Viandes d’ici, publicité trompeuse sur les réseaux sociaux

Protection du consommateur

Viandes d’ici, fausse représentation

Danielle reçoit une invitation pour recevoir un panier de viande en septembre. Une promotion sur les réseaux sociaux provenant de Viandes d’ici.

logo_homeIntéressant, je décide de m’y inscrire. En terminant l’inscription il est inscrit que pour avoir accès à ce fameux panier de viande, il faut maintenant que 25 de mes amis s’inscrivent à partir de ma post sur ma page Facebook.

D’une part, peu de chance que ça arrive. D’autre part, Viande d’ici ne m’a pas dit toute la vérité pour avoir le privilège de se retrouver sur le mur de ma page Facebook.

Je me dois donc de rétablir vérité et justice et d’aviser les gens que Viandes d’ici font une très mauvaise promotion et tente de gagner une visibilité sans respecter leurs engagements.

Je vous joint la liste de messages qui constituent cette arnaque qui mérite que je déchire ma chemise.

Suivez ces étapes et partagez pour recevoir un panier gratuit en septembre.

  1. Aimez notre page Facebook
  1. Inscrivez-vous à nos recettes
  2. Cliquez sur le lien Participer

Et vous recevez alors ce message:

Partagez avec vos amis!

Référez 25 collègues et amis à s’inscrire via votre lien personnel ci-dessous et remportez un panier gratuit.

C’est une vraie arnaque publicitaire.

Et quand on va sur leur site Internet nous avons l’impression de tomber sur un vendeur itinérant de viandes qui vous vendent de la viande et vous la livre chez vous. Un vulgaire commerçant et non pas une association qui a le mandat de faire la promotion de la viande et de ses artisans.

Le site est tout nouvellement construit (2016).

Je ne vois pas d’autres mots que commerçants frauduleux avec peu de conscience sociale pour décrire cette entreprise.

Autres textes sur Protection du consommateur

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet:http://www.refletdesociete.com/abonnement Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Publicités

Produits anti-rides; rester jeune avec Ellen et Chatelaine

La meilleure crème anti-rides; Photoshop!

Fraudes et publicités trompeuses

Certaines entreprises n’hésitent pas à faussement vendre le rêve et l’illusion de la jeunesse éternelle et de la fontaine de Jouvence. Ellen DeGeneres et le magazine Chatelaine sont-ils conscients de l’utilisation de leur crédibilité pour présenter une publicité trompeuse du produit anti-rides Belle Complex?

Raymond Viger  Dossier Protection du consommateur

Le produit anti-rides et Photoshop

Pour montrer le peu de crédibilité du produit et de l’entreprise, débutons par quelques erreurs flagrantes. La publicité présente deux photos. À gauche, avant l’application du produit anti-rides. À droite, après 15 jours d’utilisation du produit anti-rides Belle Complex.

produits anti-rides fontaine de jouvence jeunesse éternelle rester jeune belle et sexy ellen

  • Première erreur: les cheveux poussent d’environ un pouce par mois. Après 15 jours, les cheveux auraient dû être plus long. Ils sont exactement de la même longueur à gauche qu’à droite.
  • Deuxième erreur: essayez, à 15 jours d’intervalles, d’avoir exactement la même position, la même expression faciale et d’avoir les cheveux exactement à la même place! Même pas une mèche de déplacer!
  • Troisième erreur: les teintes plus foncées à gauche démontrent que la photo de droite à été retouché avec Photoshop. Contrast et Brightness ont été ajustés pour faire disparaître les rides. Ces ajustements se font en moins d’une minute.

La crédibilité d’être média

À partir de réseaux sociaux tel que FaceBook, une publicité dans la colonne de droite montre une personnalité avec un titre qui prétend avoir une importante annonce à faire.

WOW! Ellen Lies!
ellen deGeneres produits anti-rides anti aging skin protection du consommateur
The World Is In Shock After Ellen’s HUGE SECRET Is Exposed!
She Hid It For Years!
.
.
En cliquant sur cette nouvelle, nous atterrissons sur un site qui se présente comme étant un média, The Canadian Women’s Weekly. Le site n’a rien avoir avec un média. Tous les liens mènent sur des publicités et des formulaires pour vendre leurs produits. Pire, la publicité apparaîssant sur FaceBook présentait l’animatrice Ellen. L’URL n’est pas celle du Canadian Women’s Weekly mais celle-ci: http://ellen.com-lv.us/psn/ca/. Sachant que l’adresse URL d’un site est très importante pour le référencement par les moteurs de recherches, cette compagnie, que je peux maintenant commencer à traiter de frauduleuse, se sert de l’image d’Ellen ainsi que de son nom pour attirer des gens sur leur site de publicité. La vraie adresse du site de la célèbre animatrice est http://www.ellentv.com. Très ressemblant. Le TV dans l’URL pourrait possiblement justifier l’utilisation du LV dans la fausse URL.
.
Deux URL similaires mais pas pareil!
http://ellen.com-lv.us         produits anti-rides
http://www.ellentv.com     site officiel de l’animatrice Ellen.
.
Sur le site de l’animatrice Ellen, nous retrouvons une boutique qui vend plusieurs produits. Les produits anti-rides Belle Complex n’y sont pas présents et aucune mention montrant qu’Ellen soutient cette crème anti-rides.

La crédibilité de Chatelaine

chatelaine protection du consommateur produits anti-rides anti aging skin

Pour tenter de rendre encore plus crédible leur site publicitaire, ils présentent, en haut à gauche une publicité pour s’abonner au magazine Chatelaine. Cependant, quand vous cliquez sur cette publicité, cela vous ramène, encore une fois, à un formulaire pour commander le produits anti-ride Belle Complex.
protection du consommateur vedettes crème anti-rides rester jeunesBrochettes de vedettes apparaîssant aussi sur cette publicité d’une crème miracle anti-rides. Acceptent-elles d’être associées à la crème anti-rides Belle Complex?

The American Board of Dermatology

Apparaît sur leur publicité le logo du American Board of Dermatology soulignant que le produit aurait été testé et approuvé par cette association. Je leur ai fait parvenir un message leur demandant s’ils avaient effectivement testé le produit et si l’association américaine de dermatologie l’approuve.

La réponse est claire, nette et précise:

The American Board of Dermatology does not allow any organization to use our logo/seal.  We will contact them immediately.

Thank you for bringing this to our attention.

Jeanie

J’ai aussi fait parvenir un message à Chatelaine ainsi qu’à Ellen DeGeneres les avisant de cette utilisation frauduleuse de leur crédibilité.

Dès que j’ai des nouvelles supplémentaires, je vous en fait part. Entre-temps, soyez Saint-Thomas et critiques vis-à-vis les publicités.

Si on veut une société plus juste et plus humaine, il ne faut pas se gêner de dénoncer ces fausses publicités et les abus de toutes sortes.

Merci de diffuser sur tous vos réseaux.

Autres textes sur Protection du consommateur

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet:http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

«Protégez-Vous» rejoint l’international

Le magazine d’information à la consommation «Protégez-Vous» s’associe à l’International Consumer Research and Testing (ICRT). Grâce à ce partenariat, le magazine offrira davantage de tests sur produits aux lecteurs québécois.

Delphine Caubet          Dossier Protection du consommateur, International

Protégez-Vous fait le grand saut et devient membre de la seule organisation internationale à regrouper les magazines et associations de consommateurs. Grâce à ce partenariat, le directeur général du magazine, David Clerk, espère offrir davantage de tests sur produits aux lecteurs. Le tout pour mieux les informer.

S’adapter à la mondialisation

Cela fait plusieurs années que Protégez-Vous pense à rejoindre une telle organisation. Avec la mondialisation, davantage de marchandises étrangères arrivent sur le marché québécois. Cela signifie plus d’informations sur Internet, qui sont plus ou moins fiables.

Devant ces changements, le magazine doit s’adapter pour rester compétitif. Ce pour quoi il développe les tests sur produits. Et grâce à l’ICRT, Protégez-Vous profitera de cette émulation internationale et de leur expérience.

Mais en aucun cas, David Clerk ne veut délaisser les tests sur les produits locaux. «L’idée c’est d’en faire plus, d’en offrir plus», sans diminuer le budget sur les produits québécois. Et les lecteurs seront les vrais gagnants, ajoute-t-il.

Une éthique sans publicité

Mais l’ICRT dispose d’un code d’éthique qui inclut l’arrêt de la publicité dans les pages de ses membres. Depuis le 1er avril 2013, que ce soit sur Internet ou sur papier, aucune publicité n’est diffusée par Protégez-Vous.

Seule exception à la règle, les guides pratiques hors série qui seront sans test. Mais là encore, le magazine applique un filtre pour ne pas publier des annonces contraires à son mandat. Entre autres, ils s’interdisent la publication d’annonces sur l’alcool, les partis politiques ou les groupes religieux.

Pour Protégez-Vous, la publicité c’est 10% de ses revenus. Cela, David Clerk espère le compenser par la qualité de son magazine qui générera davantage de vente. Le cas échéant, il augmentera peut-être ses prix.

Autre changement important pour l’organisme à but non lucratif: le coût des tests faits dans le cadre d’un partenariat sera réduit. Entre 60% et 90% selon l’ICRT. Le magazine a déjà pu le constater en budgétant sa première collaboration avec son homologue américain, Consumer Report.

À cette occasion, un test exhaustif de téléviseurs amorcera le changement. Néanmoins, cette collaboration est l’unique projet du magazine lié à l’ICRT pour la prochaine année. «Car il faut encore que l’on apprenne à maîtriser ces outils», précise le directeur général.

En somme, dans les années à venir, Protégez-Vous nous offrira une gamme de tests plus variée, sur des produits plus diversifiés. Mais toujours en représentant le marché local. Selon David Clerk, les accords de libre-échange du Canada n’ont pas été des facteurs déclencheurs de cette association. Mais il reconnaît qu’elle n’en est que plus pertinente.

Autres textes sur Protection du consommateur

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Gambling et Jeu compulsif

La réalité sur les jeux de hasard, un outil de discussion pour les jeunes

gambling-jeu-compulsif-gambler-joueur-pathologique-poker-casinoDVD Gambling. 20$ + 5$ (taxes et frais de transport)

DVD de sensibilisation rassemblant témoignages et interventions de Biz, de Loco Locass, de l’ancienne croupière Éléonore Mainguy, du joueur devenu paraplégique Did Bélizaire et de plusieurs joueurs compulsifs. Le moyen idéal de s’éveiller aux conséquences de la dépendance au jeu.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009.

Par Internet: http://www.editionstnt.com/videos.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc, H1V 1X4.

Pour voir le catalogue complet des DVD

Bande annonce DVD sur l’implication bénévole

Bande annonce DVD sur la prévention du jeu compulsif

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Crédit d’impôt pour la rénovation de la maison

Les moteurs de recherche peuvent vous jouer des tours

Attention à la provenance des informations

La présentation du magazine Décormag porte à confusion.

Raymond Viger  Dossier Protection du consommateur

Le gouvernement provincial offre un crédit d’impôt pour des rénovations qui favorise un meilleur rendement énergétique de la maison:

Pour donner droit au crédit d’impôt, les travaux réalisés doivent avoir un impact positif sur le plan énergétique ou environnemental et les biens utilisés dans le cadre de ces travaux doivent répondre à des normes reconnues.

Pour ceux qui veulent avoir plus d’informations sur ce crédit d’impôt, en utilisant un moteur de recherche tel que Google, immédiatement sous les références vers la loi de l’impôt du gouvernement du Québec, nous retrouvons cette référence vers un article de Décormag:

Les rénos admissibles aux crédits d’impôt – Décormag

DÉCORMAG NOVEMBRE 2013 Les crédits d’impôt pour la rénovation provincial et fédéral ne sont pas nécessairement complémentaires. D’où l’ importance 

L’inscription novembre 2013, annonce que Décormag a publié un article en novembre 2013. Mais en cliquant sur le lien, vous atterrissez sur un article publié en 2009! Pour augmenter la confusion, Décormag inscrit dans le haut de la page la date de la journée que vous consultez l’article, même si celui-ci a été écrit en 2009! Dans l’URL qu’utilise Décormag, aucune référence n’est faite à la date de publication.

Sans même vous en rendre compte, vous êtes donc en train de lire un article qui parle des crédits d’impôts fédéral et provincial de 2009 et qui ne sont plus en vigueur Rien à voir avec le crédit d’impôt que le provincial vient de présenter en 2013.

Pour des informations précises, consultez les sites appropriés. Dans ce cas-ci, pour les crédits d’impôts écorenov 2013: http://www.revenuquebec.ca/fr/salle-de-presse/nouvelles-fiscales/2013/2013-10-17.aspx.

Autres textes sur Protection du consommateur

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet:http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Fausse représentation de Bell: téléphonie, Internet et télévision

Protection du consommateur

Les sous-contractants de Bell

Quand on cogne à votre porte, c’est pas parce qu’on se présente comme vendeur de Bell que nous avons la crédibilité et le sérieux de l’entreprise.

Raymond Viger   Dossier Protection du consommateur

internet cellulaire bell vidéotron téléphonieLongue histoire qui en dit long sur Bell Canada. On cogne à la porte. C’est un représentant de Bell. Il nous propose un meilleur forfait que Vidéotron. Il nous donne son numéro de cellulaire en disant qu’on peut l’appeler directement pour régler tout problème éventuel. Il nous garantit que nous payerons moins cher. Il nous garantit que nous serons avisé s’il y avait des frais supplémentaires. Il nous garantit que son forfait saura satisfaire tous les besoins de mon garçon Patrick.

Je recommande donc à Patrick de signer une entente avec Bell. Moins de 48 heures après l’installation de Bell, je reçois un avis mentionnant que nous avons déjà atteint le maximum de notre forfait. J’appelle le représentant sur le numéro qu’il nous a laissé. Sa boîte vocale est pleine et le demeurera pendant plusieurs jours. Quand je réussis à atteindre sa boîte vocale, il ne retournera jamais mes messages.

Déception envers Bell

bell canada téléphonie cellulaire internet forfaitDéçu que le forfait proposé ne réponde pas à nos besoins. Déçu que le représentant, supposément à notre service, ne retourne pas ses appels, j’appelle le service après-vente de Bell pour annuler mon forfait et revenir à Vidéotron. Ce que j’en comprends c’est que ces gens qui font du porte-à-porte au nom de Bell ne sont que des souscontractants à la commission et qui nous compte n’importe quelle histoire pour signer un nouveau client. Une belle gang de menteur finalement.

En tentant de revenir avec Vidéotron, nous nous apercevons alors que le technicien de Bell, lors de son installation, est reparti avec les équipements de Vidéotron. Équipements qui ne m’appartiennent même pas mais dont nous sommes responsables.

Les employés de Bell et les souscontractants

En appelant au service à la clientèle de Bell pour comprendre ce qui s’est passé avec les équipements, on me mentionne que le technicien n’est pas supposé faire cela et qu’ils vont faire enquête. J’en comprends alors que les techniciens de Bell qui vont les installations sont encore des souscontractants et que Bell, encore une fois, semble vouloir se laver les mains des ces gens de l’externe.

L’enquêteur nous rappelle pour nous dire que Bell n’est pas responsable. Au moment de l’installation, le technicien a fait signer un papier à Patrick mentionnant qu’il a fait la demande de reprendre les équipements de Vidéotron!

  • Primo, Patrick ne l’a jamais vu repartir avec les équipements.
  • Secundo, quand le technicien a terminé son installation, il demande de signer un formulaire avec un million de petits caractères mentionnant que c’est pour justifier qu’il a fait l’installation. Il ne dit cependant pas que ce formulaire fait la demande de retirer les équipements de Vidéotron.

Nous sommes revenus à Vidéotron. Nous avons demandé de débrancher tous les équipements de Bell après quelques semaines. Depuis maintenant presque 4 mois, Bell continue de facturer le double du forfait que nous avions signé et ce, malgré que nous n’utilisons même pas leur service!

Morale de cette histoire: ne pas faire confiance aux vendeurs porte-à-porte même s’ils représentent de grandes entreprises telles que Bell ou Vidéotron.

Morale de cette morale: si vous voulez obtenir un service de Bell ou de Vidéotron, appelez leur bureau ou rendez-vous dans leur magasin. Des employés permanents avec des salaires réguliers vont vous répondre. Pas des employés de passage à la commission.

Fantasme pour une justice sociale: ce n’est pas le premier billet que j’écris décrivant mon insatisfaction envers des entreprises de téléphonie telle que Bell ou Vidéotron. Des émissions de protection du consommateur telle que l’émission JE ont déjà présenté plusieurs reportages montrant l’indécence des compagnies de téléphonie. À quand l’imputabilité de ces entreprises?

Je n’ai pas le temps, mais question de principes, j’ai le goût d’aller au bout de cette histoire.

Histoire à suivre. Je vous tiens au courant.

Autres textes sur Protection du consommateur

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Protégez-vous et l’environnement

Pollueur payeur

Le Ministère de l’environnement s’emballe

Le magazine Protégez-vous vient de recevoir sa facture pour les nouveaux frais touchant l’environnement: 122 000$!

Raymond Viger Dossiers Environnement, Protection du consommateur, Médias

protegez-vous protection consommateurMaintenant que socialement nous avons fait le choix de récupérer pour recycler, le ministère de l’environnement cherche à refiler la facture aux entreprises concernées.

David Clerc, le directeur général du magazine Protégez-Vous vient de publier une lettre ouverte à l’attention du ministre de l’environnement, M. Pierre Arcand. Cette lettre présente l’impact de cette démarche environnementale sur un magazine tel que Protégez-Vous.

Au cours du seul exercice 2012-2013, nous devrons verser des frais de 122 275 $ à Éco Entreprises Québec. Par la suite, nous devrons payer annuellement des frais de l’ordre de 50 000 $.

Ce qui peut être frustrant en tant qu’éditeur d’un magazine social tel que Protégez-Vous c’est d’être mis dans la même catégorie que les magazines du genre catalogue publicitaire qui eux, occasionnent beaucoup de récupération.

Une étude d’impact économique réalisée par votre ministère en mars 2010 et qui a servi de référence aux changements apportés à la Loi affirmait que :
« Considérant la place occupée par la publicité dans les médias écrits et la multiplicité des supports publicitaires, qui s’apparentent parfois à des revues ou à des magazines, il s’avère souvent difficile de justifier la distinction entre les médias écrits et les autres imprimés. »

Les écarts de revenus publicitaires et de l’espace que cela prend dans la récupération sont extrêmes. Pour notre magazine Reflet de Société, on parle de 0%.

Contrairement à ce qu’affirmait aussi cette étude, tous les magazines ne retirent pas 60 pour cent de leurs revenus de la publicité. Dans le cas de Protégez-Vous, il s’agit de 8 pour cent.

Et il y a d’autres sources d’injustices majeures:

Tous les éditeurs des magazines qu’on retrouve dans le bac de recyclage doivent payer leur part. En effet, il semble peu probable que les mécanismes présentement en place permettent d’exiger des frais pour les magazines provenant de l’extérieur du Québec et qui sont vendus ici par abonnement ou en kiosque.

Et si on se compare, on peut encore crier à l’injustice!

Les tarifs québécois sont de six à dix fois plus élevés que ceux des autres provinces.

Merci à David Clerc, le directeur général du magazine Protégez-Vous pour ces éclaircissements sur les coûts de la récupération.

Autres textes Environnement

Ressources protection du consommateur

Office de la protection du consommateur du Québec

Montréal: 514-253-6556

Québec: 418-643-1484

Partout au Québec: 1-888-OPC-ALLO (1-888-672-2556)

Option consommateurs

Montréal: 514-598-7288

Numéro sans frais: 1-888-412-1313

Protégez-vous

Rédaction

courrier@protegez-vous.ca

2120, rue Sherbrooke Est, bureau 305

Montréal (Québec) H2K 1C3

Pour un abonnement à Protégez-vous.

Abonnement au magazine Reflet de Société

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Magazine Protégez-Vous

Protection du consommateur

S’abonner à Protégez-vous

Dans les numéros des magazines Protégez-vous et Reflet de Société, vous remarquerez qu’il y a des publicités réciproques pour annoncer l’autre média.

Raymond Viger Dossier Protection du consommateur

abonnement protégez-vous s'abonner protection du consommateurProtégez-vous est un magazine qui traite de la protection du consommateur. Un organisme qui publie aussi des livres, des documentaires, un site Internet pour mieux informer le consommateur.

Reflet de Société, à la fin de chacun de ses billets touchant la protection du consommateur a toujours référé Protégez-vous comme une référence, un incontournable.

C’est pourquoi Reflet de Société a accepté, sans hésitation, à publier cette publicité dans son numéro de septembre.

Pour un abonnement à Protégez-vous.

Autres textes Protection du consommateur:

Ressources protection du consommateur

Office de la protection du consommateur du Québec Montréal: 514-253-6556 Québec: 418-643-1484 Partout au Québec: 1-888-OPC-ALLO (1-888-672-2556)

Option consommateurs Montréal: 514-598-7288 Numéro sans frais: 1-888-412-1313

Protégez-vous

Rédaction courrier@protegez-vous.ca 2120, rue Sherbrooke Est, bureau 305 Montréal (Québec) H2K 1C3

Pour un abonnement à Protégez-vous.

Abonnement au magazine Reflet de Société

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

%d blogueurs aiment cette page :