Paris, Belle Époque mais pour qui?

Musée de la civilisation à Québec

Paris 1889-1914: la Belle Époque, mais pour qui ?

Si vous passez par Québec ou que vous y habitez, vous pourriez être intéressés par l’exposition « Paris en scène 1889-1914 », présentée au Musée de la civilisation jusqu’au 23 février 2014. Vous y retrouverez le Paris fin 19e et début 20e siècles, par delà les clichés du Moulin Rouge, des Folies-Bergère et des bourgeois qui allaient y faire la fête.

débats société réflexions sociales communautaire citoyen

Normand Charest – chronique Valeurs de société – dossiers SociétéCulture

L’occasion nous est donnée, cette fois, de regarder cette « Belle Époque » sous l’angle des classes populaires qui gagnaient chichement leur vie dans les cirques, les foires et même dans la prostitution.

On pense au roman à caractère social Les Misérables (1862) de Victor Hugo, un auteur immensément populaire, à cette époque. Un million de personnes assistèrent à son cortège funèbre en 1885.

Misère et divertissement

Famille_d_acrobate_avec_singe picasso art cultureLe cirque tel qu’on le connaît naît à cette époque, mais il ne fait que poursuivre la tradition des saltimbanques pauvres qui s’exhibaient pour presque rien, de l’enfance à la vieillesse. Toulouse-Lautrec, Picasso, Chagall, Rouault et bien d’autres peintres se sont inspirés des cirques et de la vie triste des saltimbanques.

Durant cette période, on trouvait quatre cirques permanents à Paris. Ils étaient populaires à cause de leur prix réduit, mais ces bas prix reposaient sur la misère des employés. Même chose pour les foires itinérantes, tout aussi misérables avec ses femmes à barbe, siamois, nains, géants et autres attractions humaines. C’est dans ces foires qu’on a montré les premières « vues animées » et les bouts de film des frères Lumière au nom prédestiné.

Art populaire

Grâce à l’évolution des techniques d’imprimerie, il devient moins coûteux d’imprimer en couleur et les affiches publicitaires envahissent les rues. Elles sont l’œuvre de peintres, comme Toulouse-Lautrec. Tout en étant commerciales, elles représentent en même temps une nouvelle forme d’art populaire très apprécié.

Le progrès ?

Depuis Napoléon, Paris a été rénovée. Les rues moyenâgeuses, qui servirent longtemps d’égouts à ciel ouvert, sont percées par de larges et clairs boulevards bordés d’arbres. La population grandissante augmente les risques d’épidémies. Mais grâce à de nouveaux aménagements, l’hygiène s’améliore. C’est aussi l’ère des expositions universelles, comme celle de 1889, pour laquelle on a construit la tour Eiffel.

Parmi les nouveautés, la bicyclette est adoptée par le peuple, tandis qu’on commence aussi à produire des tricycles à moteur (des Dion-Bouton) ainsi que des voitures automobiles (des Renault) et que l’on construit le premier Métropolitain, souterrain et électrique.

C’est le progrès, on semble riche, mais d’où vient toute cette richesse ? L’Europe la puise dans les ressources de ses colonies, situées aux quatre coins du monde. D’un côté, la beauté fascinante du progrès, accessible en premier lieu aux riches. Mais de l’autre côté se cache une réalité moins reluisante : celle du travail dangereux et abrutissant dans les nouvelles usines, celle de tous les petits métiers comme ceux du cirque, ainsi que l’exploitation des colonies.

Le plus beau défi

picasso-periode-bleue art cultureDe nos jours, on a un peu perdu de notre naïveté, devant le progrès et la consommation illimitée des ressources naturelles. On y voit plus clair, en général. Ce n’est plus le magasin de jouets. Mais est-ce vraiment le cas ? Ou choisit-on plutôt de se fermer les yeux devant des problèmes apparemment insurmontables, qui nous démoralisent ? Que de mauvaises nouvelles partout, cela use l’enthousiasme. Or, le plus beau défi, en ce moment, le plus courageux, est de garder l’espoir malgré tout, et d’œuvrer pas à pas à l’amélioration de nos sociétés. Et pas seulement du côté matériel, puisque sans culture et sans véritable vie intérieure, tout n’est que superficialité.

Musée de la civilisation
85, rue Dalhousie
Québec (Québec) G1K 8R2

  • Illustrations : deux tableaux de Picasso qui ne font pas partie de l’exposition, mais qui représentent des saltimbanques.

Autres textes sur Culture

Carte anniversaire, poster, T-Shirt avec impression d’artistes

publicité boutique t-shirts cartes voeux carte anniversaireUne boutique virtuelle toute en couleur pour des produits artistiques originaux.

Une façon originale de soutenir de jeunes artistes dans leur cheminement artistique.

Que ce soit pour une carte anniversaire ou un T-Shirt personnalisé, un CD de musique ou un livre, la boutique des Éditions TNT mérite de faire un détour.

Merci d’encourager les artistes et le Café-Graffiti.

www.editionstnt.com (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009.cafegraffiti@cafegraffiti.net

Autres artistes de la boutique des Éditions TNT:

Stage international en journalisme Billet numero 2 de Marie-Sophie en direct du Vietnam

Stage international en journalisme

Billet numéro 2 de Marie-Sophie en direct du Vietnam

barqueEn direct d’Ho Chi Ming Ville, je reviens d’un périple de 3 jours dans le Delta du Mékong! (le 3ieme plus grand fleuve du monde!)
Nous nous sommes promenés en barque sur le Mékong en visitant quatre îles vraiment sublimes: la Tortue, Phoenix, Dragon et Licorne. Vous voyez le genre de noms que l’on donne aux endroits ici! Nous avons visité une ferme de noix de coco où les vietnamiens produisent leurs fameux bonbons à cette saveur. Nous avons aussi vu des rizières verdoyantes et goûté au thé vietnamien accompagné de chants traditionnels.

Ensuite, nous sommes allés au marché flottant… incroyable! Des centaines de bateaux se donnent rendez-vous chaque matin pour vendre des produits de toutes sortes: fruits, légumes, vêtements, boissons et plus encore!  Directement du bateau, nous avons pu faire nos emplettes… Il existe aussi des villes directement sur l’eau!  Ce sont pour la majorité des pêcheurs qui y vivent avec leur famille. Je peux vous jurer que c’est un dépaysement total!

caodaistes Nous sommes aussi allés visiter un temple bouddhiste au sommet du mont Sam où nous avons pu admirer le coucher du soleil qui descendait directement sur le Cambodge.

Juste avant le Delta du Mékong nous sommes allés visiter un temple de la religion caodaisme. En fait, à première vue, nous avons l’impression que c’est une secte! Les caodaistes vénèrent Victor Hugo, Weston Churchill et deux seigneurs vietnamiens. Cette religion a été créée à la fin des années trente. Au tout début, la religion ne comptait que quelques centaines d’adeptes, mais ce sont aujourd’hui plus de deux millions de personnes qui pratiquent ce culte! Le temple est tout à fait à couper le souffle tellement les couleurs et l’architecture sont spectaculaires… Je n’ai rien vu de semblable auparavant.

chapeau pointuFinalement, nous sommes allés voir les tunnels de cuchis. Ces tunnels ont été construis grâce à l’ingéniosité des Vietnamiens lors de la guerre du Vietnam! Ces soldats vivaient dans ces tunnels pour se cacher de l’ennemi et préparer des attaques secrètes! Les passionnés d’histoire ont été servis!

Fait intéressant, la chaleur ressentie aujourd’hui est de 41 degrés celcius! Oui oui vous avez bien lu! Je ne vous parle pas de l’humidité!
Notre voyage se déroule à merveille, le groupe est génial et les vietnamiens sont extrêmement gentils et serviables.

D’autres nouvelles suivront sous peu! À très bientôt.

Marie-Sophie.

Le début de l’histoire au Vietnam.

PUBLICITÉ

show_imageQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Les coups de coeur d’Alain Lefèvre

Les coups de coeur d’Alain Lefèvre

Alain Lefèvre, grand virtuose du piano, sera l’invité du magazine Reflet de Société dans sa chronique de livres du mois d’avril. Dans cet entretien intimiste et chaleureux avec Alain Lefèvre, vous pourrez y découvrir l’attachement que porte M. Lefèvre aux jeunes du Centre jeunesse Cité des Prairies.

Chronique de livres

Victor Hugo, L’Homme qui rit
Maxime Chattam, Les arcanes du chaos
Théophile Gauthier, Le Capitaine Fracasse

La chronique de livre permet à un artiste de présenter les livres qui l’ont influencé, autant dans sa vie personnelle que professionnelle. La chronique permet de découvrir des classiques et des livres qui méritent d’être lus.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

T-Shirt promotionnel disponible avec votre logo

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logo Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en rouge, noir ou blanc.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/T-shirts-promotionnels-et-personnalise.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900

%d blogueurs aiment cette page :