Les arts urbains et les médias underground

Jeunes passionnés de L’underground: 33-MTL.COM

33-mtl.com est un webzine consacré à la culture urbaine dans toutes ses expressions. Le site est l’initiative de trois jeunes Montréalais. Amis de longue date, qui ont une passion commune: la scène underground québécoise. Pour souligner leur 10e anniversaire, nous reprenons l’entrevue que Martin Ouellet avait réalisé à leur première anniversaire.

Martin Ouellet   Dossiers Hip-Hop, Médias et publicité

33-mtl.com est consacré à la musique (hip-hop, techno et punk), aux sports kasscou (skateboard, snowboard, breakdance, longboard) et au graffiti. Des critiques de spectacles, un calendrier des événements à venir, des superbes photos de murales et de graffitis, de nombreux concours avec de la marchandise à gagner, se retrouvent également à un clic de votre souris. En plus, 33-mtl.com a, depuis peu, sa propre émission de radio online: Dirty Moves, avec DJ Spasmodik aux commandes.  Leur mission: avoir de l’information de qualité, avant tout le monde, sur tout ce qui grouille dans la culture urbaine. Pour les fans, par des fans.

L’équipe de 33-mtl.com est composée de Julien Roussin Côté, de Louis-Philippe Bergeron et de Pierre Versaille. Bien entendu, ils comptent plusieurs collaborateurs réguliers dans leurs rangs, dont trois journalistes pour les sections musicales, un pour les sports kasscou, une photographe, un graphiste ainsi qu’un directeur artistique.  Nous les avons rencontrés afin qu’ils partagent leur expérience avec nous…

Depuis quand existe le site 33-mtl.com?

Dans sa forme actuelle, depuis septembre 2001.  D’ailleurs, un party 1er anniversaire intitulé Hesh vs Fresh avait lieu aux Foufounes Électriques, le 28 août dernier, avec compétition de skateboard sur mini-rampe, prestations de dj’s et du groupe «punkcore» Haang-Upps.

Où avez-vous trouvé le financement pour démarrer votre projet?

Beaucoup d’économies personnelles et de fonds de tiroirs sont passés dans notre site!  Nous avons aussi reçu des subventions, entre autres, de la Fondation du Maire de Montréal. Au départ, le site avait peu de commanditaires, mais maintenant, ils sont de plus en plus nombreux.

Pourquoi avoir opté pour le webzine plutôt que pour la revue imprimée ou le fanzine?

Tout d’abord, pour créer une communauté interactive, où les gens peuvent échanger, participer, réagir.  Également, le site internet permet de mettre l’information à jour plus régulièrement, en plus de donner accès aux usagers à une banque de textes en archives. Le support internet est également plus économique que l’impression d’une revue ou d’un journal et ça ne pollue pas l’environnement!

Combien de gens visitent votre site à chaque mois?

Présentement, 15 000 personnes visitent le site chaque mois. C’est une croissance fulgurante, car à ses débuts, il y a un an, 33-mtl.com n’enregistrait que 2 000 visiteurs par mois!

Quels sont vos objectifs pour les prochaines années?

L’objectif à court terme de 33-mtl.com est d’avoir un bureau, où toute l’équipe pourrait travailler ensemble. Présentement, tout le monde opère de chez soi, mais nous sommes persuadés que la productivité augmenterait et que l’espace de travail serait mieux structuré si nous avions un local pour nous héberger.  Avec tout le monde au bureau le matin, une synergie se créerait et plus rien ne pourrait nous arrêter!

À long terme, nous visons à attirer de plus en plus de monde et atteindre 30 000 visiteurs par mois.  Éventuellement, nous aimerions offrir une version bilingue de notre site afin de rejoindre le marché anglophone, même si notre premier public visé demeure la communauté francophone. Nous travaillons également à faire connaître le slang (langage de rue) qu’on retrouve dans le hip-hop franco de Montréal et d’ailleurs.

Quels conseils donneriez-vous à d’autres jeunes entrepreneurs?

Rester réaliste dans ses objectifs, respecter son budget, persévérer (le projet a mijoté pendant plus de trois ans avant de voir le jour), ne pas se décourager au premier obstacle, avoir une vision à long-terme, chercher constamment des moyens d’innover et de s’améliorer, être original, apprendre de ses erreurs mais surtout, être passionné par son travail! Adresse: http://www.33-mtl.com

Pour rejoindre les artistes du Café-Graffiti, (514) 259-6900

Autres textes sur le Graffiti:

Arpi: Muraliste et designer d’intérieur

Inauguration de la fresque de Fluke avec RFF

Vidéo murale graffiti pour l’agence de communication ID3 (idées aux Cubes)

Murale graffiti, animation de foule, peinture en direct, T-shirt

Mural de Michael Jackson au Festival de Jazz avec les graffiteurs Fluke et Omen

Mural graffiti en direct par Fluke

Fluke pour Oxygen

Video clip graffiti hiphop et breakdance gratuit

Projet graffiti pour Oakley

Graffiti calligraphie El Seed

Le mural Jean Talon

Rencontre avec Nawlz: Graffeur du monde

Breakdance, hip hop, rap, graffiti: présentation des artistes

Autres textes sur Médias et publicité

Huffington Post arrive au Québec

Le Globe, un nouveau webzine au Québec

RueMasson.com le blog du Vieux-Rosemont

Le magazine des journalistes frappe un iceberg!

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graff Opération Graffiti. Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

 

Le classement des célébrités du Web, ce que la blogosphère répond

Le classement des célébrités du Web, ce que la blogosphère répond

Raymond Viger      Dossier Internet , Michelle Blanc.

Suite à mon billet sur la présentation d’un top 10 des célébrités du Web présenté par Michelle Blanc, Dominic Arpin et Bruno Guglielminetti lors de l’émission de Christiane Charette, j’ai eu plusieurs échanges avec des blogueurs. J’ai aussi visité quelques sites de blogueurs qui amènent une réflexion intéressante à partager.

Évidemment, vous comprendrez que cela ne représente pas la position de toute la blogosphère, mais d’un certains nombres de blogueurs croisés par le hasard de mes visites et de mes échanges. Aucune prétention scientifique dans cette synthèse.

Graeme Villeret rapporte une réflexion intéressante.

Même si l’on peut affirmer que la plupart des gens présents dans ces listes sont surtout montréalais, techno ou marketing, et hommes à de rares exceptions, et pas forcément très gros en terme de trafic à part certains, ils sont le fruit de la célébrité selon leurs lecteurs. Donc, chaque lecteur aura sa propre liste, logique.

Pour certains il s’agit d’une liste de blogueurs, pour d’autres de gens du web en général, d’autres encore de la techno. Mais si l’on prenait par exemple et tout simplement l’influence comme étant liée à la diffusion des idées ?

Graeme Villeret mentionne qu’il y a d’autres lieux qui classent les blogues en fonction de leur trafic.

Tout le monde en blogue est un classement qui présente les blogues québécois (et francophones plus généralement) selon leur trafic. Dommage que certains n’y soient pas, comme Michelle Blanc que je n’ai pas vu.

Pour certains il s’agit d’une liste de blogueurs, pour d’autres de gens du web en général, d’autres encore de la techno. Mais si l’on prenait par exemple et tout simplement l’influence comme étant liée à la diffusion des idées ?… Il n’y a que très peu de techno, geek, et autres spécialistes du marketing. Peu d’entre eux sont présents sur les listes des spécialistes.

Graeme Villeret souligne aussi que l’on pourrait faire un classement en regroupant les blogues par propriétaire. Graeme Villeret opère une trentaine de blogues pour gagner sa vie. Vincent Abry en possède également plusieurs. Graeme rapporte aussi une autre confusion qui risque d’affecter les classements:

Et oui en fait je ne suis pas tellement blogueur mais plus “entrepreneur du web”, je ne fais que ça.

Émile Girard du blogue Gérant d’estrade, abonde dans le même sens:

Fanatique.ca a été (et est encore pour le compte de BRANCHEZ-VOUS!) un projet de groupe allant au-delà de ma petite personne.

Renart L’Éveillé nous dit dans son blogue:

La blogosphère qui se concentre sur l’actualité, la politique, les sujets de société, donc l’opinion, est sous-représentée, pour ne pas dire inexistante… Le seul nom que je peux clairement y raccrocher en ce moment, c’est celui de Michel Dumais.

Jean-Luc du blogue Histoire de Geek a été ébranlé par ces classements:

On peut pas dire que tu es l’élite du web parce que t’as un blogue populaire!

Tout cela nous fait comprendre que nous sommes très loin d’un consensus dans le monde des classements des blogueurs et des personnalités du Web. Cela m’a tout de même permis de savoir que nous avons maintenant une génération de blogueurs professionnels qui émerge, dans le sens qu’ils peuvent gagner leur vie plein temps à bloguer, certains opérant jusqu’à 30 blogues pour y arriver! Sans compter les collectifs où une équipe de blogueurs met la main à la pâte pour atteindre ses objectifs.

La blogosphère, tout un monde en ébullion!

PUBLICITÉ

T-Shirt promotionnel disponible avec votre logo

tshirt_cafe_graffiti Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en rouge, noir ou blanc.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: cafegraffiti.net
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900

%d blogueurs aiment cette page :