Ian Lafrenière, arrestation de Jennifer Pawluck et incitation à la violence des médias

Un graffiti incitant à la violence

Une photo sur Facebook

Diffuser une incitation à la violence est tout aussi complice que l’artiste qui l’a fait. Et les médias n’échappent pas à la règle!

Raymond Viger Dossier Criminalité, Média, Journal de Montréal,  La Presse

Jennifer Pawluck, 20 ans, est arrêtée suite à la publication sur sa page Facebook de la photo d’une affiche collé sur un mur représentant Ian Lafrenière avec une balle dans la tête.

Jennifer Pawluck n’est pas l’artiste qui a fait cette illustration ou qui l’aurait collé sur le mur.

Peut-on parler de liberté d’expression?  Est-ce illégal de diffuser des images pouvant inciter à la violence? Qui sont les responsables?

La liberté d’expression

Les artistes doivent se positionner, être engagés, questionner, remettre en question… Pour se faire, ils doivent aussi le faire avec créativité et imagination. Avec des images qui peuvent faire réfléchir. Des images qui portent le message. Des images qui rejoignent le public.

Est-ce que l’artiste a réussi à gagner son public ou si majoritairement les gens ont décroché et n’ont pas pu soutenir cette invitation à la violence?

La violence attire la violence

En tant qu’organisme communautaire, nous sommes contre toute forme de violence. Nous ne pouvons pas endosser une telle diffusion d’une image qui pourrait être mal interprêtée par une personne fragile, vulnérable ou psychiatrisée.

La violence attire la violence. Nous ne pouvons pas accepter la brutalité policière. Nous ne pouvons pas plus accepter les menaces ou les provocations que des manifestants pourraient faire envers la police ou les autorités. Toute forme de violence est à proscrire.

3% à 5% des policiers sont inutilement brusques envers les citoyens. Leur violence et leur comportement méritent un congédiement pur et simple.

3% à 5% des manifestants provoquent et menacent inutilement les policiers. Ce comportement mérite une arrestation pure et simple.

La violence et les médias

Jennifer Pawluck est arrêtée et serait coupable d’incitation à la violence parce qu’elle a mis sur sa page Facebook cette photo de Ian Lafrenière avec une balle dans la tête. Combien de petits amis Facebook cette Jennifer Pawluck avait? Sûrement beaucoup moins que la visibilité que le Journal de Montréal, La Presse, Radio-Canada et autres médias ont fourni en diffusant cette même image.

Si Jennifer Pawluck a été arrêtée pour avoir diffusé cette image, pourquoi le Journal de Montréal, La Presse, Radio-Canada et les autres médias ne l’ont-il pas été?

Parce que ces médias ont le mandat de couvrir l’actualité! Ce n’est pas une raison pour présenter une image qui incite à la violence. On dira qu’il faut bien illustrer les actualités. C’est sûr. On peut en parler, en discuter… Mais on n’est pas obligé de le faire en diffusant du matériel illégal et immoral. On peut passer en entrevue différents intervenants. On peut même présenter comment d’autres artistes ont représenté les abus de la police d’une façon originale et intéressante. Au lieu de donner une visibilité à un artiste qui prône la violence, pourquoi ne pas reconnaître des artistes qui ont la même opinion mais qui le font dans la non violence et le respect.

Si en tant que média si je veux illustrer un sujet tel que la pédophilie, je ne suis pas obligé de montrer un jeune de 8 ans se faire agresser par une personne âgée!

Et si demain matin nous retrouvions Ian Lafrenière tué d’une balle dans le front, qui en portera le blâme? L’artiste qui a fait cette illustration? Jennifer Pawluck? Les médias?…

Autres textes sur Médias

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Publicités

Une crevaison, 4 policiers et 3 auto-patrouilles

Beaucoup de mains dans les poches

Sûreté du Québec et les crevaisons

Une auto-patrouille de la Sûreté du Québec fait une crevaison. Un inspecteur de la SQ arrive sur les lieux avec son véhicule. Ensuite le camion-remorque de la SQ! De quoi pouvait parler tous ces policiers pendant que le mécanicien de la SQ change le pneu?

Raymond Viger Dossier Conflit d’intérêt

Je n’ai pas de téléphone cellulaire. Encore moins de téléphone intelligent capable de prendre des photos. Ça aurait été une belle occasion d’en prendre une. Mais si j’avais eu mon cellulaire en main en conduisant mon véhicule, j’aurais eu le droit à une contravention.

Même sans photo, ce que j’ai vu méritait d’être partagé. Un fait insolite ou cocasse pour certains. Pour moi, question de me vider le coeur et d’éviter de garder cette image perpétuellement en tête.

Une auto-patrouille de la Sûreté du Québec, même avec deux policiers dans le véhicule, ne change pas le pneu quand ils ont une crevaison. Ils appellent le camion-remorque de la Sûreté pour qu’un mécanicien le fasse p0ur eux. Bon mettons. Trois hommes pour un pneu… Mais d’avoir en plus un inspecteur de la SQ qui est sur place pour vérifier le tout. Quatre hommes, 3 véhicules et une souris verte… oups! et une crevaison.

Ils sont bien payé dans la police. Peut-être parce que je travaille dans le communautaire et que je peine à payer le salaire minimum à plusieurs employés qui méritent un meilleur traitement. Peut-être parce que dans le communautaire on doit travailler fort avec peu de moyens.

Mais quand je vois le nombre de policiers que ça prend pour changer une crevaison, je me questionne sur l’utilisation de nos taxes.

Autres textes sur Conflit d’intérêt

Quand un homme accouche

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementRoman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.htmlPar la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Autres livres pouvant vous intéresser:

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Pierre-Hughes Boisvenu, le suicide et les prisonniers

Pierre-Hughes Boisvenu fait parler de lui… dans les prisons

Incitation au suicide ou peine de mort?

Je pensais qu’on avait tout dit sur Pierre-Hughes Boisvenu et la corde qu’il veut fournir aux prisonniers… jusqu’à ce que des prisonniers commencent à m’appeler.

Raymond Viger Dossiers Politique, Suicide, Prison

photos facebook pierre-hughes boisvenu peine de mort suicideJ’ai débuté un billet hier sur les propros du sénateur Pierre-Hughes Boisvenu qui veut fournir une corde aux prisonniers.

Quand j’écris un billet, j’aime bien m’assurer que j’amène un angle nouveau au sujet, surtout quand ils sont d’actualité. Quelques recherches rapides sur l’Internet pour me rendre compte que ce que j’avais à dire avait déjà été dit par plusieurs journalistes dans les principaux médias. J’ai donc effacé mon billet et tenté d’oublier l’histoire de Pierre-Hughes Boisvenu.

Stephen Harper et la peine de mort

Sauf qu’aujourd’hui, plusieurs personnes m’en ont parlé, rajoutant des éléments intéressants au débat. Un collègue se demandait si ces propos étaient dirigés en coulisse par Stephen Harper pour tester la volonté de la population pour revenir à la peine de mort. Une façon de mobiliser les gens pour que les citoyens demandent la peine de mort, forçant Stephen Harper à rouvrir ce dossier en se justifiant qu’il n’a pas le choix… le peuple le demande.

Ce qui me choque avec les propos de Pierre-Hughes Boisvenu est cette idée de faire par la bande ce que nous avons refusé de faire en tant société. Nous nous sommes opposé à la peine de mort. Pourquoi proposer le suicide comme moyen alternatif à la peine de mort.

Si Pierre-Hughes Boisvenu est d’accord avec la remise de la peine de mort, qu’il milite directement en ce sens. Mais qu’il ne vienne pas mêler le suicide et tout le travail de prévention que nous faisons dans ce débat.

Et la motivation de Pierre-Hughes Boisvenu m’attriste. Une raison économique dit-il. Pour sauver de l’argent. Difficile à croire venant de Pierre-Hughes Boisvenu.

Les sondages sur la peine de mort

Le déclencheur fatal qui me ramène devant mon ordinateur sont les sondages maisons de TVA. À la question: devrait-on rouvrir le débat sur la peine de mort? TVA Québec avec 3035 répondants donne comme résultats 64% en faveur. Les nouvelles de TVA nous présentaient un sondage avec 71% en faveur du rétablissement de la peine de mort.

La Presse reprend un sondage Angus-Reid publié en 2010 dont 62% des Canadiens et 69% des Québécois sont en faveur de la peine de mort. À noter qu’il n’y avait que 1000 répondants à travers le Canada avec une marge d’erreur de 6,1%.

Les sondages ont leurs limites. D’une part, quand survient un évènement dans l’actualité, cela vient influencer la réalité des sondages. D’autre part, les firmes de sondages tel que Crop et Léger et Léger, le disent eux-mêmes. Un sondage de 1000 personnes n’a aucune valeur s’il n’est pas repris régulièrement pour pouvoir s’assurer de leur validité.

Réactions de prisonniers sur les propos de Boisvenu

J’ai eu plusieurs téléphones de prisonniers incarcérés dans des prisons fédérales pour me dire que Pierre-Hughes Boisvenu est le sujet de l’heure dans les prisons. L’incitation au suicide étant criminel et passible d’emprisonnement, comment la cohabitation entre Pierre-Hughes Boisvenu et les prisonniers s’établirait si le sénateur se voyait imposer une peine de prison?

Des prisonniers comme Colin McGregor et Jean-Pierre Bellemare m’ont demandé de publier à nouveau plusieurs de leurs textes. Une façon indirecte de donner la parole aux premiers concernés: les prisonniers dans nos prisons.

Autres textes sur suicide

Autres textes sur Prison

Photos Facebook de Pierre-Hughes Bienvenu

Survivre, un organisme d’intervention et de veuille en prévention du suicide et en promotion de la Santé mentale. Pour faire un don. Reçu de charité pour vos impôts.

Merci de votre soutien.

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4260 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X6.

Maintenant disponible en anglais: Suicide Prevention Handbook.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

Sexisme à l’envers de Pauline Marois

Les femmes en politique

L’heure de la retraite pour Pauline Marois?

Hier soir, Pauline Marois est invitée à l’émission Franchement Martineau. Les nouvelles TVA présentent un extrait de l’entrevue. Nous n’y voyons que du sexisme à l’envers et des justifications d’une politicienne plus près de la retraite que de la victoire.

Raymond Viger Dossiers Politique, Pauline Marois, Médias

Après avoir écouté les Nouvelles de TVA, j’ai l’impression que Pauline Marois est sur la défensive et qu’elle fait du sexisme à l’envers.

  • Quand une femme est fatigué, on se demande si elle peut faire le travail, pour un homme, c’est qu’il a travaillé fort…
  • Quand une femme hausse la voix, elle est hystérique. Pour un homme c’est un leader qui est capable de diriger son équipe…

Une telle présentation ressemble à une perdante qui justifie ses échecs et qui met ça sur le dos du sexisme.

Avec ce billet, je me préparais à taper sur la tête de Pauline Marois pour son sexisme à l’envers en concluant que lorsqu’un politicien en est rendu à trouver ce genre de justifications c’est que sa carrière politique est terminée.

Je fais quelques recherches pour trouver la source de ces citations dans l’émission de Richard Martineau.

Responsabilité journalistique et éthique

Pauline Marois a été l’invitée de Richard Martineau à son émission Franchement Martineau. Une longue émission où Pauline Marois fait un bilan complet non seulement de la dernière année, mais un retour sur l’évolution du Parti Québécois depuis 1995.

Les citations de Pauline Marois, prises dans son entrevue globale, ne sont que quelques instants dans un bilan complet. Richard Martineau a fait un excellent travail très professionnel. Cependant, écouté aux Nouvelles de TVA, ces citations prises hors contexte, nous donnent l’impression que Pauline Marois fait du sexisme à l’envers et que toutes les difficultés du Parti Québécois proviennent de cette difficulté des femmes à gagner leur égalité.

Cela change la teneur de mon billet. Les Nouvelles, en nous présentant quelques petites citations prises hors contextes ont la capacité d’altérer le sens du message global tout en influençant beaucoup de gens. Les téléspectateurs des Nouvelles resteront avec l’image et les impressions que les quelques citations auront suscitées.

La question qui demeure: cette présentation de Pauline Marois aux Nouvelles de TVA est-elle une simple erreur ou une orientation partisane des Nouvelles de TVA?

Autres textes sur Politique et Médias

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

L’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé, le livre!

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écriture qu’il faut maîtriser sont expliquées dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

Graffiti liberté sur le Grand théâtre de Québec

Quand les agences de communication vandalisent le Grand théâtre de Québec

Un graffiti hors de prix?

Canoë nous apprend qu’un budget de 8 000$ a été investi pour faire ce graffiti!!! Pour ce prix-là, il y a beaucoup de red tape à payer aux agences de communication!

Raymond Viger Dossier Culture, Porte-folio, Murales, Graffiti, Publicité

graffiti-liberte-grand-theatre-quebecJe ne pouvais pas laisser passer cette information sans réagir. Première réaction: shit! 8 000$ pour un mot écrit en lettre carré sur un mur. Je comprends que le Grand Théâtre de Québec voulait choquer et déranger. Mais 8 000$ pour ça, je trouve ça cher en tabarouette!!!

murales biodome montreal muraliste graffitiLes artistes muralistes du Café-Graffiti sont des professionnels qui réalisent des murals à en couper le souffle. Peu importe le prix, j’aurais été gêné de leur proposer un tel contrat pour le peu d’habileté que cela demandait. Mais bon… qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour 8 000 piastres!!!

Peu importe le prix proposé, le Café-Graffiti aurait refusé ce contrat. Il y a un gros problème d’éthique ici. Les municipalités cherchent à mettre en prison les tagueurs qui font des graffiti illégaux. Quelle est la différence entre ce graffiti légal et un autre illégal? Comment les jeunes peuvent faire la différence entre ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas? Quand les municipalités réagissent aux tags illégaux en disant que c’est affreux et que cela fait peur aux citoyens, vont-ils réagir à cette publicité de mauvais goût?

Et que dire du commentaire de la direction du Grand théâtre de Québec, Martin Genest:

L’art, ce n’est pas obligé d’être beau, ce qui est important, c’est justement le message que ça envoie.

C’est bien « cute » comme position, mais quand un jeune tagger essaye de dire que ce qu’il fait est de l’art… On le sacre en prison sans autre sommation. Deux poids, deux mesures.

murale biodome de montréal muraliste graffitiJe regarde la qualité du travail de nos artistes, il va falloir que je triple les prix que nous facturons.

Je me permets de vous laisser quelques photos de murales de nos artistes et de leur talents. Je vous laisse aussi un lien vers leur porte-folio.

Pour rejoindre un artiste muraliste du Café-Graffiti: (514) 259-6900, www.cafegraffiti.net, cafegraffiti@cafegraffiti.net

Je voulais tellement vous montrer à quoi ressemblait un graffiti de 8 000$ que je n’ai pu m’empêcher d’emprunter la photo de l’Agence QMI et de leur photographe René Baillargeon dont je fais le lien vers leur billet.

Autres textes sur Publicité

Autres textes sur le Graffiti, Hip-hop

Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs!

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logoVotre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en bleu, rouge, noir ou blanc. Ou encore votre Sweat-shirt disponible en gris pour seulement 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/t-shirts.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Maison de transition et Centre jeunesse

Un prisonnier VS un jeune d’un Centre jeunesse

Un jeune a-t-il le droit au même soutien qu’un prisonnier?

Un prisonnier termine sa sentence. Il aura droit à une maison de transition avant d’entreprendre sa nouvelle vie. Qu’en est-il du jeune qui quitte à 18 ans un Centre jeunesse?

Raymond Viger Dossier Communautaire

centre-jeunesse-prison-dpj-systeme-carceral-prisonnier-penitencierOn dit souvent que le jeune qui atteint ses 18 ans se faire sortir du Centre jeunesse et qu’il est livré à lui-même. Tu es un adulte, et bien débrouille-toi maintenant.

J’accompagne un prisonnier qui termine sa sentence. Pour les 14 premiers mois de sa nouvelle vie, il est nourri et logé dans une maison de transition. Il reçoit 40$ par semaine pour ses petites dépenses. Il est suivi par un intervenant. Ce prisonnier n’a pas à stresser sur la recherche d’un emploi et de trouver l’argent nécessaire pour payer le loyer et sa bouffe. On le soutient dans la réappropriation d’une nouvelle vie. On lui donne la chance de pouvoir prendre le temps de se placer.

Qu’en est-il du jeune qui sort d’un Centre jeunesse? Pourquoi se sent-il abandonné par le système quand il atteint ses 18 ans? Est-ce qu’on demande à un jeune de 18 ans d’être un adulte accompli et prêt à affronter toutes ses responsabilités?

Un Centre jeunesse est la famille sociale d’un jeune. En tant que parent social, si notre jeune n’est pas prêt à être autonome à 100% dans sa nouvelle vie, doit-on le laisser seul ou avons-nous encore une responsabilité envers lui? Est-ce que toutes les familles mettent à la porte leurs jeunes pour qu’ils se débrouillent seul quand ils arrivent à 18 ans?

Autres textes sur Communautaire

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Abonnement au magazine Reflet de Société

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Affiche murale du Stade Olympique, Espace pour la vie

La murale Espace pour la vie au Stade Olympique

Présentation de l’affiche Espace pour la vie

Le planétarium quitte le Centre-ville pour rejoindre les installations Olympiques. Avec le Jardin Botanique, l’Insectarium et le Biodôme, le Planétarium forme une nouvelle entité, Espace pour la vie.

Raymond Viger Dossiers Porte-folio, Murales, Graffiti, Planétarium

Arpi, Dcae, Ènsu et Heresy, quatre artistes muralistes du Café-Graffiti se sont chargés de transformer la palissade de 350 pieds de long en une gigantesque murale.

En l’honneur de cette gigantesque murale, le Café-Graffiti présente maintenant dans son porte-folio une série de 5 affiches pour chacune des sections de cette murale. Je vous présente aujourd’hui la cinquième affiche réalisée par Ènsu. qui représente la première partie de la murale pour Espace pour la vie.

stade-olympique-mural-planetarium-espace-pour-la-viei

Pour rejoindre le Café-Graffiti (514) 259-6900. 

 

 

Autres textes sur le Planétarium

Autres textes sur le Graffiti

Porte-folio artistes graffiteurs muralistes

Galerie du Café-Graffiti

Affiches des contrats du Café-Graffiti

Pour rejoindre un artiste du Café-Graffiti: (514) 259-6900 cafegraffiti@cafegraffiti.net

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Carte anniversaire, poster, T-Shirt avec impression d’artistes

poster affiche flyer carte anniversaire cartes souhaits voeux affichage impression t-shirtUne boutique virtuelle toute en couleur pour des produits artistiques originaux. Une façon originale de soutenir de jeunes artistes dans leur cheminement artistique.

Que ce soit pour une carte anniversaire ou un T-Shirt personnalisé, un CD de musique ou un livre, la boutique des Éditions TNT mérite de faire un détour.

Merci d’encourager les artistes et le Café-Graffiti. www.editionstnt.com (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. cafegraffiti@cafegraffiti.net

%d blogueurs aiment cette page :