Des blogueurs au Salon du livre de Montréal 2008

Des blogueurs au Salon du livre de Montréal

1067843_29644623 En plein milieu d’une campagne électorale provinciale, je profite de cet espace de la blogosphère pour lancer une invitation toute particulière: le Salon du livre de Montréal du 19 au 24 novembre à la Place Bonaventure.

Dans le kiosque du Journal de la Rue plusieurs opportunités s’offriront à vous. Vous pourrez rencontrer certains journalistes et stagiaire du magazine Reflet de Société: ainsi que Jean-Pierre Bellemare, le chroniqueur ex-prisonnier qui a remporté le prix pour la meilleure chronique de l’Association des Médias écrits communautaires du Québec (Amecq) et finaliste pour la meilleure chronique de l’Association québécoise des éditeurs de magazine (AQEM). Notre photographe et le concepteur des sites Internet de l’organisme, Patrick Landry sera aussi disponible pour vous accueillir. Nos stagiaires Français, Benjamin Boullier (communication) et le journaliste Robin Drevet feront parti de l’équipe. Plusieurs blogueurs de Reflet de Société seront sur place, question de les faire quitter leur écran d’ordinateur pendant quelques jours.

Les journalistes du Cégep de Jonquière qui reviennent du Costa Rica ains900588_21943998i que ceux  qui se préparent à partir pour le Viet-Nâm seront présents pour une présentation spéciale de lors projet à l’Agora du Salon du livre le samedi le 22 novembre à 10:30. Vous pourrez les rencontrer pendant toute la durée du salon au kiosque du Journal de la Rue. Reflet de Société a décidé de leur offrir un numéro spécial hors série sur leurs expéditions en Amérique du Sud. Vous pourrez en profiter pour acheter un exemplaire de ce numéro, En DIRECTion du Costa Rica. Au coût de 5$, ce hors série de Reflet de Société permettra de financer les journalistes 2009 qui se préparent pour le Viet-Nâm.

Finalement, les artistes du Café-Graffiti seront présents pour présenter leur créativité: graffiti en direct, T-shirt, CD de musique, vidéo de breakdance… Élodie et Sébastien Caron seront présents pour soutenir leur présence.

Nous serons facile à retrouver dans les centaines d’exposants du Salon du livre de Montréal: kiosque no 7. Immédiatement après avoir grimpé le premier escalier, vous tournez à gauche. Sinon, après avoir fait le tour du salon, juste avant de quitter, vous arriverez face à face avec nous.

PS D’autres blogueurs au Salon du livre de Montréal.

VOS COMMENTAIRES SUR LE SALON DU LIVRE DE MONTRÉAL 2008

PUBLICITÉ

T-Shirt promotionnel disponible avec votre logo

tshirt_cafe_graffiti Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en rouge, noir ou blanc.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: cafegraffiti.net
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900

Publicités

Notoriété des journalistes, le congrès de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) et Carole Beaulieu de L’actualité

Notoriété des journalistes, le congrès de la Fédération professionnelles des journalistes du Québec (FPJQ) et Carole Beaulieu de L’actualité

Je termine le congrès de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ). Un congrès que j’affectionne tout particulièrement. D’une part, pour la participation des journalistes. À guichet fermé, 720 journalistes de partout à travers le Québec se sont inscrits. Des journalistes représentant autant les grands médias que les plus humbles. Des journalistes d’expérience pouvant participer à des débats de fonds et plusieurs étudiants en journalisme qui veulent faire leur place.

D’autre part, la qualité et la diversité des ateliers présentés. Variés et sachant répondre aux différents besoins du milieu journalistique et des représentants.

Finalement, la capacité des journalistes à se questionner sur la pratique journalistique. Humblement, avec une grande ouverture, j’ai pu entendre des journalistes parler du manque de temps qu’on leur donne pour faire des articles mieux étoffés, des pressions des patrons de médias pour vendre de la copie, les difficultés entre le texte, le titre et les photos qui vont l’habiller… Des journalistes qui voudraient faire mieux et plus, remplis de bonne volonté, mais souvent en manque de moyens. Des journalistes ouverts à discuter de nos différences et prêts à faire des changements dans leurs pratiques. Au-delà des journalistes, j’ai rencontré des êtres humains passionnés par leur travail.

La notoriété des journalistes dans le grand public n’est pas dans sa meilleure forme. C’est vrai qu’il y a eu quelques dérapages. C’est vrai que certains médias dérapent plus souvent que d’autres. Mais si le public avait pu voir et entendre tout ce qui s’est dit pendant ce congrès, je suis convaincu que le public aurait été touché et que cela aurait changé beaucoup de perceptions.

En 2006, j’avais souligné l’implication et le travail journalistique de Mme Anne Panasuk. Pour le public, son travail était visible et apprécié. Pour 2007, je voudrais souligner l’excellent travail de Mme Carole Beaulieu, rédactrice en chef de L’actualité. Le public peut la reconnaître pour son éditorial, des textes dans son magazine ou encore pour son rôle de rédactrice en chef.

Mais ce que le public ne sait pas et que je voudrais souligner ici est l’implication de Mme Beaulieu lors d’ateliers et de conférences auprès de jeunes journalistes, son ouverture d’esprit à aider et soutenir tout journaliste qui lui demande son aide, sa capacité de nommer  et de montrer clairement les manquements aux règles d’éthique journalistiques. Mme Beaulieu est un excellent exemple de rigueur journalistique.

Quand Mme Beaulieu prend la parole devant les journalistes, et elle l’a encore bien démontré au congrès 2007 des journalistes, ceux-ci écoutent.

Bonne continuité, Mme Beaulieu dans votre implication et dans votre travail auprès du milieu journalistique. C’est l’ensemble des lecteurs et des téléspectateurs de tous les médias qui bénéficient de votre travail.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-l-queb CD de musique Soul, R n B., Hip Hop. Rappeur et rap music de Bu The Knowledgist, L’Queb, HD, Marilyn, Ol1KU. 9,95$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

24 Heures, Radio-Canada et le conseil de presse

24 heures, Radio-Canada et le conseil de presse

Dossier Graffiti.

Lorsque Marcel Tremblay, au nom de la Ville de Montréal, a demandé au gouvernement du Québec d’interdire la vente de canettes aérosols aux jeunes de moins de 18 ans, j’ai été demandé en entrevue par la radio de Radio-Canada pour une entrevue. On m’a demandé de trouver un graffiteur qui accepterait de donner son opinion. À toutes les semaines depuis près de 15 ans, journalistes et recherchistes m’appellent ainsi pour des contacts ou des entrevues. C’est avec plaisir que je tente de coopérer du mieux possible à ces demandes qui, parfois, sont exigentes et demandent beaucoup de temps.

La radio de Radio-Canada met en ligne l’entrevue le 8 août. Le 9 août, le 24 Heures à Montréal met en ligne un article signé par Jean-Claude Grenier. Le 11 août, le Tour d’y voir à Trois-Rivières publie un article signé par France R-Lemelin. Ces articles reprennent mot à mot, l’entrevue que le graffiteur et moi avions donné à Radio-Canada.

Cinq points me dérange.

  1. S’approprier l’entrevue d’un autre média.
  2. Prendre des références d’un autre média sans en nommer la source.
  3. Laisser sous-entendre, en me citant, que ces gens m’ont passé en entrevue.
  4. Ramener l’information provenant d’un autre média sans avoir un traitement additionnel de l’information, aucun angle nouveau, rien.
  5. Finalement, le 24 Heures a poussé l’audace à dire que le graffiteur en question était bien connu et venait du centre-ville. Pure fabulation, on parle ici d’un jeune graffiteur du sud-ouest de la ville et qui n’est pas encore reconnu.

Je n’ai pas eu d’autres choix que de déposer une plainte au Conseil de presse. Cette paresse journalistique, ce manque d’éthique et de rigueur se doit d’être dénoncé. C’est toute la crédibilité journalistique qui en dépend. Je vous tiendrais au courant de la position du Conseil de presse dans cet événement.

Autres textes sur le Graffiti:

Arpi: Muraliste et designer d’intérieur

Inauguration de la fresque de Fluke avec RFF

Vidéo murale graffiti pour l’agence de communication ID3 (idées aux Cubes)

