Recherche de photos et d’illustrations pour votre blog

Trucs et astuces sur l’art de bien référencer son blog.

Comment trouver des photographies pour un blog

Un blog, c’est comme un magazine. La présentation est importante pour attirer l’attention de l’internaute, lui donner le goût de lire votre billet et le fidéliser à votre blog.

Raymond Viger  Dossier référencement.

Pour les sites proposés ici pour vos photographies, illustrations ou caricatures, prenez le temps de vérifier les conditions d’utilisation pour chacune de ces références.

Pour se faire, vous voulez peut-être agrémenter votre blog de photos et d’illustrations. Il existe des sites où vous pouvez obtenir ce matériel gratuitement avec des images libres de droits d’auteurs tel que http://www.sxc.hu/. Si vous êtes prêts à payer 1$ ou plus pour des photos plus originales, vous pouvez utiliser un site tel que : http://www.istockphoto.com/index.php.

Les Forces Armées américaines mettent à votre disposition gratuitement des photos d’archives.

Wikipedia est un important site de référence où les textes et les photos sont libres de droits d’auteur. En cliquant sur la photo, vous pouvez en voir tous les attributs.

Pour les journalistes, www.cnw.ca vous offre des photos et un fils de presse sur l’actualité.

Un blogueur, Pierre Chantelois, a développé un blog spécialisé sur des photos de Montréal où il vous les présente. Il veut que ses photos circulent. Si vous mentionnez la source et faites un lien vers son site, il peut vous autoriser à les utiliser.

Même chose pour les caricatures de Renart Léveillé.

Lorsque vous intégrez une photo à votre blog, n’oubliez pas de la mettre en basse résolution. Une qualité de 72 DPI est suffisant. Si vous ne publiez que des photos hautes résolutions, le poids que cela va représenter va ralentir le téléchargement de votre blog et vous risquez de perdre les internautes qui n’auront pas la patience d’attendre.

Dans leurs classements, les moteurs de recherche tiennent aussi compte de la vitesse de téléchargement d’un site. Les sites trop longs à télécharger seront relégués aux oubliettes! Si vous utilisez un CMS (content management systems) tel que WordPress, la réduction du poids des photos se fait automatiquement.

Pour connaître la vitesse de téléchargement de votre blog, vous pouvez utiliser www.websiteoptimization.com. En quelques secondes, vous saurez s’il y a des liens brisés sur votre blogue, vous aurez des avertissement sur ce qui est trop lourd ou qui pourrait être problématique pour un bon référencement de votre blog.

Autres textes sur les techniques de référencement

Date prochaine formation sur l’écriture web.

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écriture qu’il faut maîtriser sont expliquées dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations. raymondviger@hotmail.com

Cent Papiers: fermeture, piratage ou sabotage? Le journalisme citoyen peut-il exister?

Journalisme citoyen

La mort du site Centpapiers.com

Un des plus vieux et respectacle site de journalisme citoyen du Québec, Cent Papiers, est mort. Mort naturel ou sabotage? Est-ce une preuve que le journalisme citoyen ne peut exister au Québec?

Raymond Viger Dossiers Internet

Le site Internet Cent Papiers avait été cité à plusieurs reprises comme un exemple de journalisme citoyen. Ces fondateurs et artisans se sont retrouvés régulièrement à prendre la parole dans des congrès de journalistes pour présenter ce projet comme un exemple et une initiative exemplaire.

Historique de Cent Papiers

Le site de journalisme citoyen a été créé à la base par Messieurs Jean-Philippe Wauthier et Olivier Niquet. Ils avaient aussi mis en ligne le site le Sportnographe. Dans les meilleurs années de Cent Papiers, plus de 400 rédacteurs publiaient des textes. Pendant ce temps, Wauthier et Niquet faisaient le référencement des billets publiés dans Cent Papiers dans les différents digg like tel que Scoopeo ou Blogasty. Le nombre de billets présentés, les commentaires des différents auteurs et le référencement dans les digg like ont permis à Cent Papiers de prendre une position dans les moteurs de recherches enviables.

Quelques chicanes sur les orientations et les façons de faire dans Cent Papiers créent des dissensions. Des rédacteurs commencent à quitter le navire. C’est ainsi que, sous l’initiative de Pierre JC Allard, les 7 du Québec ont été créé, initialement, avec des rédacteurs de Cent Papiers qui avaient leur vision d’une nouvelle continuité.

Sportnographe et Radio-Canada

Le site Sportnographe se fait remarquer par Radio-Canada qui conclut une entente avec Wauthier et Niquet. Ce contrat avec Radio-Canada venait de diluer les énergies que Wauthier et Niquet pouvaient mettre dans Cent Papiers. Incapable de vendre Cent papiers, Olivier Niquet prend une entente avec Pierre JC Allard. Pierre JC Allard prend les rennes de Cent Papiers. Au moment d’une vente éventuelle, Olivier Niquet recevrait un pourcentage de la vente.

Les textes des 7 du Québec sont repris par Cent Papiers pour une 2e publication. Les textes des internautes doivent être modérés avant d’être publié. Le manque de temps des bénévoles de Cent Papiers fait que peu, pour ne pas dire aucun autre texte ne se retrouvent sur Cent Papiers.  Seule la republication des 7 du Québec et quelques partenaires Européens se retrouvent en ligne. Cent Papiers avait passé de 400 rédacteurs à une quinzaine, avec très peu de textes originaux.

Le soutien informatique qu’exige une plate-forme telle que Cent Papiers passe entre plusieurs mains pour aboutir en bout de course entre les mains de Philippe David. Le plus étrange c’est que Philippe David avait quitté le navire de Cent Papiers depuis août dernier pour créer sa plate-forme citoyenne, contrepoids.. Son dernier billet sur Cent Papiers étaient daté du 30 septembre. Plus étrange encore, lorsque nous faisons des recherches dans WHOIS pour connaître le propriétaire du nom de domaine de Cent Papiers, à la grande surprise de Pierre JC Allard, ce n’est pas le sien, mais de Philippe David qui apparaît, autant comme contact technique qu’administratif, avec ses coordonnés complètes!

Technical Contact:

   Centpapier inc.

   Philippe David
Administrative Contact:

   Centpapier inc.

    David
Registrant Contact:

   Centpapier inc.

   Philippe David

Le mois suivant, c’est au tour de Renart Léveillé de quitter le navire pour fonder le site Le Globe. Tout comme l’avait promis Cent Papiers à ses débuts, les nouvelles plate-formes promettent de pouvoir payer éventuellement leurs rédacteurs. Le bénévolat des rédacteurs est essentiel pour créer un achalandage et vendre éventuellement de la publicité. De là, on est encore loin de pouvoir payer des salaires. Parce qu’il ne faut pas oublier les coûts d’entretien et de développement de la plate-forme.

Le mois dernier, le site de Cent Papiers ferme. Un site Internet a besoin d’entretien régulier pour demeurer en ligne. Il s’agit qu’un des outils utilisés fasse une mise à jour avec une version plus récente pour que cette mise à jour vienne en conflit avec les autres outils présents sur la plate-forme.

La fermeture de Cent Papiers est-elle dû à un manque d’entretien, un acte de piratage ou un sabotage volontaire pour éliminer un concurrent? Difficile à dire pour l’instant puisque personne ne donne d’informations à l’intérieur de Cent Papiers et que personne ne semble se parler. François Marginean qui était l’ancien technicien de Cent Papiers nous dit que c’est Philippe David qui s’occupe du site. Sauf que Philippe David ne répond pas aux différents messages qu’on lui fait parvenir.

Pour l’instant, nous avons enterré le mois dernier Cent Papiers qui aura exister 6 ans dans la blogosphère avant de sombrer dans l’oubli et l’indifférence.

Une plate-forme, même basée sur du journalisme citoyen et des bénévoles a besoin d’une direction rédactionnelle, de modération, de correcteurs, de webmestre pour la mise en ligne, le référencement, un plan d’affaire pour sa continuité et son développement… Tout ça prend du temps et éventuellement de l’argent. Et pour faire entrer de l’argent, cela prend une équipe de vente et de marketing. Sans un bon plan d’affaire, une bonne politique éditoriale et un bon capitaine aux commandes, les plate-formes citoyennes sont appelés à disparaître assez vite ou de demeurer le jouet d’un bénévole archarné… ou entêté.

NB Plusieurs digg like, tel que Blogasty ou Scoopeo ont aussi sombré dans les abîmes.

Autres textes sur l’Internet

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

L’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé, le livre!

Prochaines dates de formation sur le référencement d’un blogue

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écriture qu’il faut maîtriser sont expliquées dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

Huffington Post arrive au Québec

Confrontation entre journalistes et blogueurs

Controverse sur le Huffington Post

Le Huffington Post arrive au Québec. Des blogueurs de renommée seront présents. Des journalistes questionnent ce média Internet et le bénévolat des blogueurs.

Raymond Viger Dossiers Média, Internet

Le Huffington Post est le bébé de Arianna Huffington. Elle a vendu le Huffington Post pour 300 millions à AOL. Le plan d’affaire du Huffington Post est de collaborer avec des personnalités connues mais de ne pas les payer. Un plan d’affaire pour faire le plus d’argent possible mais avec le moins de dépense possible.

Le Huffington Post devient maintenant international. Après le Huffington Post aux États-Unis, arrivent maintenant Huffington Post Angleterre, Huffington Post Canada, Huffington Post France… et sous peu nous aurons le Huffington Post Québec.

Cécile Gladel et Rue Masson

Évidemment, Cécile Gladel, une journaliste qui siège sur un comité de l’Association des journalistes indépendants indépendants du Québec (AJIQ), ne peut que déchirer sa chemise sur un média tel que le Huffington Post qui utilise les gens bénévolement. Comment les journalistes pigistes vont-ils réussir à se faire payer si tout le monde se met à bloguer bénévolement?

Pourtant Cécile Gladel a fondé le blogue le média Internet Rue Masson où les gens bloguent écrivent bénévolement. Pour apaiser sa conscience Cécile Gladel mentionne que la journée où le blogue Rue Masson pourra lui payer un salaire, elle paiera ses blogueurs auteurs. En attendant, ce sont des blogueurs bénévoles qui y travaillent. Et si Rue Masson était vendu à Rogers est-ce que Cécile Gladel va séparer le pactole avec tous ses bénévoles qui l’auront aidé à créer la notoriété de Rue Masson? Peut-on décrier le plan d’affaire du Huffington Post quand on fait la même chose?

Huffington Post Québec

Le Huffington Post Québec a été placé sous la supervision de Patrick White. Plusieurs blogueurs vedettes sont présentis: selon Patrick Lagacé nous devrions retrouver sur le Huffington Post: Normand Baillargeon, Jean Barbe, Françoise David, Djemila Benhabib, Steven Guilbeault, Yves-François Blanchet et Amir Khadir.

Stéphane Baillargeon du Devoir nous annonce aussi la présence de Pierre Curzi, la sexologue Jocelyne Robert et Renart Léveillé. Ce dernier a fondé le site Le Globe et espère pouvoir en arriver éventuellement à pouvoir payer les blogueurs qui participeront.

D’autres blogueurs nous parlent de Louise Harel, Philippe Couillard, Louis Bernard.

La Presse Canadienne nous mentionne cependant que la controverse soulevé par le fait d’écrire bénévolement pour le Huffington Post a fait reculer Françoise David et Amir Khadir.

Patrick White a, lui aussi, son blogue. Un blogue sur les arts, la culture et les spectacles. Le blogue de Patrick White est alimenté par des dizaines de jeunes journalistes bénévoles. Des jeunes journalistes qui le font pour prendre de l’expérience mais qui ne reçoivent aucune formation ou encadrement pour se faire. Curieux que Cécile Gladel et l’Association des journalistes indépendants du Québec (AJIQ) ne réagissent pas en dénonçant le site de Pat White et de Renart Léveillé!

Un journaliste sait-il comment bloguer?

Le Huffington Post n’est pas un média traditionnel. C’est notre ancien perron de l’église où différentes personnes vont donner leurs opinions sur l’actualité. Un lieu Internet où tous et chacun vont jouer au gérant d’estrade et repiquer les nouvelles des vrais médias. Ce n’est pas sur le Huffington Post qu’on peut s’attendre à avoir des scoops et des grands dossiers.

Le Huffington Post n’exige pas de contenu exclusif ou des textes originaux. Est-ce vraiment ce genre de travail que les journalistes pigistes réclament et recherchent? Cela ne dévalue pas le métier de journaliste. Il faut juste que les journalistes pigistes se cherchent du travail dans de vrais médias qui sont prêts à payer pour de vrais articles journalistiques. Et ce n’est pas la mission du Huffington Post.

Autre point qu’il faut considérer. Écrire pour un blogue ou un site Internet est très différent de l’écriture journalistique pour un journal ou un magazine. Est-ce que les journalistes maîtrisent bien cet art de bloguer? Est-ce que les journalistes veulent vraiment apprendre comment devenir un blogueur?

Mise à jour: Renart Léveillé, fondateur du site Internet Le Globe n’a jamais eu l’intention de bloguer bénévolement pour le Huffington Post. Il l’aurait fait contre rémunération.

Autres textes sur Médias et journalisme

Principaux textes qui ont traité du Huffington Post:

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

L’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé, le livre!

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écriture qu’il faut maîtriser sont expliquées dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

La politique à l’ère de l’Internet.

Christian Dubois, conseiller d’Amir Khadir

Incompréhension politique du Web 2.0

Christian Dubois, le conseiller du député de Mercier Amir Khadir, vient nous visiter et nous démontrer son incompréhension du Web 2.0.

Raymond Viger Dossier Économie, Politique, Internet

quebec-solidaire-amir-khadir Le 28 mars dernier à 7:00 heures le matin, je publie un texte questionnant la politique du salaire minimum à 16$ revendiqué par Québec solidaire et Amir Khadir.

Le lendemain soir, 29 mars à 17:39, probablement avisé par une alerte Google sous les noms d’Amir Khadir ou de Québec solidaire, le conseiller d’Amir Khadir, Christian Dubois tente de me convaincre que je suis dans le champ. Christian Dubois mentionne quelques points qui sont plus philosophiques que mathématiques. En moins de 2 heures, je lui donne la réplique.

Le silence de Québec solidaire

Depuis mardi dernier, presqu’une semaine après ma réplique, j’attends toujours la réponse du conseiller d’Amir Khadir. Silence total de Québec solidaire.

Faire une veille des réseaux sociaux pour savoir qui parle de nous, pour des politiciens, c’est normal et c’est correct. Que de temps à autre, un membre d’une équipe politique décide de répondre et de défendre son programme politique sur un blogue, c’est bîn correct aussi. Mais de venir lancer un copier-coller d’un pamphlet publicitaire sur mon blogue et de sacrer son camp sans revenir pour en discuter, c’est un manque total de savoir vivre. Ce n’est pas une façon de traiter les blogues.

Avant vous M. Christian Dubois, un blogueur, Renart Léveillé est venu prendre position. Nous avons eu quelques échanges. Comme 2 bons blogueurs.

Réseaux sociaux et politique

Si vous voulez commenter sur des blogues M. Dubois, regardez le mode d’emploi, respectez le milieu dans lequel vous vous trouvez. Si vous n’avez pas le temps de suivre les fils RSS des commentaires que vous laissez, bîn laissez en moins et votre réputation (et celle d’Amir Khadir) sera moins entachée.

Les blogues sont un moyen de communication et il faut savoir comment s’en servir. Si vous cherchez un mode d’emploi pour les réseaux sociaux, Michelle Blanc a écrit un excellent livre sur le sujet. Si vous voulez savoir comment référencer un blogue et être apprécié dans la blogosphère, j’ai aussi écrit un livre sur le référencement des blogues. Faites un peu de recherche pour gagner des points au lieu d’en perdre.

En 2008, lors de l’émission Tout le monde en parle, lors d’un face à face avec Pauline Marois, Michelle Blanc a lancé un message aux politiciens d’utiliser adéquatement les médiax sociaux. Il est vrai M. Dubois que vous utilisez les médias sociaux. La question est maintenant de savoir si vous les utilisez adéquatement.

Mise à jour 4 avril 10:20 hres provenant du compte twitter de M. Dubois:

 le_dubois Christian Dubois @ @pmarchi Amir s’est fié sur un article sur le Web. L’info s’avère non vérifiée. Il va écrire à M. Archambault pour reconnaître l’erreur.

Les journalistes ne seront pas trop content d’apprendre que les politiciens se fient maintenant à ce qui se dit sur le Web pour faire leur campagne électorale.

M. Dubois m’a fait parvenir plusieurs twitts en privé pour me dire que je lui aurais manqué de respect avec ce billet et que je l’aurais attaqué parce qu’il n’a pas répondu  »instantannément » à son commentaire de la semaine dernière. Tout de même curieux qu’on parle d’instantannéité après une semaine de silence! Ayant reçu 6 messages privés sur mon Twitter de la part de M. Dubois, il avait sûrement le temps de répondre à la fameuse question du salaire minimum prôné par Amir Khadir et Québec solidaire.

Autres textes sur Politique

Pour une réforme de notre système politique

Élections fédérales, spam et pollution environnementale

Amir Khadir et Québec solidaire: utopie sociale

Amir Khadir à Tout le monde en parle

Lettre ouverte à Jean Charest

Les gais peuvent-ils prendre le pouvoir?

Louise Harel, les jeunes et la politique

Quebec bashing?

Résultats élections fédérales 2011

Est-ce que notre système politique met en danger la démocratie?

Stephen Harper et l’homosexualité

Lutte à la drogue: les Conservateurs contre la science

Québec solidaire, Amir Khadir, Françoise David et le salaire minimum à 16$

Le poids du Québec dans le Canada

Vie sociale et politique

Stephen Harper et l’avortement

Stephen Harper et le social, 2 mondes étrangers

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

L’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé, le livre!

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écrire qu’il faut maîtriser sont expliqués dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations.

.

Word Up! Battle, rap battle, journalistes et blogueurs

Word Up! Battle: rap battle Hip hop qui fait couler beaucoup d’encre

Word Up! Battle fait la une

Word Up! Battle est un combat entre deux rappers qui s’affrontent à coup de mots et de rimes. Plusieurs ligues de rap battle existent à travers le Québec. Pour Montréal, le rap battle c’est Word Up! Battle qui en est à sa 7e édition.

Raymond Viger  Dossier Hip-Hop, RapCulture

hip-hop-chretien-spiritualite-spirituel-rap-music Word Up! Battle et les rap battle font jaser. Patrick Lagacé a fait un billet en présentant la vidéo du rap battle Just Split It, la première édition de rap battle à Gatineau, un rap battle inspiré par le trailer 8 Mile dont le rapper Eminem en était la vedette. Patrick Lagacé nous présente ce vidéo sans vraiment le commenter, se contentant de nous l’offrir pour notre pause Kit Kat comme il le dit si bien.

Word Up! Battle et le franglais

Renart Léveillé reprend le flambeau et s’inquiète de l’émergence de ces rap battle. Il mentionne que Word Up! Battle n’est que des rimettes, pour certains — donc, pas grand-chose à voir avec la poésie. Renart Léveillé est agressé par le franglais cette manière de s’exprimer qui mélange beaucoup d’anglicisme dans un peu de français. Des anglicismes qui, selon lui, sont la plupart du temps complètement inutiles et qui ne servent qu’à se donner un genre au rap battle. Renart Léveillé faisait remarquer, qu’à l’émission Ghetto érudit à CISM (l’émission officielle de hhqc.com la source du hip-hop Québécois), les pièces rap présentées n’utilisaient presque pas d’anglicismes.

Word Up! Battle; violence, vulgarité et homophobie

Le journaliste de La Presse, Tristan Péloquin a assisté à la 6e édition du Word Up! Battle de janvier dernier présenté au Sino Shop. En plus du slang anglophone, ce qui a frappé Tristan Péloquin ce sont la vulgarité et la violence des rimes lancées dans les rap battle. Malgré certaines bonnes constructions lyriques, Tristan Péloquin a dû censurer plusieurs extraits.

La ligue d’improvisation Hip hop du Québec

Je ne cacherais pas ma surprise sur le ton présenté par Word Up! Battle. Je me souviens de la création de la Ligue d’improvisation Hip hop du Québec lancée en 2004 et parrainnée par les Loco Locass. Plusieurs rappers qui font partis du Word Up! Battle faisaient parti de la Ligue d’improvisation Hip hop du Québec dont Maybe Watson. Ces combats d’improvisation entre rappers avaient gagné en popularité, à tel point que Music Plus avait débuté des négociations pour téléviser les matchs. Une des difficultés rencontrées par la Ligue d’improvisation Hip hop du Québec pour sa continuité avait été le financement pour payer ses artistes. Ce qui n’est pas le cas avec Word Up! Battle puisque les artistes ne sont pas payés pour s’affronter.

À l’époque, la mission que s’était donnée la Ligue d’improvisation Hip hop du Québec:

En plus de la qualité artistique des participants, les promoteurs souhaitent ainsi souligner un aspect de la culture hip-hop méconnu du grand public: la transmission de messages positifs et la démonstration que les adeptes de ce genre musical ne visent pas à véhiculer des valeurs malsaines ou à influencer son public de façon négative.

Mission qui avait été atteinte avec brio et professionnalisme. Nous avions même invité les rappers à performer à l’Église Saint-Nom-de-Jésus pour une soirée d’improvisation sous la musique des orgues Casavant!

Le Word Up! Battle a-t-il un avenir?

Après avoir enterré la Ligue d’improvisation Hip hop du Québec, nous en sommes rendu avec Word Up! Battle. Je ne pense pas que la culture Hip hop ait fait un grand pas en avant. Au contraire, nous avons régressé et c’est très dommage.

Je suis cependant convaincu que les Word Up! Battle sont importants pour la culture Hip hop et pour les rappers de la scène montréalaise. Les rappers de Montréal ont l’esprit vif, sont intelligents et sont capables d’une très grande créativité. Pour l’instant, Word Up! Battle stimule et mobilise la scène. Le plus triste est de voir que les rappers de Montréal, malgré toute leur expérience et leur potentiel, ne se démarquent pas des rappers moins expérimentés des régions. Pour l’instant, Word Up! Battle ne fera pas parti de la remise des Oscars!

Une réflexion est déjà en cours entre les rappers. J’ai confiance que nous arriverons sous peu avec une nouvelle génération de rap battle qui saura soulever les foules.

Présentation de la 7e édition du Word Up! Battle.

Autres textes sur le Rap:

Références de ce billet: Word Up! BattleRenart Léveillé, Patrick Lagacé, Tristan Péloquin, hhqc.com, CISM, Ghetto érudit.

Illustration Mabi.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-dj-mana-sp-manspino-dynastie-des-morniers CD de musique Ill Legal. Compilation de rappeur et rap music Hip Hop avec Chilly D, DJ Mana, L’intrus, Shades of culture, SP, Patrick Batemen, 01 Étranjj, Ninja P, Virus, Vulguerre, Chance Won, Erratum, Son 2 PT, Manspino, Dynastie des Morniers. 9,95$

Tél: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Jean Charest, Guy A. Lepage et Tout le monde en parle

Politique et social

Jean Charest à Tout le monde en parle

Le premier Ministre Jean Charest sera l’invité de Guy A. Lepage à l’émission Tout le monde en parle. Pendant ce temps, une internaute, Noisette Sociale lui demande de le rencontrer.

Raymond Viger  Dossiers Politique, Jean Charest, Tout le monde en parle

jean-charest-tout-le-monde-en-parle-guy-a-lepage Malgré les pétitions demandant sa démission, malgré le marasme politique dans lequel le Québec est plongé, pendant que le premier Ministre Jean Charest se prépare à passer à l’émission Tout le monde en parle avec Guy A. Lepage, une internaute veut rencontrer Jean Charest. Noisette sociale sollicite l’appui des internautes pour soutenir et diffuser sa demande.

La blogueuse Jennifer Hazel, mieux connu sous le nom de Noisette Sociale, a publié une lettre ouverte au premier Ministre Jean Charest. Elle a aussi fait parvenir à Jean Charest une demande pour le rencontrer.

L’objectif de la rencontre avec Jean Charest, en tant que citoyenne du Québec, Noisette sociale veut comprendre. Comprendre la vision de Jean Charest et être rassurée. Comme elle le dit si bien dans sa lettre ouverte:

Vous occupez la fonction de Premier ministre du Québec depuis avril 2003 et vous avez fait accroître mon incompréhension face à votre gouvernement d’année en année. L’incompréhension est une forme d’insécurité et une insécurité à long terme, même au niveau politique, ça finit par être stressant.

Noisette sociale nous invite à lui faire parvenir la liste de questions que vous aimeriez qu’elle pose à Jean Charest.

Question de nous rassurer un peu ou de nous inquiéter encore plus, en attendant la rencontre entre le premier ministre Jean Charest et Noisette sociale, écoutons ce que Jean Charest aura à dire à Guy A. Lepage. Histoire à suivre.

Pour lire la lettre ouverte de Noisette sociale au premier Ministre Jean Charest.

Autres textes sur Politique

Pour une réforme de notre système politique

Est-ce que notre système politique met en danger la démocratie?

Lutte à la drogue: les Conservateurs contre la science

Québec solidaire, Amir Khadir, Françoise David et le salaire minimum à 16$

Les gais peuvent-ils prendre le pouvoir?

Le poids du Québec dans le Canada

Vie sociale et politique

Stephen Harper et l’avortement

Stephen Harper et le social, 2 mondes étrangers

Illustration Renart Léveillé.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Sociétéédité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Vente de Branchez-vous à Rogers Media

Mise à jour: Fermeture de Branchez-vous

25 Millions pour les actionnaires et rien pour les blogueurs

Rogers Media achète Branchez-vous

Le propriétaire et principal actionnaire du site Branchez-vous et BV Media, Patrick Pierra nous présente les avantages de la vente de ce site à Rogers Média.

Raymond Viger    Dossiers Médias, Internet

branchez-vous-bv-media Comme pour se justifier devant quelques détracteurs, Patrick Pierra nous dit qu’il est préférable que ce soit un éditeur canadien reconnu, fiable et solide comme la famille Rogers qui devienne le nouveau propriétaire de BV Média. Rogers, une entreprise bien ancrée dans les nouvelles technologies et en télécommunications qui cherchent à intensifier sa présence au Québec.

Au delà des 25 millions que constitue cette importante transaction pour le rachat des actions de Branchez-vous et BV Média (dont Patrick Pierre en possèderait 76%), plusieurs questions me tétillent.

L’indépendance de la blogosphère

rogers-media-editeur-magazine Associé avec Branchez-Vous, Rue 89 a tenté une percée au Québec mais s’est retiré de la course. Branchez-vous vient de se faire acheter par Rogers Média. Cent Papiers a vivoté pendant plus d’une année par manque de temps lorsque les fondateurs Olivier Niquet et Philippe Wauthier se sont fait repêcher par Radio-Canada avec leur site Sportnographe… Une nouvelle équipe va tenter de relancer cette plate-forme. Les principaux médias ont pris une place importante dans la blogosphère. Les blogues indépendants et bien structurés n’ont pas encore réussi à démontrer leur viabilité et leur capacité à livrer avec constance une information pertinente et intéressante.

Y a-t-il abus des blogueurs?

renart-leveille-blogueur Au delà du questionnement sur la concentration de la presse, qu’en est-il de la principale matière première des sites Internet et des blogues, c’est-à-dire le blogueur comme tel?

En mars dernier, le blogue du Trente, le magazine des journalistes critiquait le journalisme à 10$ de l’heure de Rue 89 qui était associé à Branchez-vous. Ce qui a fait sortir de ses gongs Renart L’Éveillé qui a remplacé les blogueurs de Branchez-vous à plusieurs occasions. Renart se déchirait la chemise sur l’incapacité de se faire payer adéquatement par Branchez-vous en tant que blogueurs. Être blogueur pour Branchez-vous aurait même été, à plusieurs occasions, un travail sous le salaire minimum. Et voilà qu’après des années de laborieux travail de tous ces blogueurs, une sorte d’investissement pour conserver un site indépendant au Québec, ce site est vendu pour 25 pinottes d’un million chacune!

Est-ce que les blogueurs qui se sont investis pendant toutes ces années pour faire de Branchez-vous ce qu’il est vont recevoir une part de ce gâteau? Pas sûr pantoutte!

Position de Patrick Perra sur la valeur d’un blogueur

Lorsque Renart Léveillé a publié son texte sur le pauvre salaire d’un blogueur, l’éditeur et propriétaire de Branchez-Vous, Patrick Pierra est venu commenter son billet. Voici une intéressante citation de Patrick Pierra:

Ce qui fixe sa valeur économique objective, en fin de compte, c’est le revenu que ce texte permet de générer. La demande génératrice de revenus, elle, a très peu augmenté… Résultat inéluctable: la valeur économique moyenne des textes a baissé.

Si la valeur économique des billets des blogueurs est fixé par le revenu que les textes permettent de générer, est-ce que les 25 millions provenant de la vente de Branchez-Vous font partis de la valeur économique réalisée par les billets publiés?

Au minimum… le respect du salaire minimum!

Autre chose qu’il faut considérer lorsque Rue 89 a proposé un travail de blogueur à 10$ de l’heure. Ce n’est pas un salaire en tant qu’employé, mais une facture en tant que pigiste indépendant. Lorsqu’un employé se fait payer 10$ de l’heure, l’employeur doit payer 15% de charges sociales (qui incluent 4% de vacances). Lorsqu’un pigiste reçoit 10$ de l’heure, les charges sociales sont à ses frais. Il ne lui reste donc que 8.50$, en deça du salaire minimum. Et en plus, il doit fournir ses équipements comme l’ordinateur, le téléphone, connection à l’Internet, le bureau de travail…

Il ne faut pas oublier aussi qu’un blogueur travaille souvent plus qu’un journaliste conventionnel. Le journaliste fourni son texte au média et un pupitreur va prendre la relève. Pour le blogueur, photos, titres, liens mots-clés et toutes les opérations pour « habiller » son texte sont souvent de son devoir. Et que dire des commentaires que l’on reçoit et qu’il nous faut modérer et répondre!

Débat à suivre sur le financement et la survie des blogueurs. En attendant, les actionnaires de Branchez-vous récoltent 25 millions de la part de Rogers Media!

Rogers Médias ferme Branchez-vous

Références:

Renart Léveillé et le travail chez Branchez-Vous.

Le Trente et journalisme chez Rue 89 et Branchez-vous.

Réponses de Patrick Pierra sur la vente de Branchez-Vous à Rogers Media

Position de Patrick Pierra sur la valeur d’un blogueur

Autres textes sur Médias

Huffington Post arrive au Québec

Le Globe, un nouveau webzine au Québec

RueMasson.com le blog du Vieux-Rosemont

Le magazine des journalistes frappe un iceberg!

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :