Luc Bouchard, du graffiti à la peinture

Luc Bouchard, un peintre qui a fait le tour du monde

Luc Bouchard, est né au Chilliwack en Colombie-Britannique. Aujourd’hui, après avoir fait le tour du monde et fort de ses expériences, il est illustrateur et designer à Montréal, sa ville de résidence.

Raymond Viger | Dossiers Hip-Hop, GraffitiPorte-folio, Murales, Vidéos

Luc_bouchard-graffiti-aerographe-artiste-peintre-designCet artiste voue, depuis sa jeunesse, une passion pour le dessin dans lequel il excelle. Luc Bouchard commence à graffer vers l’âge de 13 ans, après avoir rencontré en 1989 le crew de Philadelphie, Vandals Inc. en Allemagne. Il restera auprès de ce crew toute une année. Au fil des années Luc Bouchard voyage beaucoup, il n’appartient plus à aucun crews, mais il en côtoie plusieurs dont le crew ICU (Individual Creative Universiality).

Des graffeurs, (Seen, Cope, …) et des crews (Vandals Inc. KOPS, TA) l’ont inspirés, pour finalement trouver, au fil de son ascension dans l’art du graffiti, un style unique et authentique, qui lui est propre.

Devenir un artiste professionnel

Par son talent, Luc Bouchard a pu se trouver une place dans ce monde artistique où  la compétition est rude. Au fil des années, il a participé à de nombreux événements, dont la décoration de magasins Simons et le Street-Hit au coté du graffeur Axe, ainsi qu’à des projets en collaboration avec Dick Walsh, un artiste renommé.

Le monde du graff évolue constamment. Luc Bouchard explique qu’« Aujourd’hui il y a plus de technique qu’avant car les outils changent. Les graffs sont plus cleens, plus précis car il n’y avait pas de caps avant ». Le niveau artistique des graffitis s’est amélioré et développé au cours de ses dernières années. Aujourd’hui, il est possible de contempler des authentiques murales d’une originalité et d’une précision inouïes dans les rues de nombreuses métropoles.

Apprendre son art à travers le monde

Luc Bouchard a eu l’opportunité de voyager et d’observer le style des graffeurs de nombreux pays. A son époque, celui de l’Europe était de faire des lettres arrondis, simples et avec du design à l’intérieur contrairement aux États-Unis où les lignes étaient droites et carrés. Quant à Montréal, les sources du graffiti étaient multiples et diversifiées, un mélange intéressant entre ceux d’Europe et des États-Unis. Montréal a su s’imposer dans le monde du graffiti par son originalité notamment grâce à des artistes tel que Zilon. Aujourd’hui, cette métropole du graffiti s’inspire de toutes les cultures mondiales grâce à la diversité de ses artistes.

Celui-ci explique également que les rivalités entre les crews étaient trop présentes dans l’univers du graffiti, voire parfois au détriment de l’art. Au fil de ses expériences professionnelles et personnelles, le graffiti est surtout devenu un moyen « d’avoir de quoi manger dans l’assiette ». A terme, Luc Bouchard ne se reconnaît plus dans cet univers qu’il fini par quitter.

De la canette au pinceau

Aujourd’hui Luc Bouchard ne graff plus. Il se consacre uniquement à l’une de ses première passion : la peinture. Il s’épanouie dans cet art qu’il utilise comme un outil pour travailler sur sa psychologie et pour se mettre en valeur. Ses œuvres se vendent sur plusieurs continents. Des projets pleins la tête, un portfolio d’exception et avec une volonté à toutes épreuves,  Luc Bouchard prépare sur le long terme ses projets artistiques et professionnels.

Rencontrer Luc Bouchard lors d’une exposition de ses œuvres jeudi le 3 mai, un 5 à 9 à la boutique Panache, situé au 3933 St-Denis.

Autres textes sur Médias et journalisme

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

couverture  livre jean-simon copie Poésie urbaine. Je me raconte. Jean-Simon Brisebois.

Depuis 1997 Jean-Simon s’est découvert un goût pour l’écriture. Après avoir publié une trilogie poétique aux Éditions TNT(Entité en 2008, L’âme de l’ange en 2007 et Renaissance en 2006), plusieurs de ses lecteurs étaient curieux de savoir lesquels de ces textes parlaient le plus de lui. Il revient donc en force avec Je me raconte, un court récit autobiographique. Laissez-vous guider dans le monde particulier de ce jeune auteur!

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Historique du graffiti à Montréal

De ses débuts à aujourd’hui

Le Café-Graffiti débute un travail de 3 ans pour archiver et rendre disponible l’historique de la culture graffiti à Montréal de ses débuts à aujourd’hui. Pour amorcer le débat et la réflexion, des billets sont mis en ligne pour présenter quelques éléments de connaissance générale sur le graffiti.

Raymond Viger | Dossiers Graffiti, Hip-Hop

graffiti muraliste graff art urbain culture hip hopMême si le graffiti existe depuis des milliers d’année, notre réflexion se limite au graffiti Hip hop. Le graffiti Hip hop a débuté à Montréal fin des années 1980, début des années 1990.

Le graffiti est au départ une calligraphie. C’est pourquoi les premiers artistes urbains étaient souvent appelés des Writers.

Lieux pour exprimer l’art du graffiti

murale-graffiti-artegonia-muraliste-urbain-canette-hip-hop-artFin des années 80, début 90, Montréal possède des lieux underground où se regroupe les graffiteurs qui formeront la première génération. Redpath Sugar, TA Wall, Jenkins… seront des lieux de rassemblement non seulement pour les graffiteurs, mais aussi pour des touristes qui se promènent avec leur appareil photo entre les artistes.

Les jeunes graffiteurs s’y font initier dans l’art de la canette, mais aussi sur les règles de base du graffiti et l’éthique de la culture.

Des endroits ponctuels et informels tels que les cours à train deviennent parfois des lieux de rencontre où les graffiteurs peuvent se retrouver pour réaliser leur « mission » de taguer.

Éthique dans le graffiti

throw upInitialement, la culture Hip hop avait une éthique très stricte. Ceux qui en dérogeaient pouvaient avoir des conséquences physiques assez violentes.

On ne taguait pas sur des lieux de culte, des monuments historiques, sur d’autres œuvres artistiques…

Il y avait une hiérarchie à respecter dans la notoriété du graffiteur et dans la complexité du graffiti à réaliser.

Pour peindre par-dessus un tag, il fallait soit être capable d’en faire un considéré comme plus beau, plus complexe ou réalisé par un graffiteur de plus grande renommée.

La complexité passe du Tag au Throw-up (Flop) et finalement au Piece (graff).

Communauté de graffers

murale-graffiti-montrealL’arrivée de la culture Hip hop à Montréal crée une communauté d’artistes urbains qui se rencontrent et qui tissent des liens avec les plus jeunes. Des crews se forment. Les writers signent leurs noms en y rajoutant le nom de leur crews : TA, K6A, KOPS…

Au sein des premiers crews de graffiteurs, on retrouve aussi des représentants des autres éléments de la culture Hip hop, soit le Breakdance, DJ et Rapper.

Les plus vieux enseignent les règles et l’éthique existant dans la culture. Les plus jeunes adhèrent à l’un des crews dont ils sont les fans. Leurs rêves est de devenir un « membre » à part entière du crew.

Pour se faire, le jeune tentera de se démarquer en taguant partout son nom, dans des endroits les plus inusités, en faisant parler de lui.

Même si la hiérarchie de la communauté des graffiteurs peut ressembler à un gang de rue, il n’en est rien et il n’y a pas de relation entre les crews de graffiteurs et les gangs de rue.

Pour rejoindre le Café-Graffiti (514) 259-6900.  

Autres textes sur le Planétarium

Autres textes sur le Graffiti

Autres textes sur les Jeunes

Pour les 15 ans du Café-Graffiti, son histoire

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graffOpération Graffiti

Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants.

Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Vidéoclip graffiti hiphop et breakdance gratuit

Raymond Viger | Dossiers Breakdance, Hip-hop, CultureGraffiti

Artistes muralistes graffiti Fluke, Zeck & Axe. Musique par Chilly D.

Camera & montage par Patrick Patparazzi Landry.

Réalisations de murales graffiti en hiver à travers le Canada.

  • Mont Sainte-Anne
  • Mont Saint-Sauveur
  • Lake Louise

Comment faire une murale graffiti urbaine?

L’artiste muraliste graffiti Arpi nous montre comment réaliser une murale, de la préparation à la création finale.

Arpi a été le producteur du vidéo et a réalisé le montage du clip.

Murale graffiti réalisée rue Jean-Talon à Montréal.

Réalisation d’une murale graffiti concept pour la chaîne de magasins Oakley par les artistes muralistes graffiteurs Fluke et Herezy.

Camera et montage vidéo par Patrick Patparazzi Landry.

Exposition graffiti Renaissance.

Regroupe les œuvres de 21 artistes muralistes graffiti sous le thème Renaissance.

Photo et montage Pierre Chantelois.

Artistes muralistes graffiti: JF, Axe, Zek, Saer, Bfour, Five8, Monk.e, Fanny, Tease one, Nawlz, Henri Buszard, Rage5, Alex Magoon, Bruser DHS, Benjamin, Pow Pow, Sbu one, Remi, Yokes, Gaston et Philémon.

Galerie de l’artiste muraliste graffiti Zeck La galerie de l’artiste muraliste graffiti Zeck du Crew D.N.W. Toiles, événements et murales graffiti. Zeck a commencé à faire du graffiti en 1993 lorsque la scène Montréalaise était encore toute jeune. Au fil des années, il a su développer chaque sphère du Graffiti.

Galerie de l’artiste muraliste graffiti Fluke La galerie de l’artiste muraliste graffiti Fluke du Crew T.A., K6A et Fluke art. Toiles, événements et murales graffiti.

Galerie de l’artiste muraliste graffiti Arpi La galerie de l’artiste muraliste graffiti Arpi. Toiles, événements et murales graffiti.

Galerie des artistes muralistes graffiti Monk-e1, Strike, Rodz One et Otak La galerie des artistes muralistes graffiti Monk-e1, Strike, Rodz One et Otak.

johnny1

Photos et vidéos des événements de breakdance Call-Out.

 

 

 

 

 

Disponible CD des artistes, vidéos, T-Shirt, Toiles, animation, réalisation de murales graffiti, canettes…

murale-graffitis-murales

Murale graffiti réalisé par l’artiste muraliste Monk.e1 en 2003.

 

 

murale-graffiti-muralistes

Murale graffiti réalisée par l’artiste muraliste Monk.e1.

 

 

 

mural_graffiti_arpi_l

Murale graffiti réalisée par l’artiste muraliste Arpi.

 

  

murale-graffiti-art

Murale graffiti réalisée par l’artiste muraliste Monk.e1.

 

  

murale-graffiti-artistes

Murale graffiti réalisée par l’artiste muraliste Monk.e1.

 

 

murale-graffiti-murals

Murale graffiti réalisée par l’artiste muraliste Hérésy.

Pour rejoindre les muralistes du Café-Graffiti (514) 259-6900.


Autres textes sur Lazy Legz

Autres textes sur Breakdance

Autres textes sur le Spectacle breakdance et sports extrêmes

Pour rejoindre le Café-Graffiti (514) 259-6900.  

Autres textes sur le Planétarium

Autres textes sur le Graffiti

Autres textes sur les Jeunes

Pour les 15 ans du Café-Graffiti, son histoire

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graffOpération Graffiti

Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants.

Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

%d blogueurs aiment cette page :