Après la pluie … Le beau temps; Le caneton

Le caneton

Extrait du livre hybride papier-numérique

Après la pluie… Le beau temps de Raymond Viger


Un caneton sur l’eau

Suit sa mère.

Sans la perdre de vue.

Sans réfléchir… toujours la suivre.


Il y trouve la sécurité.

Le réconfort du chemin battu.

Le soutien maternel.

Sans chigner… toujours la suivre.


Le petit caneton sur l’eau

Apprendra à grandir.

À faire murir son jugement.

À découvrir son monde.


Le jour de la rupture

Le caneton quitte sa mère.

Trace son propre chemin.

Sans plus dépendre de sa mère.


Comme ce caneton devenu autonome

Ne t’oblige pas aux anciennes croyances.

Apprends à découvrir ton monde.

Selon tes valeurs, tes principes, qui te sont propres.


croissance personnelle développement personnel cheminement guide recueilExtrait du livre Après la pluie… Le beau temps

Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Un livre que vous pouvez commenter et où vous pouvez présenter vos propres créations. Vous pouvez y laisser votre commentaire et même vos propres textes. Chaque commentaire est lu et obtient sa réponse.

Au coût de 9,95$ chacun de ces livres sont disponibles par téléphone: (514) 256-9000 et en région: 1-877-256-9009 ou par Internet. Éditions TNT : 625 Avenue de la Salle, Montréal, QC H1V

Quelques extraits de Après la pluie… Le beau temps

Autres livres pouvant vous intéresser

Après la pluie … Le beau temps; Le serpent

Le serpent

Extrait du livre hybride papier-numérique

Après la pluie… Le beau temps de Raymond Viger


Le serpent est un reptile recouvert d’écailles lui permettant de bien garder ses émotions à l’intérieur de lui.


Ayant tellement peur de tomber,

Tellement peur de ne pas avoir assez de courage pour se relever après une chute,

Il préfère ramper près du sol, sans pattes.

Ayant tellement peur de s’approprier des choses qui ne lui appartiennent pas

Ayant peur de donner tout ce qu’il possède

Il préfère ne pas avoir de mains non plus.


Le serpent est un animal qui n’a pas confiance en lui.

Il a peur de dire ce qu’il ressent.

Il préfère serpenter et tourner autour du pot au lieu d’être franc et direct avec lui-même et son entourage.


Son langage est comme sa démarche. Très sinueux.

On le traite souvent de langue de vipère.

Si on a peur de dire ce que l’on ressent vraiment

On cache inévitablement la vérité à soi-même et à son entourage.

On la déforme à force de tourner autour de pot.

Il mérite bien son surnom.


Il limite sa colère à deux crocs remplis de venin mortel.

Il ne se donne pas le droit de vivre chaque jour de petites colères.

Il préfère tout accumuler à l’intérieur,

Jusqu’au jour où il atteint son seuil de tolérance.

Alors, ses deux crocs mettront définitivement un terme aux différends.


La nature l’a ainsi fait.

C’est pourquoi on le voit toujours en solitaire.

Tôt ou tard on finit par l’abandonner et le rejeter.

Un caractère vraiment invivable.


Heureusement que nous sommes des hommes et que nous n’avons pas à vivre comme cet animal.


croissance personnelle développement personnel cheminement guide recueilExtrait du livre Après la pluie… Le beau temps

Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Un livre que vous pouvez commenter et où vous pouvez présenter vos propres créations. Vous pouvez y laisser votre commentaire et même vos propres textes. Chaque commentaire est lu et obtient sa réponse.

Au coût de 9,95$ chacun de ces livres sont disponibles par téléphone: (514) 256-9000 et en région: 1-877-256-9009 ou par Internet. Éditions TNT : 625 Avenue de la Salle, Montréal, QC H1V

Quelques extraits de Après la pluie… Le beau temps

Autres livres pouvant vous intéresser

Après la pluie … Le beau temps : Le gouffre

Le gouffre

Extrait du livre hybride papier-numérique

Après la pluie… Le beau temps de Raymond Viger


Après une longue et dure journée

Le soleil s’étire et commence à se cacher derrière une euphorie de couleurs vives et écarlates.

Comme un dernier adieu à la puissance de cet astre du jour,

Rapidement le rideau tombe sur la scène de ta vie.


La noirceur envahit rapidement tout l’espace qui lui est maintenant réservé.

La noirceur est-elle une entité en soi ou simplement cette absence de lumière?

La noirceur se change tranquillement en ténèbres infinis.


Sans relief, le paysage disparaît petit à petit.

Tu te retrouves seul dans ce vide intense.

Ressentir ce vide total t’attire vers le néant absolu.


Ne combats pas l’irrésistible. Il n’y a rien à combattre.

Laisse-toi guider au centre de ce vide. Accepte la descente au plus profond de ce gouffre.

Accepte de revenir aux sources de ta vie avec toute l’honnêteté et la spontanéité d’un petit enfant.

Accepte avec sincérité de revivre toute la souffrance que tu t’es cachée pendant tant d’années.


Quand tes deux pieds auront touché le fond du ravin,

Quand tu auras l’impression qu’il est vraiment impossible de descendre plus bas,

C’est à ce moment que la dure épreuve commencera.


Accepte de remonter le fil de ta vie.

De revivre toutes les émotions que tu n’as pas voulu sentir auparavant.

Chaque souffrance que tu prendras le temps de faire revivre changera ta nouvelle perception.

Chaque souffrance, chaque pleur déterré te libèrera de ton ancien fardeau.


Après cette remontée, tu reviendras à ton point de départ.

En ayant accepté ton vécu, déterré tout ce que tu as enfoui,

Tu auras changé.

Tu te seras affranchi de ces ténèbres que tu t’imposais depuis si longtemps.


Tu sentiras la chaleur du soleil qui renaît dans ton ciel.

Tu verras la lumière renaître dans ton cœur.

Tu renaîtras à la vie et à la liberté.


croissance personnelle développement personnel cheminement guide recueilExtrait du livre Après la pluie… Le beau temps

Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Un livre que vous pouvez commenter et où vous pouvez présenter vos propres créations. Vous pouvez y laisser votre commentaire et même vos propres textes. Chaque commentaire est lu et obtient sa réponse.

Au coût de 9,95$ chacun de ces livres sont disponibles par téléphone: (514) 256-9000 et en région: 1-877-256-9009 ou par Internet. Éditions TNT : 625 Avenue de la Salle, Montréal, QC H1V

Quelques extraits de Après la pluie… Le beau temps

Autres livres pouvant vous intéresser

Après la pluie … Le beau temps; Le désert

Le désert

Extrait du livre hybride papier-numérique

Après la pluie… Le beau temps de Raymond Viger


Un ardent soleil brûle le tapis jaune de ce désert.

Timidement le peu d’eau qui avait réussi à se cacher s’évapore dans ce ciel sec à craquer.

À perte de vue, ce fourneau infernal ne laisse aucune végétation pousser.


Du sable, encore du sable, à perte de vue.

Rien ne peut y survivre.

Seuls quelques animaux réussissent à survivre.

Recroquevillés sous une épaisse carapace protectrice, ils vivent solitaires et renfermés sur eux-mêmes.


Dépendant de quelques provisions que tu as amenées, tu avances dans le brasier.

Interminablement, pas à pas, le paysage est toujours le même.

Du sable. Encore du sable.

Même tes sueurs t’abandonnent et s’évaporent au fur et à mesure.


Au-delà de cette dune peut-être …

Tu rassembles tes dernières forces pour la gravir.

De peine et de misère, tu atteints enfin le sommet.

Une autre déception. Encore du sable à l’infini.


Tranquillement, tes réserves d’eau baissent.

Finalement, ta dernière gourde t’abandonne.

Seul, dans ce désert de sable, tu continues.

Chaque pas devient de plus en plus lourd, de plus en plus lent.


Tes dernières forces veulent t’abandonner.

Quand elles t’auront toutes abandonné dans cet enfer, ce sera la fin.

Tu feras le délice de quelques animaux à carapace, seule compensation de cette triste fin.


Tout à coup, tu ne peux en croire tes yeux.

Tes prières ont été exaucées.

À ta gauche tu perçois le sommet d’un palmier.

La source de vie doit inévitablement être à sa base. Tu changes ta route.

Tu donnes tout ce qu’il te reste pour gravir cette dune.


Tu étais vraiment à la dernière limite de ton épreuve.

Tu as donné tout ce que tu avais et même plus.

Il ne te reste plus d’énergie vitale.

Tu t’étends de tout ton long.


Tu regardes ce palmier.

Il semble s’évaporer et se perdre dans ce fourneau.

Telle une fausse promesse, ce mirage s’est éteint et t’abandonne, seul, vidé de tout.


Et pourtant, si tu n’avais pas changé ta route

Le chemin que tu avais trouvé toi-même, dans le fond de ton cœur

Tu aurais trouvé la source de vie juste devant toi

Derrière la dernière dune à traverser.


Dédié à tous ces braves gens qui, face à la traversée de leur désert, ont préféré changer leur route pour suivre le mirage de certaines sectes, plutôt que d’écouter la solution qui se trouvait au fond d’eux-mêmes. 


croissance personnelle développement personnel cheminement guide recueilExtrait du livre Après la pluie… Le beau temps

Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Un livre que vous pouvez commenter et où vous pouvez présenter vos propres créations. Vous pouvez y laisser votre commentaire et même vos propres textes. Chaque commentaire est lu et obtient sa réponse.

Au coût de 9,95$ chacun de ces livres sont disponibles par téléphone: (514) 256-9000 et en région: 1-877-256-9009 ou par Internet. Éditions TNT : 625 Avenue de la Salle, Montréal, QC H1V

Quelques extraits de Après la pluie… Le beau temps

Autres livres pouvant vous intéresser

Après la pluie … Le beau temps; Le chêne I

Le chêne I

Extrait du livre hybride papier-numérique

Après la pluie… Le beau temps de Raymond Viger


Ce grand chêne, assis solidement sur ses racines, se déploie majestueusement vers le ciel.

À l’épreuve des intempéries, les oiseaux y ont déjà fait leur nid.

Les grands félins se protègent du soleil à l’ombre de ce mo- nument.


La force de ses racines lui permet d’aller puiser à même le sol toute l’eau nécessaire pour rafraîchir son feuillage.

Sans la présence de ce grand sauveur, les oisillons ne sauraient où s’abriter.

Sans la présence de ce grand protecteur, les félins ne pourraient se reposer sous ce soleil torride.


Sans crier gare, le vent se lève.

Les oiseaux se resserrent dans le feuillage de cette forteresse.

Même la terre tremble devant la tempête qui se lève.

Les félins s’entassent au pied de ce chêne sans peur.


Soudain le ciel se déchaîne.

Des lumières électriques battent le tambour de la peur.

À l’instant même les félins ont déguerpi vers les rochers.

Les oiseaux ont pris leur envol vers les broussailles.


La décharge électrique le scinde en deux, brûlant son épais feuillage, le coupant de ses racines.

Ce grand chêne, ce grand sauveur, cette forteresse abandonnée de tous connaît l’instant fatal.

Être un grand sauveur aura été un travail pénible pour ce chêne.


Heureusement que l’homme a l’intelligence pour apprendre à se sauver lui-même.


croissance personnelle développement personnel cheminement guide recueilExtrait du livre Après la pluie… Le beau temps

Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Un livre que vous pouvez commenter et où vous pouvez présenter vos propres créations. Vous pouvez y laisser votre commentaire et même vos propres textes. Chaque commentaire est lu et obtient sa réponse.

Au coût de 9,95$ chacun de ces livres sont disponibles par téléphone: (514) 256-9000 et en région: 1-877-256-9009 ou par Internet. Éditions TNT : 625 Avenue de la Salle, Montréal, QC H1V

Quelques extraits de Après la pluie… Le beau temps

Autres livres pouvant vous intéresser

Prendre son envol

Le vol

Jean-Pierre Bellemare, prison de Cowansville | Dossiers Chroniques d’un prisonnier, Criminalité

fleo_toile05L’horizon m’invitait de son large sourire à plonger sur ses lèvres. Ma chance se présentait enfin. Les rayons chauds du soleil valsaient sur mes plumes, me gonflant d’assurance.

Étirant légèrement mon battement d’aile, je pouvais devenir maître de ma liberté. J’imaginais enfin voir de plus près l’arbre qui m’avait accueilli en son sein. Je sentis le vent me pousser un peu plus fort qu’à l’accoutumé, me contraignant à sortir du nid, comme s’il m’obligeait à revisiter toutes ces images que je m’étais faites dans ma tête.

L’inquiétude de vivre sa vie

design-interieur-muraliste-art-mural-artiste-peintre-decor-mode-tendanceL’inquiétude me gagnait. Avais-je réellement envie de découvrir si le monde était véritablement comme je me l’étais imaginé? Des milliers de fois je me suis aventuré vers les plus hauts sommets en caressant les parois des montagnes du bout de mes plumes. Un pur plaisir réservé aux plus téméraires. Mais ces escapades se limitaient à mon imagination fertile.

Était-ce finalement le moment approprié pour faire ce saut, le grand saut, celui de mes véritables choix? La sécurité et le confort de mon nid m’en dissuadaient. Il me suffisait de plonger dans mon imagination et tout devenait réalité. Pour sortir de mon nid, je devais d’abord sortir de ma tête, là où je comblais tous mes caprices dans les moindres détails. Un saut à faire, une déchirure, pour entrer dans le monde réel qui devrait m’offrir beaucoup plus que celui de mes fantasmes. Comment faire pour trouver mieux si je ne vérifiais pas? Comment trouver plus beau si je ne comparais pas? Des questions remontèrent en surface. Était-ce la facilité qui dirigeait ma vie?

Prendre son envol

100_4993Le vent souffla un peu plus fort. En fermant mes yeux, je pouvais facilement m’imaginer blotti dans une faille entre deux montagnes. Pourtant, quand je les ouvrais, j’apercevais toujours les mêmes branches qui, depuis ma naissance, limitaient ma vision à quelques pieds. Je sortis une première patte puis une seconde, je m’avançais prudemment sur ma branche et avant même que je puisse m’agripper à quoi ce soit, je tombais. Une peur me paralysa durant une seconde qui m’apparut une éternité. Durant cette effroyable seconde, ma vie se transforma à jamais. Je revis en vitesse accélérée toute ma vie… cet arbre… ma branche… Une vie qui se résumait à pratiquement rien. Les regrets m’envahirent aussitôt: j’avais gâché ma vie à l’imaginer.

Soudain, venue de nulle part, une force me releva la tête tout en m’étirant les ailes au maximum. J’étais soufflé telle une feuille d’automne. À mon grand ravissement, je prenais possession d’un corps qui ne m’avait jamais appartenu. Des sensations agréables frisant la volupté étreignaient tout mon être. La vie me montrait toutes ses richesses à ma portée. Pourquoi avoir attendu aussi longtemps ce moment magique? Tout ce que mes yeux croisaient était incomparable avec ma réalité imaginaire. J’étais enfin libre d’aller découvrir les merveilles d’un monde réel.

Toiles gracieuseté artistes du Café-Graffiti (514) 259-6900

Autres textes de Chroniques d’un prisonnier

Autres textes sur le Développement personnel

P.S. Jean-Pierre Bellemare est finaliste aux Grands Prix de journalisme magazine.

Les livres de Colin McGregor

Journaliste dans divers médias à travers le pays; Halifax Daily NewsMontreal Daily NewsFinancial Post et rédacteur en chef du Montreal Downtowner. Aujourd’hui, chroniqueur à Reflet de Société, critique littéraire à l’Anglican Montreal, traducteur et auteur aux Éditions TNT et rédacteur en chef du magazine The Social Eyes.

Parmi ses célèbres articles, il y eut celui dénonçant l’inconstitutionnalité de la loi anti-prostitution de Nouvelle-Écosse en 1986 et qui amena le gouvernement à faire marche arrière. Ou encore en Nouvelle-Écosse, l’utilisation répétée des mêmes cercueils par les services funéraires; scoop qui le propulsa sur la scène nationale des journalistes canadiens.

love-in-3dLove in 3D

Enjoy our tale of the quest, the human thirst, to find light from within the darkness.

This is a tale for everyone, young and old, prisoner and free.

Love in 3D. Une traduction de L’Amour en 3 Dimensions.

teammate roman livre book colin mcgregorTeammates

Three teenage friends on a college rugby team in the shrinking community of English Montreal – three friends each facing wildly different fates.

This is the story of Bill Putnam, whose downward trajectory we first begin to trace in the late 1970s, and his friends Rudy and Max.

Teammates, their paths will cross in ways they never dreamt of in the happier days of their youth.

quebec-suicide-prevention-handbook-anglais-intervention-crise-suicidaireQuebec Suicide Prevention Handbook

Le suicide dérange. Le suicide touche trop de gens. Comment définir le suicide? Quel est l’ampleur du suicide? Quels sont les éléments déclencheurs du suicide? Quels sont les signes avant-coureurs? Comment intervenir auprès d’une personne suicidaire? Comment survivre au suicide d’un proche?…

Ce guide est écrit avec simplicité pour que tout le monde puisse s’y retrouver et démystifier ce fléau social. En français. En anglais.   

Reconnaître sa sensibilité

Se remettre en question, un jour à la fois

Jean-Pierre Bellemare, prison de Cowansville | Dossiers Prison, Criminalité, Développement personnel

murales muralistes graffiti street art urbain culture rue Sorte d’instrument de musique qui irradie mon être tout entier lorsque celui-ci est sollicité avec délicatesse. Ma sensibilité ouvre tous les pores de ma peau pour y laisser entrer joie, bonheur et bien-être quand je suis sollicité avec douceur. Ma sensibilité, telle une pièce de cristal fragile et transparente, court le risque de se fissurer à la moindre brusquerie. C’est pourquoi je me dois d’y faire très attention.

Lorsque je la protège trop précisément, je me prive du regard et du toucher de l’autre, empêchant la naissance de tous ces magnifiques reflets auxquels elle donne vie. Cette sensibilité fait partie de mon langage et lorsque je l’ignore, son lustre perd de son éclat et sa transparence devient opaque. La peur de m’exprimer me rend terne. Lorsqu’elle est brusquée, tendue et étirée, la musique se transforme en une cacophonie infernale.

murale-graffiti-rue-clark-art-hiphop-canettes-jeune-artiste Ce magnifique bijou ne doit pas s’afficher au premier venu. Il faut d’abord prendre ses précautions, puis trouver les moments appropriés pour l’exposer, où nous sommes en pleine possession de nos moyens. Puis, nous devons chercher un endroit bienveillant pour que notre précieuse sensibilité ne soit ni abusée ni négociée et encore moins estropiée. Ayant remplis ces prérequis, nous pouvons alors exercer graduellement en toute confiance l’abandon de nos barricades. Ce qui produit un sentiment de liberté et de légèreté curative.

Cette sensibilité, qui pouvait sembler fragile, est maintenant perçue comme délicate et fine. Elle nous permet dorénavant d’accueillir l’autre avec doigté et chaleur, ce qui produit une aura attirante. A travers nos yeux, des arcs-en-ciel égaient nos proches qui, à leur tour, ensoleillent les voisins. Cela produit un effet d’entraînement.

L’humanisation de notre environnement commence nécessairement par soi, c’est une règle incontournable. Reconnaître sa propre fragilité permet une approche plus compréhensive envers ceux qui la dénie.

Plusieurs prétendront le contraire avec violence ou rationnel… c’est la seule manière pour eux d’échapper à la remise en question d’une vie parfois mal engagée.

Photos courtoisie artistes muralistes Café-Graffiti (514) 259-6900.

Autres textes de Chroniques d’un prisonnier

Autres textes sur le Développement personnel

P.S. Jean-Pierre Bellemare est finaliste aux Grands Prix de journalisme magazine.

Les livres de Colin McGregor

Journaliste dans divers médias à travers le pays; Halifax Daily NewsMontreal Daily NewsFinancial Post et rédacteur en chef du Montreal Downtowner. Aujourd’hui, chroniqueur à Reflet de Société, critique littéraire à l’Anglican Montreal, traducteur et auteur aux Éditions TNT et rédacteur en chef du magazine The Social Eyes.

Parmi ses célèbres articles, il y eut celui dénonçant l’inconstitutionnalité de la loi anti-prostitution de Nouvelle-Écosse en 1986 et qui amena le gouvernement à faire marche arrière. Ou encore en Nouvelle-Écosse, l’utilisation répétée des mêmes cercueils par les services funéraires; scoop qui le propulsa sur la scène nationale des journalistes canadiens.

love-in-3dLove in 3D

Enjoy our tale of the quest, the human thirst, to find light from within the darkness.

This is a tale for everyone, young and old, prisoner and free.

Love in 3D. Une traduction de L’Amour en 3 Dimensions.

teammate roman livre book colin mcgregorTeammates

Three teenage friends on a college rugby team in the shrinking community of English Montreal – three friends each facing wildly different fates.

This is the story of Bill Putnam, whose downward trajectory we first begin to trace in the late 1970s, and his friends Rudy and Max.

Teammates, their paths will cross in ways they never dreamt of in the happier days of their youth.

quebec-suicide-prevention-handbook-anglais-intervention-crise-suicidaireQuebec Suicide Prevention Handbook

Le suicide dérange. Le suicide touche trop de gens. Comment définir le suicide? Quel est l’ampleur du suicide? Quels sont les éléments déclencheurs du suicide? Quels sont les signes avant-coureurs? Comment intervenir auprès d’une personne suicidaire? Comment survivre au suicide d’un proche?…

Ce guide est écrit avec simplicité pour que tout le monde puisse s’y retrouver et démystifier ce fléau social. En français. En anglais.   

%d blogueurs aiment cette page :