Albert Camus, auteur et journaliste

Albert Camus et la Résistance

Tuer le juste ne suffisait pas, il fallait attaquer l’âme et l’esprit

Normand Charest – chronique Valeurs de société – dossier Culture, Journalisme

réflexions sociales débats sociaux sociétéLe nom d’Albert Camus (1913-1960) nous fait penser au roman L’Étranger, mais avant d’être romancier, Camus était journaliste. Il a beaucoup écrit pour Combat, un journal de la Résistance, alors que la France était sous occupation nazie, durant la Deuxième Guerre mondiale.

369px-A._CamusSes chroniques ont été regroupées sous le titre Actuelles et publiées chez Gallimard à partir de 1950. C’est du grand journalisme, une forme de journalisme qui n’a rien à voir avec des intérêts commerciaux ou le désir de paraître.

En août 1944, Paris vient d’être libérée lorsqu’il s’exprime sur la raison d’être de la torture, dont beaucoup de Résistants furent victimes, et qu’il l’explique ainsi :

« C’est qu’il s’agissait de tuer l’esprit et d’humilier les âmes. Quand on croit à la force, on connaît bien son ennemi. Mille fusils braqués sur lui n’empêcheront pas un homme de croire en lui-même à la justice d’une cause. Et s’il meurt, d’autres justes diront “non” jusqu’à ce que la force se lasse. Tuer le juste ne suffit donc pas, il faut tuer son esprit pour que l’exemple d’un juste renonçant à la dignité de l’homme décourage tous les justes ensemble et la justice elle-même. »

C’est cela qui explique les tortures, les prisons politiques, les camps de concentration et les goulags qui tentent de déshumaniser les victimes avant de les tuer.

Autres textes sur Journalisme

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Ian Lafrenière, arrestation de Jennifer Pawluck et incitation à la violence des médias

Un graffiti incitant à la violence

Une photo sur Facebook

Diffuser une incitation à la violence est tout aussi complice que l’artiste qui l’a fait. Et les médias n’échappent pas à la règle!

Raymond Viger Dossier Criminalité, Média, Journal de Montréal,  La Presse

Jennifer Pawluck, 20 ans, est arrêtée suite à la publication sur sa page Facebook de la photo d’une affiche collé sur un mur représentant Ian Lafrenière avec une balle dans la tête.

Jennifer Pawluck n’est pas l’artiste qui a fait cette illustration ou qui l’aurait collé sur le mur.

Peut-on parler de liberté d’expression?  Est-ce illégal de diffuser des images pouvant inciter à la violence? Qui sont les responsables?

La liberté d’expression

Les artistes doivent se positionner, être engagés, questionner, remettre en question… Pour se faire, ils doivent aussi le faire avec créativité et imagination. Avec des images qui peuvent faire réfléchir. Des images qui portent le message. Des images qui rejoignent le public.

Est-ce que l’artiste a réussi à gagner son public ou si majoritairement les gens ont décroché et n’ont pas pu soutenir cette invitation à la violence?

La violence attire la violence

En tant qu’organisme communautaire, nous sommes contre toute forme de violence. Nous ne pouvons pas endosser une telle diffusion d’une image qui pourrait être mal interprêtée par une personne fragile, vulnérable ou psychiatrisée.

La violence attire la violence. Nous ne pouvons pas accepter la brutalité policière. Nous ne pouvons pas plus accepter les menaces ou les provocations que des manifestants pourraient faire envers la police ou les autorités. Toute forme de violence est à proscrire.

3% à 5% des policiers sont inutilement brusques envers les citoyens. Leur violence et leur comportement méritent un congédiement pur et simple.

3% à 5% des manifestants provoquent et menacent inutilement les policiers. Ce comportement mérite une arrestation pure et simple.

La violence et les médias

Jennifer Pawluck est arrêtée et serait coupable d’incitation à la violence parce qu’elle a mis sur sa page Facebook cette photo de Ian Lafrenière avec une balle dans la tête. Combien de petits amis Facebook cette Jennifer Pawluck avait? Sûrement beaucoup moins que la visibilité que le Journal de Montréal, La Presse, Radio-Canada et autres médias ont fourni en diffusant cette même image.

Si Jennifer Pawluck a été arrêtée pour avoir diffusé cette image, pourquoi le Journal de Montréal, La Presse, Radio-Canada et les autres médias ne l’ont-il pas été?

Parce que ces médias ont le mandat de couvrir l’actualité! Ce n’est pas une raison pour présenter une image qui incite à la violence. On dira qu’il faut bien illustrer les actualités. C’est sûr. On peut en parler, en discuter… Mais on n’est pas obligé de le faire en diffusant du matériel illégal et immoral. On peut passer en entrevue différents intervenants. On peut même présenter comment d’autres artistes ont représenté les abus de la police d’une façon originale et intéressante. Au lieu de donner une visibilité à un artiste qui prône la violence, pourquoi ne pas reconnaître des artistes qui ont la même opinion mais qui le font dans la non violence et le respect.

Si en tant que média si je veux illustrer un sujet tel que la pédophilie, je ne suis pas obligé de montrer un jeune de 8 ans se faire agresser par une personne âgée!

Et si demain matin nous retrouvions Ian Lafrenière tué d’une balle dans le front, qui en portera le blâme? L’artiste qui a fait cette illustration? Jennifer Pawluck? Les médias?…

Autres textes sur Médias

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Prévisions météorologiques et journalisme

Les actualités de MSN, vendredi à 21:00 hres.

Entre 10 et 60 cm de neige ont-ils dit!

Est-ce les météorologues qui ne savent pas prévoir la météo ou les journalistes qui veulent amplifier et exagérer la situation?

Raymond Viger Dossiers Médias, Environnement

Je vous laisse la présentation de la météo de vendredi dernier sur MSN. Si on regarde attentivement le surtitre, on y annonce entre 10 et 60 cm de neige pour le Québec… et l’Ontario!

Si vous lisez attentivement la nouvelle, nulle part il y est mention de l’Ontario, on n’y parle que du Québec.

En ce qui concerne la quantité de neige prévue pour les différentes régions, on y parle de quelques centimètres à 30 centimètres!

Entre 2 à 30 cm et 10 à 60 cm, est-ce cela qu’on appelle de l’amplification et de l’exagération. Si c’est le cas, est-ce les météorologues qui auraient exagérés dans le surtitre pour attirer l’attention ou un journaliste de MSN?

Ce sont les informations dont j’avais accès lorsque j’ai décidé de faire le trajet Montréal – Saguenay aller retour.

Étrangement, je n’ai rencontré aucune neige pendant tout le voyage!

Entre 10 et 60 cm de neige sont attendus sur le Québec et l’Ontario. Plus…

Fortes précipitations sur le Québec

MONTRÉAL – De fortes précipitations de neige sont prévues sur l’ensemble du Québec vendredi et samedi. La chute de neige sera particulièrement abondante dans les régions situées au nord du fleuve Saint-Laurent.

Des écoles ont été fermées vendredi dans certaines régions, dont celles des Laurentides, de Lanaudière et de la Mauricie, et plusieurs sorties de route étaient observables sur l’ensemble du réseau routier.

L’autoroute 15 a été fermée à la circulation dans les deux directions vers 8 h 20, à la hauteur de Sainte-Adèle, en raison de l’accumulation de neige.

Les conditions météorologiques occasionnaient des retards importants à l’aéroport Montréal-Trudeau. Plusieurs vols, majoritairement des vols intérieurs ou à destination des États-Unis, ont été repoussés, voire annulés. La situation n’était pas jugée critique en matinée, mais le personnel de l’aéroport a indiqué que le bilan pourrait s’alourdir si les accumulations de neige perduraient.

Dans la grande région métropolitaine, de la neige parfois mêlée de pluie doit tomber jusqu’en après-midi, vendredi. Les précipitations se transformeront en pluie intermittente en soirée. Les températures demeureront stables, légèrement au-dessus du point de congélation.

À Québec, des accumulations de neige et de grésil pouvant atteindre 20 centimètres sont attendues vendredi. Les précipitations pourraient être accompagnées de poudrerie par endroits. Côté température, le mercure ne devrait pas descendre sous la barre du zéro. Un avertissement de tempête hivernale émis par Environnement Canada est en vigueur pour la région.

Pour leur part, les Estriens auront droit à un cocktail de neige et de pluie verglaçante vendredi matin. L’agence fédérale prévoit des accumulations de 2 à 4 centimètres ainsi que des rafales de vent de 60 km/h. Samedi, ce sera neige intermittente.

Un avertissement de tempête hivernale est également en vigueur dans les Laurentides, où l’on attend jusqu’à 30 centimètres de neige mêlée de grésil. Les précipitations se poursuivront toute la nuit.

Même scénario du côté de Lanaudière, où de la neige parfois forte mêlée de grésil tombera sur la région. Environnement Canada prévoit une vingtaine de centimètres de neige et de grésil. Le mercure oscillera près du point de congélation.

L’Abitibi-Témiscamingue recevra une bordée de neige de 10 à 15 centimètres vendredi avec des vents de 20 km/h. Le mercure pourrait descendre jusqu’à moins 7 degrés celsius dans la nuit.

Vingt centimètres de neige et de grésil sont attendus dans la région de Charlevoix avec de la poudrerie par endroits. Les précipitations perdureront toute la nuit, alors que les températures pourraient descendre à moins 1 degré celsius.

Au Saguenay-Lac-St-Jean, le ciel sera nuageux vendredi avec des accumulations de 5 à 10 centimètres de neige et un maximum de moins 2 degrés celsius.

En Outaouais, un avertissement de tempête hivernale est également en vigueur et Environnement Canada indiquait des risques de pluie verglaçante en matinée et des accumulations de neige de l’ordre de 10 centimètres.

Autres textes sur Médias

L’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé, le livre!

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écriture qu’il faut maîtriser sont expliquées dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

Normand Charest se joint à Reflet de Société

Presse communautaire

Un nouveau journaliste

Reflet de Société est fier de présenter Normand Charest, un nouveau journaliste qui se joint maintenant à son équipe de journalistes.

Raymond Viger Dossier Média

Normand-Charest-journaliste-media-communautaire-presse-ecriteJe me suis toujours intéressé parallèlement au dessin, à la peinture et à l’écriture. Bien sûr, je rêve d’être «reporter» depuis mes lectures de Tintin, et je conserve toujours un carnet à portée de la main. Je collabore entre autres, depuis une dizaine d’années, à la rédaction d’un magazine ainsi qu’à un site Web.

Je me suis joint – avec beaucoup de plaisir – à l’équipe de Reflet de Société en juillet 2012, en tant que pigiste. C’est un honneur pour moi de travailler avec des gens qui s’engagent si vaillamment dans leurs actions au cœur de notre société, et cela à tous les niveaux. De plus, j’apprends beaucoup dans ce nouveau travail.

Après un atelier de formation sur l’art d’écrire un blogue pour être bien référencé donné par Raymond Viger, j’ai aussi entrepris un blogue sur WordPress : http://normandcharest.wordpress.com.

Vous aurez l’occasion de lire des articles de Normand Charest dans le prochain numéro de Reflet de Société qui sera disponible début septembre. Normand signera des articles sur l’environnement et les murales de Fanny Aïshaa.

Pour rejoindre Normand Charest: journal@journaldelarue.ca

Autres textes sur Média

L’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé, le livre!

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écriture qu’il faut maîtriser sont expliquées dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Une mention pour chroniqueur Jean-Pierre Bellemare

Livre de Colin McGregor LOVE in 3D

Présentation en français de LOVE in 3D

Prix de l’Association des éditeurs de magazines du Québec

En direct de la prison de Cowansville

Le chroniqueur Jean-Pierre Bellemare reçoit une mention pour ses chroniques du prisonnier.

Jean-Pierre Bellemare, prison de Cowansville. Dossiers Prison, Criminalité

jean-pierre bellemare chroniqueur prison cowansville système carcéral pénitencierEn mai dernier, l’Association des éditeurs de magazines du Québec (AQEM) a fait sa remise des prix en journalisme. Notre chroniqueur de la prison de Cowansville, Jean-Pierre Bellemare, était finaliste pour le chroniqueur de l’année. Avec lui se retrouvait Pierre Duhamel de L’actualité, Anne-Marie Lecomte de Chatelaine et Annick Poitras de Jobboom.

On se souvient que Jean-Pierre avait reçu une 3e place pour le chroniqueur de l’année lors des prix de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).

Jean-Pierre Bellemare a reçu une mention pour le travail qu’il réalise pour Reflet de Société. La vidéo présente la mention que Jean-Pierre a reçue. Félicitations Jean-Pierre et bonne continuité.

Pour Magazines Québec, trois chroniques ont été primées:

Pour l’AMECQ, c’est Au dessus de tout soupçon qui a été sélectionné.

autres textes de Chroniques d’un prisonnier

Les livres de Colin McGregor

Journaliste dans divers médias à travers le pays; Halifax Daily NewsMontreal Daily NewsFinancial Post et rédacteur en chef du Montreal Downtowner. Aujourd’hui, chroniqueur à Reflet de Société, critique littéraire à l’Anglican Montreal, traducteur et auteur aux Éditions TNT et rédacteur en chef du magazine The Social Eyes.

Parmi ses célèbres articles, il y eut celui dénonçant l’inconstitutionnalité de la loi anti-prostitution de Nouvelle-Écosse en 1986 et qui amena le gouvernement à faire marche arrière. Ou encore en Nouvelle-Écosse, l’utilisation répétée des mêmes cercueils par les services funéraires; scoop qui le propulsa sur la scène nationale des journalistes canadiens.

love-in-3dLove in 3D.

Enjoy our tale of the quest, the human thirst, to find light from within the darkness.

This is a tale for everyone, young and old, prisoner and free.

Love in 3D. Une traduction de L’Amour en 3 Dimensions.

teammate roman livre book colin mcgregorTeammates

Three teenage friends on a college rugby team in the shrinking community of English Montreal – three friends each facing wildly different fates.

This is the story of Bill Putnam, whose downward trajectory we first begin to trace in the late 1970s, and his friends Rudy and Max.

Teammates, their paths will cross in ways they never dreamt of in the happier days of their youth.

quebec-suicide-prevention-handbook-anglais-intervention-crise-suicidaireQuebec Suicide Prevention Handbook

Le suicide dérange. Le suicide touche trop de gens. Comment définir le suicide? Quel est l’ampleur du suicide? Quels sont les éléments déclencheurs du suicide? Quels sont les signes avant-coureurs? Comment intervenir auprès d’une personne suicidaire? Comment survivre au suicide d’un proche?…

Ce guide est écrit avec simplicité pour que tout le monde puisse s’y retrouver et démystifier ce fléau social. En français. En anglais.

social-eyes-web Magazine The Social Eyes

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

La presse communautaire se renouvelle

Une vague de jeunes artisans pour la presse communautaire

Les jeunes envahissent les médias communautaires

Le week-end dernier avait lieu le 31e Congrès des médias communautaires à Rivière-du-Loup. À la surprise générale, le Congrès a été envahit de poussettes et d’enfants qui accompagnaient leurs parents.

Raymond Viger Dossier Culture, Média

Depuis plusieurs années, plusieurs membres de l’Association des médias écrits communautaires (AMECQ) craignaient pour la relève dans leurs médias. L’âge moyen des artisans de la presse communautaire ne cessait d’augmenter à un rythme plus que rapide.

La tendance vient de s’inverser. Les médias écrits communautaires viennent de prendre un coup de jeunesse. Une série de jeunes artisans décidés de s’impliquer et de prendre la relève se sont présenté au Congrès de Rivière-du-Loup avec des poussettes et des jeunes d’âges préscolaire et du primaire.

Il y avait tellement de jeunes présents qu’il a été proposé pour le Congrès de l’an prochain d’installer un service de garde pour accueillir ces jeunes familles et leur faciliter leur présence.

Dans une période où Québécor et Transcontinental tentent de prendre le contrôle des médias locaux, nous avons maintenant la conviction que les médias communautaires sont là pour rester, garder leur place auprès de leur communauté et de résister aux grands empires.

La presse communautaire ne s’est jamais aussi bien porté! Bienvenu à tous et bonne continuité pour le bien-être de nos communautés.

Autres textes sur  Média

Abonnement au magazine Reflet de Société

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Prix en journalisme de l’Association des médias écrits

Association des médias écrits communautaires du Québec

Congrès annuel des journaux communautaires

Danielle et moi revenons du Congrès de l’Association des médias écrits communautaires du Québec qui s’est déroulé ce week-end à Rivière-du-Loup.

Raymond Viger   Dossiers Média 

prix journalisme médias écrits presse communautaire journalisteJe profite de cette occasion pour féliciter et remercier tous les artisans de la revue Reflet de Société qui ont travaillé fort pour présenter une belle revue importante et significative pour notre société.

Reflet de Société a remporté plusieurs prix:

Dominic Desmarais est arrivé premier dans la catégorie meilleur reportage pour son texte Business de la guerre portant sur Général.

prix journalisme presse communautaire média écrit journalisteLe photographe Norm Edwards a remporté le premier prix pour sa photo de Lazy Legz sur la couverture de novembre 2011.

Gabriel Alexandre Gosselin est arrivé 2e pour le montage infographique de la revue de novembre (front de Lazy Legz).

Jean-Pierre Bellemare, notre chroniqueur de la prison de Cowansville est arrivé 3e pour son texte Au dessus de tout soupçon.

Avec tous ces prix, Reflet de Société été nommé 2e meilleur média communautaire de l’année au Québec à travers les 100 médias communautaires qu’il y a à travers le Québec. Félicitations au Trait d’Union de Fermont qui a ravi la première position.

Les prix en journalisme de l’Association des éditeurs de magazine (AQEM)

norm edwards meilleure photo photographie presse communautaire média écritDans un mois c’est la remise des prix de l’Association québécoise des éditeurs de magazine (AQEM). Jean-Pierre Bellemare, notre chroniqueur de la prison de Cowansville est finaliste contre Pierre Duhamel de L’actualité, Anne-Marie Lecomte de Chatelaine et Annick Poitras de Jobboom.

Félicitations à tous. Merci pour votre présence et votre implication.

Autres textes sur Médias

Abonnement au magazine Reflet de Société

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

%d blogueurs aiment cette page :