bien drôle qu’un homme dans la trentaine face des avances sexuelles à une enfant. Tu te souviens des autres jeunes? K…, J…, D…, A… et J…. Tu nous avais inscrites sur un site de clavardage et tu nous regardais faire. Tu as poussé l’audace jusqu’à demander à ma mère de signer une lettre qui te donnais l’autorisation de me garder en classe sur l’heure du midi pour me faire travailler à l’ordinateur. Félicitations!

Cours de sexualité

Tu te souviens des cours de sexualité? Combien de fois tu nous les as présentés comme des cadeaux? «Si vous n’êtes pas sages, vous n’aurez pas de cours de sexualité. M’dérange pas, moi, j’enseigne pas à des bébés.» Tu nous as donné un papier, à chaque élève. Tu nous as obligé à poser des questions. Tu les lisais à l’avant, celles qui n’étaient pas assez explicites, tu les jetais. Je t’ai même dis: «J’en ai pas de questions, moi!» Tu m’as répondu, que tout le monde avait des questions et qu’on était obligés d’en poser une. Je n’avais pas besoin, à dix ans, de savoir ce qu’était une fellation.

Chaque fois que tu m’approchais, je me crispais toute entière. Quand tu passais tes mains sur mes épaules, dans mes cheveux, j’arrêtais de respirer, de parler, mon cœur faisait un bond. Le traumatisme de la victime face à son agresseur, c’est ça?

Les conséquences d’une agression sexuelle

Après le voyage de fin d’année à Québec, j’ai commencé à souffrir d’un trouble psychologique étrange. J’ai cherché, de l’âge de 10 à 15 ans, ce dont il pouvait s’agir. J’ai consulté un psychologue durant 7 ans (une rencontre chaque mois pour 70$ = 5880$) pour mettre le doigt sur mes problèmes, un à un. On m’a prescrit des anti-dépresseurs, que je prends depuis maintenant 2 ans (une bouteille de prozac par mois = 1000$). J’ai fait trois dépressions et une tentative de suicide. Tu veux savoir de quoi j’étais atteinte?

  • Trouble obsessif-compulsif s’étant déclenché suite à un traumatisme durant l’enfance.
  • Attaques de panique récurrentes.
  • Crises d’angoisses sévères.
  • Peur incontrôlable de l’école.

J’ai parlé pour la première fois en novembre 2007. J’ai réalisé le mal que tu m’avais fait lors d’une visite du C.A.L.A.C.S. (Centre d’Aide et de Lutte contre les Agressions à Caractère Sexuel). Je l’ai annoncé à ma mère. Je lui ai pleuré dans les bras pendant des heures. Je ne l’ai pas dit à mon père, je ne savais que trop bien qu’il serait parti à Québec en furie, et le mot est faible. Ma mère s’en est chargée et l’a retenu. Tu m’as fait pleurer. Tu as fait pleurer mes tantes, mes cousines, ma sœur. Tu t’en souviens, de ma sœur? Mon père t’aurais tué, mon frère te détestait. Ils t’ont tous fait confiance et tu en as profité. Ma famille entière m’appuyait. Et pourtant…

Porter plainte à la police

En février, j’hésitais toujours à porter plainte à la police. Mes parents nous ont offert des vacances. J’ai porté plainte la veille des vacances. J’ai passé une semaine de rêve, loin de ma tête. À mon retour, j’ai reçu un appel de l’enquêteur qui me disait que le procureur de la couronne avait rejeté ma requête et que l’entrevue que tu devais avoir avec lui était, du même coup, annulée. Tu as eu peur, n’est-ce pas?

Mon anxiété, je la sens dans ma tête à chaque minute. Je doute à chaque seconde. À l’école, j’ai un taux d’absentéisme assez impressionnant. Mais tu sais ce qui me rend fière? Je me sais intelligente. Malgré tout. J’ai toujours gardé une moyenne scolaire aux alentours de 85%, 98% en anglais, 92% en français, 90% en histoire de l’art. J’ai lu Freud, Socrate, Camus et Proust. J’ai étudié Le Bernin, Michel-Ange, Duchamp et Magritte. Mes professeurs me disent que j’ai du potentiel. Ils aiment mes dissertations, eux aussi. Je vais étudier à l’université en communication, branche publicité et relations publiques.

J’apprends tranquillement à vivre avec une nouvelle moi, qui vit chaque jour comme s’il s’agissait du dernier. J’ai appris à ne plus me censurer, à exprimer qui je suis et ce que je ressens, soit par l’art, l’écriture, le théâtre, et maintenant la parole…

Et moi qui n’a jamais été capable d’approcher un garçon, voilà maintenant que j’essaie de mon mieux de lui accorder toute la confiance qu’aucun homme n’a eu de moi. J’ai des passions et des buts. Je n’ai pas oublié.

Et chaque fois que j’entends parler d’un pédophile, je tends l’oreille. Quand j’entendrai parler de toi, je jure que je serai la première au front. Je sais qu’il y en a eu d’autres, j’attends. Et si elles n’arrivent jamais, ce n’est pas grave. Parce que toi, tu sais. Toi, tu vivras chaque jour dans la peur que l’une d’elles se manifeste, encore. Tu auras peur de perdre ton équilibre, de te faire sortir de force de cette jeune retraite. Je ne t’aurais pas souhaité la prison ou la mort. Ta tête est capable elle-même, de te faire justice.

autres textes sur sexualité

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Abonnement au magazine Reflet de Société

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Le Globe, un nouveau webzine au Québec

Médias et Internet

Le Globe s’ouvre sur la blogosphère

Depuis le 16 novembre dernier, la blogosphère s’enrichit d’un nouveau webzine, Le Globe. Une douzaine de blogueurs s’investissent sur un nouveau site d’actualités.

Raymond Viger Dossiers Média, Internet

Renart Léveillé nous a préparé une petite surprise avant la période des Fêtes. Un nouveau webzine, Le Globe. Le slogan du Globe: le regard citoyen. L’objectif est de permettre aux citoyens de s’y exprimer en toute liberté. La ligne éditoriale fait place à la diversité et non pas à une idéologie précise.

Le Globe prend naissance avec douze apôtres… oups… douze blogueurs. Une équipe qui est appelé à grandir.

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Renart Léveillé est un blogueur impliqué et très présent dans la blogosphère. En plus de son blogue, on peut le lire sur les 7 du Québec et Cent Papiers. Il a déjà été chroniqueur pour Branchez-vous. Renart Léveillé est l’un des 4 blogueurs politique référé par Patrick Lagacé. Il écrit possiblement dans d’autres lieux tout en étant très actifs dans la blogosphère.

J’ai visité le site du Globe. Présentation très professionnelle qui a de quoi me rendre jaloux. Il y a une équipe technique qui semble être bien ferrée derrière Le Globe. Une visite s’impose.

La blogosphère québécoise cherche encore son plan d’affaire. Après l’échec de rue 89 Québec, sous peu, le Huffington Post  va lancer son édition québécoise. Heureusement que l’Internet est international! Les blogueurs du Québec vont finir par être comme les artistes. On en a tellement et de tellement bon que le Québec est trop petit pour faire vivre tout le monde. Il faut les exporter!

Le Globe, Le blogue de Renart Léveillé, les 11 autres apôtres Marilène Pilon Daniel Lalonde Patrick Lévesque Nadia Seraiocco Décibelle Maxime Payeur Savignac Dominic Samoisette Le Satellite Voyageur Steve Vermette JF L’Internaute

Autres textes sur Média

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

L’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé, le livre!

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écriture qu’il faut maîtriser sont expliquées dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Roman de cheminement, L’amour en 3 Dimensions

Recueil de textes à méditer

Guide d’intervention auprès d’une personne suicidaire

Comment écrire un blogue pour être vu et référencé?

Comment intervenir auprès des jeunes

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

%d blogueurs aiment cette page :