The Social Eyes: magazine de prévention et sensibilisation

Le magazine social en anglais

Delphine Caubet | Dossiers Médias et publicitéCommunautaire

En 2015, Reflet de Société aura un petit frère. Âgé de 23 ans, notre magazine voit maintenant apparaître son pendant anglophone: The Social Eyes. Vécu, témoignages et espoir seront toujours au rendez-vous.

En tant que fidèles langlais magazine prévention sensibilisationecteurs de Reflet de Société, vous le connaissez et vous l’avez lu: Colin McGregor, notre chroniqueur anglophone incarcéré à la prison de Cowansville.

Depuis plusieurs années, il nous livre des témoignages poignants, comiques et philosophiques sur l’univers carcéral. Il est devenu le traducteur des livres d’intervention et de prévention de Raymond Viger, puis un auteur que nous avons publié aux Éditions TNT.

Maintenant, vous allez apprendre à le connaitre en tant que rédacteur en chef du magazine de prévention et de sensibilisation The Social Eyes.

Contenu

La question était dans l’esprit des hautes instances de l’organisme depuis des années: pourquoi ne pas rejoindre le lectorat anglophone?

Après tout, les problèmes sociaux n’ont pas de barrières linguistiques. L’hémisphère gauche a rencontré l’hémisphère droit de l’organisme et ils sont arrivés à une conclusion: personne n’écrivait en anglais.

Colin en tant que journaliste et chroniqueur à Reflet de Société apparut comme le candidat le plus apte à prendre le poste de rédacteur en chef.

Pour ce nouveau magazine, et comme à travers ses chroniques, il veut transmettre un sentiment d’accueil, «car on est tous le produit de notre vécu.»

Tels les aumôniers qu’il rencontre à Cowansville, il veut donner un message de tolérance et de compréhension des autres. Toujours avec une touche de philosophie et d’humour.

Ligne éditoriale

«Be the best person you can be.» Si tu es un concierge, prend ton travail à cœur et soit le meilleur des concierges. Et n’aie jamais honte de qui tu es. Telle sera la ligne éditoriale de ce futur magazine.

Parmi les sujets qui tiennent à cœur et qui seront abordés: la violence conjugale, l’exclusion sociale, la maladie mentale, les dépendances, la pauvreté… mais toujours avec une touche d’espoir, précise le nouveau rédacteur en chef.

Écriture

Reflet de Société a acquis ses lettres de noblesse en matière de contenu journalistique. En tant que lecteur, vous étiez peut-être là lorsque nous avons gagné nos prix. Notamment avec Jean-Pierre Bellemare, autre chroniqueur (et ancien détenu) qui décrivait l’univers carcéral avec une réalité criante et bouleversante.

Des chroniques saluées par la communauté journalistique elle-même, notamment lors du grand prix des éditeurs de magazines en 2008.

Ce nouveau magazine offrira cette même qualité au lectorat anglophone. Même s’il est difficile de généraliser, Colin McGregor explique que la population anglophone à une vision plus sarcastique et plus dure des choses. Il veut apporter au milieu anglophone l’émotivité de la partie francophone. Toujours dans l’optique de s’ouvrir aux autres et d’aider son prochain.

The Social Eyes sera disponible par abonnement à partir de 2015.

Qui est Colin McGregor?

Colin a travaillé comme journaliste dans divers médias à travers le pays. Il a notamment collaboré avec le Halifax Daily News, Montreal Daily News, le Financial Post  et a été rédacteur en chef du Montreal Downtowner.

Parmi ses célèbres articles, il y eut celui dénonçant l’inconstitutionnalité de la loi anti-prostitution de Nouvelle-Écosse en 1986 et qui amena le gouvernement à faire marche arrière.

Ou encore en Nouvelle-Écosse, l’utilisation répétée des mêmes cercueils par les services funéraires; scoop qui le propulsa sur la scène nationale des journalistes canadiens.

Aujourd’hui, il est chroniqueur à Reflet de Société, critique littéraire à l’Anglican Montreal, traducteur et auteur aux Éditions TNT.

Comme il le dit, l’écriture est dans son sang et il le prouve quotidiennement.

Autres textes sur Média

Liberté… Un sourire intérieurlivre liberté poésie recueil sourire intérieur

Un livre de poésie de 128 pages. Liberté politique, liberté journalistique, liberté émotionnelle…

Toutes les couleurs de la liberté, individuelle et collective. Une belle suite pour mon premier livre de poésie, Après la pluie… Le beau temps.

Parce qu’après la crise… on peut trouver la liberté… sa liberté.

Liberté… Un sourire intérieur. Une façon de souligner les 5 000 exemplaires vendus du premier livre Après la pluie… Le beau temps. Même prix que le premier livre publié en 1992 avec le même nombre de pages et écrit avec le même amour: 9,95$.croissance personnelle développement personnel cheminement guide recueil

Après la pluie… Le beau temps

Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Au coût de 9,95$ chacun de ces livres sont disponibles par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :