« Notre » gouvernement, une notion à définir

Définir le mandat du gouvernement

Conflit d’intérêt en politique

Raymond Viger Dossie Politique

pour-qui-voter-comment-voter-election-2014-elections-provincialesCombien de fois avons-nous entendu le gouvernement précédent, notre gouvernement, l’autre gouvernement…?

Les politiciens semblent avoir oublié la base de la démocratie. Le gouvernement est un ensemble de personnes de différentes allégeances politique qui, ensemble, doivent mener à terme un mandat de gestion politique pour le bien-être de ses citoyens.

Déresponsabilisation politique

Quand un politicien chiale et dit que le gouvernement précédent a fait des erreurs et qu’il faisait parti de l’opposition, il faisait parti de ce gouvernement et il est tout autant responsable que le parti au pouvoir.

Il faudrait arrêter de se déresponsabiliser et toujours essayer de prouver que « l’autre » a fait des erreurs, on paye pour les erreurs des « autres »…

Le système politique est non seulement à être repensé, mais les changements doivent se faire au plus vite. Parce que les campagnes de salissage et le niaisage politique ne s’arrêteront pas là. Il va s’amplifier d’une élection à l’autre pour devenir de plus en plus ridicule.

Nous avons besoin d’un gouvernement qui travaille pour le bien-être du peuple et non pas pour les avantages de son parti. On s’en fout de son parti politique. Ce qui nous tient à coeur c’est le Québec.

Autres textes sur Politique

Pour ceux qui trouvent qu’il y a trop de chicanes inutiles en politique, et qui seraient découragé par la vie politique du Québec, je vous laisse les informations sur un roman humoristique et de croissance personnelle. L’Amour en 3 Dimensions… Ha si les partis politiques pouvaient faire autant au lieu de se lancer de la boue!

L’Amour en 3 Dimensions (français), Love in 3 D (anglais).

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Expliquez-moi les élections et la politique

Au service du peuple ou du parti?

Élections quand il fait beau

Merci de m’expliquer le sens de la démocratie au Québec!

Raymond Viger Dossiers Politique

Le Québec repart en élections. Encore et encore. Est-ce vraiment pour le bien-être du peuple ou parce que le Parti Québécois y voit une occasion de prendre le pouvoir majoritaire?

Le parti Libéral ou tout autre parti au pouvoir ferait sûrement de même. Les grands du pouvoir consultent le peuple, font des sondages. Et quand tout semble propice pour leur parti et pour leur avenir politique, ils se lancent en élection.

Est-ce vraiment le sens que l’on donne à la démocratie? La démocratie vient du grec et veut dire la souveraineté du peuple. Pourtant, le peuple a voté pour mettre au pouvoir, pendant 4 ans, un parti minoritaire. Aller en élection avant le terme de 4 ans n’est-il pas être en contradiction avec le mandat que le peuple a donné au gouvernement?

Pourquoi faut-il que mes billets de la catégorie Politique se retrouvent aussi dans la catégorie Conflit d’intérêts?

Merci de m’expliquer. J’aimerais bien comprendre.

Autres textes sur Politique

Pour ceux qui seraient découragé par la vie politique du Québec, je vous laisse les informations sur notre guide d’intervention auprès de personnes suicidaires:

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicideLe guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. Par Internet:http://www.editionstnt.com/livres.html.

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Maintenant disponible en anglais: Suicide Prevention Handbook.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Pour qui voter? Comment voter?

Élections provinciales 2012

Voter pour le moins pire?

Certains ont décroché et n’iront pas voter. D’autres votent contre un parti ou son chef. Une partie de la population demeurent perplexes. Un parti ou l’autre, est-ce que ça va changer quelque chose?

Raymond Viger Dossier Politique

Le taux de participation aux élections provinciales de 2008 était de 57%, le plus bas depuis les 70 dernères années soit en 1927! Il faut cependant savoir que depuis la naissance du Canada et la création de la Confédération, de 1867 à 1927, la moyenne du taux de participation aux élections provinciales était de 50%. Jamais dans les 70 dernières années, le taux de participation aux élections provinciales avaient descendu sous la barre des 70%!

Le taux de participation aux élections provinciales des 5 dernières années est très significatif:

  • pour-qui-voter-comment-voter-election-2012-elections-provinciales81% en 1994
  • 78% en 1998
  • 70% en 2003
  • 71% en 2007
  • 57% en 2008

Comme le dit si bien certains annonceurs de Radio-Canada

Si la tendance se maintient… en 2028, plus personne n’ira voter!

Il est décevant d’assister à ce décrochage des électeurs aux élections provinciales. Mais c’est très compréhensibles.

Comment voter aux élections provinciales?

Laisser au parti au pouvoir le droit de déterminer quand les élections auront lieu est machiavélique et antidémocratique. Collé aux sondages et le nez dans l’agenda des mauvaises nouvelles à venir, il est inconcevable de laisser le parti au pouvoir déterminer quand déclencher des élections en fonction du meilleur timing pour son parti de se faire réélire. Conflit d’intérêt, délit d’initié, manipulation de l’opinion publique… Une décision qui ne se fait pas pour le bien être de la société, mais pour le bien être du parti au pouvoir.

Ça fait longtemps qu’on parle d’élections à date fixe. Qu’on arrête de parler et qu’on passe aux actes.

Pour qui voter?

pour-qui-voter-comment-voter-elections-2012-election-provincialeLes choix sont limités. Quelques partis mais qui ne répondent aux aspirations politiques de l’ensemble. L’idée même des partis politiques est peut-être révolu. Pourquoi m’obliger que mon vote pour le meilleur député de mon comté soit automatiquement relié à un parti politique et un chef de parti qui deviendrait Premier Ministre. Le meilleur député de mon comté est peut être membre d’un parti dont je suis complètement allergique. Pour quoi voter alors? Le parti que je veux au pouvoir ou le député de mon comté? Même problématique pour le chef de parti.

Le respect de mon vote est de me donner le privilège de voter pour le député de mon comté et pour le Premier ministre séparément. En faisant cela, nous aurons possiblement moins souvent des Premiers ministres qui sont en contrôle total sur notre société.

Se battre pour une société ou contre le partie au pouvoir

Un des problèmes majeurs de notre système politique est la notion de parti politique. Il y a un parti au pouvoir. Il tentera de dénoncer et de trouver les erreurs du gouvernement précédent. Le parti d’opposition, tentera de mettre des bâtons dans les roues du parti au pouvoir et d’être contre ce qu’il proposera.

Tout ces combats entre partis n’ont rien à voir avec la gestion d’une société. Les députés devraient avoir le mandat de travailler tous ensemble pour bâtir un pays. L’assemblée nationale n’est pas un ring de lutte pour des guerres fraticides. L’assemblée nationale se doit d’être un lieu de création collective pour un meilleur avenir de ses citoyens.

Le droit au désengagement

La démocratie ne devrait-elle pas nous donner le droit de se réajuster et de changer d’idée? Présentement, les citoyens votent au 4 ans. Entre ces 2 minutes démocratiques, pendant 4 très longues années, on laisse un parti politique majoritaire et son chef faire ce qu’il veut, comme il le veut. Si après 2 ans, les citoyens considèrent que notre Premier ministre ne va pas dans la bonne direction, si je suis dans une démocratie, je dois avoir le pouvoir de le congédier et de demander de nouvelles élections.

Les élections provinciales 2012

Pour les élections provinciales 2012, je m’attends à un taux record de participation. La mobilisation des jeunes de ce printemps et le conflit étudiant devrait amener beaucoup de gens aux urnes. J’invite les gens à se présenter aux élections et de remplir, le plus consciencieusement possible, leur devoir de citoyen. Mais pour qui voter? Et si nous annulions tous nos votes? Si plus de 50% des gens annulaient leur vote, est-ce à dire que les élections ne sont pas légales?

Les taux de participation aux élections provinciales ont été fourni par le directeur général des élections.

Autres textes sur Politique

Après la pluie… Le beau temps

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelleRecueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.htmlPar la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Internet, journalistes et organismes communautaires

Les impacts sociaux de l’Internet

Raymond Viger     Dossiers Internet, Formation Web

raymond Le Web a été initialement utilisé par des citoyens qui voulaient faire du journalisme. Aujourd’hui, une armada de journalistes se prépare à envahir l’Internet. Les blogues, au départ un passe-temps, deviennent pour certains des emplois.

Notre façon de vivre se transforme. Avec l’augmentation du prix du papier et la baisse des revenus publicitaires et des abonnés, plusieurs entreprises de presse cherchent à définir leur nouveau plan d’affaires Internet pour conserver leur marché et en conquérir de nouveaux. On ne pense plus marketing, on pense Webmarketing.

Les entreprises de presse veulent envahir le Web avec le contenu de leurs journalistes. Les journalistes veulent protéger leurs droits d’auteur. Le Journal de Montréal clame un lock-out? C’est par la bouche des canons du Web que réagissent les journalistes en lançant leur webzine, Rue Frontenac.

Pour les nouvelles internationales ou encore les archives des meilleurs documentaires, l’Internet devient de plus en plus crédible pour de plus en plus de citoyens. Pour les autres, il y a l’horoscope, les travaux scolaires, la météo ou les dernières recettes. On ne voit pas la fin des possibilités du Web. L’Internet va-t-il prendre toute la place?

Impacts de l’Internet sur les organismes communautaires

Des jeunes de la rue et des sans domicile fixe ont une adresse sur le Web. On peut maintenant les rejoindre plus facilement grâce au courriel ou apprendre à les connaître sur My Space. Certains ont même leur site Internet!

Les gens sont déprimés et suicidaires? Ils se retrouvent sur l’Internet. Ils y cherchent des moyens pour se suicider. Ils y trouveront peut-être des solutions à leur détresse, un lieu pour partager leur souffrance, une communauté. Nous n’en sommes plus à attendre leur appel: nous les rencontrons là où ils se trouvent, sur l’Internet.

Pour un organisme communautaire comme le nôtre qui s’aventure sur l’Internet, le terrain d’intervention s’élargit. La personne en crise vient peut-être du quartier, mais peut-être aussi de l’autre bout du monde. Doit-on s’empêcher d’aider un être humain qui souffre parce qu’il n’est pas Québécois?

Lorsque j’interviens dans un quartier, je prends des ententes de partenariat avec le CLSC du coin, la police de quartier, un hôpital et quelques organismes communautaires du secteur. Combien de protocoles devrons-nous maintenant préparer et planifier pour servir et soulager tout ce nouveau monde que l’Internet nous amène?

Comment devrons-nous négocier avec les bailleurs de fonds qui sont prêts à investir pour une intervention locale, mais qui ne voudraient pas soutenir une intervention internationale?

L’Internet offre des opportunités d’affaires et de nouveaux revenus pour l’entreprise privée. L’objectif de plusieurs compagnies est de croître au-delà des frontières pour grossir leur marché et diminuer leurs coûts.

Pour le communautaire, ça demande plus d’intervention, donc plus de moyens pour y parvenir. En résumé, des dépenses supplémentaires et encore plus d’argent à trouver.

L’Internet: nouveau terrain d’intervention

Reflet de Société a débuté son travail d’intervention sur L’Internet. Annuellement, c’est plus de 150 000 internautes suicidaires qui lisent un de nos textes sur le suicide. Parmi eux, plus de 10 000 vont être référés aux ressources pertinentes. C’est aussi plus de 3 000 témoignages de détresse que ces internautes nous laissent chaque année. Et ce n’est qu’un début.

Des églises et des partis politiques ont investi pour s’acheter un espace sur des sites comme Second Life. Jusqu’où les organismes communautaires devront-ils investir l’Internet?

Verrons-nous une nouvelle génération de travailleurs de rue du Web? Qui va financer ces interventions qui ne sont plus définies par un secteur géographique mais plutôt par une détresse commune? Un organisme communautaire qui a fait ses preuves devrait pouvoir étendre son aide partout où le besoin se fait sentir. Comme une entreprise peut vendre ses produits là où il y a une demande.

Notre monde se transforme, pas seulement notre économie. L’Internet en est le meilleur exemple.

Autres textes sur Internet

Formation Web

Légendes urbaines ou réalités?

Vente de Branchez-vous à Rogers Media

Faut-il légiférer l’Internet?

Éthique et controverse dans la blogosphère et sur Twitter

Nouvelles technologies dans la presse communautaire

Maurice Jarre, Wikipédia et des journalistes négligents

Formation sur l’art d’écrire un blogue pour être bien référencé

Autres textes sur Média

Huffington Post arrive au Québec

Le Globe, un nouveau webzine au Québec

RueMasson.com le blog du Vieux-Rosemont

Le magazine des journalistes frappe un iceberg!

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Sainte-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :