Place aux jeunes!

Place aux jeunes!

Raymond VigerPhotoRaymond_editorial copie

L’industrie de la presse écrite subit une transformation extrême. Les annonces classées sont concurrencées par la gratuité de l’Internet. Les ventes de publicité   sont en baisse depuis 3 ans. Le prix du papier ne cesse d’augmenter…

Les conséquences sont dramatiques pour le journalisme écrit. Les entreprises médiatiques diminuent radicalement le nombre de leurs journalistes. Certains médias coupent dans le nombre de parutions. D’autres diminuent le nombre de pages publiées pendant que certains arrêtent carrément de paraître sur papier pour se limiter à des éditions en ligne.

Dans un contexte où plusieurs entreprises de presse ont aboli leurs stages et où les 300 finissants en journalisme de cette année et des années à venir risquent de ne jamais travailler dans leur domaine d’étude, Reflet de Société réitère son implication pour soutenir les jeunes journalistes à acquérir de l’expérience et à faire leur place.

Depuis maintenant 3 ans, Reflet de Société s’implique auprès des étudiants en journalisme du Cégep de Jonquière. Nous leur offrons un stage dans notre magazine et une expérience inédite sur l’écriture Web.

En plus, Reflet de Société a mis sur pied un stage en journalisme international d’un mois. Afin de développer l’autonomie des apprentis journalistes, ce stage n’est pas subventionné. Le groupe apprend à préparer un projet en se débrouillant seul pour en trouver le financement.

À la fin de ce stage, les participants ont l’occasion d’écrire leurs textes et de les voir publiés dans un numéro spécial hors-série de Reflet de Société. Ils doivent réaliser toutes les étapes de la production d’un magazine par eux-mêmes: rédaction, correction, infographie, illustration, photo, mise en page… Ils en sont les rédacteurs en chef et les artisans.

En 2008, le groupe avait choisi le Costa Rica. En plus de produire le magazine EN DIRECTion du Costa Rica, plusieurs journalistes ont eu l’occasion de publier leurs textes dans des éditions régulières de Reflet de Société.

Cette année, les jeunes journalistes ont opté pour le Vietnam. Un numéro spécial EN DIRECTion du Vietnam va être publié.

Ce stage a permis à Valérie Carrier de publier des textes sur le site Cyberpresse sous la bannière du journal Le Quotidien. Mélanie Bergeron a eu l’occasion de passer une entrevue pour Le Trente, le magazine de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec. S’ajoutent à ces réussites plusieurs conférences de presse et d’autres publications à venir.

Reflet de société au cégep

L’industrie médiatique est en pleine transformation. On ne peut plus faire abstraction de l’Internet comme véhicule pour offrir au public une information actualisée, constante et rapide. L’expertise développée sur le Web par Reflet de société nous amène maintenant à donner un cours au Cégep de Jonquière sur l’écriture Web, un outil dorénavant essentiel pour tout journaliste. Pour ne pas se limiter à un cours théorique, Reflet de Société va créer et soutenir un blogue spécifique aux étudiants en journalisme, leur permettant de développer une expérience qui saura intéresser leurs futurs employeurs.

Dans une période de morosité médiatique, Reflet de Société est fier de pouvoir soutenir les étudiants en journalisme du Cegep de Jonquière et de leur offrir des outils de travail pour expérimenter leur métier. Même si les médias coupent partout, nous sommes convaincus que l’originalité de l’expérience vécue par les journalistes du Cégep de Jonquière leur permettra de se tailler une place dans un monde en mutation.

Vous pouvez encourager ces journalistes que vous saurez reconnaître dans les années à venir. Vous pouvez lire leurs textes et les commenter dans la section Viêtnam du site http://www.refletdesociete.com. En commentant leurs textes et en leur offrant vos positions et réflexions, vous aurez la chance d’influencer le devenir de la prochaine vague de journalistes. En tant que lecteur, vous avez l’occasion de prendre contact avec les journalistes pendant leur formation et de les influencer sur ce qui vous touche et vous concerne.

Jamais le journalisme n’aura été aussi près de son lectorat. Nous ne sommes pas dans une période de marasme financier. Nous sommes dans une période de mutation.

Reflet de Société, Vol 18, No. 1, Septembre/Octobre 2009, p. 4

PUBLICITÉ

Battle breakdance hip hop des meilleurs breakers de Montréal

video-breakdance-hip-hop-break-breaker-how-to-breakdancing Extreme Supreme Science
Vidéo VHS, compétition de break-dance.

Skywalker, Omegatron, Psycho Red, Silo, Trackmaster, Strike 3, Jayko Superstar, Speedy, Place Pieces (Maximum Efficiency), Tiger, Dj Frank Boulevard, Dj Devious.
Vidéo VHS 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Publicités

En DIRECTion du Vietnam depart des participants

En DIRECTion du Vietnam: départ des participants

Lisa Melia       DOSSIER VIETNAM

Aujourd’hui était le jour du grand départ! A 7h ce matin, les sept étudiants du Cégep de Jonquière et leur accompagnatrice se sont envolés pour le Vietnam pour une durée d’un mois. Dans le cadre du projet «en DIRECTion du Vietnam», ils ont préparés leur voyage pendant plus d’un an, de la recherche de fonds à celle de contacts sur place. Une fois de retour, ils réaliseront entièrement un numéro spécial de Reflet de Société pour relater leur expérience.

Stages internationaux

Il s’agit de la deuxième édition d’un projet parrainé par Reflet de Société. L’an passé, six participants, deux accompagnateurs et quatre étudiants, étaient partis au Costa Rica pendant un mois. Ils avaient réalisé plus de 50 entrevues, visités près d’une quinzaine de ville, avaient vus des écoles et des bidonvilles pour finaliser, de retour au Québec, un magazine complet. Cette année, Valérie Carrier, Isabelle Larose, Martin Thiboutot, Valérie Lessard, Isabelle Saint-Jean, Mélanie Bergeron et Jessika Tremblay seront encadré par Marie-Sophie Trudeau et un interprète sur place. Ils ont cependant encore 24h de voyage, entre les correspondances et les heures de vol, avant de débarquer dans le sud vietnamien, à Ho Chi Minh Ville. Ils remonteront ensuite vers le nord et la capitale, Hanoï.

Conférence de presse

Aujourd’hui, Gabriel Alexandre Gosselin, qui a participé au projet de l’année passée au Costa Rica à titre d’accompagnateur, et Raymond Viger ont donné une conférence de presse au Collège Rosemont pour promouvoir l’évènement. Une vidéo de l’équipe de cette année sera mise en ligne la semaine prochaine!

PUBLICITÉ

cover_avril-mai08 Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

La qualité du français dans la blogosphère

La qualité du français dans la blogosphère

Raymond Viger                     Dossier Francophonie

1067843_29644623 La qualité du français est quelque chose qui me tient à coeur. La première moitié de ma vie professionnelle s’est passée en anglais. Pas par choix, mais par obligation.

J’ai débuté par une carrière scientifique. Dans les années 1970, les meilleurs livres de science étaient en anglais. Suivie de cinq années dans l’aviation. Une époque où un pilote francophone avec un co-pilote francophone qui parlait à un contrôleur francophone et où tout le monde devait parler en anglais. Je me suis battu pour le droit de parler français dans les airs. Nous avons gagné notre cause dans les années 1980, époque où j’ai quitté l’aviation. J’ai eu le temps de me rendre compte qu’après cinq années à parler en anglais dans le cockpit, j’étais incapable de le faire en français.

Cinq années à travailler avec les Inuits dans le Grand Nord, en anglais, enseigner à McGill en anglais, j’ai aussi eu plusieurs contrats nationaux d’intervention, en anglais, dans le privé, j’ai ouvert un magasin de meubles dans le West Island… Travailler en anglais pendant une vingtaine d’années ne change pas le monde mais a possiblement changé le mien. Jusqu’à ce que je débute une relation avec Danielle, une Saguenéenne unilingue francophone, j’écoutais uniquement des films en version originale en anglais.

Test de français à l’université

Lors de mon entrée à l’université, il y avait un test d’aptitude pour le français. Je l’ai passé avec 87%. Pas que je suis fier de la qualité de mon français. Parce que le test était désuet et pas assez sévère. Nous avions à écrire un texte de trois paragraphes. Nous avions droit à un dictionnaire et une grammaire! La liberté d’expression que nous avions à cet examen me permettait de changer un mot qui me causait une difficulté ou encore de changer le verbe que je n’étais pas sûr de bien conjuguer. Un vrai test aurait été une dictée. Les mêmes mots et mêmes difficultés pour tout le monde, sans échappatoire.

Je considère qu’on aurait dû exiger de moi un cours d’appoint en français. Ce ne fut pas le cas.

Correction d’épreuves

Dans un livre ou pour un magazine, il y a une personne qui fait la correction finale des textes. La qualité du français de l’auteur n’est donc pas montrée au grand jour. Depuis que je suis auteur sur un blogue, j’écris directement, sans me relire, et je mets en ligne mes textes. Constat: il y a plusieurs erreurs évidentes de français.

Mes études en science et en aérotechnique ne m’auront pas donné les bases essentielles d’une bonne maîtrise du français. J’ai donc décidé aujourd’hui de faire un changement dans ma vie. Je vais demander à notre stagiaire du Cégep de Jonquière, Valérie Carrier, qui aime bien faire de la correction, de corriger mes deux derniers billets. Non pas pour faire les corrections en ligne et bien faire paraître mes billets, mais plutôt pour faire ressortir les erreurs que j’ai faites et me donner la liste des règles de français qui les concernent.

Cet exercice devrait pouvoir m’aider à améliorer ce point faible et présenter aux internautes des textes dans un français de meilleur qualité.

Merci Valérie pour ce travail. Les internautes qui liront mes prochains billets auront tous une petite pensée pour toi.

Autres textes sur la Francophonie

Éducation francophone dans l’Ouest du Canada

Éducation francophone en milieu anglophone. École Gabrielle Roy.

Éducation francophone en milieu anglophone. Écoles Rose-des-vents et Jules-Vernes.

Société francophone de Maillardville, bastion de la francophonie en Colombie-Britannique

La qualité du français dans la blogosphère

Meeting francophone. Le français est-il une maladie en voie d’extinction?

PUBLICITÉ

show_imageConte illustré ralliant l’imagination débordante de Patrick Viger, un jeune de 15 ans, l’expérience littéraire de Raymond Viger et les illustrations professionnelles de Victor Panin. Patrick Viger a commencé à écrire en duo avec son père dès l’âge de 8 ans. Cette écriture a commencé par un jeu; une façon d’établir une relation entre un père et son fils. Ce conte illustré a été écrit pour le plaisir et l’amusement. 4,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :