Reconnaître sa sensibilité

Livre de Colin McGregor LOVE in 3D

Présentation en français de LOVE in 3D

Développement personnel

Se remettre en question, un jour à la fois

Jean-Pierre Bellemare, prison de Cowansville.

Dossier Prison, Criminalité, Développement personnel

murales muralistes graffiti street art urbain culture rue Sorte d’instrument de musique qui irradie mon être tout entier lorsque celui-ci est sollicité avec délicatesse. Ma sensibilité ouvre tous les pores de ma peau pour y laisser entrer joie, bonheur et bien-être quand je suis sollicité avec douceur. Ma sensibilité, telle une pièce de cristal fragile et transparente, court le risque de se fissurer à la moindre brusquerie. C’est pourquoi je me dois d’y faire très attention.

Lorsque je la protège trop précisément, je me prive du regard et du toucher de l’autre, empêchant la naissance de tous ces magnifiques reflets auxquels elle donne vie. Cette sensibilité fait partie de mon langage et lorsque je l’ignore, son lustre perd de son éclat et sa transparence devient opaque. La peur de m’exprimer me rend terne. Lorsqu’elle est brusquée, tendue et étirée, la musique se transforme en une cacophonie infernale.

murale-graffiti-rue-clark-art-hiphop-canettes-jeune-artiste Ce magnifique bijou ne doit pas s’afficher au premier venu. Il faut d’abord prendre ses précautions, puis trouver les moments appropriés pour l’exposer, où nous sommes en pleine possession de nos moyens. Puis, nous devons chercher un endroit bienveillant pour que notre précieuse sensibilité ne soit ni abusée ni négociée et encore moins estropiée. Ayant remplis ces pré-requis, nous pouvons alors exercer graduellement en toute confiance l’abandon de nos barricades. Ce qui produit un sentiment de liberté et de légèreté curative.

Cette sensibilité, qui pouvait sembler fragile, est maintenant perçue comme délicate et fine. Elle nous permet dorénavant d’accueillir l’autre avec doigté et chaleur, ce qui produit une aura attirante. A travers nos yeux, des arcs-en-ciel égaient nos proches qui, à leur tour, ensoleillent les voisins. Cela produit un effet d’entraînement.

L’humanisation de notre environnement commence nécessairement par soi, c’est une règle incontournable. Reconnaître sa propre fragilité permet une approche plus compréhensive envers ceux qui la dénie.

Plusieurs prétendront le contraire avec violence ou rationnel… c’est la seule manière pour eux d’échapper à la remise en question d’une vie parfois mal engagée.

Photos courtoisie artistes muralistes Café-Graffiti (514) 259-6900.

autres textes de Chroniques d’un prisonnier

Autres textes sur Développement personnel

L’armure qui nous protège et nous isole

Être sa propre victime

Partager le bonheur et… son sourire

Le mur invisible

Les leçons à tirer des préjugés

Ma prison intérieure

Roman de cheminement, L’amour en 3 Dimensions

Recueil de textes à méditer

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Impacts et conséquences du transfert d’un prisonnier

Livre de Colin McGregor LOVE in 3D

Présentation en français de LOVE in 3D

1er juillet dans la vie d’un prisonnier

Chronique d’un prisonnier qui nous raconte la vie d’un sentencier à vie et la réalité dans le système carcéral. Aujourd’hui, nous avons un témoignage sur les impacts et les conséquences sur la vie d’un prisonnier lors d’un transfert de prison.

Jean-Pierre Bellemare            Dossiers Prison, Criminalité

prison-systeme-carceral-prisonnier-penitencier-pen-tole La majorité des prisonniers devront déménager de prison au moins une fois durant leur période d’incarcération. Les pénitenciers fédéraux sont classés en trois catégories: maximum, médium, minimum (voir encadré).

Plusieurs raisons peuvent expliquer un déménagement d’une prison à une autre. La durée de détention, le genre de crime, la violence utilisée, etc. Les fonctionnaires responsables d’évaluer les risques potentiels que représente un nouveau condamné établissent une cote de sécurité qui détermine le pénitencier qui lui convienne le mieux. Cette évaluation sécuritaire est ajustée selon les changements de comportements bons ou mauvais.

La peine du prisonnier en état de crise débute dans une prison à sécurité maximum. Les risques d’évasion ou de dépression nécessitent un encadrement très serré. Le prisonnier doit absorber le choc. Il sera mis en observation intensive à titre préventif. Évaluer adéquatement le degré de dangerosité qu’un détenu peut représenter est la priorité des établissements de détention.

Un nouveau condamné qui procède à une remise en question, coincé entre quatre murs, sans issu, est amené à avoir des pensées moroses et parfois destructrices. Il se détache de sa réalité avec les moyens du bord: drogue, alcool et il fuit dans un monde imaginaire. Avec les années, vient la maturité, la sagesse et la résilience.

Tant qu’il ne lâchera pas prise, le détenu n’arrivera pas à passer à travers. Il se rebellera et sera ainsi son pire ennemi. Le ou les gestes qui l’ont conduit en prison doivent être justifiés, assumés, ou, du moins, être compris par ce dernier pour qu’on puisse anticiper un début de réhabilitation.

Réinsertion graduelle

Le système correctionnel doit faire en sorte que l’individu qui sera éventuellement libéré soit bien préparé pour faire face à la difficulté de vivre en société. La déclassification sécuritaire a pour but de mener progressivement le détenu à augmenter son endurance aux irritants, c’est-à-dire être capable d’être confronté à la société. Le détenu va rendre des comptes sans utiliser le crime, la violence ou toutes autres formes d’intimidation.

L’adaptation nécessaire pour une réinsertion sociale nécessite d’énormes efforts. La prison développe des façons de faire inacceptables pour la société en général. Plus longtemps vous trempez dans cette jungle, plus dure sera la décontamination.

Pour le second texte, je traiterai des difficultés vécues lors d’un transfert. Merci à ceux qui envoient leurs commentaires à Reflet de Société. J’en retire une grande fierté.

Types de pénitenciers

Sécurité minimale

Les détenus qui représentent un faible risque pour la sécurité de la collectivité y sont réunis. Des restrictions minimales sur la liberté et les privilèges leurs sont imposées.

Sécurité moyenne

Les détenus y représentent un risque pour la communauté. Ils se retrouvent dans un environnement qui permet de développer des comportements responsables.

Sécurité maximale

Les détenus qui représentent une grave menace pour le personnel, les prisonniers et la collectivité s’y trouvent. On limite leurs déplacements et privilèges. Des activités et des programmes sont conçus pour modifier leur comportement.

P.S. Jean-Pierre Bellemare est finaliste aux Grands Prix de journalisme magazine.

autres textes de Chroniques d’un prisonnier

Voir les autres textes de Jean-Pierre Bellemare.

Drogue et paradis artificiel en prison

Un détenu ministre de la Justice …

Pénitencier: sexualité des prisonniers

Esquisse ensoleillée d’une petite prison

Le prisonnier et la religion

Les livres de Colin McGregor

Journaliste dans divers médias à travers le pays; Halifax Daily NewsMontreal Daily NewsFinancial Post et rédacteur en chef du Montreal Downtowner. Aujourd’hui, chroniqueur à Reflet de Société, critique littéraire à l’Anglican Montreal, traducteur et auteur aux Éditions TNT et rédacteur en chef du magazine The Social Eyes.

Parmi ses célèbres articles, il y eut celui dénonçant l’inconstitutionnalité de la loi anti-prostitution de Nouvelle-Écosse en 1986 et qui amena le gouvernement à faire marche arrière. Ou encore en Nouvelle-Écosse, l’utilisation répétée des mêmes cercueils par les services funéraires; scoop qui le propulsa sur la scène nationale des journalistes canadiens.

love-in-3dLove in 3D.

Enjoy our tale of the quest, the human thirst, to find light from within the darkness.

This is a tale for everyone, young and old, prisoner and free.

Love in 3D. Une traduction de L’Amour en 3 Dimensions.

teammate roman livre book colin mcgregorTeammates

Three teenage friends on a college rugby team in the shrinking community of English Montreal – three friends each facing wildly different fates.

This is the story of Bill Putnam, whose downward trajectory we first begin to trace in the late 1970s, and his friends Rudy and Max.

Teammates, their paths will cross in ways they never dreamt of in the happier days of their youth.

quebec-suicide-prevention-handbook-anglais-intervention-crise-suicidaireQuebec Suicide Prevention Handbook

Le suicide dérange. Le suicide touche trop de gens. Comment définir le suicide? Quel est l’ampleur du suicide? Quels sont les éléments déclencheurs du suicide? Quels sont les signes avant-coureurs? Comment intervenir auprès d’une personne suicidaire? Comment survivre au suicide d’un proche?…

Ce guide est écrit avec simplicité pour que tout le monde puisse s’y retrouver et démystifier ce fléau social. En français. En anglais.

social-eyes-web Magazine The Social Eyes

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

%d blogueurs aiment cette page :