Le pipi de Dany Turcotte dans le spa de Star Académie

Tout le monde en parle avec Guy A. Lepage

L’urine de Dany Turcotte

Dans le spa de Star Académie avec Guy A. Lepage, pourquoi Dany Turcotte est-il fier d’avoir uriner dans le spa?

Raymond Viger Dossier Tout le monde en parle

dany-turcotte-tout-le-monde-en-parle-guy-a-lepageJ’aime bien Dany Turcotte. J’ai beaucoup de respect pour lui et pour le travail qu’il fait à l’émission Tout le monde en parle.

Dany Turcotte nous arrive souvent avec d’excellentes répliques qui viennent piquer les invités. Toujours dans l’humour et sans méchancetés je respecte la vivacité d’esprit de Dany Turcotte pour sa capacité à taquiner le taureau tel un picador.

J’ai aussi beaucoup d’admiration pour Dany Turcotte qui doit se farcir la rédaction des petites cartes pour les différents invités. Si ces cartes étaient écrites après l’émission, Dany Turcotte aurait sûrement plus de matières et plus de facilités pour écrire ses fameuses cartes.

Le pipi de Dany Turcotte dans le spa de Star Académie

Mais lorsque Dany Turcotte s’est écrié en début d’émission qu’il s’est retrouvé dans le spa de Star Académie et, fièrement en levant les bras dans les airs, il déclare avoir fait “pipi” dans le spa, désolé, mais je n’ai rien compris à cette révélation.

Que s’est-il passé en coulisse pour que Dany Turcotte débute l’émission Tout le monde en parle avec cette curieuse de révélation? Si Dany Turcotte nous avait fait cette révélation un peu “piteu”, en s’excusant, j’aurais mieux compris. Mais cette fierté était-elle déplacée ou il nous manque un bout de l’histoire pour apprécier à sa juste valeur cette révélation?

Que va penser René Angelil et Julie Snyder d’apprendre que l’urine de Dany Turcotte flotte dans le spa de Star Académie?

Si quelqu’un a compris quelque chose à cette révélation, merci de nous le partager?

dany-turcotte-pipi-spa-star-academie-tout-le-monde-en-parle-guy-a-lepageMise à jour 8:25: Grâce au commentaire du Critiqueux que vous pouvez lire plus bas, sur le Facebook de Dany Turcotte nous pouvons lire ce commentaire, publié le 23 janvier dernier, soit une semaine avant la diffusion de l’émission de Tout le monde en parle:

Guy A et moi dans le spa de Star Académie…On a bien rit en tournant ce clin d’oeil! Une bonne idée de Stéphane Laporte! Et pour ceux qui se posent la question, je n’ai pas fait pipi dans l’eau! ;-))

Autres textes textes sur Tout le monde en parle

Photo Facebook de Dany Turcotte

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Abonnement au magazine Reflet de Société

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Pierre-Karl Peladeau et le fonds de solidarité de la FTQ, un drôle de mariage!

Vente du Canadiens de Montréal:

Pierre-Karl Péladeau et le fonds de solidarité de la FTQ, un drôle de mariage!

Raymond Viger        Dossier Journal de Montréal

Le fonds de solidarité de la FTQ nous présente la synthèse de sa mission telle qu’elle apparaît sur sa page d’accueil:

Sa mission principale est de contribuer à créer et à maintenir des emplois au Québec, en investissant dans les moyennes et petites entreprises.

En allant chercher la mission complète du fonds de solidarité de la FTQ, on peut y lire:

Notre mission

  • Investir dans les entreprises québécoises et leur fournir des services en vue de contribuer à leur développement et de créer, maintenir ou sauvegarder des emplois au Québec.
  • Favoriser la formation des travailleuses et travailleurs dans le domaine de l’économie afin de leur permettre d’accroître leur influence sur le développement économique du Québec.
  • Stimuler l’économie québécoise par des investissements stratégiques qui profiteront autant aux employés qu’aux entreprises.
  • Sensibiliser les travailleurs et les travailleuses à épargner pour leur retraite et à participer au développement de l’économie par la souscription des actions au Fonds.

Si je fais une synthèse de la mission du fonds de solidarité de la FTQ on peut résumer ainsi: créer, maintenir et sauvegarder des emplois au Québec en investissant dans les moyennes et petites entreprises.

Fort de cette mission du fonds de solidarité de la FTQ, peut-on m’expliquer comme ce fonds de travailleur syndiqué en arrive à extrapoler un investissement dans le Canadien de Montréal?

Pire, en partenariat avec Pierre-Karl Péladeau. Comme le souligne Patrick Lagacé, l’histoire entre la FTQ et Pierre-Karl Péladeau est une histoire basée sur les conflits. Pour n’en nommer que quelques-uns, souvenons-nous des négociations avec le groupe Vidéotron, le Journal de Québec et plus récemment le Journal de Montréal qui est encore en lock-out.

Pour les puristes qui voudraient me pointer du doigt en soulignant que ce n’est pas la FTQ qui représentait les employés en lock-out ou en grève contre Pierre-Karl Péladeau, mais plutôt le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), voici une petite note biographique d’Henri Massé provenant du fonds de solidarité FTQ pris à même leur site:

Avant d’être élu à la direction de la FTQ, M.Massé était directeur québécois du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), le plus grand syndicat affilié à la FTQ

Évidemment, il fallait s’attendre à ce que Rue Frontenac, le blogue des journalistes du Journal de Montréal en lock-out, souligne cette incohérence. Michel Van de Walle s’en est chargé avec brio.

En ce qui concerne la vente du Canadien de Montréal, le chroniqueur économique Jean Gagnon avait déjà soulevé une incohérence provenant du gouvernement provincial.

Sur la page d’accueil du fonds de solidarité de la FTQ on peut lire:

Le Fonds de solidarité FTQ et les Productions Feeling sur les rangs DES INVESTISSEURS QUEBECOIS SE JOIGNENT À QUEBECOR MEDIA POUR DÉPOSER UNE OFFRE D’ACHAT DU CANADIEN

Moi ça me donne un drôle de « Feeling » de lire une telle nouvelle.

PUBLICITÉ

show_image L’amour en 3 dimensions

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre, au coût de 19,95$ est disponible.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Star Academie: voter pour Carolanne, Maxime ou des politiciens? Qui est vraiment en danger?

Star Académie: voter pour Carolanne, Maxime ou des politiciens? Qui est vraiment en danger?

Raymond Viger                    Dossier Culture et Politique

Lundi, 13 avril. Grande finale Star Académie. Carolanne et Maxime L sont en danger. Le vote du public va trancher. Un seul participant sortira gagnant de cette grande finale.

Non, je n’écoute pas Star Académie. Pour éviter d’être traité de bourreau de travail et de blogueur isolé, le soir j’utilise mon portable et je me retrouve aux côtés de Danielle devant le téléviseur. Ma conjointe Danielle écoute Star Académie.

Star Académie et l’assemblée Nationale

L’émission débute et attire mon attention. Je n’en revenais vraiment pas. Star Académie présente une motion spéciale de l’Assemblée Nationale pour encourager Carolanne et Maxime qui vont passer devant le suffrage universelle.

Ma première réaction est de me dire que c’est arrangé avec le gars des vues, ou plutôt la fille de Star Académie, Julie Snyder. Pourtant l’événement semble être des plus véridique. Est-ce que les politiciens réalisent que les votes de Star Académie soulèvent plus d’intérêt que les élections provinciales? Est-ce que les politiciens sont en manque de visibilité?

Star Académie un gros show pour les artistes… et les politiciens

Je n’ai rien contre Star Académie. Pour le peu que j’en connais, je trouve que c’est un gros show, comme on est capable de produire au Québec. Un spectacle attrayant qui permet à de jeunes artistes de chanter et de se retrouver sur scène avec les plus grands noms de la chanson. Une expérience qui semble extraordinaire et exceptionnelle pour la carrière des jeunes académiciens.

Je suis tanné de voir les politiciens tenter de trouver toutes sortes d’occasions pour se montrer. Que ce soit cette motion en direct dans Star Académie, Mario Dumont à Dieu Merci ou tous les autres prestations du genre.

Ça manque de crédibilité. Ça ressemble trop à de la recherche de publicité pour les politiciens. C’est comme vouloir faire la charité parce que les médias sont là, pour montrer le geste posé.

Star Académie, Julie Snyder et René Angelil aux prochaines élections?

J’ai une bonne proposition à faire aux politiciens en manque de visibilité. Demandez donc à Julie Snyder ou à René Angelil d’organiser vos prochaines élections! Ça va être un maudit bon show.

PUBLICITÉ

show_image Après la pluie… Le beau temps

Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre, au coût de 9,95$ est disponible

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

René Angelil, le jeu compulsif et Céline Dion

René Angelil, le jeu compulsif et Céline Dion

Dossier Gambling et jeu compulsif, Céline Dion et René AngelilGamblers Anonymes

Raymond Viger

C’est avec une grande joie et une grande surprise que j’ai parcouru le reportage de Michelle Coudé-Lord dans le Journal de Montréal du 19 février.

René Angelil, un joueur compulsif

René Angelil avoue publiquement qu’il est un joueur compulsif, un gambler. René Angelil livre un excellent message de prévention au jeu compulsif. Depuis quelques temps, plusieurs vedettes soulignaient publiquement leur passion pour le jeu, notamment le poker. Le témoignage de René Angelil vient mettre les pendules à l’heure. Le jeu est facilement une maladie.

Les jeunes doivent savoir qu’à la télévision, tu vois juste les neuf joueurs qui restent autour de la table… Il y en a 1 000 autres qui partent perdants.

Le message est clair sur les risques et les conséquences du jeu. René Angelil a su se protéger contre lui-même. Parce qu’un joueur compulsif ne peut pas avoir accès à l’argent. Sur tous les chèques que René Angelil signe, il y a 2 signatures.

Le jeu compulsif et la famille

Il y a l’argent, mais il y a aussi la qualité de vie que nous nous donnons. René Angelil avoue que Céline Dion a dû exiger qu’il soit présent auprès d’elle et de leur enfant René-Charles. Le temps et l’argent, 2 choses que l’on peut perdre quand on est un gambler.

René Angelil lance une phrase sur le Casino de Montréal que je me dois de relever ici.

Le Casino de Montréal n’attire pas beaucoup de gros tournois et de grands joueurs; donc ce sont des gens du Québec qui vont se mettre dans la rue. Ça me fait mal au coeur de voir cela.

M. René Angelil, je veux vous remercier pour ce partage honnête de votre part. Vous ne pouvez même pas vous imaginer à quel point cela va aider beaucoup de joueurs compulsifs à se reconnaître et, je l’espère, faire les premiers pas vers un rétablissement. Parce qu’une grande personnalité comme vous est attrayante pour les jeunes. L’humilité et l’intégrité que vous avez su apporter à votre témoignage permettra de contrebalancer le côté « glamour » du poker et des vedettes qui ont commencées à en être publiquement adepte.

Le jeu compulsif et René-Charles?

Je me dois cependant de vous rendre la pareille M. Angelil et d’être aussi honnête que vous dans mon témoignage. J’ai été estomaqué quand j’ai lu que vous jouez au poker avec René-Charles. Même Loto-Québec, que je dénonce régulièrement, exige d’avoir 18 ans avant de gambler. Je sais que vous ne jouez pas avec de la vraie argent. Mais y a-t-il un risque que René-Charles en arrive à devenir lui-même un joueur compulsif?

Vous avez eu la chance d’avoir des proches pour vous aider et vous protéger contre vous-même. Est-ce que ce sera la même chose pour René-Charles s’il devient un joueur compulsif? Est-ce que René-Charles va accepter de se laisser aider?

Cela me fait peur, très peur pour René-Charles.

Des félicitations pour Michelle Coudé-Lord et le Journal de Montréal

Je veux aussi féliciter Michelle Coudé-Lord et le pupitreur pour ce reportage et d’avoir pensé à rajouter un encadré sur les ressources telles que Gamblers Anonymes pouvant aider et soutenir les joueurs compulsifs.

Autres textes sur Gambling et jeu compulsif 

PUBLICITÉ

magazine revue édition Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Le Bye Bye de Véronique Cloutier mis à nu

René Angelil demande la démission de Louise Lantagne

Le Bye Bye de Véronique Cloutier mis à nu

Raymond Viger Dossiers Véronique CloutierCéline Dion et René Angelil, Julie Couillard

Je ne voulais pas intervenir sur le Bye Bye de Radio-Canada. Pour plusieurs raisons. D’une part, mon blogue ne verse pas dans l’actualité ponctelle, mais dans l’actualité sociale. C’est donc dire que les réactions du Bye Bye n’auraient dû prendre que quelques jours et on aurait dû passer à autre chose.

Mais voilà que rien n’est encore terminé 10 jours après la présentation du Bye Bye de Véronique Cloutier et de son copain Louis Morissette. Conférence de presse, sortie de René Angelil, Julie Couillard qui explique, François Avard… Tout le monde y passe, même Patrick lagacé qui n’en peut plus, Richard Martineau qui pète sa coche sur Radio-Canada…

Rendu là, ça fait parti d’un traumatisme social et je commence à me sentir interpellé. De reculons, je vais donc prendre partie dans ce délire.

Est-ce que j’ai regardé le Bye Bye 2008. Bîn non! Parce qu’après quelques minutes, j’étais très fatigué et ça ne semblait pas être drôle. Le Bye Bye n’a pas capté mon intérêt et j’ai été… me coucher! Et je peux vous dire que je ne le regrette en rien. Semblerait que je n’ai rien manqué.

Le mandat de Radio-Canada

En entendant toute la polémique sur le Bye Bye, la question qui remontait et qui tue (comme dirait notre ami Guy A. Lepage): quel est le mandat de Radio-Canada. Richard Martineau a pris les devants et a très bien résumé la situation. Nous pouvons nous demander si Radio-Canada respecte son mandat. Quand je vois des émissions comme Enjeux, Zone libre… faire de grands reportages je crois qu’il est important d’avoir une télévision d’État. Est-ce qu’une journaliste comme Anne Panasuk aurait pu faire ses grands reportages et faire reculer Loto-Québec ou réouvrir des enquêtes si elle avait travaillé dans un média privé? Je ne crois pas. Est-ce que le divertissement et la variété ont leur place à Radio-Canada. je crois que oui. Pour nous présenter des émissions qui n’auraient pu voir le jour sans passer par une télévision d’État, des émissions de qualité et différentes.

Julie Couillard et les enfants

En ce qui concerne le Bye Bye, personnellement je considère que c’est une émission familiale. Même si Julie Couillard nous affirme que les enfants auraient dû être au lit, le veille du jour de l’an se passe en famille et il est fort possible que beaucoup d’enfants aient été debout pour écouter, en famille, le Bye Bye. N’oublions pas que le Bye Bye passe en reprise le lendemain, à une heure où les enfants sont encore debouts.

René Angelil et la démission de Louise Lantagne

René Angelil a déchiré sa chemise dans le Journal de Montréal réclamant la démission de Louise Lantagne. Sur le point de la responsabilité, j’accorde un point à René Angelil. Louise Lantagne représente Radio-Canada dans la décision de passer en onde l’émission. Ce que j’aurais bien aimé savoir c’est le mandat exact qui a été demandé à Véronique Cloutier et Louis Morissette.

L’art et la culture au Québec

Avec des artistes du Québec qui ont pris une place importante sur la scène internationale, le Québec a démontré qu’il est créatif, imaginatif et rempli de bonnes idées et de talents. Cela nous oblige à remonter les seuils de qualité de l’ensemble de l’industrie. Nous devons être exigeant envers nos médias et l’industrie artistique. Les gens ont le droit de ne pas être d’accord et de le dire haut et fort. Cela fait partie de la démocratie et je suis fier d’être Québécois quand on ne se laisse pas manger la laine sur le dos.

Je suis convaincu que le débat va permettre des remises en question, ce qui est sain à faire régulièrement.

Bye Bye!

PS Je vous laisse une caricature du blogueur Renart L’éveillé en attendant vos commentaires.

Bye bye 2010 Radio-Canada avec Véronique Cloutier et Louis Morissette

Autres textes sur Julie Couillard

Le Bye Bye de Radio-Canada, René Angelil, Julie Couillard et la démission de Louise Lantagne

Mariage de Victor-Lévy Beaulieu et Julie Couillard

Julie Couillard et Maxime Bernier réuni dans Wikipédia anglais!

L’autobiographie de Julie Couillard et les retombées de Maxime Bernier sur Stephen Harper et le parti conservateur

Le buzz de Julie Couillard tire-t-il à sa fin?

Photos de Julie Couillard (ex-conjointe d’un Hells Angels et d’un Rockers) et Maxime Bernier, ministre conservateur

Sexisme d’Anthony Kavanagh envers Julie Couillard.

PUBLICITÉ

livre croissance personnelle développement personnelQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Lettre ouverte à René Angelil: le doctorat honoris causa de l’Université Laval remis à Céline Dion

Lettre ouverte à René Angelil: le doctorat honoris causa de l’Université Laval remis à Céline Dion

Dossier Céline Dion et René Angelil

Je vous écris M. Angelil en toute modestie. Je viens d’apprendre que Mme Dion a été proposé et accepté pour recevoir les honneurs d’un doctorat honoris causa de l’Université Laval.

Je suis totalement en accord avec cette reconnaissance pour Mme Dion. Mme Dion est une citoyenne du monde qui a fait rayonner le Québec partout ou elle a passé. Elle est une fierté pour tous et un exemple remarquable.

Ce qui me dérange cependant dans cette remise, ce sont les motivations de l’Université Laval dans le choix de ses candidats et la façon que les candidatures se sont déroulées. Selon le reportage de Louis Philibert-Morissette du journal étudiant de l’Université Laval Impact Campus

Les membres du Conseil Universitaire ont eu peu de temps pour se préparer à débattre de la valeur des aspirants, juge l’étudiant Jean-François Bergeron, qui siège sur le Conseil Universitaire: « Le 4 février à 16h57, j’ai reçu un courriel de l’Université Laval m’annonçant qu’il y avait un dossier à l’ordre du jour concernant les doctorats honoris causa. Ça ne nous laisse pas beaucoup de temps pour étudier les candidatures. La réunion se tenait le 5 février!

Nous apprenions aussi que:

De l’aveu même du président du comité des doctorats honoris causa, les honneurs donnés par l’Université Laval s’inscrivent dans une stratégie de la ville de Québec, qui souhaiterait les strong>appâter et faciliter ainsi leur visite dans la capitale cet été.

1- On parle d’une stratégie de la ville de Québec !!!

2- On parle du besoin d’avoir d’avoir de gros noms pour le 400e de Québec.

3- On présente le doctorat honoris causa comme un « appât ».

J’ai l’impression que tout cela n’est devenu qu’une mascarade commerciale. On ne veut pas reconnaître le talent des personnalités, on veut bénéficier de leur présence et de leur visibilité.

Désolé, mais je suis obligé de questionner ces motivations.

– Est-ce qu’il y a prostitution de la mission des doctorats honoris causa au profit des Fêtes du 400e?.

– Est-ce vraiment un honneur pour Mme Dion ou une façon de se servir de sa visibilité pour pas cher (lire cheap labor) ?

M. Angelil, j’ai totalement confiance dans votre capacité à négocier pour Mme Dion. Il est évident que je ne serais pas choqué d’apprendre que Mme Dion est prête à accepter son doctorat honoris causa… après les fêtes du 400e. Question de s’assurer que l’Université Laval veut vraiment lui faire honneur et non pas se servir de sa réputation !

https://raymondviger.wordpress.com/2006/07/21/j-k-rowling-harry-potter-et-un-doctorat-honoris-causa/

PUBLICITÉ

show_image L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre, au coût de 19,95$ est disponible.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Sortir de notre noirceur politique

Sortir de notre noirceur politique

Raymond Viger     Dossier Jean Charest, Cirque du Soleil  , Fondation One Drop , Guy Laliberté

Depuis les années Duplessis, le Québec a fait un bon bout de chemin. Pas assez vite à mon goût, mais nous avançons dans la bonne direction.

Francophones, économie et politique

Les francophones ont pris leur place dans différentes sphères économiques et politiques. Il n’y a pas si longtemps que cela, les entreprises anglophones engageaient un francophone pour siéger sur le conseil d’administration. Cela faisait à la mode et permettait d’avoir une belle image corporative pour le consommateur. Le seul hic, ce francophone n’avait pas le droit d’assister au conseil d’administration. Il attendait dans le corridor que le conseil d’administration se termine.

Suite à notre rôle de figuration, nous avons eu une vague d’entrepreneur Québécois qui ont démontré que les Québécois sont aussi capable d’être des acteurs importants dans notre société. Alphonse Desjardins, Pierre Péladeau, Bombardier, Lamarre, Lemaire, et compagnie ont créé des entreprises telles que les Caisses Desjardins, Québécor, Bombardier, SNC-Lavallin, Cascades… pour montrer que nous avions une place économique qui nous revenait.

Francophone et culture

La culture n’est pas demeurée silencieuse. Nous avons des artistes et des entreprises culturelles qui s’exportent partout. Guy Laliberté et le Cirque du Soleil, René Angélil et Céline Dion pour n’en nommer que quelques unes.

Le communautaire est en train de vivre sa transformation. Les méga-fondations telles que Chagnon et tout récemment la fondation One drop du Cirque du Soleil, vont apporter une transformation importante dans le communautaire.

Est-ce que le travail est terminé? Non, pas encore. Il reste encore une partie importante de notre environnement qui devra subir une cure de rajeunissement. Le monde politique. Nous avons des gouvernements qui travaillent avec des outils et des conventions qui ne répondent plus aux besoins d’une population de plus en plus informée et impliquée.

Vision politique

Est-ce acceptable qu’un député que nous avons élu doive respecter une ligne de parti qui, parfois va à l’encontre des citoyens de son comté? Est-ce normal qu’un député signe à l’avance une lettre de démission pour que son chef puisse le congédier quand bon lui semble? Peut-on continuer à avoir des politiciens qui nous promettent la lune avec nos taxes pour acheter nos votes? Je suis tanné d’entendre les politiciens se servir de ses prédécesseurs pour justifier les difficultés de son propre gouvernement… Nous devons redéfinir nos règles de démocratie et les actualiser.

Premièrement, il ne devrait plus y avoir de partis politiques. Cela élimine le devoir du député de voter en fonction de la ligne de partie. Il peut maintenant voter en fonction de ses principes. N’ayant plus de parti politique, cela nous fait épargner sur les campagnes de parti qui coûtent chers en publicité inutile et remplit de promesses qui ne tiennent pas debout. Réinvestissons cet argent pour le mieux-être de notre société au lieu de faire des débats promotionnels vide de sens.

Sans parti politique, comment faire pour former un gouvernement démocratique? Comme dans les organismes communautaires. Le peuple fait l’élection de son député qui va le représenter. Les députés vont élire ensemble les meilleurs personnes pour prendre les différents postes de travail. Quand on va vouloir nommer un ministre, tous les députés sont éligibles à se faire élire. Nous devrions ainsi avoir les meilleurs ministres dans chacun des ministères, peu importe leur allégeance politique.

Les députés ayant élus le Premier ministre et les ministres qui vont former le prochain gouvernement, le Premier ministre ne pourra plus être un  »one man show » qui n’en fait qu’à sa tête.

Jean Charest, Thomas Mulcair et le Mont Orford

Prenons l’exemple de Jean Charest et de Thomas Mulcair dans le dossier du Mont Orford. Jean Charest, insatisfait de la position de Thomas Mulcair, n’aurait pas pu le congédier de son poste de ministre pour en mettre un qui réponde à ses aspirations. Il aurait dû revenir devant l’ensemble des députés et demander, par vote le congédiement de Thomas Mulcair. Si la majorité des députés sont contre cette idée, Jean Charest aurait eu à continuer de travailler avec Thomas Mulcair. Dans un différent inconciliable, le Premier ministre doit donc se tourner vers le vote des députés pour prendre les décisions. Ça change la couleur de la démocratie!

Les députés travaillent tous ensemble pour donner les meilleures propositions. Les députés ne sont plus dans des partis opposés pour dénoncer les erreurs, mais sont solidaires des résultats. Ils auront à apprendre à travailler en équipe pour le bien de la population qu’ils représentent et non pas pour un parti politique.

Si un ministre présente un projet qui est bon à 70%, au lieu de se faire dire que le projet ne tient pas debout, les autres députés travailleront à améliorer le projet pour qu’il en arrive à être plus performant.

Vous me direz que tout cela va ralentir la vitesse d’exécution de ce gouvernement. Peut-être. Mais même ralenti, cela va permettre d’aller plus vite que d’avancer n’importe comment et d’avoir à reculer pour recommencer à zéro. Cela va éviter de vivre des réformes par-dessus d’autres réformes. De dépenser de l’argent pour faire une action et d’en dépenser d’autres pour recommencer dans une autre direction. Pour reprendre une citation de mon professeur de chant, M. Guy Robitaille:  »Jamais plus vite que lent » et nous arriverons plus vite et à bon port.

Autres textes sur Politique

Pour une réforme de notre système politique

Est-ce que notre système politique met en danger la démocratie?

Lutte à la drogue: les Conservateurs contre la science

Québec solidaire, Amir Khadir, Françoise David et le salaire minimum à 16$

Les gais peuvent-ils prendre le pouvoir?

Le poids du Québec dans le Canada

Vie sociale et politique

Stephen Harper et l’avortement

Stephen Harper et le social, 2 mondes étrangers

Autres textes sur Guy Laliberté

Guy Laliberté, Fondation One Drop et Gaia

Guy Laliberté réinvente le communautaire avec One drop

Guy Laliberté et le Cirque du Soleil; Prix Nobel de la Paix

Guy Laliberté, touriste de l’espace et la fondation One drop

Des bouteilles d’eau, la Fondation One Drop et l’itinérance

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

show_image L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre, au coût de 19,95$ est disponible.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :