Arianne Moffat, Stevie Wonder, Jackson 5, Ella Fitzgerald avec Catherine Dagenais et Shaun Pouliot

Le Ste Cath, restaurant socialement engagé dans Hochelaga-Maisonneuve

29 oct et 26 nov 2015  Catherine Dagenais interprète

Arianne Moffat, Stevie Wonder, Jackson 5, Ella Fitzgerald…

Raymond Viger  Dossiers Le Ste-CathRestaurant

catherine-dagenais-Arianne Moffat, Stevie Wonder, Jackson 5, Ella FitzgeraldDès son plus jeune âge, Catherine baigne dans la musique francophone. Alors, aujourd’hui, chanter Aznavour ou Brel est tout à fait naturel pour l’artiste.

Par la suite, elle découvre avec enchantement Stevie Wonder, Jackson 5, Ella Fitzgerald et tant d’autres que Catherine interprète avec une approche bien à elle. Sans oublier les influences des artistes émergents québécois tels que Pascale Picard et Ariane Moffatt.

Ses spectacles sont un mélange de chanson française, soul, jazz, R’n’B… Une artiste au talent et tempérament exceptionnels à découvrir au Ste-Cath.

Le 28 mars dernier, Catherine Dagenais a fait le lancement d’un mini album sur la scène du Ste-Cath. Une supplémentaire avait dû être rajoutée.

Catherine Dagenais au Ste-Cath: 29 octobre et 26 novembre 2015.

Le spectacle étant gratuit, préférable de réserver votre table. (514) 223-8116.

Bistro le Ste-Cath
4264 Ste-Catherine est, Montréal (une rue à l’est de PIE-IX)
(514) 223-8116
http://www.le-ste-cath.com
bistro@le-ste-cath.com

Pour ne pas manquer les nouveautés, inscrivez-vous à notre info-lettre sur le site http://www.le-ste-cath.com.

Merci d’inviter Le Ste-Cath parmi vos amis Facebook: Bistro le Ste-Cath.

La programmation 2015 est affichée sur le site du bistro.

Bistro le Ste-Cath

bistro restaurant où manger bonne bouffe est montréal souper spectacle bistronomiqueUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein coeur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com.

Publicités

Catherine Dagenais et Shaun Pouliot au Ste-Cath

Le Ste Cath, restaurant socialement engagé dans Hochelaga-Maisonneuve

Jeudi 25 juin à 20h Catherine Dagenais interprète

Arianne Moffat, Stevie Wonder, Jackson 5, Ella Fitzgerald…

Raymond Viger  Dossiers Le Ste-CathRestaurant

catherine dagenais souper spectacle musique est montréal où manger quoi faireLa jeune femme est dans la lignée du Godfather of Soul, James Brown, en produisant ses spectacles, en étant propriétaire des bandes maîtresses d’enregistrements. Catherine Dagenais a.k.a l’entrepreneuse.

Ses quelques années de cheminement ont fait de Catherine une auteure, compositrice, interprète et productrice complète et décidée à braver l’adversité.

Le 28 mars dernier, Catherine Dagenais a fait le lancement d’un mini album sur la scène du Ste-Cath. Une supplémentaire avait dû être rajoutée.

Influences

Dès son plus jeune âge, Catherine baigne dans la musique francophone. Alors, aujourd’hui, chanter Aznavour ou Brel est tout à fait naturel pour l’artiste.

Par la suite, elle découvre avec enchantement Stevie Wonder, Jackson 5, Ella Fitzgerald et tant d’autres que Catherine interprète avec une approche bien à elle. Sans oublier les influences des artistes émergents québécois tels que Pascale Picard et Ariane Moffatt.

Ses spectacles sont un mélange de chanson française, soul, jazz, R’n’B… Une artiste au talent et tempérament exceptionnels à découvrir au Ste-Cath.

Catherine Dagenais au Ste-Cath: 25 juin, 25 juillet, 29 août.

Le spectacle étant gratuit, préférable de réserver votre table.

Bistro le Ste-Cath
4264 Ste-Catherine est, Montréal (une rue à l’est de PIE-IX)
(514) 223-8116
http://www.le-ste-cath.com
bistro@le-ste-cath.com

Pour ne pas manquer les nouveautés, inscrivez-vous à notre info-lettre sur le site http://www.le-ste-cath.com.

Merci d’inviter Le Ste-Cath parmi vos amis Facebook: Bistro le Ste-Cath.

La programmation 2015 est affichée sur le site du bistro.

Bistro le Ste-Cath

bistro restaurant où manger bonne bouffe est montréal souper spectacle bistronomiqueUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein coeur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com.

On n’oublie rien, un livre de Serge Côté

Premier livre de Serge Côté

On n’oublie rien

Le chanteur québécois Serge Côté vient de publier son premier livre. Avec On n’oublie rien, l’homme de 55 ans observe son parcours, pour nous faire partager son expérience de la persévérance et de la résolution.

Delphine Caubet. Dossier Culture 

Serge Côté livre cirque du soleil dragone art cultureSerge Côté signe son premier livre. Sur la couverture apparaît la mention «roman». C’est pourtant son autobiographie qu’il nous offre. Dans ces quelques centaines de pages, il y retrace son parcours professionnel. De ses débuts dans la chanson, avec les encouragements de sa mère, «la Madeleine», jusqu’aux différentes rencontres qui ont sculpté sa vie.

La passion du «Jacques»

Selon lui, Henri Salvador a été la rencontre la plus surprenante. Lorsque «Monsieur Henri» (comme il l’appelle dans le livre) vient à Montréal, Serge Côté travaille pour le Cirque du Soleil. Il est chargé de lui faire visiter la structure et de lui présenter les artistes. Pendant cette visite, le chanteur français lui parle de Jacques Brel. Et du personnage «hors du commun» qu’il était.

livre Serge Côté cirque du soleil dragoneC’est cette rencontre qui pousse Serge Côté à se renseigner davantage sur l’homme et tout ce qu’il a accompli. Le Québécois a 6 ans de plus que Brel à son décès. Lorsqu’il parle de lui, une admiration se dégage pour le Belge. «C’est fabuleux de voir des personnages se consumer d’amour à tel point.» Il a une admiration pour ses chansons, mais aussi pour son mode de vie. Car, Brel refusa toujours de devenir adulte et de se prendre au sérieux. Une philosophie que Serge Côté tâche de mettre en œuvre.

Pour le Québécois, cette passion du «Jacques» a été progressive, mais déterminante. Brel est omniprésent dans le livre. Chaque chapitre porte le titre d’une de ses chansons, et est associé à une personne qui a marqué sa vie. Notamment «la Madeleine», sa mère, qui n’a cessé de l’encourager.

Dans le livre, il assimile littéralement le Belge. Serge y retrace les périodes les plus difficiles de sa propre vie. Mais toujours avec humour et l’aide de Brel, il prend les choses avec philosophie. Au fil des pages, on retrouve les paroles du «Jacques» qui s’intègrent parfaitement au récit. Au point que par moment, leur style est à s’y méprendre.

Le complexe de l’autodidacte

Au fil du récit, on comprend que Serge Côté a mené sa vie telle qu’il l’entendait. Le complexe de l’autodidacte selon lui. Mais il ne «regrette absolument rien». Même si certaines décisions ont été plus difficiles que d’autres à «digérer».

Notamment sa démission du Cirque du Soleil pour reprendre sa carrière musicale. Cette nouvelle tentative se solda par un insuccès, et il traversa l’un des plus grands passages à vide de sa carrière. Il en parle notamment comme d’une période où il vivait de l’aide sociale.

Dans ce roman, il veut offrir une réflexion sur le thème de l’échec et de la détermination. Il qualifie lui-même sa carrière musicale «d’échec» d’un point de vue commercial, puisqu’il n’a pu en vivre. Et c’est ce regard sur le passé qui lui permet d’être en paix. C’est peut-être ça, la persévérance: savoir accepter les conséquences de ses décisions. Mais avant d’en arriver là, il avait tout tenté, tout essayé pour suivre ses rêves et faire de la chanson.

Sa philosophie de vie

Serge Côté voit un roman en chaque personne. Et chaque rencontre peut mener à des choses insoupçonnées. Si ce premier roman est sous forme autobiographique («bien que légèrement altéré par les souvenirs et les émotions»), c’est parce qu’il faut écrire sur ce que l’on connaît, selon lui. Et dans ces pages, il rend hommage à chaque rencontre qui a sculpté sa vie.

Cette philosophie, il essaye de la transmettre à ses proches. Car pour lui, la vie est faite de surprises. «On prend des chemins et l’on n’arrive pas là où l’on veut.» Par le passé, chacun de ses projets est dû à une rencontre, comme «Monsieur Henri» qui lui inspira ce livre. Mais aussi, à ses débuts, avec son ami le «grand Serge», avec qui il se produisit à la Ruche. Le journal le Droit, à Ottawa, leur consacra une critique élogieuse à propos de leur «antishow». Il avait la vingtaine et déjà l’envie d’aller à contre-courant.

Ce livre, il a pu l’écrire, car il est en paix avec lui-même. Or, il voudrait aussi l’adresser aux jeunes. Car la beauté de la jeunesse, «c’est de reconnaître que d’autres sont passés avant, mais de décider de faire les choses autrement». Avec ce premier livre, il veut partager son expérience. Mais Serge Côté voudrait surtout faire découvrir aux jeunes «ces artistes d’avant».

En ce moment, il tente d’intéresser les éditions Jacques Brel à faire paraître une version numérique de son livre. La beauté de cette nouvelle édition serait l’intégration de tous les artistes qui jalonnent les pages. En cliquant sur une chanson de Brel, par exemple, le lecteur pourrait l’écouter et peut-être découvrir ce monument de la chanson française.

Projets à venir

Pour l’avenir, il a de nombreux projets. Notamment un livre, qui sera sous forme de fiction, mais toujours philosophique. Serge y travaille. Il peut déjà nous révéler son titre: Un. Un titre énigmatique, pour un homme aux multiples facettes.

La persévérance est ce qui le caractérise le mieux. Si Serge Côté parle d’échec et de résilience dans son livre, le lecteur n’y voit que courage et obstination. Une autre leçon de vie.

Mais le grand projet du Québécois est d’écrire LA chanson. Une qui touchera, bouleversera et restera dans les cœurs. Peu importe si cela lui prend 20 ans ou 30 ans. Puisque selon lui, la vie est en avant.

Vous pouvez trouver son livre (en version numérique simple) au lien suivant: www.miroirsauvage.com 

Serge Côté

Serge Côté est un chanteur-compositeur-interprète québécois. Né en 1957, il donne son premier concert à l’âge de 15 ans à la Maison de la Haute et Basse-Côte-Nord à Sillery (Québec).

Il écrit ses chansons et occasionnellement en compose la musique. Serge Côté joue principalement du piano, mais aussi de l’accordéon et du ukulélé.

Parmi ses chansons les plus connues se trouve «L’amour et la cage», interprétée par Claude Dubois qui en signa la musique (album Mémoire d’adolescent, 1993). Son spectacle le plus populaire est Boulevard du crime, avec sa partenaire de l’époque, Michelle Scott. Ensemble, ils produisirent plus de 250 représentations entre 1984 et 1986.

Après avoir travaillé 13 ans au Cirque du Soleil à la découverte de nouveaux talents, il est aujourd’hui directeur de distribution (casting) pour Franco Dragone. Une société qui produit des spectacles à travers le monde.

Autres textes sur Humour

Quand un homme accouche

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementRoman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$. Disponible en anglais Love in 3 D.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009

Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

L’amour en 3 dimensions. l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle. Version anglophone LOVE in 3D

Pour commander, par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet:Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Carte anniversaire, poster, T-Shirt avec impression d’artistes

publicité boutique t-shirts cartes voeux carte anniversaireUne boutique virtuelle toute en couleur pour des produits artistiques originaux.

Une façon originale de soutenir de jeunes artistes dans leur cheminement artistique.

Que ce soit pour une carte anniversaire ou un T-Shirt personnalisé, un CD de musique ou un livre, la boutique des Éditions TNT mérite de faire un détour.

Merci d’encourager les artistes et le Café-Graffiti.

www.editionstnt.com (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009.cafegraffiti@cafegraffiti.net

Autres artistes de la boutique des Éditions TNT:

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Entrevue avec Gabrielle Marion-Rivard

Spectacle du Ste-Cath (ancien Bistro In Vivo) dans Hochelaga-Maisonneuve

Film Gabrielle de Louise Archambault

L’amour pour 2 handicapés

Dans le nouveau film de Louise Archambault, Gabrielle Marion-Rivard interprète le personnage principal, au nom éponyme. Atteinte du syndrome de Williams, Gabrielle joue au cinéma pour la première fois, et espère bien poursuivre sa carrière.

Delphine CAUBET    DOSSIERS  Cinéma, Culture, Média

Peux-tu te présenter? Quels arts pratiques-tu?

cinéma film critique cd dvd télévisionJe m’appelle Gabrielle Marion-Rivard et j’ai 24 ans. J’aime beaucoup chanter. Notamment la musique classique, le rock et le jazz. Mais le métal, je ne peux pas, c’est trop dur (rire). Je suis également une grande amatrice d’opéra. Parmi mes artistes préférés, il y a Édith Piaf. Mais quand j’étais jeune, j’adorais les Backstreet Boys. Je suis allée les voir il y a quelques années au centre Bell. Ma mère m’avait fait la surprise. J’étais excitée comme une folle! Ça n’avait aucun bon sens. Sinon, quand j’étais jeune, j’aimais beaucoup Jacques Brel.

Parmi les autres arts, je pratique la danse. Je fais de la gigue contemporaine avec une professeure extraordinaire, qui est Maïgwenn Desbois. Au début, c’était vraiment difficile, parce qu’il fallait que j’aille dans le bon espace et tout ça. Mais maintenant je suis rendue une bonne gigueuse. Je fais partie de la troupe «Maï(g)wenn et les Orteils». On fait beaucoup de choses. Des festivals…

À l’avenir, je vais continuer à danser. Puis, j’ai encore envie de faire des films! Parce que j’adore le cinéma.

D’où vient cette passion pour les arts?

film télévision cinéma cd dvd critique art spectacleMa mère me faisait écouter de la musique classique lorsque j’étais bébé. Puis je suis allée voir des concerts. Je viens aussi d’une famille musicienne et musicale… Donc, c’est pour ça. J’aime la musique classique: c’est doux, c’est charmant, c’est colérique.

Puis, il y a aussi le syndrome de Williams. Les personnes qui en sont atteintes ont un talent pour la musique. Comme moi. Ils ont l’oreille musicale. J’ai l’oreille absolue également. Lorsque j’écoute plusieurs fois un morceau, je suis capable de le rejouer au piano dans ma chambre après. Je reconnais les notes.

Qu’as-tu pensé du film Gabrielle?

cinéma film vidéo cd dvd critique télévision art spectacleIl m’a beaucoup plu. J’ai tellement souri la première fois que je l’ai vu avec toute l’équipe! J’ai tellement souri, j’étais fière de moi. J’ai aimé voir ce que j’étais capable de faire, et ce que j’ai ressenti. Il y avait des moments tristes, comme quand ma sœur part en Inde dans le film. Puis j’ai regardé ça, et je me suis dit que j’ai réussi un truc cool. Ça n’avait aucun bon sens! (rire).

Le personnage de Gabrielle me ressemble énormément. Elle a beaucoup de talent, et elle veut montrer son indépendance et vivre dans un appartement. Moi aussi un jour j’aimerais vivre en appartement. Mais je sais que c’est difficile. Faut que tu apportes tout ton stock, faire le ménage, le lavage… Ce que j’ai aimé le plus, c’est que je me vois dans une autre vie, mais différente. Sauf que je ne suis pas diabétique non plus.

Puis, il représente très bien la réalité des personnes déficientes. Il montre bien aux gens qu’on est normaux et différents à la fois.

Qu’as-tu pensé du métier d’actrice?

film télévision art spectacle critique cd dvdJ’ai aimé être costumée, maquillée, coiffée… Puis tu rencontres les acteurs que tu aimes. Tu vas dans l’histoire et tu sais ce que les personnages pensent. Puis, j’aime ça aussi les émotions, les sensations fortes. Mais c’est difficile également. Comme pour le départ de ma sœur. Quand elle va repartir, c’est un gros choc, et je ne sais pas si je la reverrais. C’est difficile, toutes ces émotions.

Et puis il faut être naturelle. C’est compliqué. Ma coach m’a dit que jouer, c’est comme tous les jours. Elle m’a beaucoup aidée avec le texte. On l’a beaucoup pratiqué: à la maison, puis avec les acteurs. Avec l’équipe, on a discuté de l’histoire. Pour comprendre ce qu’il se passait. C’était vraiment intéressant et ça m’a aidée.

Pour moi, cela m’a demandée beaucoup, beaucoup de travail en plus. À la maison, avec ma mère, on travaillait et l’on faisait des mises en situation.

Quel conseil donner à d’autres personnes déficientes pour les encourager?

Il faut dire aux personnes déficientes et à leur famille de les accepter tel qu’elles sont. Avec leurs qualités et leurs défauts. Elles ont leurs propres émotions. Il ne faut pas avoir peur des préjugés. J’avais le rêve de devenir actrice. Et il s’est réalisé… donc il faut avoir un rêve!

Autres textes sur le film Gabrielle

Un reportage avec Gabrielle Marion-Rivard ainsi que sur le film de Louise Archambault a été publié dans le magazine Reflet de Société de septembre.

Autres textes sur Cinéma et télévision

Photos gracieuseté Film Séville

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone:  (514) 256-9000 , ext.:  1-877-256-9009  Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :