Sophie Lapierre en première au Bistro le Ste-Cath

Le Ste Cath, restaurant socialement engagé

Sophie Lapierre spectacle gratuit

Raymond Viger Dossiers Le Ste-CathRestaurant

Sophie Lapierre Jazz spectacle musiqueDepuis sa découverte à l’émission de Ralf Lockwood sur la chaîne CFCF 12 il y a plus de vingt ans, Sophie LAPIERRE a pratiqué tous les genres, connu tous les publics, chanté sous tous les horizons, de Montréal à Séoul en passant par Cuba.

En parallèle de ses engagements publics, elle présente son vaste répertoire lors de concerts corporatifs et de réceptions privées. Elle enseigne aussi le chant, mettant l’accent sur le rapport intime entre le corps et la voix et intégrant à sa technique sa longue pratique du yoga.

Sophie Lapierre spectacle jazz festivalDès l’adolescence, avec les Découvertes Jean Simon, Sophie fait l’école buissonnière dans les bars et les cabarets populaires de Montréal, tout en suivant des cours privés de chant, de solfège et de piano avec Aline Dansereau. Elle donne alors ses premiers récitals.

En début de vingtaine, elle est la préférée de Talent Search et participe au programme pendant six mois, interprétant de grands succès américains. À la même époque, elle est engagée comme cocktail singer au restaurant Le Bijou.

D’abord chanteuse pop et choriste, Sophie participe en 1985 à plusieurs enregistrements de singles à succès de la compagnie de disques Paroles et Musique de Jean Robitaille et accompagne des groupes populaires en tournée au Canada, dont le tandem de gospel Mary Mary.

Les deux années qui suivent sont très actives à la télévision où elle figure au générique habituel d’émissions à fortes cotes d’écoute, dont Le Train de 5 heures (Jacques Boulanger), Station Soleil (Jean-Pierre Ferland), Montréal en direct (Pierre Marcotte), Ad Lib (Jean-Pierre Coallier), Beau et Chaud (Normand Brathwaite) et les Démons du Midi.

Sophie Lapierre festival international jazz musique spectacleSophie a prêté sa voix à de nombreux refrains populaires de publicités diffusées à l’échelle nationale (IKEA, Monnaie nationale du Canada, Coca-Cola) et pris part à des célébrations officielles (Jeux d’hiver de Calgary en 1988). Les agences de publicité (Cossette et BCP entre autres) l’emploient fréquemment.

En 1990 et 1991, elle fait partie de la distribution bilingue de la production canadienne de la dramatique musicale Les Misérables, où elle joue en doublure régulière du rôle de Fantine.

En 1992, elle se produit sur les scènes de jazz de Montréal et sera engagée par le Bernard Primeau Jazz Band. Ces années sont aussi celles des cabarets flottants sur les mers du monde où elle gagne en popularité sur les croisières internationales des compagnies Regency Line, Princess Cruise Line et Sun Cruise. Cette ouverture sur le monde se traduit, en 1996, par un engagement exclusif de plusieurs mois au prestigieux Shilla Hotel de Séoul, en Corée du Sud.

Sophie Lapierre spectacle jazz festival musiqueDe retour en Amérique, Sophie s’impose une discipline rigoureuse de perfectionnement avec les grandes dames du jazz que sont Ranee Lee et Jackie Presty. Elle s’est produite au Festival international de Jazz en 1997 et 1998, puis au Casino de Montréal, et elle prend part régulièrement à des jazz sessions dans les régions de New York et de Montréal.

Sophie a récemment accompagné la légende canadienne du jazz, Vic Vogel, dans le cadre d’une mission musicale à Cuba où elle a partagé la scène avec les chanteurs cubains Alfredo ‘Chiquitin’ Morales, Gaston Allen et Tony Perez lors d’un concert de solidarité intitulé « Musicians for Doctors ». Elle donne également des cours de chant intégrant des postures de yoga au centre Lululemon Athletica, faisant ainsi profiter le public de ses nombreuses années d’expérience dans l’enseignement du chant.

Sa présence en scène, sa voix unique et ses choix musicaux la consacrent comme une artiste du jazz originale, une valeur sûre du patrimoine musical canadien. L’ensemble de son cheminement professionnel témoigne de son engagement indéfectible envers la musique, mais surtout la voix, comme véhicule d’expression et d’exploration personnel et collectif.

Réservations: (514) 223-8116.

Bistro le Ste-Cath
4264 Ste-Catherine est, Montréal (une rue à l’est de PIE-IX)
(514) 223-8116
http://www.le-ste-cath.com
bistro@le-ste-cath.com

Pour ne pas manquer les nouveautés, inscrivez-vous à notre info-lettre sur le site http://www.le-ste-cath.com.

Merci d’inviter Le Ste-Cath parmi vos amis Facebook: Bistro le Ste-Cath.

La programmation 2015 est affichée sur le site du bistro.

Bistro le Ste-Cath

bistro restaurant où manger bonne bouffe est montréal souper spectacle bistronomiqueUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein coeur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com.

Paris, Belle Époque mais pour qui?

Musée de la civilisation à Québec

Paris 1889-1914: la Belle Époque, mais pour qui ?

Si vous passez par Québec ou que vous y habitez, vous pourriez être intéressés par l’exposition « Paris en scène 1889-1914 », présentée au Musée de la civilisation jusqu’au 23 février 2014. Vous y retrouverez le Paris fin 19e et début 20e siècles, par delà les clichés du Moulin Rouge, des Folies-Bergère et des bourgeois qui allaient y faire la fête.

débats société réflexions sociales communautaire citoyen

Normand Charest – chronique Valeurs de société – dossiers SociétéCulture

L’occasion nous est donnée, cette fois, de regarder cette « Belle Époque » sous l’angle des classes populaires qui gagnaient chichement leur vie dans les cirques, les foires et même dans la prostitution.

On pense au roman à caractère social Les Misérables (1862) de Victor Hugo, un auteur immensément populaire, à cette époque. Un million de personnes assistèrent à son cortège funèbre en 1885.

Misère et divertissement

Famille_d_acrobate_avec_singe picasso art cultureLe cirque tel qu’on le connaît naît à cette époque, mais il ne fait que poursuivre la tradition des saltimbanques pauvres qui s’exhibaient pour presque rien, de l’enfance à la vieillesse. Toulouse-Lautrec, Picasso, Chagall, Rouault et bien d’autres peintres se sont inspirés des cirques et de la vie triste des saltimbanques.

Durant cette période, on trouvait quatre cirques permanents à Paris. Ils étaient populaires à cause de leur prix réduit, mais ces bas prix reposaient sur la misère des employés. Même chose pour les foires itinérantes, tout aussi misérables avec ses femmes à barbe, siamois, nains, géants et autres attractions humaines. C’est dans ces foires qu’on a montré les premières « vues animées » et les bouts de film des frères Lumière au nom prédestiné.

Art populaire

Grâce à l’évolution des techniques d’imprimerie, il devient moins coûteux d’imprimer en couleur et les affiches publicitaires envahissent les rues. Elles sont l’œuvre de peintres, comme Toulouse-Lautrec. Tout en étant commerciales, elles représentent en même temps une nouvelle forme d’art populaire très apprécié.

Le progrès ?

Depuis Napoléon, Paris a été rénovée. Les rues moyenâgeuses, qui servirent longtemps d’égouts à ciel ouvert, sont percées par de larges et clairs boulevards bordés d’arbres. La population grandissante augmente les risques d’épidémies. Mais grâce à de nouveaux aménagements, l’hygiène s’améliore. C’est aussi l’ère des expositions universelles, comme celle de 1889, pour laquelle on a construit la tour Eiffel.

Parmi les nouveautés, la bicyclette est adoptée par le peuple, tandis qu’on commence aussi à produire des tricycles à moteur (des Dion-Bouton) ainsi que des voitures automobiles (des Renault) et que l’on construit le premier Métropolitain, souterrain et électrique.

C’est le progrès, on semble riche, mais d’où vient toute cette richesse ? L’Europe la puise dans les ressources de ses colonies, situées aux quatre coins du monde. D’un côté, la beauté fascinante du progrès, accessible en premier lieu aux riches. Mais de l’autre côté se cache une réalité moins reluisante : celle du travail dangereux et abrutissant dans les nouvelles usines, celle de tous les petits métiers comme ceux du cirque, ainsi que l’exploitation des colonies.

Le plus beau défi

picasso-periode-bleue art cultureDe nos jours, on a un peu perdu de notre naïveté, devant le progrès et la consommation illimitée des ressources naturelles. On y voit plus clair, en général. Ce n’est plus le magasin de jouets. Mais est-ce vraiment le cas ? Ou choisit-on plutôt de se fermer les yeux devant des problèmes apparemment insurmontables, qui nous démoralisent ? Que de mauvaises nouvelles partout, cela use l’enthousiasme. Or, le plus beau défi, en ce moment, le plus courageux, est de garder l’espoir malgré tout, et d’œuvrer pas à pas à l’amélioration de nos sociétés. Et pas seulement du côté matériel, puisque sans culture et sans véritable vie intérieure, tout n’est que superficialité.

Musée de la civilisation
85, rue Dalhousie
Québec (Québec) G1K 8R2

  • Illustrations : deux tableaux de Picasso qui ne font pas partie de l’exposition, mais qui représentent des saltimbanques.

Autres textes sur Culture

Carte anniversaire, poster, T-Shirt avec impression d’artistes

publicité boutique t-shirts cartes voeux carte anniversaireUne boutique virtuelle toute en couleur pour des produits artistiques originaux.

Une façon originale de soutenir de jeunes artistes dans leur cheminement artistique.

Que ce soit pour une carte anniversaire ou un T-Shirt personnalisé, un CD de musique ou un livre, la boutique des Éditions TNT mérite de faire un détour.

Merci d’encourager les artistes et le Café-Graffiti.

www.editionstnt.com (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009.cafegraffiti@cafegraffiti.net

Autres artistes de la boutique des Éditions TNT:

%d blogueurs aiment cette page :