Des éoliennes fabriqués en Europe

Des éoliennes fabriqués en Europe

Pendant que nous amorçons un débat sur la nationalisation du vent au Québec, de mon côté, je me pose une question un peu plus terre-à-terre. Une question d’économie et de création d’emplois. Possiblement pas important dans le débat qui soulève tout le monde.

Le Québec vient de découvrir le potentiel des éoliennes. Commence à être temps. Je me souviens qu’on en parlait déjà au début des années 70. Avec le nombre d’éoliennes que nous aurons à installer dans les prochaines années, comment se fait-il que nous nous contentons de les assembler? Comment se fait-il qu’elles sont fabriqués en Europe?

J’en suis scandalisé. Le vent a un potentiel intéressant. Mais il faudrait pour cela l’exploiter intelligemment. Peut-être que ça serait opportun que notre cher gouvernement crée des incitatifs pour que nous les fabriquer ici même.

C’est dans la création d’emploi qu’un richesse est doublement intéressante. Quand on voit partir Bombardier pour fabriquer ses avions au Mexique, on pourrait peut-être négocier un petit contrat pour la fabrication des éoliennes au Québec? Si on a les connaissances et la technologie pour construire des avions, des métros, des motoneiges… on devrait sûrement être capable de fabriquer nos éoliennes?

Puisque les éoliennes vont être installés en région, c’est aussi une belle occasion pour négocier que cette usine s’installe près de ces mêmes régions. Les agriculteurs vont collecter des dividendes pour prêter leur terrain, certains employés auront des contrats pour l’entretien et d’autres des emplois pour les fabriquer.

J’ai dû manquer quelques choses dans l’implantation de ces éoliennes. Faudrait qu’on m’explique.

Autres textes sur l’Environnement et commentaires du rédacteur sur l’Environnement.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. L’âme de l’ange. Jean-Simon Brisebois.

À chaque mort, une naissance. À chaque naissance, un combat! Recueil de pensées et de poésies influencé par le béton, la rue et son vécu urbain. De jour et de nuit, la vie continue, se transforme. À travers les ombres et pénombres, elle se colore de différentes nuances de gris.

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :