Viandes d’ici, publicité trompeuse sur les réseaux sociaux

Protection du consommateur

Viandes d’ici, fausse représentation

Danielle reçoit une invitation pour recevoir un panier de viande en septembre. Une promotion sur les réseaux sociaux provenant de Viandes d’ici.

logo_homeIntéressant, je décide de m’y inscrire. En terminant l’inscription il est inscrit que pour avoir accès à ce fameux panier de viande, il faut maintenant que 25 de mes amis s’inscrivent à partir de ma post sur ma page Facebook.

D’une part, peu de chance que ça arrive. D’autre part, Viande d’ici ne m’a pas dit toute la vérité pour avoir le privilège de se retrouver sur le mur de ma page Facebook.

Je me dois donc de rétablir vérité et justice et d’aviser les gens que Viandes d’ici font une très mauvaise promotion et tente de gagner une visibilité sans respecter leurs engagements.

Je vous joint la liste de messages qui constituent cette arnaque qui mérite que je déchire ma chemise.

Suivez ces étapes et partagez pour recevoir un panier gratuit en septembre.

  1. Aimez notre page Facebook
  1. Inscrivez-vous à nos recettes
  2. Cliquez sur le lien Participer

Et vous recevez alors ce message:

Partagez avec vos amis!

Référez 25 collègues et amis à s’inscrire via votre lien personnel ci-dessous et remportez un panier gratuit.

C’est une vraie arnaque publicitaire.

Et quand on va sur leur site Internet nous avons l’impression de tomber sur un vendeur itinérant de viandes qui vous vendent de la viande et vous la livre chez vous. Un vulgaire commerçant et non pas une association qui a le mandat de faire la promotion de la viande et de ses artisans.

Le site est tout nouvellement construit (2016).

Je ne vois pas d’autres mots que commerçants frauduleux avec peu de conscience sociale pour décrire cette entreprise.

Autres textes sur Protection du consommateur

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet:http://www.refletdesociete.com/abonnement Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Boston Pizza et Louis Morissette: fausse représentation

Encore et encore de mauvaises publicités

Boston Pizza ne s’améliore pas

Deux ans plus tard, Boston Pizza récidive avec de fausses représentations dans ces publicités. Elles demeurent encore tout aussi erronées. Louis Morissette est-il au courant et conscient de ce qu’il représente comme porte-parole?

Raymond Viger   Dossier Protection du consommateur

boston pizza louis morissette pierre hébert spécial enfants gratuitsPour une autre année, Boston Pizza présente une campagne publicitaire annonçant la promotion «Gratuit pour les enfants».  Cette publicité trompeuse couvre la période du 18 février au 17 mars.

C’est l’agence ZIP Communication qui est le consultant de Boston Pizza pour cette publicité. Dans la publicité télévisée, on y retrouve Louis Morissette, porte-parole de Boston Pizza et Pierre Hébert entourés d’enfants.

Publicité trompeuse pour Boston Pizza

boston pizza gratuit enfants facebookCe que vous ne voyez pas dans les bandeaux publicitaires sur les réseaux sociaux c’est que les familles, pour profiter d’un repas gratuit par enfant doivent débourser pour 14$ et plus. Étrange parce que dans le commercial télévisé, Louis Morissette et Pierre Hébert sont entourés de 7 enfants! Ceux-ci ne pourront pas manger gratuitement si on suit la règle du 14$. Sauf si Louis Morissette et Pierre Hébert achète pour 113$ de pizza taxes incluses!

Les menteries de Boston pizza se répètent

En 2011, dans les réseaux sociaux, une mère de famille nous partageait son désarroi de cette fausse représentation et de ces publicités qui n’annonçaient pas les 14$ d’achat pour avoir un repas gratuit pour un jeune. Deux ans plus tard, malgré les plaintes, Boston Pizza en est au même stage.

Ça fait deux semaines que je vois sur les grandes pancartes publicitaires au bord des routes « Les enfants mangent gratuitement chez Boston Pizza » sans aucune condition supplémentaire. Ça m’a frustré.

boston pizza gratuit pour les enfantsAucune évolution dans sa publicité. Aucune amélioration ans ses stratégies. Possiblement que les gens ne font pas assez de plaintes. Même si certains clients ne retourneront pas chez Boston Pizza, l’administration de Boston pizza et l’agence ZIP communication qui la représente doivent supposer qu’ils gagnent plus de nouveaux clients avec leur publicité trompeuse qu’ils peuvent en perdre, déçu de s’être fait farcir la croute!

Et pour montrer qu’il y a des conséquences à faire de la fausse représentation, cette mère de famille nous proposait d’aller manger chez un concurrent:

Chez East Side Marios, quand les enfants mangent gratuitement chez eux, c’est vraiment le cas.  Un repas adulte = un repas enfant gratuit.

Boston Pizza et Zip communication ont décidé de miser sur la publicité trompeuse. Est-ce que les comédiens comme Louis Morissette et Pierre Hébert cautionnent le tout? Sont-ils conscient dans quel bateau ils se retrouvent?

Plainte 2011 d’une maman envers Boston pizza

Facebook du Boston Pizza Centropolis qui annonce que les enfants mangent gratuitement sans aucune autre condition.

Ressources protection du consommateur

Office de la protection du consommateur du Québec
Montréal: 514-253-6556
Québec: 418-643-1484
Partout au Québec: 1-888-OPC-ALLO (1-888-672-2556)

Option consommateurs
Montréal: 514-598-7288
Numéro sans frais: 1-888-412-1313

Protégez-vous
Rédaction
courrier@protegez-vous.ca
2120, rue Sherbrooke Est, bureau 305
Montréal (Québec) H2K 1C3

Autres textes sur Protection du consommateur

Abonnement au magazine Reflet de Société

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

N’achetez plus les céréales Post annonçant un T-Shirt Reebok

Protection du consommateur

Une promotion terminée et qui porte à confusion

J’achète mes céréales. La boîte affiche que j’aurais droit à un T-Shirt Reebok. Publicité trompeuse.

Raymond Viger Dossier Protection du consommateur

t-shirt reebok playdry tee-shirt cereales post offre promotionJe relis à plusieurs reprises la promotion de la boîte. Rien ne parle d’une date limite. Rien ne parle d’une quantité limitée. La publicité annonce qu’avec l’achat de 2 boîtes de céréales Post j’aurais droit à un T-Shirt PlayDry de Reebok d’une valeur de 35$.

Intéressant, surtout que c’est la sorte de céréales que j’achète régulièrement. J’en achète deux. Il faut conserver les numéros d’identification qui se retrouvent à l’intérieur de la boîte.

Une promotion terminée sans avis

Lorsque les deux boîtes de céréales sont terminées, je vais sur le site Internet de la promotion pour commander mon T-Shirt Reebok PlayDry. La page de ce site n’existe plus! En faisant des recherches sur les règlements de la promotion, je découvre que la promotion se terminera le 10 août prochain. La date n’est donc pas un problème. Il y a cependant une quantité limitée. Premier arrivé, premier servi. Quand la quantité est atteinte, fini la promotion.

céréales post promotion t-shirt reebok publicitéDepuis un certain temps déjà la promotion n’est plus valide. Mais le consommateur qui voit encore à l’épicerie les boîtes identifiées par cette promotion ne peut pas le savoir. Parce qu’il faut avoir mangé les céréales et aller sur le site de la promotion pour se rendre compte qu’on n’y a plus droit.

Publicité trompeuse

Frustrant et choquant de voir, autant les céréales Post que Reebok, s’amuser à nos dépends avec de fausses promotions et de fausses publicité. Ils auraient dû le mentionner sur la boîte et non pas à l’intérieur qu’il y a des limites et des contraintes à la promotion. Et s’ils ne veulent pas l’annoncer, alors qu’ils impriment un nombre de boîte plus restreint pour pouvoir fournir à la demande.

J’espère que ce billet sera lu et partagé suffisamment pour leur donner une publicité négative équivalente aux nombres de consommateurs qui, comme moi, ont été ou seront lésés par cette promotion qui est déjà terminé.

Autres textes Protection du consommateur:

Ressources protection du consommateur

Office de la protection du consommateur du Québec Montréal: 514-253-6556 Québec: 418-643-1484 Partout au Québec: 1-888-OPC-ALLO (1-888-672-2556)

Option consommateurs Montréal: 514-598-7288 Numéro sans frais: 1-888-412-1313

Protégez-vous

Rédaction courrier@protegez-vous.ca 2120, rue Sherbrooke Est, bureau 305 Montréal (Québec) H2K 1C3

Pour un abonnement à Protégez-vous.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Abonnement au magazine Reflet de Société

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

L’émission La Facture cloue le bec à Marcel Leboeuf et Pur Noisetier

Spectacle du Bistro le Ste-Cath (l’ancien Bistro In Vivo) dans Hochelaga-Maisonneuve

Mardi, le 27 mars, Pur Noisetier et Marcel Leboeuf à L’émission La Facture

Preuves scientifiques, Pur Noisetier et effet placebo

Après 2 passages à l’émission Tout le monde en parle, Marcel Leboeuf ne cesse de promettre des preuves scientifiques des effets bénéfiques des colliers Pur Noisetier. Même Marina Royer, la chercheuse de l’entreprise Pur Noisetier ne réussit pas à soutenir les dires de Marcel Leboeuf.

Raymond Viger Dossiers Santé , Publicité, Protection du consommateur

Février 2011, l’émission La Facture questionne la validité des publicités des bracelets Pur Noisetier. Avril 2011, Marcel Leboeuf est reçu par Guy A. Lepage à l’émission Tout le monde en parle. Marcel Leboeuf s’engage à revenir à l’automne à Tout le monde en parle avec des preuves irréfutables et scientifiques.

Marcel Leboeuf revient donc à la charge devant Guy A. Lepage avec la chercheuse de Pur Noisetier, Mme Mariane Royer. Cette chercheuse ne réussi à convaincre personne de la validité scientifique des publicités de son employeur Pur Noisetier.

L’émission La Facture revient à la charge ce soir avec des entrevues de scientifiques qui démentissent formellement les dires publicitaires de Pur Noisetier. Avec les allégations des publicités de Pur Noisetier mentionnant qu’ils se basent sur la médecine traditionnelle des autochtones, La Facture a passé en entrevue le docteur innu Stanley Vollant. Le docteur Vollant ne peut pas soutenir lui non plus les dires de Pur Noisetier.

La recherche scientifique tant décriée par Marcel Leboeuf n’est pas pour prouver que les bracelets Pur Noisetier sont efficaces. C’est une recherche de développement pour de nouveaux produits.

Désolé pour Marcel Leboeuf. Mais sa crédibilité fond comme de la glace au soleil. Marcel Leboeuf qui reçoit une commission sur chaque bracelet vendu par Pur Noisetier.

C’est dommage de faire perdre tant de temps à des journalistes pour une telle supercherie. Ne devrait-il pas y avoir une amende qui permettrait de compenser les efforts pour démontrer le non fondé de cette publicité trompeuse?

Et que fait le collège des médecins pendant ce temps? Ce collège des médecins pourtant si protectionniste en d’autres occasions. Ils n’ont rien à dire sur les produits qui disent soulager tous les maux de notre planète?

Autres textes Santé

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

L’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé, le livre!

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écriture qu’il faut maîtriser sont expliquées dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Roman de cheminement, L’amour en 3 Dimensions

Recueil de textes à méditer

Guide d’intervention auprès d’une personne suicidaire

Comment écrire un blogue pour être vu et référencé?

Comment intervenir auprès des jeunes

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT

Inspecteur pour les taxes et protection du consommateur

Les incohérences de notre système

Un gouvernement qui priorise ses besoins avant celui du citoyen

Les inspecteurs de la taxe vont à la pêche pour trouver les commerçants qui ne remboursent pas leurs taxes au gouvernement. Mais s’il y a une publicité trompeuse, on ne bougera pas le petit doigt tant qu’il n’y aura  pas de plaintes.

Raymond Viger Dossier Protection du consommateur

Quand c’est le temps de s’assurer que tous commerçants et citoyens payent leurs taxes, de grosses équipes d’inspecteurs mettent de gros moyens en branle pour s’assurer de l’honnêteté des citoyens. Dans certains cas, on pourrait même parler de harcèlement envers les entreprises et les citoyens.

Même si les gros fraudeurs tels que Vincent Lacroix ou les collusions dans es industries de la construction, du pharmaceutique ou des pétrolières semblent pouvoir faire la pluie et le beau temps, les petits commerçants en arrachent à subir des pressions des inspecteurs pour les taxes à payer.

L’été dernier, le Journal de Montréal avait présenté une série de reportage montrant plusieurs exemples d’entreprises et de citoyens, parfois acculés à la faillite dû aux pressions excessives des collecteurs de taxe qui vous considèrent coupable jusqu’à preuve du contraire.

Et la protection du consommateur?

Les inspecteurs et les collecteurs du gouvernement pour les taxes ont le mandat de faire entrer de l’argent dans les coffres de l’État. Mais qu’en est-il en matière de protection du consommateur? S’il n’y a pas de plainte, il ne se passe rien. Et même avec une plainte, les commerçants frauduleux continuent impunément à frauder autant le citoyen que le système. Deux poids, deux mesures.

Autant pour la collection des taxes, les inspecteurs font souvent trop de zèle, autant en ce qui concerne la protection du consommateur, on semble dormir au gaz. Cette léthargie pour protéger le consommateur explique facilement l’engouement et la raison d’être d’émissions telles que JE et La Facture. Deux émissions qui soulignent régulièrement les incohérences de notre système et de ses multitudes de bureaux de contrôle et de vérification. Des émissions qui finissent trop souvent leurs émissions en disant que, pourtant, plusieurs plaintes  avaient déjà été déposé ou encore que le commerçant frauduleux était connu pour ses méthodes d’arnaquer le consommateur.

Est-ce que les seules motivations de nos gouvernements se limitent au nombre de vote qu’ils peuvent gagner ou la quantité d’argent qu’une opération puisse rapporter?

Autres textes Protection du consommateur:

Ressources protection du consommateur

Office de la protection du consommateur du Québec
Montréal: 514-253-6556
Québec: 418-643-1484
Partout au Québec: 1-888-OPC-ALLO (1-888-672-2556)

Option consommateurs
Montréal: 514-598-7288
Numéro sans frais: 1-888-412-1313

Protégez-vous

Rédaction
courrier@protegez-vous.ca
2120, rue Sherbrooke Est, bureau 305
Montréal (Québec) H2K 1C3

Pour un abonnement à Protégez-vous.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Abonnement au magazine Reflet de Société

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Brault et Martineau, amende de 2 millions!

Brault et Martineau, amende de 2 millions!

Dossiers Brault et MartineauProtection du consommateur, Journal de Montreal

Un article de la Presse Canadienne publié en le 19 octobre en page 39 du Journal de Montréal nous apprend que Brault et Martineau devra verser 2 millions aux consommateurs ayant financé un achat entre le 1er juin 2000 et le 31 décembre 2003.

Suite à un recours collectif, la juge Claudine Roy de la Cour supérieure du Québec a jugé que la publicité de Brault et Martineau violait la Loi sur la protection du consommateur en accordant plus d’importance aux paiements périodiques qu’au prix total, en incitant au crédit, en omettant de divulguer toutes les modalités du crédit, en faisant une représentation trompeuse et un passant sous silence un fait important.

Qu’est-ce qui me motive à présenter cette nouvelle sans la commenter ou amener un angle nouveau? La nouvelle a été publié sur 2 petits paragraphes en page 39 du Journal de Montréal. Vite oubliés, plusieurs consommateurs risquent d’avoir manqué la nouvelle. Internet permet de conserver la nouvelle disponible aux consommateurs. D’une part, ceux qui ont fait des achats dans la période visée pour qu’ils puissent prendre avantage d’un remboursement, d’autre part, pour les futurs consommateurs pour qu’ils soient plus vigilants avant de finaliser leurs achats. 

Autres textes Protection du consommateur:

Ressources

Office de la protection du consommateur du Québec
Montréal: 514-253-6556
Québec: 418-643-1484
Partout au Québec: 1-888-OPC-ALLO (1-888-672-2556)

Option consommateurs
Montréal: 514-598-7288
Numéro sans frais: 1-888-412-1313

Protégez-vous

Rédaction
courrier@protegez-vous.ca
2120, rue Sherbrooke Est, bureau 305
Montréal (Québec) H2K 1C3

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Gambling et Jeu compulsif

La réalité sur les jeux de hasard, un outil de discussion pour les jeunes

gambling-jeu-compulsif-gambler-joueur-pathologique-poker-casinoDVD Gambling. 20$ + 5$ (taxes et frais de transport)

DVD de sensibilisation rassemblant témoignages et interventions de Biz, de Loco Locass, de l’ancienne croupière Éléonore Mainguy, du joueur devenu paraplégique Did Bélizaire et de plusieurs joueurs compulsifs. Le moyen idéal de s’éveiller aux conséquences de la dépendance au jeu.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009.

Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc, H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Encan H. Grégoire et l’Office de la Protection des consommateurs

Publicité trompeuse d’Encan H. Grégoire

Encan H. Grégoire et l’Office de la Protection des consommateurs

Dossier Protection du consommateur, Journal de Montreal

Dans le Journal de Montréal du 13 décembre, nous pouvions lire qu’Encan H. Grégoire et un de ses administrateurs, Kriker Haerabedian, ont été reconnus coupables de dix chefs d’accusation de publicité trompeuse.

En 2011, on se questionne encore sur la publicité trompeuse des automobiles H. Grégoire.

L’Office de la Protection des consommateurs avaient porté plaintes contre Encan H. Grégoire pour des actes posées en 2004. Encan H. Grégoire a été condamné à 25 000$ tandis que M. Haerabedian s’est vu imposer une amende de 6 000$.

Qu’une entreprise comme Encan H. Grégoire soit condamnée, bravo. Est-ce que la grosseur de l’amende va dissuader Encan H. Grégoire de recommencer? Pas sûr. 2 500$ d’amende par chef d’accusation risque d’être une goutte d’eau par rapport aux profits générés par la délinquance d’Encan H. Grégoire. Pour donner un exemple concret, j’ai connu une entreprise à l’époque où les magasins devaient être fermés le dimanche. Il ouvrait le dimanche quand tous ses concurrents étaient fermés. Une fois sur trois, il se faisait prendre et devait payer une amende de 1 000$ par jour. Les profits générés par cette ouverture illégale était de plus de 10 000$ par jour. Même lorsqu’il se faisait prendre, ça valait la peine de continuer.

Les actes reprochés remontent à 2004. C’est donc dire que les consommateurs peuvent se faire tromper pendant 2 ans avant qu’il n’y ait une action concrète contre Encan H. Grégoire. C’est beaucoup trop long.

Encan H. Grégoire passe des tonnes et des tonnes de publicité. Ils avaient même eu un reportage d’une pleine page sur leur entreprise dans le Journal de Montréal. Et voilà que pour leur condamnation, nous retrouvons quelques petits paragraphes en page 23 de ce même Journal de Montréal. Noyé dans leur publicité, cette amende passera inaperçu dans la mémoire collective.

Ce n’est pas seulement avec de l’argent qu’on peut dissuader une entreprise de faire de la fausse représentation. Il faut aussi que l’avis aux consommateurs soient proportionnel aux publicités faites. Le Journal de Montréal qui fait en 2006 un reportage sur Encan H. Grégoire qui a des démêlés avec l’Office de la Protection des consommateurs n’aurait-il pas dû le souligner dans son reportage? À moins que le reportage ait été convivial parce qu’Encan H. Grégoire est un gros acheteur de publicité?

Dans le dossier des thermopompes, l’Office de la Protection des consommateurs commencent à avoir des condamnations. Malheureusement, plusieurs de ces entreprises frauduleuses avaient planifié le coup. La plupart avait déjà fermé les portes et fait faillite.

Les fraudeurs connaissent la loi et le temps de réaction pour l’appliquer.

Autres textes Protection du consommateur:

 

Pur noisetier et Marcel Leboeuf à Tout le monde en parle

 

Télus se fait voler des informations confidentielles!

 

Les recettes de Métro qu’il faut acheter ailleurs!

 

Automobiles H. Grégoire et la publicité trompeuse

 

Taux promotionnel CIBC VISA et fausses représentations

 

Quand l’argent des cartes de crédit disparaît de la circulation

 

Fausses représentations des cartes de crédit

 

Carte de crédit et taux usuraire

 

Dépassement de la limite autorisée

 

Endettement sur carte de crédit

 

Canadian Tire devient une banque et une carte de crédit

Ressources

Office de la protection du consommateur du Québec
Montréal: 514-253-6556
Québec: 418-643-1484
Partout au Québec: 1-888-OPC-ALLO (1-888-672-2556)

Option consommateurs
Montréal: 514-598-7288
Numéro sans frais: 1-888-412-1313

Protégez-vous

Rédaction
courrier@protegez-vous.ca
2120, rue Sherbrooke Est, bureau 305
Montréal (Québec) H2K 1C3

Pour un abonnement à Protégez-vous.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

conte-illustre-enfant-jeune-ecrivain-livre-illustrationConte illustré ralliant l’imagination débordante de Patrick Viger, un jeune de 15 ans, l’expérience littéraire de Raymond Viger et les illustrations professionnelles de Victor Panin. Patrick Viger a commencé à écrire en duo avec son père dès l’âge de 8 ans. Cette écriture a commencé par un jeu; une façon d’établir une relation entre un père et son fils. Ce conte illustré a été écrit pour le plaisir et l’amusement. 4,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Textes sur la protection du consommateur et commentaires du directeur sur la protection du consommateur.

https://raymondviger.wordpress.com/2006/07/24/airmiles-dell-et-la-publicite-mensongere/

https://raymondviger.wordpress.com/2006/08/09/publicite-mensongere-mdg-et-les-ordinateurs/

https://raymondviger.wordpress.com/2006/08/30/les-blogues-la-democratie-et-la-convergence/

https://raymondviger.wordpress.com/2006/05/21/les-vendeurs-de-publicite-dans-les-forums-internet/

%d blogueurs aiment cette page :