La police de Laval et le Lordia; laxisme et manque de couille!

Une deuxième vague de coronavirus est en cour. Que cela ne tienne, on boit, on danse, on se fait des accolades au restaurant Lordia de Laval. La police passe mais ne fait rien!!!

Merci au Journal de Montréal d’avoir fait enquête et démontrer le laxisme de la police de Laval.

Photo Journal de Montréal

Raymond Viger | Dossiers Coronavirus

La série d’effraction de cette soirée est assez grande. Des tables qui ne sont pas distantes de 2 mètres. Aucune protection telle que des plexiglass entre les tables. Des clients qui se promènent sans masques. De la danse. Servir de l’alcool après les heures permis…

Je ne peut que vous partager un fantasme. Si j’étais responsable de la douzaine de policiers présents à ce restaurant, j’aurais tout simplement fait vider la place pour la soirée. Vous reviendrez demain si le propriétaire du restaurant réussi à avoir le contrôle.

C’est possiblement une leçon pire qu’une amende. Perdre la face devant ses clients. Ce n’est que ce que méritait ce restaurant avec le nombre d’effractions commises. Et en tant que policier, quand tu vois comment cette soirée a dégénéré, non seulement tu le fermes pour la soirée mais en plus tu reviens le lendemain pour t’assurer que la situation est sous contrôle.

En étant ferme avec les irréductibles, ça lance un signal fort à toute une série de petits délinquants qui vont se tenir à carreau.

C’est une question de justice. Pourquoi un compétiteur respectueux des lois perd de l’argent pendant qu’un délinquant fait un bon profit?

C’est aussi une question de sécurité sociale. Pourquoi laisse-t-on un tel délinquant mettre à risque la population et d’avoir un lieu d’éclosion du coronavirus?

Les policiers ont passé. Les policiers ont vu. Les policiers sont repartis…

Autres textes sur le Coronavirus

Autres textes sur Santé

L’amour en 3 dimensions

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle

La relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$. Une co-écriture avec le journaliste Colin McGregor a permis de présenter une version anglophone LOVE in 3D.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet:Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

%d blogueurs aiment cette page :