François Morency et le chapiteau de Bromont, 8e partie

François Morency et le chapiteau de Bromont, 8e partie

Dossier Graffiti

Après nos deux visites dans les marchés aux puces, avec un véhicule plein à craquer de nouveaux souvenirs, nous quittons la région de Bromont en direction de Montréal. Pour ceux qui ont déjà lu mes livres, vous savez que je n’aime pas utiliser le même chemin au retour qu’à l’aller. J’aime le changement, l’imprévu, l’aventure. Je suis arrivé par l’autoroute. Je décide donc de revenir par les petites routes secondaires. Celles qui nous font traverser tous les petits villages et qui nous font découvrir le charme et l’intimité d’une région.

Un premier choix s’impose. Vers le nord par Granby ou par le sud en passant par Cowansville. C’est le sud qui gagne. Un chemin que j’ai moins fréquenté que par le Nord. Danielle et moi avions été au Zoo de Granby le mois dernier avec Lyne et son adorable petite fille, Rose. J’ai besoin de changement, c’est pourquoi le sud a gagné.

Après avoir passé par Cowansville, nous nous retrouvons sur  la 202 en direction de Sunham. Je remarque une enseigne bleue de Tourisme Québec. Une indication pour la route des vins! Je ne savais pas qu’il y avait une route des vins au Québec. Trop curieux, je ralentis pour aller questionner. J’atterris ainsi au Vignoble Les Trois Clochers. J’y apprends qu’il y a 14 vignobles en montérégie! Certains ont déjà plus de 25 années d’existence.

Après avoir fait une dégustation au Vignoble Les Trois Clochers, nous nous arrêtons ainsi Domaine des Côtes d’Ardoise, au Vignoble Les Blancs Coteaux et finalement au Vignoble de l’Orpailleur. Ce qui est intéressant dans ce dernier vignoble, c’est une visite guidée d’une heure pour nous expliquer comment fonctionnent le vignoble et la fabrication de leur vin. L’un des propriétaires est le gérant de Gilles Vigneault. C’est lui qui a par ailleurs trouvé le nom du vignoble: L’Orpailleur qui signifie chercheur d’or.

Danielle et moi, nous n’avons pas fait des dégustations. Nous avons pris le temps de faire nos emplettes et remplir notre cave à vin. Il est intéressant de pouvoir goûter un nouveau vin avant de faire notre sélection. Il est aussi intéressant de faire des expérimentations et d’en découvrir de nouveau. Ce qui est aussi intéressant c’est d’encourager cette nouvelle industrie et encore méconnue de la viniculture au Québec. La majorité de ces vins ne se retrouvent pas à la Société des Alcools du Québec. Raison de plus pour faire nos emplettes directement dans ces vignobles.

Quoi de mieux que de déboucher une bonne bouteille d’un vignoble qu’on a eu la chance de visiter. Je vous laisse quelques sites d’information sur cette route des vins. Je vous encourage à prendre le temps d’en visiter quelques-uns. Si vous passez par la Montérégie, que ce soit pour aller un spectacle d’humoriste à Bromont ou encore pour le Zoo de Granby, vous passez tout près de la route des vins. Le détour en vaut le déplacement.

http://www.orpailleur.ca/

www.laroutedesvins.ca

www.brome-missisquoi.ca

En ce qui concerne notre retour à Montréal, nous avons terminé par Bedford, Stanbridge Station, Pike River. Un petit arrêt à Henryville pour manger une bouchée. Dans ces voyages, Danielle et moi ne mangeons jamais dans des grandes chaînes conventionnelles qui ont des restaurants partout et qui brisent le charme d’une visite locale. Nous préférons arrêter dans les petits restaurants ou, souvent, c’est le propriétaire qui vient vous servir. Ce fut le cas à Henryville.

Le dernier arrêt avant de revenir au bercail a été La Maison Simons aux Galeries St-Bruno. Du 30 juillet au 24 septembre, le Café-Graffiti décore les vitrines des magasins Simons. Puisque nous passons devant, nous en avons profité pour admirer la toile que Fluke a réalisée pour le magasin de St-Bruno.

Un retour à la maison qui aura pris toute la journée entière. C’est plaisant de sortir de chez soi pour un spectacle d’humoriste. Mais pourquoi se contenter d’un simple aller-retour comme si on allait travailler à l’usine. Cette sortie n’est qu’un prétexte pour pousser plus loin notre exploration. Il y a tant de choses, partout au Québec, qui ne demandent que nous nous arrêtions pour les admirer. Un peu comme une fleur qui pousse en forêt. Si vous ne prenez pas le temps d’aller en forêt, vous ne pourrez pas la voir.

Autres textes sur le Graffiti :

Arpi: Muraliste et designer d’intérieur

Inauguration de la fresque de Fluke avec RFF

Vidéo murale graffiti pour l’agence de communication ID3 (idées aux Cubes)

Murale graffiti, animation de foule, peinture en direct, T-shirt

Mural de Michael Jackson au Festival de Jazz avec les graffiteurs Fluke et Omen

Mural graffiti en direct par Fluke

Fluke pour Oxygen

Video clip graffiti hiphop et breakdance gratuit

Projet graffiti pour Oakley

Graffiti calligraphie El Seed

Le mural Jean Talon

Rencontre avec Nawlz: Graffeur du monde

Breakdance, hip hop, rap, graffiti: présentation des artistes

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelle Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

https://raymondviger.wordpress.com/2007/10/02/societe-des-alcools-du-quebec-et-les-vins-du-quebec/

https://raymondviger.wordpress.com/2007/08/16/apres-andre-philippe-gagnon-le-retour-vers-montreal/

L’histoire complète de François Morency, humoriste au chapiteau de Bromont.

La région de Bourgogne a maintenant un visage

La région de Bourgogne a maintenant un visage

Conférence en France no 22 Dossier Restaurant

Je suis toujours dans ma petite pause entre deux rencontres d’organismes communautaires. Je suis présentement à Bourgogne. De retour de notre balade sur le chemin de halage, Christine et Ginette décident de m’inviter chez le voisin. D’une part, si vous ne connaissez pas Christine et Ginette ou si vous n’avez pas entendu parler de notre balade sur le chemin de halage, référez-vous à la chronique 21 de mon voyage en France. Bon OK, je vous laisse les références: https://raymondviger.wordpress.com/2007/04/20/tour-de-france-en-peniche/

Si vous ne lisez pas tous mes blogues je ne m’en offusquent pas, mais il ne faudrait tout de même pas me demander de me répéter. Il y a beaucoup de gens qui me lisent à tous les jours. Il ne faudrait pas les pénaliser parce que vous venez de vous joindre à nous.

Bon maintenant que vous savez d’où j’arrive, regardons où je m’en vais. Nous arrivons donc chez les voisins de Christine. André et Ginette Thomas. Ca ne vous dit rien. Le domaine de lq Chappe. Non plus! Ils font du vin et nous sommes à Bourgogne. André (Dédé pour les intimes) vend son bourgogne à la Société des Alcools, à des restaurants à Montréal ainsi qu’au Japon. Maintenant que vous connaissez mieux le bourgogne de Dédé, vous pouvez m’accompagner pour une dégustation.

Après m’avoir fait goûter toutes sortes de blanc, de rouge et un rosée, on me montre un petit pot dans lequel on peut jeter le restant du vin après l’avoir goûté. Pas nécessaire de tout finir son verre! Vous auriez dû me le dire avant que je sente ma machoire du bas devenir plus pesante! Avec chaque verre, Dédé nous conte l’histoire qui va avec la bouteille. 2001, il a trop mouillé, trop d’eau, le vin n’est pas encore vendable (ni buvable je suppose). 2003, il n’a pas assez mouillé, le raisin était très fort et on a eu de la difficulté à rester dans les normes (taux d’alcool). Le vin est succulent cependant.

J’ai même eu l’opportunité de goûter la cuvée de Julien. C’est le premier essai de son garçon.

Maintenant que j’ai vu les vignes de France et que j’ai passé une soirée avec Dédé et Ginette, le bourgogne a maintenant un visage. Ce ne sont pas que des marques commerciales. C’est une histoire artisanale entre un humain, ses vignes et sa région.

Chin-chin! Un dernier toast en l’honneur du bourgogne.

Bistro In Vivo est maintenant fermé et fait place au Bistro le Ste-Cath.

Autres textes sur restaurants

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

L’International des feux Loto-Québec, Croisières Évasion et les araignées

L’International des feux Loto-Québec, Croisières Évasion et les araignées

Dossier Loto-Québec, Protection du consommateur

Je travaille 7 jours sur 7. Entre 60 et 90 heures semaine. Dans le stress et la pression, toutes sortes d’échéancier à rencontrer, quelques petites crises à régler avec les jeunes. Ce n’est pas la meilleure situation pour une vie de couple saine et équilibré. Danielle vit le même stress et travaille autant que moi.

Hier, je lui ai amené un gros bouquet de fleurs. J’avais vu une annonce qui nous vantait le charme d’un souper d’amoureux sur une île privée pour regarder le feu d’artifice. Une belle occasion pour briser la routine et reprendre notre souffle. La soirée incluant le prix du stationnement, le voyage en bateau, le fameux souper en tête-à-tête, les boissons sur le bateau et sur l’île va coûter 400$. Ça va être nos vacances pour cette année. On n’a pas le temps d’en prendre plus. Le prix n’avait pas d’importance par rapport à notre besoin de se retrouver un peu dans le calme.

La soirée est divisée entre deux compagnies. Croisière Évasion s’occupait du voyage en bateau et de nous vendre cette magnifique soirée. En débarquant du bateau, ils nous avisent que nous allons faire affaire avec un autre sous-contractant pour finir la soirée. Malheur et damnation. Notre soirée de rêve va se continuer dans la plus grande déception.

Premier incident. Il nous font débarquer par groupe de 12 personnes. Les quais ne sont pas solides et l’an dernier il y en a un qui a coulé. Pour le retour, l’équipage était dans la lune et tous les passagers se sont retrouvés sur les quais en même temps, peut-être 200 personnes! Mauvaise planification pour l’embarquement.

2- On était tous tassé comme des sardines qui baignent dans leur huile. Souper en amoureux pas très intime. Même dans un restaurant fast-food on est mieux assieds et placé!

3- Pour le prix payé, me faire servir ma salade dans une assiette jetable en plastique, je n’ai pas trouvé l’idée très très originale.

4- Le repas ne valait pas grand-chose. 2 choix au menu. Du bœuf. Une seule cuisson pour tout le monde, supposément médium. mais pour les derniers, c’était bien cuit. Un bœuf bien lardé de partout, avec une tonne de tiraille. Même Danielle qui adore la viande en est encore déçu. 2e choix, un saumon. Bien ordinaire dans la présentation et le goût. Ils ont manqué de riz et de sauce. On se retrouve tout le monde avec des patates pas assez cuites! Le centre est encore cru.

5- Pour agrémenter ce souper intime avec 200 personnes, j’ai commandé une bouteille de rosée. Nous avons eu le temps de finir le vin avant que le repas n’arrive. Une bonne bouteille à 32$ qui se vend à 9.50$ à la Société des Alcools, servi dans des verres en plastiques jetables!!! Je ne suis pas un fin connaisseur dans le vin, mais le plastique est venu altérer le fumet du vin. Je me suis retourné vers la petite bouteille d’eau à 4$ pour passer ma frustration.

6- Le service on n’en parle même pas. Un temps d’attente interminable. Des serveurs et des cuisiniers stressés qui couraient partout avec un bruit d’enfer… Un vrai repas d’amoureux quoi.

7- Le café, servi dans une tasse en carton jetable n’arrivait même pas à la cheville des cafés servi par les fast food. Danielle, malgré son besoin de boire du café, s’est contenté d’en prendre qu’une gorgée avant de le laisser sur place.

8- Je n’ai pas osé aller au toilette. Danielle m’en a fait une description qui ne méritait pas le déplacement. Une toilette de chantier de construction aurait été mieux présenté. La porte ressemblait à une feuille de bois déposé sur l’habitacle. Avec juste 2 toilettes pour les femmes (pour plus de 200 personnes!), une des portes ne barraient même pas. Ils ont manqué de papier toilette, mais fournissaient des nappekins pour s’essuyer! L’eau avait de la difficulté à couler. Le tout bloquait les toilettes qui ne réussissait pas à faire leur travail décemment!

9- Arrive enfin l’instant des feux. On s’entasse sur la balustrade pour tenter de bien voir. Cette balustrade remplit d’araignée qui nous pendent devant les yeux et qui nous courent sur la tête. J’ai passé plus de temps à les chasser et à surveiller celles qui voulaient trop s’approcher de Danielle. J’ai fait le body-gard anti-araignée pendant les feux.

Ouf! Toute une soirée de vacances. Toutes ces mésaventures auront tout de même eu un côté positif. Devant une telle monstruosité, cela amenait les passagers à se parler et à échanger. Nous avons rencontré un couple super sympathique, Marie-Maxime et André. Cette soirée était un cadeau de sa mère pour fêter son 5e anniversaire de mariage. André est un homme qui a beaucoup voyagé. Il remarquait qu’à Montréal, les activités coûtaient très cher et qu’on en avait pas pour notre argent. Même si nous avons moins voyagé, Danielle et moi étions du même avis. À Montréal, on a tendance à nous charger le gros prix et à nous entasser comme des sardines pour faire le plus d’argent possible.

Pour terminer, si vous voyez un appareil photo dans le fleuve, SVP me le rapporter pour que je le donne à Marie-Maxime. Il est resté coincé dans son parapluie et dans un geste rapide il s’est retrouvé à la flotte. Il était tout neuf. Son mari André ne s’est pas choqué de cet incident. «Pas grave, les poissons prendront des photos et nous les enverrons».

En ce qui concerne la responsabilité de cette soirée, je n’ai rien à dire sur le voyage en bateau de Croisières Évasion. Cependant, même si c’est un sous-contractant différent, ce sont eux qui nous ont vendu la soirée. Si leur sous-contractant ne nous livre pas une marchandise décente, c’est leur responsabilité et leur réputation qui est en jeu. Désolé, mais je ne peux pas vous donner une bonne référence pour Croisières Évasion.

Je ne m’attendais pas à verser dans la critique d’événements culturels. Mais ce fût un plaisir de vous aviser.

Voir le blogue du 6 août pour la suite des événements: Croisières Évasion et l’international des feux Loto-Québec

Autres textes Protection du consommateur:

Taux promotionnel CIBC VISA et fausses représentations

Quand l’argent des cartes de crédit disparaît de la circulation

Fausses représentations des cartes de crédit

Carte de crédit et taux usuraire

Dépassement de la limite autorisée

Endettement sur carte de crédit

Canadian Tire devient une banque et une carte de crédit

Ressources

Office de la protection du consommateur du Québec
Montréal: 514-253-6556
Québec: 418-643-1484
Partout au Québec: 1-888-OPC-ALLO (1-888-672-2556)

Option consommateurs
Montréal: 514-598-7288
Numéro sans frais: 1-888-412-1313

Protégez-vous

Rédaction
courrier@protegez-vous.ca
2120, rue Sherbrooke Est, bureau 305
Montréal (Québec) H2K 1C3

Pour un abonnement à Protégez-vous.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

conte-illustre-enfant-jeune-ecrivain-livre-illustrationConte illustré ralliant l’imagination débordante de Patrick Viger, un jeune de 15 ans, l’expérience littéraire de Raymond Viger et les illustrations professionnelles de Victor Panin. Patrick Viger a commencé à écrire en duo avec son père dès l’âge de 8 ans. Cette écriture a commencé par un jeu; une façon d’établir une relation entre un père et son fils. Ce conte illustré a été écrit pour le plaisir et l’amusement. 4,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

La SAQ, Sylvain Toutant et les congédiements

La SAQ, Sylvain Toutant et les congédiements

Raymond Viger   Dossier  Société des alcools du QuébecJournal de Montréal

Malgré que j’ai déjà partager mon questionnement sur l’histoire de la SAQ et de son PDG, Sylvain Toutant, sur la fixation des prix du vin, je ne peux faire autrement que de revenir sur deux déclarations de Sylvain Toutant et des derniers événements.

Premièrement, Sylvain Toutant déclare au Journal de Montréal qu’il n’était pas au courant que des gens de son organisation suggéraient d’augmenter les prix en échange de ristournes. Il attribue ça au peu d’expérience des gens. Au peu d’expérience des gens! Ces mêmes gens qui reçoivent des bonis de performance pour leur bon travail! Ces mêmes personnes qui se font congédier pour les gestes portés!

Sont-ils inexpérimenté ou des gestionnaires performants qui méritent des bonis. S’ils sont bons et qu’ils ont des bonis pourquoi les congédier? Pas très cohérent comme justification pour nous dire qu’il ne savait rien. Ça ressemble plus à quelqu’un qui cherche à se faire blanchir pour garder ses acquis et son poste.

Deuxièmement, Sylvain Toutant fini sa phrase sur les derniers cafouillage en mentionnant « que c’est nouveau, la négociation à la SAQ ». Là je ne comprends vraiment pas. La négociation ne fait pas partie des habitudes de travail des acheteurs de la SAQ! Ils font d’énormes achats à travers le monde pour étancher la soif des Québécois et ils ne négociaient pas! Avec le pouvoir d’achat que la SAQ représente, ils achetaient n’importe quoi à n’importe quel prix! Impossible. Soit que M. Toutant nous prends tous pour des valises, soit qu’il ne sait plus quoi dire face à tout ce cafouillage. J’ai de la difficulté à comprendre comment on peut laisser un homme de haute direction comme lui nous dire de pareilles choses et de le laisser en poste.

Autres textes sur Société des alcools du Québec

Les sociétés d’État veulent-ils remplacer le Ministère de la culture?

La Société des Alcools du Québec (SAQ) paye pour nous voler!

La Société des alcools du Québec (SAQ), les vins rosés et les inventaires

La SAQ n’en fait qu’à sa tête

Fraude à la Société des Alcools du Québec?

Des prix gonglés à la Société des Alcools du Québec

Société des Alcools du Québec (SAQ) et les vins du Québec

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Spectacle Hip Hop Breakdance, Graffiti, DJ et rap

orgue-classique-hip-hop-breakdance-graffiti-dj-rappeurs Le Choc des Cultures – Le Hip-Hop rencontre le classique
Spectacle original mettant en vedette: organistes classiques, break-dancers, rappers, DJ et graffiteurs.
L’église Saint-Nom-de-Jésus expose une centaine de toiles peints par des artistes. Plus de cinquante artistes complices présentent « Le Choc des Cultures ». 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

La SAQ et Toutant, 3e partie

La SAQ et Toutant, 3e partie.

Raymond Viger   Dossier  Société des alcools du QuébecLa Presse – Cyberpresse, Journal de Montréal

Après que la SAQ nous ait livré son secret de la majoration des prix des vins européens, voilà que son PDG, Sylvain Toutant sort de ses gongs et suspends, sans solde, du personnel.

Le blame initial pour M. Roy, avoir écrit une lettre au Devoir questionnant les agissements de la SAQ. Conséquence; 6 mois de suspension. Un autre employé, M. Brewster a écopé de trois mois de suspension pour avoir écrit sa lettre d’opinion sur le site Internet de La Presse. Des mesures disciplinaires ont été prises envers les employés qui ont manifesté leur appui à M. Roy.

La raison invoquée; le devoir de loyauté envers l’employeur. Mais envers qui M. Roy doit-il être loyal? Envers la SAQ, son employeur, ou envers son PDG, M. Toutant? Si M. Roy considère que son PDG a fait faux pas, il est de son devoir d’être loyal envers son employeur et de remettre en question les faits et gestes de M. Toutant. Le geste de M. Roy ne doit pas être endossé et soutenu que sous le seul principe de la liberté d’expression, mais bel et bien à titre d’employé loyal et fidèle qui veut le bien de son employeur et de l’entreprise pour laquelle il s’est investi depuis 30 ans.

Un message pour M. Toutant. Dans notre organisme communautaire, le Journal de la Rue, nous travaillons fort pour nous améliorer et publier un magazine d’information et de sensibilisation, Reflet de Société. Nous payons des gens d’expérience pour nous critiquer, commenter notre travail et nous aider à nous remettre en question. Vous aviez la chance d’avoir quelqu’un à l’interne qui était prêt à le faire bénévolement. Il aurait mérité une promotion, pas une suspension!

Autres textes sur Société des alcools du Québec

Les sociétés d’État veulent-ils remplacer le Ministère de la culture?

La Société des Alcools du Québec (SAQ) paye pour nous voler!

La Société des alcools du Québec (SAQ), les vins rosés et les inventaires

La SAQ n’en fait qu’à sa tête

Fraude à la Société des Alcools du Québec?

Des prix gonglés à la Société des Alcools du Québec

Société des Alcools du Québec (SAQ) et les vins du Québec

 

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-l-queb CD de musique Soul, R n B., Hip Hop. Rappeur et rap music de Bu The Knowledgist, L’Queb, HD, Marilyn, Ol1KU. 9,95$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :