Une énergie propre… à partir de lisier odorant

Agriculture et énergie

Une énergie propre… à partir de lisier odorant

Quand la technologie peut aider à réparer les dégâts qu’elle a causés à l’environnement.

Normand Charest – Chronique Valeurs de société, dossier Environnement

L’élevage intensif du porc produit une énorme quantité de lisier malodorant. On s’en rend bien compte, lors de l’épandage de ce liquide sur les terres agricoles. En circulant sur les routes en été, cette puissante odeur nous contraint de fermer les fenêtres de la voiture. Ce que ne peuvent pas faire les cyclistes, les piétons et tous les habitants de ces régions. On les plaint.

Certes, on peut dire que ces déchets sont compostables et qu’ils peuvent enrichir les sols. C’est vrai en principe, et en plus petites quantités. Comme dans le cas du porc familial que l’on élevait dans nos familles autrefois.

Mais en trop grandes quantités, ces déchets peuvent causer des problèmes. À cause du surplus de phosphore et de leurs bactéries qui contaminent les cours d’eau et les eaux souterraines (la nappe phréatique). Ce qui peut vouloir dire la contamination de l’eau des puits.

Une solution écologique au lisier de porc

Une solution à ce problème pourrait être apportée par des chercheurs qui ont mis au point une « biopile » capable de produire de l’électricité à partir d’une bactérie contenue dans le lisier de porc.

La chose peut sembler bien surréaliste, mais il s’agit pourtant d’une découverte réelle et fonctionnelle. Une réalité bien sympathique, qui change un peu notre façon habituelle de considérer la technologie.

En effet, depuis le 19e siècle, l’évolution technologique était trop souvent synonyme de pollution, de destruction de l’environnement et, par le fait même, de notre qualité de vie. La vie dans nos villes grises nous a fait rêver à un passé en partie illusoire. Et à un retour aux sources, aux outils simples de nos ancêtres qui ne fonctionnaient pas au pétrole.

Dans les années 1950, beaucoup de citadins se construisaient des chalets dans la forêt, de préférence près d’un lac, pour y revenir à la vie simple, à l’eau du puits pompée à la main et au feu de bois. Du moins, durant leurs vacances.

Combattre le feu par le feu

Mais comme l’on doit parfois combattre le feu par le feu, la technologie d’aujourd’hui et de demain pourrait aussi corriger les lacunes d’une technologie plus ancienne. C’est ce qui arrive avec cette découverte d’une « biopile » fonctionnant à partir de lisier de porc. Transformer un déchet encombrant en énergie utile, cela mérite notre considération. Il s’agit d’une technologie prometteuse dont nous allons suivre l’évolution.

Les exemples de cas où la technologie peut aider à réparer les dégâts qu’elle a causés à l’environnement, plutôt que de lui nuire encore plus, sont encourageants. Comme lorsque l’on cultive biologiquement des légumes en serre, sur le toit des édifices des villes où ils seront consommés. Plutôt que de faire venir ces légumes de loin par les routes, à grands frais de pétrole. On se réjouit de ces découvertes, qui offrent dès maintenant de l’espoir pour l’avenir.

Références

Autres textes Environnement

Abonnement au magazine Reflet de Société

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Publicités

Twitter: nouvelle vision d’une nouvelle technologie

Twitter: nouvelle vision d’une nouvelle technologie

Raymond Viger             Dossier Internet.

Un magazine, des sites Internet et des blogues. Je croyais bien que mon incursion dans le monde des technologies se limiteraient à ces facettes de la blogosphère.

Dominic Desmarais, un de nos journalistes me tort un bras pour que j’ouvre un compte Face Book. « Au pire, tu commences à former ta communauté et si jamais tu décides d’embarquer pour de bon, tu auras déjà du monde autour de toi, me dit Dominic d’un ton rassurant ».

Facebook

Bon OK. Je crée un Facebook.  Pas trop sûr de comment ça marche. Valérie Carrier, stagiaire en journalisme du Cégep de Jonquière mentionne maintenant qu’on devrait créer un groupe pour le Journal de la Rue, le Café-Graffiti et Reflet de Société. Et voilà, c’est fait.

J’espérais que mon incursion dans les nouvelles technologies arrêteraient là. Mais non. Voilà maintenant que je lis un billet de Renart L’Éveillé. Renart m’a convaincu que Twitter devient un outil qui devient un incontournable.

Twitter

Si vous pensez que je viens de vous annoncer que j’ai maintenant mon Twitter. Bîn non, pas encore. J’ai essayé. J’ai suivi les instructions. Première déception. En tentant d’enregistrer mon nom sur mon nouveau Twitter, je me fais dire que mon nom est déjà pris!!! J’espère que c’est un vrai Raymond Viger et que ce n’est pas quelqu’un qui voulait me jouer un tour.

Malgré cette déception de ne plus avoir accès à mon nom, j’essaye de télécharger les dossiers demandés. Deuxième déception. Mon ordinateur n’a pas les mêmes barres d’outils, je ne comprends plus ce qu’il se passe sur mon ordinateur.

J’avais l’intention d’avoir un Twitter. Pour l’instant, je n’ai que des bogs sur mon ordinateur.

Je vous reviendrais sous peu quand j’aurais trouvé le comment-y-faut-faire! Je risque d’avoir à demander de l’aide, encore une fois.

PS 25 avril 2009 Suite de mon histoire avec Twitter

PUBLICITÉ

show_imageQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :