Poker, comment être un joueur habile

La main du hasard

Le hasard aurait une plus grande part dans le résultat d’une partie de poker que l’habileté du joueur. Bien que ce dernier pense plutôt que son adresse au jeu influence la partie en sa faveur et que les mauvaises cartes le font perdre.

Isabelle Burgun, agence science presse    Dossier Gambling et jeu compulsif

http://www.journaldelarue.com/gambling-jeu-compulsifOn entend dire que plus on s’améliore, plus on gagne gros. C’est plutôt quand l’on est favorisé par le hasard que l’on gagne, soutient pourtant Serge Sévigny, de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval.

Le chercheur s’appuie sur les résultats d’une étude qu’il a menée avec le chercheur Robert Ladouceur de l’École de psychologie. Elle était présentée début juin au colloque Les multiples facettes du jeu du Centre québécois d’excellence pour la prévention et le traitement du jeu.

Popularité du poker et des jeunes en ligne

Les jeux de hasard en ligne gagnent en popularité, principalement le poker. « La télévision nous montre des champions qui remportent des millions. C’est devenu tellement populaire que les États-Unis commencent à légiférer les jeux en ligne », souligne le chercheur.
Serge Sévigny évalue que 4% de nos voisins jouent par Internet, soit près de 12 millions d’américains !

Et les sites francophones se multiplient : PokerStars, PrincePoker, NoblePoker et même DrummondPoker ! De nombreuses tables virtuelles vous proposent de passer quatre ou cinq heures à remporter des sommes alléchantes. Sans vous déplacer.

Quinte, brelan ou paire

Loin des salles enfumées des casinos, 80 joueurs de poker chevronnés étaient conviés à venir se mesurer les uns aux autres sur les ordinateurs de l’université Laval. Au total, dix tournois de huit joueurs se sont animés les lundis soirs.

Isolés chacun dans un bureau, ces « as des as » ne pouvaient ni se voir ni se parler. « Nous voulions voir si l’habileté des joueurs influençait leur score », explique le chercheur. Pour cela, l’ordinateur a rejoué la même partie dix fois. Il a distribué les mêmes cartes aux mêmes positions, tandis que les joueurs se succédaient.

Résultat, peu importe le joueur, les positions 2, 3 et 7 étaient gagnantes dans 77% des cas. Et le joueur de la position 7 – celle aux meilleures cartes ! – figurait cinq fois sur dix dans les trois premiers. « On gagne lorsqu’on a de bonnes cartes en main. Ce n’est pas une question d’habileté », sanctionne Serge Sévigny.

Joueur de poker habile ou chanceux?

Le chercheur convient qu’il est difficile de définir l’habileté d’un joueur. « Si je gagne, est-ce par ce que je suis habile ou que l’autre ne l’est pas ? », relève le chercheur. Plus agressif, plus expérimenté, moins impulsif… le bon joueur s’avère capable de mettre ses connaissances en pratique et surtout de faire peu d’erreurs.

Les joueurs débutants – appelés « pigeons » à la table de poker – représentent une vraie bénédiction pour les joueurs expérimentés. Actuellement, la publicité pour les tournois en ligne connaît une recrudescence. Recrutés pour alimenter les tournois de poker en argent frais, les novices doivent veiller à leur budget pour ne pas perdre trop d’argent, pense le chercheur.

Car, même si le hasard a plus d’importance qu’on le croit, les gagnants restent ceux qui ont en main de bonnes cartes et qui savent les abattre.

(1) Comportements de jeu et de jeu pathologique suivant le type de jeu au Québec en 2002, par Robert Ladouceur, Jacques Christian, Serge Chevalier, Serge Sévigny, Denis Hamel et Denis Allard, février 2004: http://gambling.psy.ulaval.ca/docs/comportements_jeu_quebec_2002.pdf

Tu suis ou tu te couches ?

Rêver-vous d’avoir la main d’Al Capone ou de Bill Gates, deux fameux adeptes de poker ? L’Association des joueurs de tournois de poker du Québec dénombre actuellement 1545 joueurs actifs dans la belle Province. En attendant la prochaine étude sur la prévalence des habitudes de jeu des Québécois, prévue pour 2008, celle de 2002 (1) affichait peu d’engouement pour les jeux d’argent en ligne – 0,3%, soit 14 000 joueurs. Pourtant, à y regarder de plus près, les jeux de hasard sur Internet présentent le plus fort taux d’addiction, soit 9,1 %. Il s’agit d’une dépendance aussi élevée que celle des paris sportifs et plus importante que n’importe quel jeu de casino, loterie et autres machines à sous. De plus, les sommes dépensées pour ce plaisir solitaire atteignent près de 1500 $ par année en moyenne, soit trois fois plus que n’importe quel autre jeu. Seule les sommes allouées au marché boursier dépassent cette cagnotte!

Pour en savoir plus

La conférence

« Le hasard et le poker par Internet. Le poker par Internet : jusqu’à quel point le gain dépend du hasard » par Serge Sévigny et Robert Ladouceur, Colloque Les multiples facettes du jeu, organisé par le Centre québécois d’excellence pour la prévention et le traitement du jeu. Une étude financée par le Fonds pour la prévention et le traitement du jeu de la Fondation de l’Université Laval, juin 2007.

À lire et à consulter

Prévalence des habitudes de jeu et du jeu pathologique au Québec en 2002, par Robert Ladouceur, Jacques Christian, Serge Chevalier, Serge Sévigny, Denis Hamel et Denis Allard, février 2004. URL : http://gambling.psy.ulaval.ca/docs/prevalence_habitudes_jeu_2002.pdf

Le Centre québécois d’excellence pour la prévention et le traitement du jeu http://gambling.psy.ulaval.ca/

Autres textes sur le Poker Texas hold’em.

Textes sur le Gambling et jeu compulsif

Témoignage d’un joueur compulsif

Comment fidéliser un gambler?

DVD prévention gambling et jeu compulsif

Être le conjoint d’un gambler

Le prix à payer pour devenir un gambler

La Sérénité pour un joueur compulsif

Biz Locolocass et le gambling

Éléonore Mainguy, ex-croupière du Casino

Jeux de cartes entre amis

Statistiques du pile ou face

Responsabilité de Loto-Québec

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Jeux en ligne legalisation en France

Jeu en ligne: légalisation en France

Lisa Melia      DOSSIER  Gambling et jeu compulsifCasino

Le 7 octobre était discuté au sein de l’Assemblée Nationale française un projet de loi porté par le ministre du Budget Eric Woerth visant à légaliser le jeu en ligne et l’ouvrir à la concurrence.

online_gambling Le jeu en France: du monopole à la concurrence

Actuellement, seuls la Française des jeux, équivalent de Loto-Québec, et le PMU, qui s’occupe des paris sportifs, sont autorisés à proposer des paris en ligne. Cependant, de nombreux casinos en lignes existent et sont accessibles aux internautes français. C’est dans le but d’enrayer cette situation et de réguler le secteur des jeux d’argent et du hasard que le ministre a pensé son projet de loi. Plusieurs dispositifs de sécurité seraient ainsi mis en place: ceux existants seraient renforcés, les jeux seraient interdits aux mineurs et une licence de l’Autorité de régulation des jeux en ligne serait indispensable pour les opérateurs voulant se lancer dans cette entreprise.

De plus, l’ouverture ne serait que partielle: seuls les paris dits «mutuels», c’est-à-dire quand tous les joueurs mettent leur argent en commun et l’organisme touche une commission, et les paris sportifs sont concernés. Exception faite pour le poker, au motif qu’il s’agit autant, sinon plus, d’un jeu de stratégie que de hasard, et que lorsqu’un joueur perd, c’est au profit d’un autre, et non au profit d’une entreprise. Les jeux de hasard, comme les machines à sous, ne seront donc pas légalisé, et les casinos se plaignent d’une discrimination. En effet, la Française des jeux proposent sur son site des jeux qui fonctionnent comme les machines à sous. Le monopole sera ainsi conservé.

Jeu compulsif: des profits alléchants

Ce projet excite les convoitises, et pour cause: en 2008, la Française des jeux a réalisé 1,17 milliard d’euros de chiffre d’affaire grâce aux jeux en ligne, soit 1,79 milliards de dollars. Dans cinq ans, ce chiffre pourrait atteindre les 3,4 milliards d’euro (5,2 milliards $). La Française des jeux comptent quelques 28,5 millions de joueurs, la PMU, 6,5 millions. En y ajoutant les casinos, le chiffre d’affaire total du jeu en France s’élève à plus de 33 milliards $ par année. C’est pourquoi le projet de loi suscite de nombreuses critiques, certains assurant qu’il vise avant tout à satisfaire les lobbies proches du pouvoir. Ainsi, près de cinquante intéressés seraient prêt à se lancer dans le jeu en ligne si le projet de loi est approuvé, parmi lesquels Arnaud Lagardère et Martin Bouygues, des “pointures” de l’économie française.

Le gambling et la dépendance

Autre réserve: la dépendance aux jeux reste très mal connue dans l’Hexagone. Michel Lejoyeux, Pr de psychiatrie et auteur d’un ouvrage, Les Secrets des comportements, expliquait dans une interview accordée au quotidien français Le Monde qu’il n’y a pas de données objectives sur le gambling en France, contrairement à l’Amérique du Nord. On se base ainsi sur les études canadiennes et américaines pour estimer la situation française. Il s’inquiète également de ce projet de loi, car la publicité qui en découlera ne manquera pas d’avoir un effet incitatif important sur les populations à risques. «Il existe une règle simple pour toutes les addictions, explique-t-il, l’augmentation de l’offre augmente le risque qu’une personne potentiellement dépendante le devienne.»

Un projet de loi pour les lobbies?

Enfin, une partie des experts et de la classe politique française se désole de voir la fin de ce qu’ils appellent un «modèle français» en la matière, qui conservait le jeu dans les mains de l’Etat, assurant ainsi sa régulation et son contrôle. Vendredi 9 octobre, le débat s’est achevé à l’Assemblée Nationale. Les dispositifs de contrôles ont ainsi été jugés insuffisants. Alors qu’une étude de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) parue en 2008 invitait les sites de jeu en ligne à proposer des ressources et des informations sur la dépendance au jeu, le projet de loi se borne à recommander des mécanismes de modération et l’interdiction de jouer. Le parti socialiste, dans l’opposition, a ensuite entraîné le débat sur le plan moral, en fustigeant la banalisation du jeu et de ses effets addictifs. Les députés socialistes accusent également le gouvernement de précipiter le projet en vue de la coupe du monde de soccer qui aura lieux en 2010 en Afrique du Sud, évènement qui sera nécessairement suivi par une grande partie de l’Hexagone.

En dépit de ces débats houleux et des critiques, le projet de loi a été accepté, mardi 13 octobre à l’Assemblée Nationale française, permettant ainsi l’ouverture à la concurrence du marché des jeux sur Internet pour 2010. Bien que la régulation soit réellement nécessaire – car de nombreux casinos en lignes existent –, la précipitation avec laquelle le gouvernement français a fait passer ce texte a un effet négatif sur le travail de prévention de la dépendance au jeu. Or, le gambling reste la première dépendance dans l’Hexagone, devant l’alcool et les drogues.

Textes sur le Gambling et jeu compulsif:

Témoignage d’un joueur compulsif

Comment fidéliser un gambler?

DVD prévention gambling et jeu compulsif

Être le conjoint d’un gambler

Le prix à payer pour devenir un gambler

La Sérénité pour un joueur compulsif

Biz Locolocass et le gambling

Éléonore Mainguy, ex-croupière du Casino

Did Tafari Bélizaire, casino, jeu compulsif et suicide

Jeux de cartes entre amis

Statistiques du pile ou face

Responsabilité de Loto-Québec

Crédit photo: Gabriel_Not

PUBLICITÉ

Gambling et Jeu compulsif

La réalité sur les jeux de hasard, un outil de discussion pour les jeunes

gambling-jeu-compulsif-gambler-joueur-pathologique-poker-casinoDVD Gambling. 20$ + 5$ (taxes et frais de transport)

DVD de sensibilisation rassemblant témoignages et interventions de Biz, de Loco Locass, de l’ancienne croupière Éléonore Mainguy, du joueur devenu paraplégique Did Bélizaire et de plusieurs joueurs compulsifs. Le moyen idéal de s’éveiller aux conséquences de la dépendance au jeu.

Par téléphone: 514 256 9000, en région: 1-877 256 9009.

Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc, H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :