Prêt hypothécaire et la reprise économique

Prêt hypothécaire et la reprise économique

Annie Viger               Dossier Économie

Mark Carney, le gouverneur de la Banque du Canada et Jim Flaherty, le ministre des Finances demandent aux canadiens de diminuer leur endettement. Se ne sont pas tous les experts qui sont accord avec eux.

Mark Carney a annoncé que l’endettement des ménages est trop élevé et que cela pourrait être un facteur de risque sur la reprise économique. Jim Flaherty a pour sa part, fait l’annonce qu’il va resserrer les conditions du financement hypothécaire. La mise de fond devra être supérieure à 5% et la période d’amortissement devra être plus courte que 35 ans.

Toutefois, plusieurs économistes rétorquent que le projet du ministre des Finances causera plus de tort que de bien à l’économie

Publicité

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Publicités

Quand les Canadiens épargnent, le gouvernement débourse

Ariane Aubin        Dossiers: Économie

Quand les Canadiens épargnent, le gouvernement débourse

C’est l’heure des bilans pour le chroniqueur économique Jean Gagnon. Comment les consommateurs réagissent-ils jusqu’à présent à la précarité de l’emploi, aux baisses de salaire et à la stagnation générale? En épargnant, tout d’abord. Et ensuite, en mettant la pédale douce sur les dépenses effrénées qui avaient permis à l’économie nord-américaine de croître à bon rythme ces dernières années. Rien pour revigorer l’économie canadienne.

Le gouvernement du pays se voit donc contraint d’investir massivement dans des dépenses d’infrastructures, entre autres. Le résultat? Un déficit budgétaire de plus en plus accablant, que les contribuables devront rembourser pour les 5 ou 6 prochaines années, minimalement. Nous n’avons pas fini d’entendre parler de cette crise!

PUBLICITÉ

show_image Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre, au coût de 9,95$ est disponible

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Pauline Marois et Clément Gignac: politique et économie font-elles bon ménage?

Pauline Marois et Clément Gignac

Politique et économie font-ils bon ménage?

Raymond Viger                                 Dossier Économie

Pauline Marois accuse le candidat libéral Clément Gignac de haute trahison à la nation du Québec. Rappelons que Clément Gignac était conseiller du sous-ministre des Finances à Ottawa.

Pour un non initié comme moi, il aurait été facile d’adhérer à l’accusation de Pauline Marois. Cependant, en consultant des économistes d’expérience, on se rend compte que la réalité est beaucoup plus nuancée.

On y apprend que Clément Gignac est conseiller du sous-ministre et non pas du ministre. Il est donc un fonctionnaire, et non pas un conseiller politique.

La controverse tourne autour de la création d’une commission des valeurs mobilières unique au Canada. Sur ce point, Pauline Marois accuse le premier ministre Jean Charest « de tenter de faire élire à l’Assemblée nationale un des architectes du plan Flaherty ».

Les discussions pour la création d’une commission des valeurs mobilières unique au Canada  ont débuté il y a au moins 15 ans. Pierre Brunet, jusqu’à tout récemment président du conseil de la Caisse de dépôt, et bien d’autres personnalités du monde financier québécois ont participé activement à divers comités afin de faire avancer ce dossier.

Désolé Pauline Marois. L’accusation était facile, mais était-elle bien fondée?

Autres textes sur Politique

Pour une réforme de notre système politique

Est-ce que notre système politique met en danger la démocratie?

Lutte à la drogue: les Conservateurs contre la science

Québec solidaire, Amir Khadir, Françoise David et le salaire minimum à 16$

Les gais peuvent-ils prendre le pouvoir?

Le poids du Québec dans le Canada

Vie sociale et politique

Stephen Harper et l’avortement

Stephen Harper et le social, 2 mondes étrangers

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

show_image Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre, au coût de 4,95$, est disponible :
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Mtl, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Triste réalité économique et financière

Triste réalité économique et financière

Raymond Viger          Dossier Économie

Déficit budgétaire du Canada

Une semaine qui ne me rends pas très fier. Le ministre des Finances Jim Flaherty nous présente un déficit budgétaire de 34 millards. En moins de 24 heures le déficit budgétaire passe à 50 milliards. L’économiste en chef du Mouvement Desjardins, François Dupuis, considère tant qu’à lui que le ministre des Finances est encore trop timide et que le déficit devrait atteindre 58 milliards!

Faillite de GM

Pendant le président de GM, Rick Wagoner, se promenait en jet privé, GM se retrouve en faillite!

Nouvelles normes comptables pour accommoder les banques

Pendant ce temps-là, les banques vont nous en passer une petite vite. Avec l’histoire du papier commercial, on comprends que la valeur des actifs des banques ne valent plus grand chose. Mais les banques sont capables de bien camouflés la triste réalité de leurs résultats financiers. L’Institut canadiens des comptables agréés (ICCA) va changer ses normes comptables pour accommoder nos pauvres petites banques. Au lieu de déclarer la juste valeur marchande de leurs actifs déchus, les banques pourront déclarer une évaluation sur des rendements potentiels à venir de leurs actifs! WOW! Moi qui pensait que les comptables agréés étaient là pour aider les actionnaires à connaître la vérité. Pas pour être complice des banques dans leurs tripotages de chiffres.

La vision d’Henri-Paul Rousseau (ou le manque de vision)

Je passerais sous silence le départ de Henri-Paul Rousseau de la caisse de dépôt et de placement, juste avant que le Titanic coule. On peut dire qu’Henri-Paul Rousseau était plus visionnaire sur l’heure de son départ que sur la valeur du papier commercial.

Frais de courtages exagérés

Je ne ferais pas de cas sur le fait que les frais de gestion des fonds communs au Canada sont 2 fois plus élevés qu’ailleurs dans le monde!

La presse communautaire a-t-elle un avenir?

Pendant que les grosses institutions continuent de nous en compter de toutes sortes, la presse communautaire commencent une réflexion sur son avenir et son financement.

Avec une telle semaine, comment fait-on pour garder confiance dans notre système?

PUBLICITÉ

show_imageQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Deficit budgetaire du Canada de 37 a 50 milliards en 24 heures Le ministre des Finances Jim Flaherty sait-il compter?

Déficit budgétaire du Canada de 37 à 50 milliards en 24 heures

Le ministre des Finances Jim Flaherty sait-il compter?

Raymond Viger                   Dossier Économie

Le ministre des Finances Jim Flaherty nous lance un premier chiffre: déficit de 37 milliards. Le lendemain Jim Flaherty parle de 50 milliards. Pour François Dupuis, l’économiste en chef du Mouvement Desjardins, c’est plutôt 58 milliards.

Soit que les économistes qui travaillent pour le ministère des Finances ne savent pas compter, soit que le ministre des Finances Jim Flaherty joue au policitien et ne nous compte pas toute la vérité.

Le chroniqueur économique Jean Gagnon nous présente cette histoire choquante et frustrante.

Autres textes sur Politique

Résultats élections fédérales 2011

Est-ce que notre système politique met en danger la démocratie?

Stephen Harper et l’homosexualité

Lutte à la drogue: les Conservateurs contre la science

Québec solidaire, Amir Khadir, Françoise David et le salaire minimum à 16$

Les gais peuvent-ils prendre le pouvoir?

Le poids du Québec dans le Canada

Vie sociale et politique

Stephen Harper et l’avortement

Stephen Harper et le social, 2 mondes étrangers

PUBLICITÉ

cover_avril-mai08 Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Charest, Harper, Boisclair, Dumont et les transferts d’argent du fédéral

Charest, Harper, Boisclair, Dumont et les transferts d’argent du fédéral

Dossier Mario DumontJean Charest, La Presse, Économie

Voilà bien le style de débat stérile qui me fait hair la politique. Jean Charest lance la première pierre. Dans le cas d’un OUI au référendum, Jean Charest affirme le 26 février que c’est du délire et ridicule que le fédéral continue ses transferts au Québec en mentionnant les pensions de vieillesse, le Supplément de revenu garanti, les prestations pour enfants…

En soirée, André Boisclair accuse Jean Charest de faire du chantage. Du côté de Stephen Harper, il tente de s’en laver les mains en disant qu’il ne veut pas intervenir dans les élections du Québec.

L’insistance et la persévérance des journalistes de La Presse ont permis de faire confirmer par le ministre des Finances, Jim Flaherty, que le déséquilibre fiscal sera régler dans le prochain budget, peu importe ce qui se passera dans d’autres dossiers. Il confirme aussi qu’il n’y aura absolument pas de réduction dans les paiements de transfert au Québec si le Parti québécois remportait la victoire.

Jean Charest, de reculons, revient ensuite sur ses propos et a admis que l’élection du Parti québécois n’entraînerait pas de coupes substancielles des transferts fédéraux.

Du côté de Mario Dumont, il nous dit que c’est un débat qui est sans intérêt!

Une vraie débat politique de bas étage. Après que Jean Charest ait lancé cette pierre dans la marre, que Mario Dumont nous dise que l’histoire est sans intérêt pour les Québécois, je trouve ça très surprenant. Que Stephen Harper veuille s’en laver les mains sous le prétexte qu’il ne veut pas intervenir dans les élections provinciales, désolé, mais lorsque le Premier ministre du Québec parle des intentions d’Ottawa et parle au nom du fédéral, il est interpellé et se doit de prendre position.

Les propos de Jean Charest m’ont énormément déçu. D’une part, prendre la parole au nom du fédéral. D’autre part, dire des menteries éhontées. Stephen Harper n’a pas osé parler pour éviter de mettre Charest dans un bourbier assez embêtant.

Tout cela n’est pas un débat, mais un combat. Dans toute guerre, il n’y a que des perdants. Ce n’est pas la façon de faire qui m’inspire et m’attire. Où est le débat sur les solutions à trouver et inventer pour nous donner une société forte et bienveillante pour ses citoyens? Que nous soyons au pouvoir ou dans l’opposition, la politique devrait être un endroit où, ensemble, nous travaillons pour le bien-être de nos citoyens.

Je n’y vois que des combats de coq. Est-ce que l’égo de nos politiciens et de leur parti politique supplante le bien-être des citoyens qu’ils représentent? Qu’est-ce qui est le plus important? Faire élire son parti ou donner des outils à une société pour éduquer les enfants, les nourrir, les soigner…?

Autres textes sur Politique

Pour une réforme de notre système politique

Est-ce que notre système politique met en danger la démocratie?

Lutte à la drogue: les Conservateurs contre la science

Québec solidaire, Amir Khadir, Françoise David et le salaire minimum à 16$

Les gais peuvent-ils prendre le pouvoir?

Le poids du Québec dans le Canada

Vie sociale et politique

Stephen Harper et l’avortement

Stephen Harper et le social, 2 mondes étrangers

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelle Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

https://raymondviger.wordpress.com/2007/03/06/andre-boisclair-vis-a-vis-guy-a-lepage-et-dany-turcotte-a-tout-le-monde-en-parle/

https://raymondviger.wordpress.com/2007/02/24/maudite-campagne-electorale/

https://raymondviger.wordpress.com/2007/03/04/amir-khadir-quebec-solidaire-devant-guy-a-lepage-de-tout-le-monde-en-parle/

https://raymondviger.wordpress.com/2007/03/07/pourquoi-je-ne-voterai-pas-pour-le-parti-liberal-de-jean-charest/

https://raymondviger.wordpress.com/2007/02/20/les-politiciens-a-tout-le-monde-en-parle/

Autres textes sur Société, commentaires du rédacteur sur Société.

%d blogueurs aiment cette page :