Murale graffiti, animation de foule, peinture en direct, T-shirt

Mural de Michael Jackson au Festival de Jazz avec les graffiteurs Fluke et Omen

Mural graffiti en direct par Fluke

Fluke pour Oxygen

Video clip graffiti hiphop et breakdance gratuit

Projet graffiti pour Oakley

Graffiti calligraphie El Seed

Le mural Jean Talon

Rencontre avec Nawlz: Graffeur du monde

Breakdance, hip hop, rap, graffiti: présentation des artistes

Textes sur les médias.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Témoignage sur l’implication bénévole

benevolat-benevole-implication-jeune La récompense – Regard sur des gens de cœur
Documentaire sur l’implication bénévole.
-Découvrir sa communauté, donner un sens à sa vie…
-Briser son isolement et celui d’autrui.
-Découvrir de nouveaux amis.
-Prendre part à la vie sociale et de quartier.
-Une source de contact et d’échange.
-L’acquisition de nouvelles connaissances.
-Une occasion d’expérimenter et mieux se connaître.
S’impliqer c’est trippant et ça mérite d’être vécu. 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Jean Lapointe, Loto-Québec et la démocratie

Jean Lapointe, Loto-Québec et la démocratie

Raymond Viger Dossiers:  Gambling et jeu compulsifLoto-QuébecCasino

Un sondage nous apprenait que 68% de la population est favorable au projet du Sénateur Jean Lapointe qui veut restreindre l’accessibilité des machines de Loto-Québec. Plusieurs journalistes ont rejoint le combat que porte le Journal de la Rue depuis plus de 10 ans contre les stratégies de mise en marché de Loto-Québec et dénoncent les méthodes employées.

Le gouvernement attend quoi maintenant pour passer à l’action? Doit-on passer par la révolution et renverser le gouvernement pour que la démocratie soit respecter? Lorsqu’un gouvernement n’est pas à l’écoute de son peuple, c’est une forme de violence envers la démocratie. Et la violence attire la violence.

Ne vous méprenez pas. Je suis un homme non-violent. Je ne veux pas prôner la violence sociale envers Loto-Québec et les mandats que cette Société d’État reçoit du gouvernement. Je ne fais qu’exprimer un constat. Une peur des conséquences du manque d’écoute de notre gouvernement envers son peuple. On ne peut blesser un peuple sans limite sans qu’il y ait des conséquences.

 

Autres textes sur Gambling et jeu compulsif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

 

PUBLICITÉ

 

Gambling et Jeu compulsif

 

La réalité sur les jeux de hasard, un outil de discussion pour les jeunes

 

gambling-jeu-compulsif-gambler-joueur-pathologique-poker-casinoDVD Gambling. 20$ + 5$ (taxes et frais de transport)

 

DVD de sensibilisation rassemblant témoignages et interventions de Biz, de Loco Locass, de l’ancienne croupière Éléonore Mainguy, du joueur devenu paraplégique Did Bélizaire et de plusieurs joueurs compulsifs. Le moyen idéal de s’éveiller aux conséquences de la dépendance au jeu.

 

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009.

 

Par Internet: http://www.editionstnt.com/videos.html

 

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc, H1V 1X4.

 

Stephen Harper, les journalistes et la transparence

Stephen Harper, les journalistes et la transparence

Stephen Harper s’amuse à cacher aux journalistes ses ministres. La directrice des communications du cabinet du premier ministre, Sandra Bucklet, a dit: « Les ministres seront disponibles (aux journalistes) quand ils seront à l’aise avec leurs dossiers. »

Je suis encore une fois obligé de me questionner quand j’entends une telle affirmation. Si un ministre n’est pas à l’aise avec son dossier, comment fait-il pour prendre des décisions en chambre, faire des propositions et tenter de diriger un pays?

Par déformation (j’ai fait 5 ans dans l’aviation), imaginez-vous que l’hôtesse de l’air vous dit que le pilote va vous parler que lorsqu’il sera à l’aise pour piloter son avion. Pas très rassurant pour faire le vol!

Autres textes sur Politique

Résultats élections fédérales 2011

Est-ce que notre système politique met en danger la démocratie?

Stephen Harper et l’homosexualité

Lutte à la drogue: les Conservateurs contre la science

Québec solidaire, Amir Khadir, Françoise David et le salaire minimum à 16$

Les gais peuvent-ils prendre le pouvoir?

Le poids du Québec dans le Canada

Vie sociale et politique

Stephen Harper et l’avortement

Stephen Harper et le social, 2 mondes étrangers

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

funbusy-poesie-urbaine-recueil-textesChantal Lee a vécu la violence physique, les abus sexuels et l’enfer de la drogue, mais elle en a triomphé. Malgré la maladie qui l’afflige, elle partage par sa poésie son amour de la vie et son optimisme à toute épreuve. Un livre rayonnant, à l’image de son auteure.

Le livre est disponible au coût de 10,00$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :