Le Ste-Cath au coeur du tourisme avec Vélo Pousse

Circuit touristique pour Hochelaga-Maisonneuve

Souper spectacle en vélo!

Raymond Viger  Dossiers Le Ste-CathRestaurant

7c2c768c991c83f_fileLe quartier Hochelaga-Maisonneuve est en pleine effervescence concernant les attraits touristiques:

  • Stade olympique
  • Jardin Botanique
  • Insectarium
  • Biodôme
  • Planétarium
  • Château Dufresnes
  • Bain Morgan
  • Théâtre Denise-Pelletier
  • Vélo-Pousse
  • Bistro le Ste-Cath

Le Vélo-Pousse offre 3 circuits touristiques en vélo. Le stade, les attraits d’Hochelaga-Maisonneuve et finalement, des soupers-spectacles au Bistro le Ste-Cath (jeudi, vendredi et samedi).

Imaginez-vous que pour le prix d’un repas, vous avez l’opportunité d’avoir la visite en Vélo-Pousse, le souper et un spectacle! Et des spectacles de qualité;

  • Élizabeth Blouin-Brathwaite
  • B.U (rappeur international)
  • Pascal Dufour (fondateur des Respectacles)
  • Davy Boisvert (chorégraphe Bye Bye, équipe Éric Salvail, MixMania…)
  • Sule Heitner (La Voix 2015)
  • Jennifer Tessier (Star Académie)
  • Gen Forest
  • Andréanne Forest (La Voix)

Réservations au Bistro le Ste-Cath (514) 223-8116

Réservation pour Vélo-Pousse http://www.velopousse.com

Vélo-Pousse vous offre aussi les brunchs du Ste-Cath les samedi et dimanche (9h00 à 14h00).

Finalement, vous pouvez apprendre à faire votre cocktail, les jeudi et vendredi de midi à 17h00.

Des visites guidées des plus originales.

Bistro le Ste-Cath
4264 Ste-Catherine est, Montréal (une rue à l’est de PIE-IX)
(514) 223-8116
http://www.le-ste-cath.com
bistro@le-ste-cath.com

Pour ne pas manquer les nouveautés, inscrivez-vous à notre info-lettre sur le site http://www.le-ste-cath.com ou encore programmation 2015

Merci d’inviter Le Ste-Cath parmi vos amis Facebook: Bistro le Ste-Cath.

Bistro le Ste-Cath

souper spectacle musique chant show event est montréal restaurant où sortir quoi faireUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein coeur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com.

Publicités

Complètement Courges, du Jardin botanique à la Place Valois

En préparation pour l’Halloween

Samedi, le 25 octobre

Les meilleurs restaurants de  l’est présentent leur cuisine. Bistro le Ste-Cath (l’ancien Bistro In Vivo), y était.

Raymond Viger  Dossier Bistro le Ste-CathRestaurant

courge place valois rue ontario jardin botanique restaurant resto homaLe tout a débuté dimanche le 5 octobre au Jardin Botanique de Montréal.

Sous un immense chapiteau, les Promenades Hochelaga-Maisonneuve ont présenté les 13 cuisines du quartier.

Tous les chefs de ces restaurateurs de l’est de Montréal devaient respecter le thème de la courge.

Pour la première fois, Bistro le Ste-Cath (l’ancien Bistro In Vivo) se présentait devant les amis du Jardin Botanique.

cup cake courge jardin botanique place valois rue ontario restaurant homa resto hochelaga-maisonneuveIl y en avait pour tous les goûts et tous les âges. Nous avons gagné le coeur de plusieurs enfants!

Un bel après-midi où Danielle, Jimmy et moi avons présenté le Cup Cake double courge spécialement préparé par notre chef Éric. Recette que j’ai décrit ainsi:

Le Cup Cake double courge, un savoureux mélange de courge curi et de courge butternut baignant dans une rivière de sirop d’érable et sous un nuage de jus de canneberge. Le tout couronné par un crémage au fromage à la crème, sirop d’érable et cannelle.

jardin botanique courge place valois rue ontario hochelaga-maisonneuve homa bistroJe ne cacherais pas que Danielle avait hâte que la journée se termine. C’était plaisant de rencontrer les amis du Jardin botanique. Mais elle n’était plus capable de m’entendre présenter les Cup Cakes.

La thématique Complètement courge reprendra à la Place Valois samedi le 25 octobre prochain et le soir ça se termine au Bistro le Ste-Cath avec le spectacle de B.U.!

De nouvelles recettes seront présentées à la Place Valois, rue Ontario.

Au plaisir de vous revoir.

Bistro le Ste-Cath
4264 Ste-Catherine est, Montréal (une rue à l’est de PIE-IX)
(514) 223-8116
http://www.le-ste-cath.com
bistro@le-ste-cath.com

Les spectacles à venir sur la scène du Bistro le Ste-Cath:

Autres textes sur Bistro le Ste-CathRestaurant

Bistro le Ste-Cath

bistro le ste-cath restaurant est montréal hochelaga-maisonneuveUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein coeur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com

L’animation de Geneviève Lebel au Jardin botanique

Les arts s’invitent au Jardin botanique

Les dimanches après-midi fleuris

Raymond Viger  Dossiers Jardin botanique, Environnement

Tous les dimanches après-midi, de midi à 16:00 heures, Geneviève Lebel vous accueillera au Jardin botanique de Montréal pour la réalisation d’une murale toute particulière.

Une murale particulière où tous et chacun, de tous âges pourrons laisser sa marque. Une réalisation qui se fera parmi des chanteurs d’opéra dans les lilas, des musiciens dans une embarcation sur l’étant, les arts du cirque, de la danse.

Les arts visuels trouvent ainsi un environnement qui mérite un petit détour. La nature peut vous inspirer à tout âge, surtout avec l’obligation de ralentir au Jardin botanique.

jardin botanique espace pour la vie plantes fleurs jardins environnement
Les premières impressions de Geneviève sur cette première journée de création.
J’ai d’ailleurs été surprise de constater qu’après ces quelques heures seulement, pratiquement tous les panneaux avaient déjà été colorés. Beaucoup de gens s’étaient arrêté, certains même pour quelques heures, afin de jeter leurs impressions sur ces canevas grandioses.
jardin botanique espace pour la vie environnement plantes fleurs
jardin botanique espace pour la vie plantes fleurs jardins environnement
jardin botanique espace pour la vie environnement plantes fleurs jardins
jardin botanique espace vie jardins plantes fleurs environnement
plantes fleurs jardins environnement jardin botanique
jardin botanique espace pour la vie environnement plante fleurs jardins

Autres textes sur Environnement et Jardin botanique

L’amour en 3 dimensions. l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle. L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom. Le livre est disponible au coût de 19,95$. Une co-écriture avec le journaliste Colin McGregor a permis de présenter une version anglophone LOVE in 3D. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet:Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4. Autres livres pouvant vous intéresser:

Jardin botanique de Montréal: il faut maintenant ralentir

Le Café Graffiti s’invite au Jardin botanique

Dépêchez-vous de ralentir

L’été s’en vient et tout le monde se fait une beauté. Et le Jardin botanique plus que quiconque! Pour cela, Dame Nature a fait appel au Café Graffiti, et nos artistes ont à cœur de la faire briller.

Après tant d’efforts des artistes, les visiteurs ne seront pas en reste et ils seront invités à prendre leur temps pour savourer l’harmonie du jardin.

Delphine Caubet Dossiers Environnement, Porte-folioJardin botanique

jardin-botanique-montreal-stade-olympique-muralCet été, les 4 institutions qui composent l’Espace pour la vie (Jardin botanique, Insectarium, Biodôme et Planétarium) se sont réunies autour d’une thématique commune pour l’été: «Dépêchez-vous de ralentir».

Origines du jardin

Avec ce projet, le Jardin botanique veut retourner à ses origines et inviter les visiteurs à prendre leur temps. «S’ils ne voient qu’un seul jardin et pas l’intégralité du parcours, c’est bien correct», explique Annabelle Mimouni, agente de programmes éducatifs pour le Jardin botanique. «On veut que se soit plus flâneur et moins marathonien.»

Et pour vous inviter à prendre votre temps, dès le début du parcours des arabesques sont peintes aux sols par nos artistes. Alors, inutile de chercher où aller, et laissez vous porter par l’itinéraire peint par nos soins.

Genoux et questions

jardin botanique de montréal projet lenteur muralesGeneviève, Cyril, Juan et Annie travaillent genoux sur l’asphalte pour peindre l’itinéraire. Un moment agréable pour nos artistes, qui n’ont pas toujours la chance de travailler au cœur d’un aussi beau paysage. Et leur œuvre ne laisse pas indifférents les quelques visiteurs qui se promènent en ce mois de mai. «À 100%, on nous demande ce que l’on fait, s’amuse Geneviève, t’es mieux de connaître ton texte.»

Alors, tous à leur façon expliquent que le Jardin botanique invite ses visiteurs à ralentir et à profiter de ce qui leur est offert. L’escargot, présenté comme symbole et antihéros, comme le rapporte Annabelle Mimouni, est là pour donner la cadence. Et les questions des visiteurs sont les bienvenues, puisqu’avec ce nouveau projet le Jardin botanique aspire à se rapprocher de ses visiteurs et à leur faire vivre une expérience unique.

Après des journées à peindre ces arabesques sur le sol, nos artistes ont mal aux genoux et sont exténués, mais également fiers de s’intégrer à cette programmation plus globale du Jardin botanique pour l’été.

Programmation estivale

lenteur Jardin botanique de Montréal espace pour la viePendant l’été, le Jardin botanique vous invite à reprendre contact avec la nature et «à vous déposer au fil des floraisons», explique Annabelle Mimouni. De confortables chaises seront agencées dans le jardin pour inciter les visiteurs à se reposer et à profiter des animations.

Des musiciens, poètes, danseurs,… seront présents pour vous divertir et vous relaxer. Parmi eux, la compagnie de danse Tango Libre, des flûtes japonaises ou encore des pianos libres offerts au public et aux artistes invités.

Ces activités se déplaceront chaque mois aux fils des floraisons pour suivre et accompagner la nature. Une artiste du Café Graffiti, Geneviève LeBel, sera présente tous les dimanches pour animer une murale collective, créée en direct par les visiteurs et l’artiste.

Le Jardin botanique a choisi de miser sur les artistes pour sa programmation estivale, tandis que le Biodôme met en vedette ses paresseux. Le Planétarium fera des animations sur le temps, et l’Insectarium vous invite à faire une sieste musicale. De quoi passer un doux été, au rythme de la nature.

Autres textes sur Environnement et Jardin botanique

L’amour en 3 dimensions.

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$. Une co-écriture avec le journaliste Colin McGregor a permis de présenter une version anglophone LOVE in 3D.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet:Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

L’arbre de vie des Amérindiens, remède oublié

L’arbre de vie des Amérindiens

Notre cèdre des haies, un remède miracle oublié?

débat société social réflexions socialesL’hiver apporte tout un lot de maladies – rhumes, grippes et affections diverses – que les ancêtres autochtones guérissaient en se servant surtout de conifères. Des plantes pour la plupart toujours vertes, même quand il neige. Or, nous semblons avoir complétement oublié ces remèdes locaux et naturels, plus de quatre siècles plus tard.

Normand Charest –  Dossiers Autochtone, Environnement, Santé

Des Français sauvés par les Indiens

thuja_occidentalis remèdes autochtonesLa plupart des gens connaissent cette anecdote.  Lors d’un voyage d’exploration au Canada, le navire de Jacques Cartier reste prisonnier des glaces et celui-ci doit passer l’hiver sur place avec son équipage. Après quelque temps, tous souffrent du scorbut, une maladie qui attaque les gencives et déchausse les dents, une affectation qui résulte d’un manque de vitamine C. Cette maladie était fréquente sur les bateaux, parce qu’on y consommait surtout des viandes salées et préservées.

Jacques Cartier fréquentait des Hurons (Wendats). Ceux-ci les guérirent à l’aide d’un remède miracle, une décoction d’anneda. Cartier rapporte ce fait mémorable dans son journal de voyage, mais ne décrit pas la plante. On sait seulement qu’il s’agit d’un conifère de bonne taille, qui peut faire «trois brasses» de circonférence.

On sait que les autochtones utilisaient presque tous les conifères de manière médicinale, et les Français du Canada les ont imités à l’époque. Décoctions de pruche (Tsuga canadensis), d’épinette, de sapin ; utilisation de la résine ; potions, sirops, cataplasmes ; «petite bière» à base d’épinette blanche, pour le plaisir (la bière d’épinette). Mais on semble ignorer quelle était cette plante miracle, l’anneda que les Français ont alors appelée «arbre de vie» à cause de ses vertus médicinales.

Un arbre de vie

Jacques RousseauDans une recherche publiée en 1954, le botaniste Jacques Rousseau, alors directeur du Jardin botanique de Montréal, explore les différents aspects botaniques, linguistiques et historiques.

Les Hurons étant des Iroquoiens, tout comme les Iroquois (les Mohawks), l’auteur explore donc ces deux langues iroquoiennes pour y trouver des traces du mot «anneda». Un dictionnaire huron du 18e siècle nous donne onnenta, qui se rapporte à tous les conifères. Mais un mot mohawk : o-nen-ta-wken-ten-tse-ra est utilisé pour le cèdre blanc (Thuja occidentalis) ; Cartier n’aurait retenu que le début du mot trop long, onenta ou anneda.

Cartier rapporte quelques plantes en France, qui sont plantées dans le jardin royal de Fontainebleau. Parmi celles-ci se trouvent seulement deux conifères, un pin blanc (Pinus strobus) et un «arbre de vie» appelé Arbor vitae en latin. Ce nom signifie que cette plante «conserve la vie» (à cause de ses vertus médicinales) et non qu’elle demeure toujours verte, précise Rousseau.

Le moine André Thévet, a eu accès au jardin royal et a conversé avec Cartier et les Indiens emmenés du Canada en 1536. Dans un écrit de 1575, il parle d’une «panacée miraculeuse» qui a sauvé les Français de la «grande épidémie» de scorbut. Les Indiens, écrit-il, utilisent «les feuilles d’un arbre qui est fort semblable aux cèdres», le cèdre étant effectivement, et pour cette raison, le nom populaire de la plante canadienne que les botanistes appelaient alors Arbor vitea : le nom botanique du cèdre commun qui compose nos haies, devenu par la suite Thuja occidentalis. D’ailleurs, le nom «arbor-vitea» est encore utilisé de nos jours, en anglais, comme nom commun du Thuja.

À redécouvrir

«Et pour un dernier et souverain remède, je renvoye le patient à l’arbre de vie (car ainsi le peut-on bien qualifier), lequel Jacques Cartier ci-dessus appelle Anneda» (Marc Lescarbot, 1609).

Un remède à redécouvrir, tout comme ceux à base de pin, sapin, épinette et pruche? Des remèdes à base de plantes locales faciles à utiliser, alors que nous redécouvrons en ce moment la valeur des productions locales, parfaitement écologiques?

C’est une piste à explorer. Une vieille piste oubliée à redécouvrir.

____________________________

____________________________

(Mise à jour : 27 mars 2013)

Cèdre, sapin, épinette ou un mélange inconnu de conifères?

Jacques Cartier n’identifie pas clairement l’anneda, l’arbre de vie, dans ses écrits. Et on ne peut pas se fier complètement aux témoignages écrits de l’époque, puisque les noms de plantes ont beaucoup changé. Ainsi, le genre Abies, qui qualifie les sapins aujourd’hui, regroupait au 18e siècle les sapins et les épinettes (Picea).

L’hypothèse de Jacques Rousseau, dont nous venons de parler, est remise en doute en dans son aspect médicinal, par exemple, puisqu’on déconseille l’ingestion de décoction de cèdre (Thuja occidentalis) qui possèderait des éléments toxiques.

Selon Daniel Fortin, l’auteur de Une histoire des jardins au Québec (Québec, 2012), si Jacques Cartier ne décrit pas la plante, c’est qu’il ne connaît pas vraiment la composition du remède à base de rameaux de conifères cueillis par deux Amérindiennes qui connaissaient bien les plantes médicinales.

Il pourrait même s’agir d’un mélange de différents conifères. Nous n’en savons rien, apparemment. Mais l’historien Marcel Trudel (cité par Daniel Fortin) nous dit qu’en 1760, les hôpitaux de la Nouvelle-France soignaient le scorbut par des « infusions d’épinette », qui elles ne seraient pas toxiques, semble-t-il.

D’où la popularité de la bière d’épinette à l’époque, même s’il ne s’agissait peut-être pas d’un remède sous cette forme.

___________________________

Autres textes sur Autochtone

fanny aishaa muraliste peuple autochtone première nation Trois mots peuvent décrire le cheminement artistique de la muraliste Fanny Aïshaa: Unité, biodiversité et diversité des peuples.

Visitez la boutique de Fanny Aïshaa. Fanny y présente des reproductions de quelques-unes de ses oeuvres. Que ce soit avec une affiche 8.5 » X 11 » à 5$, une carte de voeux à 4$, un T-Shirt à 20$ ou encore un Sweat-Shirt à 40$, les reproductions de Fanny sont une façon originale de la soutenir dans ses différents projets de création avec les peuples autochtones tout en ayant une partie de son oeuvre chez vous.

Autres artistes de la boutique des Éditions TNT:

Autres artistes de la boutique des Éditions TNT:

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Qu’ont en commun les lionfish et les chats?

Reproduction sans contrôle

Les ravages du Lionfish

Un propriétaire d’aquarium d’eau de mer rêve d’avoir un Lionfish. La remise en liberté de ces poissons d’eau de mer cause cependant de graves problèmes à l’environnement.

Raymond Viger Dossiers Environnement

Pterois_volitans_lionfish-aquarium-eau-mer-salee-rascasse-volantSuite à notre visite au camp 1000 jours pour la planète au Jardin Botanique, après les continents de plastique, ce sont les Lionfish qui ont attirés mon attention.

Des propriétaires de chats remettent en liberté des félins qui vont se reproduire à une vitesse folle. Un couple de chat, après 5 ans aura augmenté la population féline de 20 000 chatons dans les rues!

C’est le même problème avec le Lionfish. Un très beau poisson. Tout le monde en veut un. Mais quand les gens n’en veulent plus, ils les remettent à la mer.

Petit problème cependant. Le Lionfish est un prédateur qui ne doit pas se retrouver dans n’importe quel habitat. Il met en péril l’équilibre précaire de certains milieux, éliminant tout ce qui nage dans le secteur.

Si vous avez pris la rlionfish fondation sedna pollution aquatique environnementesponsabilité d’avoir un chat ou un Lionfish à la maison, vous ne pouvez pas vous en défaire n’importe comment. Contactez les autorités compétentes pour demeurer responsables de vos gestes.

Pour les chats errants, à chaque année à Montréal, ce sont 50 000 chats errants qui sont euthanasiés. Pour les Lionfish, des plongeurs doivent intervenir pour diminuer les ravages du Lionfish.

Merci d’être éco-responsable et sensible à l’environnement.

Autres textes sur Environnement

L’amour en 3 dimensions.

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet :P ar la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

L’affiche de l’Insectarium de Montréal

La murale de l’Insectarium de Montréal au Stade Olympique

Présentation de l’affiche de l’Insectarium

Le planétarium quitte le Centre-ville pour rejoindre les installations Olympiques. Avec le Jardin Botanique, l’Insectarium et le Biodôme, le Planétarium forme une nouvelle entité, Espace pour la vie.

Raymond Viger Dossiers Porte-folio, Murales, Graffiti, Planétarium de Montréal

Arpi, Dcae, Ènsu et Heresy, quatre artistes muralistes du Café-Graffiti se sont chargés de transformer la palissade de 350 pieds de long en une gigantesque murale.

En l’honneur de cette gigantesque murale, le Café-Graffiti présente maintenant dans son porte-folio une série de 5 affiches pour chacune des sections de cette murale. Je vous présente aujourd’hui la troisième affiche réalisée par Ènsu qui représente la murale de l’Insectarium de Montréal.

insectarium-stade-olympique-espace-pour-la-vie-insectarium

Pour rejoindre le Café-Graffiti (514) 259-6900.  

Autres textes sur le Planétarium de Montréal

Autres textes sur le Graffiti

Porte-folio artistes graffiteurs muralistes

Galerie du Café-Graffiti

Affiches des contrats du Café-Graffiti

Pour rejoindre un artiste du Café-Graffiti: (514) 259-6900 cafegraffiti@cafegraffiti.net

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Abonnement au magazine Reflet de Société

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

%d blogueurs aiment cette page :