Jeux du Québec et Jeux Olympiques

Quel souvenir avez-vous des Jeux du Québec?

Et des Jeux Olympiques de 1976?

Dossier Jeux Olympiques

«Je suis originaire de France et chez nous les régions n’ont pas cette importance. Les Jeux du Québec c’est un peu une colonie de vacances avec du sport. Les jeunes s’amusent beaucoup.»
Damien, 27 ans.

«En 1976, la performance de Nadia Comaneci avec son 10. On en parlait à la radio, la télé. Une petite puce avec une performance précise. C’était une 1ère au niveau de la perfection. À cette époque, je travaillais au remplacement des lentilles d’athlètes pour Jeux Olympiques. Et cette année, je suis à la sécurité des Jeux du Québec.»
Ghislaine, 61 ans.

«C’est ma première fois aux Jeux du Québec, je suis là car ma fille y participe. Mon père était dans la construction et il a participé à la création du Stade Olympique pour les Jeux Olympiques de 1976.»
Josée, 51 ans.

«Je fais partie de l’équipe d’événementiel et l’ambiance est vraiment cool. C’est la 1ère fois que je vais aux Jeux et c’est vraiment grandiose avec l’immense stade, les aménagements et surtout le show d’ouverture. C’est bien pour ces jeunes, ils viennent en équipe et doivent se sentir un peu comme des vedettes.»
Vincent, 19 ans.

«Personnellement, je ne suis pas les Jeux du Québec. Mais mon fils les suit beaucoup. Tous ses amis y participent.»
Carla, 39 ans.

«Je viens de la Capitale-Nationale et je fais du vélo sur route. Ce sont mes 1er Jeux et c’est exceptionnel. C’est tellement le fun!»
Vincent, 15 ans.

«Il y a 6 ans mon fils a fait la compétition en cyclisme et il a gagné l’argent. J’étais si fier! Je viens de Suisse et j’ai pratiqué le cyclisme plus jeune et fait quelques courses. Mais il n’y a pas de concept tel que les Jeux du Québec. Par dévouement pour cette discipline, je me suis engagé comme répondant / accompagnateur régional pour les jeunes et je me suis promis de ramasser 2 médailles à chaque Jeux. J’en suis à mes 3ème et j’ai tenu ma promesse.»
Roger, 53 ans.

«Je fais partie de l’équipe de missionnaires / encadrement et ce sont mes 3ème Jeux. C’est vraiment une expérience hors de l’ordinaire à vivre. C’est un privilège car c’est réservé aux athlètes d’un certain niveau. Il y a un grand sentiment d’appartenance à la région.»
Philippe, 28 ans.

«La flamme olympique à l’ouverture des Jeux Olympiques de 1976 m’a marqué. J’étais venu avec mes parents et je trouvais cela impressionnant de voir la flamme portée jusqu’à son flambeau.»
Robert, 46 ans.

«Lors de la compétition de cyclisme de lundi, ma chaîne a brisé et j’ai fait une chute qui m’a causé une commotion cérébrale. Mais même si j’avais mes chances de remporter la médaille d’or, le positif est que je n’aurai pas à courser les 60 km de demain [rires].»
Éric, 15 ans.

«Je n’ai pas pu les faire quand j’étais plus jeune et j’aurai dû. Je le regrette maintenant. Je faisais du cyclisme à ce moment-là. Ce qui est bien est que ce n’est pas juste du sport, c’est aussi un esprit d’équipe. Cette année, j’y suis comme entraineuse.»
Mégane, 19 ans.

«Je fais partie du comité organisateur pour les Jeux d’hiver de 2017. C’est vraiment beau tout ce que vivent ces jeunes. Pour ma part, j’ai fait les Jeux du Québec en athlétisme en 1978, mais je n’étais pas conscient de tout. J’aime voir le sourire et la souffrance dans l’effort de ces jeunes.»
Réjean, 59 ans.

«J’ai déjà participé aux Jeux du Québec en patinage artistique. Ce sont de bons souvenirs. C’est une bonne chose car on rencontre des jeunes de tout le Québec et on pratique notre activité physique, même si c’est plus difficile. J’aime l’esprit fort pour chaque région.»
Marie-Ève, 23 ans.

«J’ai fait les Jeux du Québec en 2001 à Rimouski en Judo. Je me rappelle que c’était vraiment le fun, j’ai eu la médaille d’or en individuel et la bronze en équipe. On était une bonne équipe. Mais c’était surtout la première fois que je dormais hors de chez mes parents. Aujourd’hui, je reviens au Jeux mais en tant que journaliste pour RDS. C’est vraiment le fun et le village aux athlètes est toujours aussi bien.»
Marie-Pierre, 29 ans.

Autres textes sur le Sport

Après la pluie… Le beau temps

croissance personnelle développement personnel cheminement guide recueilRecueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre, au coût de 9,95$ est disponible dans toutes bonnes librairies au Québec.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4


Autres livres pouvant vous intéresser

Les Jeux du Québec et les Jeux Olympiques de Montréal

13716215_10154341676259439_5288926057979989587_n.jpg

Jeux olympiques de Montréal: 40 ans

Les 51e Jeux du Québec

Raymond Viger | Dossiers Sport, Jeux olympiques

13692684_10154341676479439_1371502918128608402_n

Pour souligner les 40 ans des Jeux olympiques de Montréal, les finales des Jeux du Québec se déroulent à Montréal.

Même si les compétitions se déroulent partout à travers Montréal selon les besoins d’équipements, le centre d’attraction des Jeux du Québec se dérouleront à L’esplanade du Stade olympique.

Une belle façon de souligner les 40 ans des Jeux olympiques de Montréal. Pour l’occasion, du 18 au 25 juillet, les Food trucks seront présents sur L’esplanade, de 13h à 21h.

13754276_10154341676589439_7157552918783429646_nNouveauté pour cette présentation, Bistro le Ste-Cath aura son Food Truck! Vous ne pourrez pas le manquer, il sera lettré au nom du Bistro. Le chef Nicolas et sa brigade seront présents pour vous présenter un menu original:

  • Burger Indien (invention du chef Nicolas),
  • Burger Créole (mon invention)
  • Saucisse cheddar panure paprika fumée (invention du chef Nicolas)
  • Le tout pouvant être accompagné d’une frite.

13726592_10154341676254439_5614468689715279044_nMême si les Food trucks ne débutent que demain, les cérémonies d’ouverture des Jeux du Québec débutent aujourd’hui le 17 juillet.

Au plaisir de vous croiser au Stade olympique.

Bon Jeux du Québec à tous.


Autres textes sur le Sport


Bistro Ste-Cath

où culture et social se rencontrent

260 spectacles gratuits par année

100% des surplus reversés à la communauté


L’amour en 3 dimensions

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Pour commander par Internet

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Bistro le Ste-Cath

Un restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, le Bistro le Ste-Cath saura vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein cœur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

Le Ste-Cath présente plus de 260 spectacles gratuits par année.

Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com.   

Destruction de la murale du Planétarium au Stade Olympique

La fin d’une murale graffiti

Le Planétarium prend plus de place

Les constructions du n0uveau Planétarium qui s’installe au Stade Olympique a détruit la murale qui annonçait son arrivée. 

Raymond Viger | Dossiers Graffiti, Planétarium

murale stade olympique planetarium biodome jardin botaniqueArpi, Dcae, Ènsu et Heresy, quatre artistes muralistes du Café-Graffiti se sont chargés de transformer la palissade de 350 pieds de longueur en une gigantesque murale aux thèmes du Jardin Botanique, Insectarium, Planétarium et Biodôme.

Aujourd’hui, c’est à regret que nous assistons à la destruction de cette murale qui avait fait tant parler d’elle.

Le graffiti, un art éphémère

murale-planetarium-stade-olympique-biodomeLe graffiti est un art éphémère. Une murale graffiti sur une palissade de construction l’est tout autant. Puisque les responsables avaient annoncés une ouverture en 2013, tout le monde s’attendait de pouvoir bénéficier d’une saison estivale avec cette superbe murale graffiti.

Malheureusement, ce ne fût pas le cas. Scié en plusieurs morceaux, déplacés dans un ordre qui ne donne plus le sens de sa réalisation, la murale du Stade Olympique pour fêter l’arrivée du nouveau Planétarium n’est plus!

Sniff! Sniff!

Pour les nostalgiques affiches avant la destruction

Autres textes sur le Planétarium

Autres textes sur Environnement

L’amour en 3 dimensions

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet.Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

L’affiche de l’Insectarium de Montréal

La murale de l’Insectarium de Montréal au Stade Olympique

Présentation de l’affiche de l’Insectarium

Le planétarium quitte le Centre-ville pour rejoindre les installations Olympiques. Avec le Jardin Botanique, l’Insectarium et le Biodôme, le Planétarium forme une nouvelle entité, Espace pour la vie.

Raymond Viger | Dossiers Graffiti, Planétarium de Montréal

Arpi, Dcae, Ènsu et Heresy, quatre artistes muralistes du Café-Graffiti se sont chargés de transformer la palissade de 350 pieds de long en une gigantesque murale.

En l’honneur de cette gigantesque murale, le Café-Graffiti présente maintenant dans son porte-folio une série de 5 affiches pour chacune des sections de cette murale. Je vous présente aujourd’hui la troisième affiche réalisée par Ènsu qui représente la murale de l’Insectarium de Montréal.

insectarium-stade-olympique-espace-pour-la-vie-insectarium

Autres textes sur le Planétarium de Montréal

Autres textes sur les Jeunes

Autres billets sur le Graffiti

Pour les 15 ans du Café-Graffiti, son histoire

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graffOpération Graffiti

Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants.

Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

L’affiche du Planétarium de Montréal

La murale du Planétarium de Montréal au Stade Olympique

Le planétarium quitte le Centre-ville pour rejoindre les installations Olympiques. Avec le Jardin Botanique, l’Insectarium et le Biodôme, le Planétarium forme une nouvelle entité, Espace pour la vie.

Raymond Viger | Dossiers GraffitiPlanétarium

Arpi, Dcae, Ènsu et Heresy, quatre artistes muralistes du Café-Graffiti se sont chargés de transformer la palissade de 350 pieds de long en une gigantesque murale.

En l’honneur de cette gigantesque murale, le Café-Graffiti présente maintenant dans son porte-folio une série de 5 affiches pour chacune des sections de cette murale. Je vous présente aujourd’hui la première affiche réalisée par Ènsu. qui représente la première partie de la murale pour le Planétarium de Montréal

planetarium-de-montreal-stade-olympique-espace-pour-la-vie

Pour rejoindre le Café-Graffiti (514) 259-6900.  

Autres textes sur le Planétarium de Montréal

Autres textes sur le Graffiti

Pour les 15 ans du Café-Graffiti, son histoire

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graffOpération Graffiti

Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants.

Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Les artisans de la murale du Planétarium de Montréal

La murale Espace pour la vie au Stade olympique

Rencontre avec les artistes muralistes qui ont réalisés une murale de 350 pieds de longueur pour le déménagement du Planétarium de Montréal au Stade olympique.

Lucie Barras | Dossiers Graffiti, Hip-hop, Planétarium

planetarium-mural-stade-olympique-demenagement-planetarium-fermetureOù en êtes-vous dans votre carrière artistique?

Arpi: Je suis encore à suer un peu. Je suis toujours sur les bancs de l’école de la vie. J’ai fait du chemin, j’ai un certain bagage et je garde une ouverture sur le futur. Rien n’est écrit d’avance.

Comment vous sentez-vous à l’approche de la peinture de cette fresque?

Ènsu: Je suis pressé de commencer à peindre.

Y’a-t-il des inquiétudes?

jardinbota3[1]Ènsu: Non, il n’y a pas d’inquiétudes, seulement quelques changements de programme.

Arpi:  Je le sens bien. C’est juste ennuyeux que le début du travail soit sans cesse reporté… À ce stade, on se sent un peu comme un pion.

En quoi cette murale est différente de vos autres réalisations?

Arpi: Pour moi, chaque commande est différente. Chaque partenariat est une aventure unique. Et me pousse vers des thématiques que je n’ai pas forcément l’habitude de travailler, ça m’oblige à sortir de ma zone de confort. Chaque projet me permet de grandir, de m’enrichir, et m’amène à essayer quelque chose de nouveau.  Bien qu’on trouve toujours moyen de se faire plaisir.

Ènsu: La différence est que tout est traité en réalisme. Il faut reproduire de vraies photos. En général, je réalise mes propres dessins. C’est un projet commun. Je n’en ai pas l’habitude. J’ai surtout connu des expériences personnelles.

Est-ce que pour vous ça peut être une preuve que le graffiti Hip hop est de plus en plus accepté par les institutions?

murale-planetarium-demenagement-planetarium-montreal-stade-olympiqueÈnsu: Non. Je pense que pour eux, il s’agit plus d’un projet de décoration. Ils sont conscients que nous sommes graffers, bien sûr. Mais, ils nous ont choisis pour notre technique. Il y a un gros mur à travailler et on fait appel à nous car nous pouvons travailler plus vite à la canette.

Arpi: Depuis le début des graffitis Hip hop, dans le métro de New York, si tout le monde ne l’a pas accepté, les gens ont bien été obligés de les voir, donc de reconnaître que cet art existe…

Attention, le projet du planétarium est une murale, et il n’y a aucun lien avec le graffiti. Un graffiti, par essence, c’est appliquer un médium sur une surface non préparée. Ça peut être le mur d’un toilette, un wagon de train, mais pas une murale préparée pour l’occasion. Seule la technique est la même, pas l’essence.

Il y a encore du chemin à faire pour que les graffiteurs soient reconnus comme des artistes qu’ils sont. Nous devons travailler deux fois plus fort que les artistes classiques pour être légitimes. Et encore…

Quel est le regard des artistes «classiques» envers les murales de graffiteurs Hip hop?

ArpiMurales Planétarium: Certains nous prennent pour des vandales tandis que d’autres admirent notre côté marginal et contemporain. Nous somme autodidactes. Je pense qu’ils adoptent juste un mécanisme de défense, face à une peur, un méconnaissance. Dommage, ils se coupent de quelque chose d’enrichissant. Même si nous faisons toujours mine d’être les plus forts, nous autres graffiteurs gardons une certaine humilité. Personnellement, le travail des autres me remet toujours à ma place. Je sais l’apprécier.

Quelles sont être les étapes de réalisation d’une murale?

Ènsu: Nous allons commencer par réaliser les aplats de couleurs, tout le background. Puis, nous allons nous partager les tâches. Mais on n’est pas encore prêts. Je ne sais pas si l’on va peindre tous les 4 en même temps à chaque fois. Ça va être speed car on ne peut pas commencer tant qu’on n’a pas l’approbation pour la maquette. Il faut savoir ce que l’on fait avant de commencer à peindre, et que ça ne change plus.

Ce n’est pas frustrant de suivre une maquette?

Ènsu: Non, c’est même intéressant de suivre un dessin précis. Les potes, qui n’ont pas réalisés la maquette, sont contents. Ils vont arriver et pouvoir se mettre à graffer directement, sans devoir réfléchir. Et puis, on a l’habitude d’être contraints à un dessin, c’est comme ça à chaque commande. Et le thème de la nature nous plait à tous. Moi, en tout cas, ça me parle.

arpi-designer-urbain-muraliste-art-muralesArpi:  Ce qui est frustrant, c’est surtout lorsque la personne qui fait appel à ton savoir faire est indécise sur la maquette. Le plus important, c’est de gagner sa confiance. Si elle se sent en confiance, elle va écouter tes idées, repenser à son projet de départ. Après, le jeu, c’est de connaître ce client, et de deviner ce qui lui plaira. Parfois, c’est intimidant d’exposer ses idées, de se mettre à nu devant quelqu’un qu’on ne connaît pas. Une fois que le dessin est validé, le plus dur est fait.

Es-tu conscient que pendant un an, le nombre de touristes qui vont passer devant la fresque se compte en millions ?

Ènsu: J’en parlais justement avec Arpi. Je pense que ça nous sera bénéfique. On ne peut s’empêcher d’y penser. Et ça sera d’autant plus intéressant si on a la chance de voir nos noms quelque part, notamment sur le net. Moi, ce que j’espère, c’est que les touristes prendront des photos, et qu’on va les retrouver sur Internet. Ça va faire des retombées pour nous et le Café-Graffiti.

Arpi:  La plus grosse des récompenses, c’est quand ton travail est observé, voire apprécié. Là, pendant le travail, nous serons amenés à parler avec les citoyens. Après, il faut gérer son implication. Savoir doser l’interaction avec le public et ton travail. Les questions sont souvent redondantes. Mais parfois, une question t’amène à voir les choses sous un nouvel angle. C’est intéressant, on ne sait jamais à quoi s’attendre.

La beauté de l’art mural c’est sa gratuité et son accessibilité. On peut la voir, 24 heures sur 24 sans restriction aucune. Le public qui se fait photographier devant une murale crée une interaction qui  immortalise l’œuvre et la rend vivante.

Vanessa La Haye, préposée au marketing pour Espace pour la vie

Le projet a été décidé il y a plusieurs mois. Quand la nécessité de poser une clôture pour délimiter les travaux s’est imposée, ma supérieure Sylvie Tousignant a eu l’idée d’une murale. Ça pouvait être fun de parler de nous à travers une oeuvre. La murale est un gros projet par sa taille. Plus symboliquement, il marque la naissance du nouveau planétarium qui  compte beaucoup à nos yeux. La palissade permet de souligner en beauté cet événement tant attendu. Nous voulions remplir plusieurs objectifs. Il fallait d’abord quelque chose de beau, d’artistique. Pour le plaisir des yeux de visiteurs, malgré les travaux, nous voulions en profiter pour leurs expliquer qui nous sommes. Ce que représente Espace pour la vie. Enfin, ce projet a une vocation citoyenne. Nous voulions impliquer un organisme de quartier. C’est là que le Café Graffiti est entré en jeu. Le Café Graffiti engage des artistes, et se situe dans le quartier du parc olympique. Il remplit pleinement le mandat.

Au départ, nous n’avons même pas pensé qu’un tel projet pouvait servir à casser des préjugés sur le graffiti. L’idée a même fait grincer les dents de certaines personnes au sein de l’équipe. Mais en découvrant le Café Graffiti, en travaillant aux côtés de graffiteurs, nous avons découvert cet univers. Le jour de l’inauguration, une deuxième équipe de graffiteurs seront avec les enfants. Pour faire en sorte que le graffiti vienne s’inscrire dans un évènement institutionnel. Si ça, ça ne vient pas briser quelques limites et quelques idées reçues…

Pour rejoindre le Café-Graffiti (514) 259-6900.  

Autres textes sur le Planétarium

Autres billets sur le Graffiti

Autres textes sur le GraffitiHip-hop

Autres textes sur les Jeunes

Autres textes sur le Graffiti

Pour les 15 ans du Café-Graffiti, son histoire

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graffOpération Graffiti

Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants.

Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Le Planétarium déménage, le Café-Graffiti emménage

Jardin Botanique, Insectarium, Biodôme et Planétarium: Espace pour la vie

Murale graffiti de 350 pieds au Stade Olympique

Le planétarium quitte le Centre-ville pour rejoindre les installations Olympiques. Avec le Jardin Botanique, l’Insectarium et le Biodôme, le Planétarium forme une nouvelle entité, Espace pour la vie. Les travaux débutent pour se terminer au début 2013.

Raymond Viger | Dossiers Graffiti, Hip-Hop, Planétarium de Montréal

planetarium-murale-graffiti-stade-olympiquePour sécuriser les lieux de construction, une immense palissade d’une longueur de 350 pieds a été installé.

Le Café-Graffiti a été mandaté pour y aménager une gigantesque fresque représentant les 4 institutions qui composent l’Espace pour la vie.

L’art urbain que représente le Café-Graffiti a trouvé un lieu d’exposition privilégié pour la prochaine année. Nous vous attendons en grand nombre pour vous joindre aux quelques millions de visiteurs qui resteront bouche bée durant l’année à venir devant cette époustouflante fresque.

Les 4 artistes du Café-Graffiti qui se sont attaqués à cette murale de 350 pieds sont Arpi, DK, Ensu et Heresy. Félicitations à vous quatre pour ce nouveau défi.

Invitation pour l’inauguration de la murale et du coup d’envoi des constructions du Planétarium.

Autres textes sur le Planétarium de Montréal 

Pour rejoindre un artiste du Café Graffiti, (514) 259-6900 cafegraffiti@cafegraffiti.net

Autres textes sur les Jeunes

Autres billets sur le Graffiti

Pour les 15 ans du Café-Graffiti, son histoire

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graffOpération Graffiti

Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants.

Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel 

 

%d blogueurs aiment cette page :