L’amour au temps du numérique

Une mauvaise image de notre jeunesse

Un documentaire à boycottter

Raymond Viger Dossier CinémaSexualité

l_amour_au_temps_du_numeriqueLes 30 novembre et 1er décembre dernier, Télé-Québec présente un documentaire réalisé par Sophie Lambert : L’amour au temps du numérique.

L’auteur y présente six jeunes de 18 à 24 ans et elle y traite de l’influence des réseaux sociaux sur les rapports amoureux.

Ayant écrit un roman sur la sexualité qui sera publié en 2016, j’étais curieux de voir ce documentaire. Mon livre ne traitant pas vraiment des réseaux sociaux mais plus de la relation entre les gens.

Moi qui pensait y découvrir une belle réflexion qui aurait pu m’amener à rajouter un chapitre ou deux dans mon livre. Grande déception. Plusieurs répétitions. Au lieu de le présenter en deux épisodes, on aurait pu facilement monter le tout pour n’en faire qu’une seule émission.

Est-ce que 6 jeunes qui sont prêts à être suivi par des caméras pour parler de leur vie sexuelle représente l’ensemble de nos jeunes? Est-ce qu’on peut facilement supposer que les jeunes qui acceptent ce projet ont un côté exhibitionniste qui ne peut correspondre à l’ensemble de nos jeunes. C’est donc une vision très stéréotypées que nous y découvrons.

Télé-Québec présente le documentaire avec d’intéressantes questions existentielles :

  • C’est quoi l’amour ?
  • Comprendre de quelle manière la conception de l’amour a changé.
  • Un fossé s’est créé entre les générations dans la vision des relations amoureuses

Cependant les prétentions de Télé-Québec ne se sont pas réalisées dans le documentaire. Est-ce que les six jeunes présentés dans ce documentaire ont été sélectionnés pour représenter l’ensemble des jeunes ? Vraiment pas.

On y présente une femme qui se dit nymphomane. Elle couche avec son chum pour se retrouver ensuite aux danseurs. Elle tombe enceinte. Il y aurait quatre hommes qui pourraient être le père.

Ensuite c’est le tour d’un barman. Salon de bronzage et entraînement au gym pour plaire à la gente féminine, un homme qui ne vit que pour ramener des conquêtes à la maison. Avant de dévoiler le nombre de victoires atteint, j’aurais imaginé plusieurs centaines. Il en déclare 17 ! Ce nombre étant un maximum, cela n’était pas cohérent avec son discours de tombeurs de ces dames et l’image .

En regardant le style de vie des jeunes présentés, la très grande majorité des jeunes n’ont ni l’argent ni le temps pour suivre le train de vie proposé.

Le documentaire présente peut-être la réalité de quelques jeunes mais ne peut prétendre à une étude sociologique de la question amoureuse chez les jeunes. Et quand Télé-Québec parle d’un fossé qui se créé entre les générations, en présentant ce genre de documentaire, Télé-Québec creuse lui-même ce fossé.

Le documentaire ne présente qu’une très mauvaise image de nos jeunes.

autres textes sur sexualité

L’amour en 3 dimensions.

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Pour commander par Internet:

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

Et si on fermait Télé-Québec?

Pour sauver Radio-Canada

La télévision d’état

Raymond Viger Dossiers Conflit d’intérêtMédiasTélévisionFrancophonie

télé-québec journalisme télévision d'état médiaLe fédéral ne cesse de couper dans les budgets de Radio-Canada. Radio-Canada ne réussit plus à faire des miracles avec les faibles budgets disponibles. Il existe aussi Télé-Québec, une autre télévision d’état… mais d’un autre état.

Avons-nous les moyens de soutenir le financement de ces deux télévisions?

radio-canada société d'état journalisme médiaDevrions-nous choisir entre ces deux télévisions?

Quelle mission de ces télévisions doit-être soutenue?

Le débat est ouvert! Merci de commenter et de prendre position.

Autres textes sur la Francophonie

L’amour en 3 dimensions.

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet:Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Courts métrages du Wapikoni mobile

Jeunes cinéastes des Premières Nations

L’art autochtone à l’honneur

Le Wapikoni mobile est un studio ambulant de création audiovisuelle et musicale consacré aux jeunes des Premières Nations.

Raymond Viger  Dossiers Autochtone, Artistes,

manon barbeau wapikoni mobile autochtone premieres nationsDepuis 2004, plus de 2500 participants du Wapikoni mobile ont collaboré à la réalisation de 600 courts métrages traduits en plusieurs langues et lauréats de 67 prix dans de prestigieux festivals nationaux et internationaux

Pour le Lancement 2013, le Wapikoni est fier de présenter les derniers films des jeunes cinéastes des Premières Nations. Cette sélection de courts métrages rassemblent des œuvres de qualité remarquable et mettent en valeur une culture contemporaine riche mais trop souvent méconnue.

Lors de cette soirée, le Wapikoni présentera une dizaine de courts métrages parmi lesquels les dernières œuvres de Réal Junior Leblanc et de Délia Gunn, tous deux récipiendaires du Prix coup de cœur et mention spéciale de Télé Québec 2013. Suite à son passage dans la prestigieuse École des Gobelins à Paris, le talentueux réalisateur mi’gmaq, Raymond Caplin, nous fera découvrir son deuxième film d’animation, Traditional Healing, et moment fort de cette projection, un court métrage retraçant la première participation du Wapikoni mobile à l’ONU!

Dans l’esprit des préparatifs de son 10ième anniversaire en 2014, le Wapikoni dévoilera son tout nouveau site Web. La soirée sera animée par Nicolas Bergeron et Melissa Mollen Dupuis, cofondatrice du mouvement Idle No More, qui vous inviteront à commenter en direct vos coups de cœur.

Les représentants des médias sont conviés à rencontrer les réalisateurs et réalisatrices de talent venus de loin pour célébrer avec le public montréalais!

Lancement 2013 du Wapikoni

Projection des meilleurs courts métrages, échanges avec les cinéastes des Premières Nations et remise du Prix du public Canal D

Mardi 15 octobre 2013 à 18 h 00 au Cœur des sciences de l’UQAM
Agora Hydro-Québec – 175, av. du Président-Kennedy (à l’angle de Jeanne-Mance)

info@wapikoni.ca (514) 276- 9274 http://www.wapikoni.tv

Autres textes sur le Wapikoni

Autres textes sur Autochtone

Carte anniversaire, poster, T-Shirt avec impression d’artistes

publicité boutique t-shirts cartes voeux carte anniversaireUne boutique virtuelle toute en couleur pour des produits artistiques originaux.

Une façon originale de soutenir de jeunes artistes dans leur cheminement artistique.

Que ce soit pour une carte anniversaire ou un T-Shirt personnalisé, un CD de musique ou un livre, la boutique des Éditions TNT mérite de faire un détour.

Merci d’encourager les artistes et le Café-Graffiti.

www.editionstnt.com (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. cafegraffiti@cafegraffiti.net

Autres artistes de la boutique des Éditions TNT:

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Institut du Nouveau Monde, À go, magazine du Québec

À la découverte des magazines du Québec

À go, si on changeait le monde

Initié par l’Institut du Nouveau Monde (INM), À go s’est donné une mission: montrer aux Québécois qu’entreprendre et engagement citoyen peuvent aller de pair. Un défi difficile à relever. Mais pour l’équipe du magazine, tous membres actifs de l’INM, rien n’est à l’épreuve des idées novatrices.

Gabriel Alexandre Gosselin   Dossier Magazine du Québec, Médias.

magazine a go institut du nouveau monde médiaL’apparition du magazine À go commence lors de l’édition 2005 de l’École d’été de l’INM. Pendant ces événements, des jeunes de partout au Québec se réunissent pour discuter, débattre et proposer de nouvelles idées face aux enjeux qui les préoccupent.

En 2005, l’INM lance comme défi aux participants à cette école de citoyenneté de créer des projets concrets pour changer le monde. En réponse à cette activité, Marie-France Bazzo suit 4 de ces projets pendant 1 an à Indicatif présent, sur les ondes radiophoniques de Radio-Canada. Un constat s’impose: sur les 38 projets présentés lors de l’École d’été, seulement 5 ont été réalisés: «On s’est rendu compte qu’il y avait une volonté chez les jeunes, mais que peu d’entre eux passaient à l’action», relate Sophie Gélinas, une des cofondatrices du magazine.

Entrepreneuriat social

magazine institut du nouveau monde a go mediaC’est alors que Miriam Fahmy et Sophie Gélinas découvrent le concept d’entrepreneuriat social. Qu’est-ce que l’entrepreneuriat social? «Son objectif est de mettre en œuvre, par le biais de l’entreprise, des solutions concrètes pour contrer une problématique sociale ou environnementale précise», explique Sophie, qui donne aujourd’hui des conférences sur le sujet. L’entreprise sociale prend plusieurs formes: compagnie privée, coopérative ou organisme à but non lucratif.

C’est avec un désir de mettre de l’avant des valeurs, la conviction de vouloir changer le monde et des pratiques concrètes validées par la communauté concernée qu’une entreprise sociale voit le jour: «Contrairement à la génération précédente, notre génération va préférer réaliser ses idéaux au quotidien. On va plutôt s’impliquer personnellement en recyclant, en faisant du vélo. C’est ça l’entrepreneuriat social: une initiative individuelle qui veut être au service de la communauté», croit Sophie Gélinas.

Basées sur ce concept, Miriam et Sophie entreprennent alors avec l’INM la création d’une publication qui révélerait au grand public les nombreuses facettes de l’entrepreneuriat social au Québec et ailleurs.

Motiver la jeunesse

magazine du quebec magazine a go media institut du nouveau mondeSelon Sophie Gélinas, À go n’est pas un simple magazine d’information: «La publication s’inscrit dans la mentalité de l’INM: informer, débattre, proposer, agir. On veut montrer qu’il existe des gens qui réussissent en entrepreneuriat social. Non seulement en créant leur propre entreprise, mais en la mettant au service de la communauté. Et cela dans différents milieux d’intervention.»

Plusieurs angles sont utilisés pour passer le message: les solutions entrepreneuriales qui existent en réponse aux problématiques sociales, des points de repère pour lancer une entreprise à répercussion sociale, les jeunes qui s’investissent pour leur cause. On y présente aussi les grandes personnalités de l’entrepreneuriat social, telles que Muhammad Yunus, fondateur d’une banque populaire spécialisée dans le microcrédit pour petites entreprises, ou encore le Dr Gilles Julien, qui a inventé le concept de pédiatrie sociale.

«Le but du magazine est d’inspirer, en utilisant l’utopie de l’entrepreneuriat social ainsi que son côté pragmatique. On veut détruire le stéréotype de l’homme d’affaires avec sa mallette et sa cravate», précise Sophie Gélinas.

À go, on part!

Le magazine À go n’en est qu’à ses débuts. Une seule publication a vu le jour depuis sa création en août dernier. On remarque, dans cette première édition, un magazine de qualité, autant visuelle que rédactionnelle.

D’ailleurs, plusieurs noms participent au magazine: Michel Venne, ancien chroniqueur au Devoir, François Cardinal de La Presse et de La vie en vert diffusé à Télé-Québec, ainsi que Patrick Lagacé, également à La Presse et aux Francs-Tireurs à Télé-Québec. Sophie Gélinas dévoile une stratégie derrière ces big shots: «En ayant des personnalités médiatiques connues qui participent activement au projet, on enlève du même coup la marginalité qui peut être associée à l’entrepreneuriat social.»

La fréquence de publication ainsi que sa forme sont indéterminés pour l’instant. «On ne sait pas exactement la direction que va prendre le magazine. On envisage actuellement de nous allier aux médias de grande envergure pour frapper encore plus fort», explique Sophie Gélinas. «On ne s’impose pas de formes. De toute façon, à l’INM, on a toujours plein d’idées», conclut-elle.

Le magazine À go est en vente pour 8,50$ sur le site internet de l’INM: www.inm.qc.ca

À go on change le monde!

À go est un produit du programme À go on change le monde. Créé en collaboration avec la Caisse d’économie solidaire Desjardins, le programme vise à valoriser, soutenir et stimuler les jeunes entrepreneurs sociaux. À go on change le monde! outille les jeunes entrepreneurs sociaux en leur offrant des formations, des conseils, du soutien financier et un accès à plusieurs réseaux. Un service d’accompagnement, une trousse de réalisation de projet ainsi qu’un Club des entrepreneurs sociaux sont également des activités proposées. www.agoonchangelemonde.qc.ca

Autres textes sur Médias

Huffington Post arrive au Québec

Le Globe, un nouveau webzine au Québec

RueMasson.com le blog du Vieux-Rosemont

Le magazine des journalistes frappe un iceberg!

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

poesie-urbaine-roberto-mayerjours-de-nuit Poésie urbaine. Jours de Nuit. Roberto Mayer. 11,95$

Entre en mon univers, infiniment petit. Que se libère ta galaxie. Entre, là, tu es ton enfer, ton paradis. Ton repère y est enfoui. Entre, il ne manque que toi en ces mots. En ces vers dont j’aime me croire l’auteur.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Pour ou contre la légalisation de la prostitution: Décriminaliser l’industrie de la prostitution ou la prostituée?

Pour ou contre la légalisation de la prostitution

Décriminaliser l’industrie de la prostitution ou la prostituée?

Raymond Viger         Dossier Prostitution et Sexualité.

Que ce soit Marie-France Bazzo sur Télé-Québec à l’émission Il va y avoir du sport ou encore Denis Lévesque à TVA, les médias nous ont régulièrement servi ce débat un peu réducteur.

Richard Martineau et Stella

On appelle le Franc-tireur Richard Martineau et on l’associe avec l’organisme Stella pour former le clan des Pour la légalisation de la prostitution. Pour leur faire face, le clan des Contre la légalisation de la prostitution, on retrouve des chercheurs abolitionnistes tels que Yolande Geadah ou encore Richard Poulin, membre de la coalition des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLÉS).

Un drôle de débat. D’un côté on se limite à deux positions extrêmes: pour ou contre la légalisation de la prostitution. Pourtant il y existe la décriminalisation de la prostitution. Mais on n’en parle pas. Du côté de Stella, on veut une décriminalisation complète de la prostitution: la personne qui se prostitue, le client, le proxénète, la maison de débauche et toutes les activités reliées à la prostitution. Du côté de la Coalition, leur position est une décriminalisation de la personne qui se prostitue sans décriminaliser le restant de cette industrie.

Confusion des genres

Pouvez-vous m’expliquer comment se fait-il que Stella, qui est contre la légalisation de la prostitution se retrouve aux côtés de Richard Martineau dans le clan des pour la légalisation? Malgré que Stella et la Coalition ont des finalités très différentes, les deux groupes ont deux points énormes en commun: ils sont premièrement contre la légalisation de la prostitution et, deuxièmement, ils sont en faveur de la décriminalisation de la personne qui se prostitue. Au lieu d’avoir un début de chicane, on a ici un bon début de discussion et de partenariat.

Oui! Vous avez bien lu. Un début de partenariat pour deux organismes diamétralement opposé. Parce que les politiciens se sont questionnés à plusieurs reprises pour faire passer une loi pour légaliser la prostitution. En unissant leur message, en montrant leurs points communs et ensuite de montrer leurs différences, ils ont plus de chance de faire du millage ensemble qu’à se tirer des tomates dans un faux débat créé par les journalistes.

Responsabilité des médias

Les médias ont mis ces deux groupes en opposition. Est-ce que les médias ont mal agit en présentant le débat sous cet angle? Non! Ce sont les deux groupes militants qui ont mal répondus. Ils auraient dû clairement donner leur position contre la légalisation. Et ça, ils ne l’ont pas fait, créant une confusion pour plusieurs.

Les médias ont présenté le débat sous l’angle qui est connu par le public. Le public ne connaît pas nécessairement toutes les subtilités des différences entre légalisation et décriminalisation. Même dans les groupes militants, pour en avoir rencontré plusieurs, certains membres ne comprennent pas eux-mêmes toutes ces nuances et les subtilités entre criminaliser ou décriminaliser la prostitution! Il est donc normal et acceptable que les journalistes nous présentent ce que le public reconnaît. Mais ce sont aux groupes militants de prendre ces occasions pour éduquer et informer le public.

Parce qu’il y a des conséquences et des impacts majeurs à vouloir légaliser la prostitution. Une chose est certaine, même si le message communautaire a souvent été confus sur le sujet, les principaux intéressés sont cependant unanimes: contre la légalisation de la prostitution!

Autres textes sur Prostitution et Sexualité.

Avons-nous l’argent nécessaire pour légaliser la prostitution?

Doit-on légaliser la prostitution?

Les effets pervers de la légalisation de la prostitution.

Les clients de la prostitution.

Les filles dans les gangs de rue et la prostitution.

Prostitution de luxe d’une escorte.

Pour ou contre la légalisation de la prostitution?

Jean-François Lisée de L’actualité et la légalisation de la prostitution.

PUBLICITÉ

cover_avril-mai08 Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Festival Orgue et Couleurs; Quand le Hip Hop rencontre le classique

Festival Orgue et Couleurs; Quand le Hip Hop rencontre le classique

Dossier Hip HopLa Presse: cyberpresseGraffiti

Première rencontre des artistes underground et des artistes classiques du Festival Orgue et Couleurs. Merveilleuse rencontre. Grande ouverture d’esprit des deux côtés de la culture. En peu de temps, les artistes de deux mondes différents ont réussi à se créer une complicité pour cet événement des plus original. Rassurant, parce qu’avant cette rencontre, plusieurs commençaient à stresser et à souffrir d’insomnie.

L’originalité de l’événement est attrayant et suscite des débats. Cet événement fait déjà grandement parler de lui. L’actualitéVoir, La Presse, Métro, Radio-Canada (autant la radio que la télévision), Télé-Québec… Les médias ne cessent de demander des entrevues et de rencontrer les artistes qui participeront à ce spectacle.

Même l’église St-Nom-de-Jésus change de couleurs. Pendant toute la durée du Festival Orgues et Couleurs, elle sera habillé par les toiles des meilleurs graffiteurs de Montréal; Zylon, Timer, Back 175, Rodz One, Monke-1, Zeck, Arpi… Ils seront plus d’une trentaine à exposer leurs oeuvres et à les faire découvrir à un nouveau public.

Une seule représentation pour 2006. Mais des idées pleins la tête pour les organisateurs pour 2007 et 2008. Les billets sont disponibles au (514) 256-9000.

Un spectacle bénéfice pour le Café-Graffiti qui ne devrait laisser personne indifférent.

Pour rejoindre les artistes du Café-Graffiti: (514) 259-6900

Photos de Murales et fresques urbaines.

Autres textes sur le Graffiti:

Arpi: Muraliste et designer d’intérieur

Inauguration de la fresque de Fluke avec RFF

Vidéo murale graffiti pour l’agence de communication ID3 (idées aux Cubes)

Murale graffiti, animation de foule, peinture en direct, T-shirt

Mural de Michael Jackson au Festival de Jazz avec les graffiteurs Fluke et Omen

Mural graffiti en direct par Fluke

Fluke pour Oxygen

Video clip graffiti hiphop et breakdance gratuit

Projet graffiti pour Oakley

Graffiti calligraphie El Seed

Le mural Jean Talon

Rencontre avec Nawlz: Graffeur du monde

Breakdance, hip hop, rap, graffiti: présentation des artistes

https://raymondviger.wordpress.com/2006/04/26/le-festival-orgue-et-couleurs-leglise-st-nom-de-jesus-les-journees-de-la-culture-et-le-hip-hop/

Autres textes sur Société, commentaires du rédacteur sur Société.

 Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :