La classe, la mobilisation des jeunes et les prochaines élections

La révolte des étudiants

Les bases d’une révolte sociale

Nous n’avions pas vu de mobilisation sociale depuis longtemps. Notre société a besoin d’une réforme en profondeur. La mobilisation des étudiants va-t-elle permettre de mettre la table aux changements sociaux que nous avons besoin?

Raymond Viger | Dossiers Éducation, Politique, Économie

la classe manifestation etudiante greve etudiants revolution politique educationLes médias nous présentent les manifestations des étudiants exigeant le gel des frais de scolarité. Quand on lit la mission de l’association étudiante La classe, le gel des frais de scolarité n’est qu’une première étape vers la gratuité scolaire. Même si le gouvernement gèle les frais scolaires, nous ne sommes pas heureux pour autant et il n’y a rien de régler.

Ce n’est pas la seule insatisfaction sociale que nous vivons. Certains demandent des changements en profondeurs dans le système de l’éducation.

Mais il y a aussi le système de santé qui ne réussit pas à nous donner des médecins de famille et un bon service.

Sans oublier les fraudes dans l’attribution des contrats dans la construction qui sont contaminés par les mafias.

Et que dire de nos actions et nos positions environnementales?

Un système politique qui favorise l’agenda personnel des politiciens qui se retrouvent dans le haut de la pyramide mais qui ne semble pas avoir la volonté de se tenir debout devant les compagnies pétrolières, pharmaceutiques, les abus syndicaux, les groupes criminalisés et autres.

Finalement, un système politique qui ne correspond pas à nos valeurs.

la classe manifestation etudiante greve etudiants revolution politique educationLes étudiants se sont mobilisés pour le gel des frais de scolarité. Et si nous nous mobilisions derrière eux pour dire au gouvernement qu’il n’y a pas que les étudiants qui sont insatisfaits de notre système politique?

Le politique est supposé être au service de sa communauté. J’ai plutôt l’impression que c’est le contraire. Un système politique qui nous conte toutes sortes de menteries pour prendre le pouvoir, supposément démocratiquement. Un système politique incapable de se tenir debout devant les lobbys. Un système qui n’est pas à l’écoute de ses citoyens qu’il est sensé représenter…

On ne cesse de réclamer un changement social important. Nous sommes tanné de voir la fraude qui corrompt notre système. Nous sommes fatigué de voir le système politique inerte devant les questions sociales essentielles…

Un ménage politique en profondeur

On rentre au Parlement, on fait le ménage d’un ancien système qui ne nous représente pas adéquatement et on recommence à zéro.

Est-ce une révolution que je propose? Une révolution telle qu’elle se défini: un mouvement politique amenant un changement brusque et en profondeur dans la structure politique et sociale d’un État.

Rien de violent dans cette pensée. La violence viendra de la résistance que l’ancien système politique opposera au changement. La violence viendra de ces politiciens qui utiliseront tous les moyens en leur possession pour éviter d’être tassé. La violence viendra de tous ces gens qui profitent et qui manipulent le pouvoir en place…

Que les gens en poste d’autorité accepte le changement et y participe et il n’y aura pas de violence. Parce que la violence attire la violence. La première violence ne débute pas dans les rues et dans les manifestations.

La première violence vient de cette sourde oreille des politiciens qui n’en font qu’à leur tête.

N.B. Gabriel Nadeau-Dubois, Martine Desjardins et Léo Bureau-Blouin seront à l’émission Tout le monde en parle ce soir.

Autres textes sur Politique

Autres textes sur Tout le monde en parle

Autres textes sur Manifestation

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Après la pluie… Le beau temps

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelleRecueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.htmlPar la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Est-ce que notre système politique met en danger la démocratie?

Pour quel parti voter? Quel Premier ministre faire élire?

En cette période électorale qui nous mènera à élire un nouveau gouvernement le 2 mai prochain, je me pose encore la question où je ferais mon X la journée des élections.

Raymond Viger | Dossiers Politique, Stephen Harper

Stephen Harper premier ministre canada élections fédéralesEn ce qui me concerne, les périodes électorales ne sont pas des instants de réjouissance. Pollution visuelle avec tout cet affichage qui orne nos rues. Pollution Internet avec tous les communiqués de presse que Stephen Harper envoie dans la blogosphère. Les nouvelles qui n’en finissent plus de nous donner l’itinéraire des chefs de parti. Comme si ça m’intéressait de savoir où Stephen Harper, Michael Ignatieff, Jack Layton et Gilles Duceppe serre des mains!

Encore pire quand je vois en première page des quotidiens un des de parti avec un casque de construction ou un chapeau de fromager. Une vraie parade de mode politique. Ont-ils quelque chose de sérieux à nous dire ou s’ils ne font que s’amuser à jouer à « kid kodack »?

Politique et démocratie

michael_ignatieff_libéral_elections_federales_michael_ignatieffNotre système politique actuel met en danger la démocratie. Quand je vote, est-ce que je le fais pour le meilleur député de mon comté ou pour le Premier ministre du pays?

Si je vote pour le meilleur député de comté, est-ce que le respect de la ligne de parti va l’empêcher de faire son travail? Je me souviens qu’au début de sa carrière politique Louise Harel s’était levée contre la ligne de parti et tenait à ses idées. Mais est-ce que tous les politiciens ont la force de caractère que Louise Harel a présenté?

Bâtir un pays ou vendre son parti?

jack-layton-npd-elections-federales-jack-laytonEt que dire de tous ces députés qui, à l’assemblée nationale, endossent les couleurs de leur parti et qui passent le plus clair de leur temps à se chicaner? C’est à qui pourra sortir la plus grosse histoire d’horreur sur son voisin d’en face. Tenter de démontrer que tous les péchés capitaux ont été inventé par le parti d’en face.

On ne construit pas un pays avec un tel derby de démolition. Est-ce qu’un conseil d’administration d’une entreprise est déchiré en 3 ou 4 factions qui n’essayent que de trouver les erreurs des autres? Un conseil d’administration n’est-il pas un regroupement d’administrateur qui travaille ensemble pour que leur entreprise réussisse le mieux possible? Pourquoi les politiciens ne s’inspirent-ils pas des chefs d’entreprise pour atteindre des objectifs concrets pour un pays plus fort?

Dépenser pour se faire élire ou pour construire?

gilles-duceppe-bloc-quebecois-elections-federales-gilles-duceppeEst-ce acceptable de voir tous ces millions que les partis ramassent être dépensés pour se faire élire? Ne pourraient-on pas les investir pour combattre la pauvreté? Tous ces montants que les politiciens reçoivent des entreprises n’inciteraient-ils pas les politiciens à se “souvenir” de leur bon samaritain financier au moment où ils seront au pouvoir?

Et que fait-on avec un député qui serait un excellent représentant politique mais qui n’est pas millionnaire et qui ne veut pas être muselé par la ligne de parti? Sans la machine des partis et sans leurs faramineux budget va-t-il pouvoir se présenter équitablement?

La démocratie existe-elle avec un système politique tel que nous avons? J’en doute.

Autres textes sur Politique

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

L’amour en 3 dimensions

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$. Une co-écriture avec le journaliste Colin McGregor a permis de présenter une version anglophone LOVE in 3D.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet:Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

%d blogueurs aiment cette page :