Corporation de développement de l’est de Montréal, Thérèse Ste-Marie et prostitution dans Hochelaga-Maisonneuve

Corporation de développement de l’est de Montréal, Thérèse Ste-Marie et prostitution dans Hochelaga-Maisonneuve

Raymond Viger   Dossiers Hochelaga-MaisonneuveProstitutionProstitution Hochelaga-Maisonneuve

Reflet de mon quartier est un bi-mensuel consacré à l’actualité et aux débats d’idées reliés à l’arrondissement montréalais d’Hochelaga-Maisonneuve.

prostitution-prostituées-légaliser-prostitution-bordel-legal-maison-close La prostitution sur la rue Ste-Catherine dans Hochelaga-Maisonneuve fait peur aux fonctionnaires du Centre local d’emploi (CLE). La directrice général de la corporation de développement de l’est de Montréal (Cedest), Thérèse Ste-Marie propose qu’on déménage le poste de police 23 sur Ste-Catherine. Le maire d’arrondissement, Réal Ménard entérinerait la proposition de Thérèse Ste-Marie.

C’est ce que nous apprends le journaliste Serge Labrosse du Journal de Montréal dans son édition du 12 janvier.

Déménager la police pour faire peur aux prostituées

Je trouve très étrange que des fonctionnaires en arrive à faire déménager leur lieu de travail. Encore plus pour la raison évoquée. Parce qu’il y a de la prostitution sur Ste-Catherine. Est-ce que les prostituées sont si dangereuses et agressives? Peut-on supposer que la majorité des prostituées sur Ste-Catherine sont aussi sur l’aide sociale et fort possiblement des “clients” de ce centre local d’emploi. Si ces fonctionnaires ont peur des prostituées comment font-ils pour faire leur travail dans Hochelaga-Maisonneuve avec ces prostitués comme “client”?

En installant le poste de police près du Centre local d’emploi on espère faire peur aux prostituées et les éloigner de ce secteur. On veut déménager le problème ailleurs. Mais est-ce qu’on règle le problème? Est-ce que de faire peur aux personnes peut-être les plus démunies et fragilisées d’Hochelaga-Maisonneuve est la bonne chose à faire? Est-ce que de tasser des prostituées en les considérant comme des “problèmes” est une saine gestion sociale de bon père de famille?

En “tassant’” les prostituées plus loin, est-ce que nous allons faire peur à d’autres fonctionnaires ou irriter d’autres citoyens? Est-ce qu’à ce moment-là Thérèse Ste-Marie va nous proposer de redéménager le poste de police 23? On pourrait installer le poste de police 23 sur des roulettes pour en faciliter ses déménagements!

Un centre d’aide pour prostituées

Et si au lieu d’un poste de police pour tasser le problème on installait un centre d’aide et de soutien pour ces femmes? Si au lieu de policiers, on offrait des intervenants sociaux, des infirmières, des médecins…? Ou encore un local pour offrir un café à ces prostituées, un lieu de repos, pour qu’elles se sentent en sécurité, parler de ce qu’elles vivent. Un lieu où elles pourraient même s’exprimer artistiquement? Ce sont du moins des propositions qui avaient été soulevées par une table de concertation sur la prostitution dans Hochelaga-Maisonneuve il y a environ 7 ans.

Au lieu de tasser des citoyennes fragilisées et démunies vers d’autres lieux, quelles sont nos responsabilités envers elles? Jusqu’où les tasserons-nous avant que quelqu’un se sentent responsables envers elles? Une prostituée sur le coin de Ste-Catherine est-elle une citoyenne qui a le droit à des services?

Conseil d’arrondissement et table de concertation

À noter qu’au prochain conseil d’arrondissement du 19 janvier à 19:00 heures à la Maison de la culture Maisonneuve (4200 Ontario est) citoyens et intervenants veulent interpeller le maire d’arrondissement Réal Ménard sur la prostitution dans le quartier d’Hochelaga-Maisonneuve. Réal Ménard nous annonce la création d’une table de concertation sur la sécurité urbaine. Est-ce la répétition de ce qui s’est déjà fait il y a 7 ans? Des propositions qui demeurent lettres mortes? Un rapport qui dort sur les tablettes?

Textes sur la prostitution dans Hochelaga-Maisonneuve

Prostitution en plein jour Hochelaga-Maisonneuve 2e partie

Prostitution en plein jour Hochelaga-Maisonneuve 1ere partie

Autres textes sur la Prostitution

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Prostitution en plein jour sur Facebook (Hochelaga-Maisonneuve)

Prostitution en plein jour sur Facebook (Hochelaga-Maisonneuve)

2e partie   Raymond Viger       Dossier ProstitutionSexualité, Prostitution Hochelaga

Reflet de mon quartier est un bi-mensuel consacré à l’actualité et aux débats d’idées reliés à l’arrondissement montréalais d’Hochelaga-Maisonneuve.

sites d'injections supervisées toxicomanie drogues injectables prostitution Nouveaux développements dans le débat touchant la prostitution de rue dans Hochelaga-Maisonneuve. Selon un nouvel article de Serge Labrosse pour le Journal de Montréal, la prochaine assemblée du Conseil municipale risque de rejoindre beaucoup de personnes.

Sur leur page Facebook, Roxanne Ringuet et Nathalie Goyette invitent les familles dérangées par la prostitution de rue à se présenter au Conseil municipale qui se tiendra le 19 janvier prochain à 19:00 heures à la maison de la culture Maisonneuve située au 4200 Ontario est.

Réal Ménard et la prostitution dans Hochelaga-Maisonneuve

Réal Ménard, le maire de l’arrondissement Hochelaga-Maisonneuve, a déclaré à l’agence de presse QMI qu’il va impliquer l’organisme communautaire Dopamine qui fait du travail de rue dans Hochelaga-Maisonneuve. Dopamine travaille notamment dans l’échange de seringues et la distribution de matériel sanitaire auprès des personnes toxicomanes. Dopamine se fait offrir le mandat de médiateur entre les familles dérangées par la prostitution et les prostituées de rue se retrouvant sur Sainte-Catherine.

La citation de Réal Ménard m’a cependant surpris et dérangé:

Si les filles ne comprennent pas, je demanderai aux policiers d’intervenir.

C’est tout de même assez drastique. On parle de personnes toxicomanes, dont certaines ont des problèmes de santé mentale. Le problème de la prostitution de rue dans Hochelaga-Maisonneuve on en parle depuis des décennies. Un projet d’intervention auprès des prostituées de Ste-Catherine avait eu lieu avec la Société des marchands de l’artère commerciale. Le rapport soulignait qu’il fallait mettre en place des outils d’intervention si on voulait arriver à un résultat. Entre autre, plus de travailleurs de rue et d’intervenants, un lieu de rencontre sur Ste-Catherine pour les prostituées… Malgré toutes les revendications rien n’a été fait dans la dernière décennie.

Site d’injections supervisées, traitement à la méthadone

Pire, Philippe Couillard ministre de la Santé s’apprêtait à ouvrir un site d’injections supervisées pour intervenir auprès des personnes toxicomanes et diminuer les irritants. Son remplaçant,Yves Bolduc recule et décide que Vancouver demeurera le seul site d’injections supervisées en Amérique du Nord. Et qu’advient-il des traitements à la méthadone?

L’an dernier, à pareil date, le GRIP, un organisme d’intervention auprès de personnes toxicomanes faisaient circuler une pétition en faveur de l’ouverture d’un site d’injections supervisées.

Si les politiciens ne comprennent pas et ne nous donnent pas les moyens pour intervenir adéquatement et efficacement sur le terrain, est-ce qu’on peut appeler la police pour intervenir?

Première partie de Prostitution de rue Hochelaga-Maisonneuve sur Facebook

Autres textes sur la ProstitutionSexualité.

L’Amour en 3 Dimensions (français), Love in 3D (anglais).

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet:
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Prostitution en plein jour: Hochelaga-Maisonneuve sur Facebook

Prostitution en plein jour: Hochelaga-Maisonneuve sur Facebook

Raymond Viger       Dossier ProstitutionSexualitéProstitution Hochelaga

Reflet de mon quartier est un bi-mensuel consacré à l’actualité et aux débats d’idées reliés à l’arrondissement montréalais d’Hochelaga-Maisonneuve.

prostitution-prostituées-légaliser-prostitution-bordel-legal-maison-close Depuis le mois de mars dernier, des parents d’Hochelaga-Maisonneuve ont créé une page Facebook pour dénoncer la prostitution de rue que l’on retrouve dans Hochelaga-Maisonneuve.

Le Journal de Montréal, sous la plume de Serge Labrosse en fait un reportage lundi et mardi dernier.

Pas sûr qu’on soit parti dans la bonne direction. Dans les commentaires, j’ai reconnu plusieurs personnes que j’ai croisé sur différents blogues, autant ici qu’ailleurs. Souvent les mêmes refrains qui sont repris depuis fort longtemps. Le dialogue exige un minimum d’ouverture d’esprit de part et d’autres. Le dialogue exige aussi de l’écoute et de l’ouverture d’esprit.

Prostitution de rue et “La” prostitution

Le débat débute avec la question de la prostitution de rue dans le quartier d’Hochelaga-Maisonneuve. Rapidement, on parle de légaliser la prostitution, de l’encadrer. Si vous étiez le tenancier d’un bordel, même légal, est-ce que vous engageriez les prostituées de rue du quartier  d’Hochelaga-Maisonneuve ou si vous voudriez en engager de nouvelles? Est-ce que cela va vraiment régler la prostitution de rue d’Hochelaga-Maisonneuve? Est-ce que cela va améliorer les conditions de vie des prostituées de rue d’Hochelaga-Maisonneuve?

Certains parlent de prostitution en général et en font un débat politique. D’autres parlent de la prostitution de rue de la rue Ste-Catherine dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve. Des gens parlent de leur cause sans écouter celle de l’autre. Pas vraiment un dialogue, mais plutôt deux monologues qui s’entrechoquent.

Malgré tous les textes déjà écrits, malgré tous les commentaires reçus, nous sommes à réécrire l’histoire, toujours la même histoire.

Suite de la prostitution de rue Hochelaga-Maisonneuve sur Facebook.

Autres textes sur la Prostitution et Sexualité.

PUBLICITÉ

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :